Gala's blog | Faut-il voter ? La question de l’abstention
13057
post-template-default,single,single-post,postid-13057,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Faut-il voter ? La question de l’abstention

J’ai déjà évoqué le sujet il y deux ou trois semaines sur ma page Facebook, je n’ai pas réagi à vos réponses, je m’en excuse. Je comptais le faire via cet article, censé être publié il y a deux semaines et qui a mis plus de temps que prévu à sortir (à murir ?).

Faut-il voter ? C’est une réflexion sur laquelle je cogite depuis quelques semaines. A 3 jours du premier tour, je ne savais toujours pas quoi faire. J’étais affreusement partagée. A quelques jours du second tour, je ne sais de nouveau pas quoi faire. Et j’en ai plus qu’assez que l’on me culpabilise, que l’on me dise ce qu’il est bon de faire ou non et que l’on me juge.

Via ce billet, je vous donne mon avis sur la question, peut-être êtes-vous vous-mêmes abstentionnistes, indécis ou en plein « barrage contre le FN » (je doute qu’il y ait beaucoup d’électeurs FN par ici !). Je ne sais pas du tout comment ce billet va être pris mais sachez que je respecte les avis de chacun tant que l’on respecte le mien même si on ne le partage pas. Le problème étant que depuis quelques semaines, nos choix et plus important, nos droits, ne sont justement pas respectés …

Cet article n’est pas un appel à l’abstention, ni au vote pour l’un des deux candidats. Il est là pour rappeler que chacun est libre de faire ce qu’il veut.

 

La culpabilisation de l’abstention

 

C’est un concept qui est récurrent depuis des années, qui s’intensifie en cette période électorale et qu’il faut absolument dénoncer selon moi : la culpabilisation constante des abstentionnistes.

Être abstentionniste, c’est bien souvent un choix politique, qu’on soit d’accord ou non avec celui-ci, ça reste un choix. S’il faut absolument remettre la faute sur quelqu’un, c’est selon moi celle des politiciens qui nous ont dégoûtés d’investir les urnes. On s’en prend aux mauvaises personnes depuis le début.

 

Le vote, un choix personnel

Ce qui me gêne le plus, c’est que l’on me dise ce que je dois absolument faire lorsque je serai dans l’isoloir dimanche. Je suis incroyablement gênée par ce mouvement moralisateur et culpabilisant. Je croyais que le vote était un droit, que c’était un geste personnel et qu’on avait encore le choix de voter pour qui on le souhaitait : que ce soit pour le FN, pour en Marche, blanc, nul ou que l’on s’abstienne. Personne n’a à nous dire pour qui l’on doit voter. Personne n’a à se mêler de notre choix. Personne n’est avec nous dans l’isoloir. Personne ne décide à notre place. Et pourtant, depuis 10 jours, les médias, s’en donnent à coeur joie.

Lorsqu’on nous dit que notre vote, s’il est blanc ou s’il n’est pas sera donné aux extrêmes si l’on ne va pas voter … J’ai deux réponses à y apporter :

  1. Qui a dit que les abstentionnistes n’iraient pas voter pour ces extrêmes ?
  2. Les abstentionnistes ne sont pas responsables du fait que certaines personnes votent Front National.

 

J’ai ressenti une colère énorme en lisant certains articles, que l’on s’en prenne à ce point aux abstentionnistes m’a révoltée. Encore une fois, si le FN est au second tour, ce n’est pas de la faute des abstentionnistes mais bien de ceux qui ont voté pour le FN. On s’en prend aux mauvaises personnes, mais c’est bien plus facile. Si le FN passe, ce sera encore et toujours, de la faute de ceux qui ont voté pour ce parti, des politiques au pouvoir et des journalistes qui ont banalisé voire humanisé le FN.

Par ailleurs, la notion de droit de vote implique bien UN CHOIX. Alors arrêtons de toujours imposer aux autres ce que l’on pense être le mieux. Même sur Snapchat, on a eu droit à un filtre « Dimanche je vote, et toi ? ». C’est affligeant, laissez-nous donc faire ce que l’on veut, mince alors ! L’encensement du vote utile m’avait déjà insupportée au 1er tour (comme dans cet article de chez Slate qui nous explique qu’il ne faut surtout pas voter pour un petit candidat, WTF ?), mais alors là ça devient vraiment du grand n’importe quoi !

Et le pire, c’est que cette propagande dessert complètement la cause …

 

Pourquoi il est important d’arrêter de culpabiliser les abstentionnistes ou le vote blanc ?
  • Pour commencer, parce que nous sommes dans un pays de droit, que l’abstention ou le vote blanc sont bien des droits et des choix à respecter.
  • Aussi parce que cette moralisation constante est très énervante : et ça incite malheureusement plus à ne pas voter que de se rendre dans son bureau de vote.
  • Parce que certaines personnes s’abstiennent ou votent blanc pour ne pas voter FN.
  • Et enfin et surtout, parce qu’on est grands et qu’on est capables de réfléchir par nous-mêmes !

 

Je comprends tout à fait l’impuissance devant laquelle se retrouvent certaines personnes et certains journalistes de voir le FN au pouvoir. Mais il faut bien se mettre en tête que déjà, pour certains, les deux candidats sont aussi effrayants l’un que l’autre, mais surtout, que même si ça ne plait pas, il faut respecter les choix et les opinions de chacun. On peut ne pas être d’accord, mais ce n’est pas pour autant que l’on détient la vérité.

Par ailleurs, on peut tout à fait vouloir exprimer son mécontentement de voir le FN au pouvoir et tenter de l’en empêcher, mais je pense qu’il ne faut pas s’y prendre de cette façon. Même si l’on est convaincu, même si ça nous semble tellement évident ; s’énerver après les gens, leur faire la morale, les prendre de haut, leur dire comment ils doivent penser et ce qu’ils doivent faire, ça n’a jamais fonctionné. Au mieux, on n’obtiendra comme réaction qu’un certain mépris, au pire, une abstention encore plus forte.

 

Le vote, une action politique parmi tant d’autres

Le vote est perçu comme une action politique. Soit. Mais ce qui me pose problème, c’est que l’on réduise notre action politique au vote. C’est trop facile selon moi de se déculpabiliser en allant voter une fois tous les 5 ans (en oubliant d’ailleurs les nombreuses autres élections qui ont lieu entre chaque quinquennat). Alors arrêtons les reproches mal placés, arrêtons de culpabiliser les abstentionnistes, dont le choix est aussi, si ce n’est plus réfléchi que celui des votants.

Voter une fois tous les 5 ans pour ne pas donner ma voix aux extrêmes, c’est bien trop peu selon moi. C’est tous les jours qu’il faut agir ! En nous battant pour les causes qui nous tiennent à coeur : l’humanisme sous toutes ses formes comme le droit des femmes, de la communauté LGBT etc. mais aussi l’environnement, le véganisme … En nous engageant et en sensibilisant le plus de monde possible à ces valeurs. Ce sont des actions politiques à part entière et il ne faut pas les dénigrer. La preuve en est : beaucoup de choses changent dans notre société par rapport à tout ça et ça va dans le bon sens (c’est lent, mais ça change !). C’est ça aussi la politique. Et c’est la seule marge de manoeuvre que l’on ait (que l’on nous laisse ?). Changer la demande pour améliorer l’offre.

 

Voter, c’est la liberté

Certaines personnes n’ont pas le droit de vote dans le monde, j’en suis bien consciente. Mais est-ce réellement une bonne raison d’aller voter ? Est-ce une raison pour tout cautionner ? Je n’en suis pas convaincue. Par ailleurs, certains droits dont on peut jouir en France ne sont pas accessibles dans d’autres pays non plus : j’ai le droit d’avorter, je ne le ferai pas forcément si un jour la question se posait. J’ai le droit de me marier avec une femme, ce n’est pas pour autant que je le fais. Bref, j’ai le droit de voter donc je peux aussi refuser de le faire.

J’entends souvent dire que « nos aînés se sont battus pour le droit de vote » ? Je trouve cela un peu réducteur. Nos aînés se sont battus avant tout pour l’égalité, pour la liberté, ce qui est tout de même différent. Et l’on n’est pas libres quand on vote pour des candidats qui ne nous ressemblent pas, qui ne partagent pas ces valeurs de liberté et d’égalité ! Voter n’est pas toujours une liberté selon moi. C’est parfois affreusement oppressant. C’est le cas aujourd’hui.

 

Voter ou ne pas voter au second tour ?

 

La haine VS la finance. La peste VS le choléra.

Le monde de la finance ne vaut pas mieux que le racisme selon moi, ils font tout autant de ravages dans le monde. Le premier engendre d’ailleurs le second.

Quand je regarde cet article de Mr Mondialisation, je réalise que le candidat d’En Marche fait copain / copain avec TOUS CEUX qui sont responsables du déclin de notre planète, de notre société, du chômage, des inégalités et de la misère qui nous oppressent. Comment je pourrais voter pour lui ? Comment je pourrais voter pour eux ?

Un vote contre le racisme, c’est aussi et surtout un vote pour la finance.

Voter contre le FN, c’est aussi voter pour la loi travail, pour les conflits d’intérêts et pour la misère.

Bien sûr que cela me fait peur de vivre dans un pays gouverné par le FN (2), ça me terrifie. Mais ça me fait tout autant flipper de voir mon pays et plus important selon moi, ma planète être ruinés (2) tant humainement que d’un point de vue environnemental. Le tout étant intimement lié. Et je devrais cautionner tout ça ?

Quand on me dit que je ne prends pas mes responsabilités, quand on me dit que je ne suis qu’une feignasse (oui oui, j’ai vu passer une illustration comparant l’abstention à de la feinéantise), quand on me dit que je m’en fous de mon pays… Ca me fait doucement sourire. Ces reproches sont tellement superficiels selon moi qu’ils en deviennent risibles.

*Je tiens à préciser que j’ai un peu de mal avec la notion de pays, en effet, c’est le bien être des êtres humains du monde entier qui m’importe, pas seulement celui des français.

La seule raison pour laquelle je voterais au second tour, c’est pour continuer de jouir de ma liberté d’expression et de faire avancer tant bien que mal les causes que je soutiens. Ce qui me semble moins possible avec l’un qu’avec l’autre. Mais je ne suis même pas sûre de le faire, je ne suis pas certaine d’être capable physiquement de mettre son foutu nom dans ma fichue enveloppe. Et ça tombe plutôt bien puisque c’est mon droit.

 

Je pense avoir fait le tour de la question et vous avoir donné mon opinion sur le sujet ! A vous, quel est votre avis sur tout ça ? Allez-vous voter dimanche ?

Si vous souhaitez voter « contre » le FN, n’hésitez pas à signer, à partager cette pétition et à aller voter après 17h.

 

 

30 Comments
  • Kitty

    4 mai 2017 at 18 h 05 min Répondre

    Excellent article qui reflète exactement ce que je pense !
    Même si je vote (ou pas) c’est vraiment exaspérant cette culpabilisation contre ceux et celles qui ont décidés de ne pas donner leur vote ni à LePen ni à Macron !
    Je suis entièrement d’accord avec ton article : si LePen est au 2ème tour, c’est avant tout la responsabilité de ceux et celles qui ont votés pour le front national.
    Bravo pour ton courage, je pense que tu vas te faire incendier ! 🙂

  • Anaïs

    4 mai 2017 at 18 h 16 min Répondre

    Étant abstentionniste, juste, merci ! ♡

  • Coraline

    4 mai 2017 at 18 h 19 min Répondre

    Merci beaucoup pour cet article qui reflète tout à fait ma pensée et qui me conforte encore plus dans mon choix. On a la droit de faire ce qu’on veut quand même ! C’est fou de se faire constamment juger quoi qu’on fasse.
    J’espère que tu ne t’attireras pas trop de détracteurs en parlant à cœur ouvert de ce sujet mais c’est important de le faire je trouve.

  • Thai & Vous

    4 mai 2017 at 18 h 24 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Je respecte ton choix et celui de ceux qui souhaitent voter blanc ou s’abstenir. Malheureusement, le vote blanc n’est pas reconnu en France. Donc, dans un système tel que le nôtre, refuser de choisir, c’est déjà faire un choix.
    Je n’ai voté pour aucun des deux candidats qui s’affronteront (c’est bien le mot!) dimanche , pourtant je voterai pour Emmanuel Macron car je ne veux pas vivre dans un pays dirigé par l’extrême droite. Après des années à essayer de dédiaboliser le FN, Marine Le Pen a montré son vrai visage hier soir. Elle n’a pas changé, elle est comme son père, un pitbull toujours prêt à mordre. Souvenons-nous du passé, il peut ressurgir à tout moment, il n’existe aucun vaccin contre ça.
    Je tiens à ajouter que j’ai deux fils adultes qui ont toujours refusé de voter et je n’ai jamais cherché à les convaincre du contraire. Dans ce message j’exprime seulement mon opinion et ne prétends pas détenir la vérité.
    Bonne soirée à tous et bon dimanche, dans l’isoloir… ou non 😉

  • Melodie

    4 mai 2017 at 19 h 05 min Répondre

    MERCI!!!! Punaise j’ai énormément de colère depuis les résultats de ce premier tour et ce harcèlement qui s’en est suivi, notamment sur les insoumis et sur Jean Luc Mélenchon (dont je ne fais même pas parti je précise). Je trouve honteux et totalement anti démocratique que tous les biens pensants moralisateurs qui se découvrent une volonté politique une fois tous les 5 ans, se permettent de mettre une telle pression et parfois même d’agir en brutes. Ma conscience politique et ma lutte contre tout ce qu’incarne le FN, n’attends pas des elections présidentielles pour se manifester, et je n’autorise personne à me faire porter le fardeau de ceux qui ont laissé faire jusqu’à ce qu’il soit trop tard… Merci encore pour cet article Gala, je me sens moins seule! 🙂
    Melodie
    http://www.happymelodie.com

  • Jérôme

    4 mai 2017 at 19 h 07 min Répondre

    J’avais l’impression que je commençais à devenir fou dans cette épisode d’hystérie collective que traverse la France actuellement entre les me(r)dias et les culpabilisateurs et, finalement, je trouve quelqu’un de censé, sans animosité, et qui fait face aux mêmes doutes que moi. Merci !
    Je me suis résigné à voter Macron et je m’en explique dans mon dernier post https://www.facebook.com/chousti/posts/1328389073934642 mais, comme toi, j’ai encore beaucoup de mal à me voir faire le geste de glisser ce nom dans l’urne dimanche 🙁

  • Camille Poncin

    4 mai 2017 at 19 h 09 min Répondre

    Bonjour, je me permets de te donner mon avis bien que je ne sois pas Française mais Belge. Pourtant, je me sens quand même concernée parce que la France et la Belgique sont aussi l’Europe. En Belgique le vote est obligatoire sous peine de sanction, du coup la question de voter ou pas ne se pose pas. Lors des dernières élections, je n’ai pas pu voter car j’étais à l’hôpital et comme ce n’était pas prévu, je n’ai pas pu donner ma procuration à quelqu’un. Aujourd’hui, je regrette parce que même si on ne parle pas autant de la Belgique que de la France dans les médias, mes concitoyens ont malheureusement élus un parti de fachos à la tête du gouvernent et ce sont comme toujours les mêmes qui souffrent et les mêmes qui profitent. Les américains aussi avaient choisis comme stratégie l’abstentionnisme et les resultat, c’est Trump au pouvoir… pourtant les sondages disaient autre chose. Enfin voilà, … j’attends dimanche 20h avec impatience.

  • sandrine

    4 mai 2017 at 19 h 15 min Répondre

    Ton article m’a bien plu (comme toujours😉) et ça m’a fait sourire car le soir du 1er tour j’ai dit la même à mon mari « on vote pour qui dans 15 jours la peste pu le choléra »!

  • Margot

    4 mai 2017 at 19 h 51 min Répondre

    Ton article est très bien écrit! Il traduit complètement mon sentiment…et celui de beaucoup d’autres personnes j’imagine!
    Tu nous permets d’utiliser tes arguments quand on se fait emmerder par notre entourage? 😉

  • Martina sulli

    4 mai 2017 at 19 h 54 min Répondre

    Super article !
    En étant italienne j’ai pas le droit de vote en France. Mais ce qui se passe dans le pays que depuis 7 ans et devenu mon « chez moi » ça me concerne et même si je pourrais pas m’exprimer avec un vote mon ressentie est quand même la…et ton article l’exprime parfaitement!
    MERCI!

  • Céline

    5 mai 2017 at 0 h 13 min Répondre

    Gala, merci, merci, MERCI pour cet article qui résonne fort en moi et que j’approuve complètement !
    Une lectrice du Québec, d’origine française mais citoyenne du monde avant tout

  • Sandy

    5 mai 2017 at 5 h 50 min Répondre

    Ton article est génial et je me reconnais dans ce que tu dis. Y a 15jours je me suis décidée 5min avant d’aller voter. Je l’ai regretter car j’ai voté utile comme une bonne majorité de français. Dimanche j’irai voter. Par contre j’irai voter pas pour des raisons politiques mais plus idéologique. Quand j avais 15-16 ans ma grand mère a fait tout une dissertation sur le combat des femmes pour qu’elle obtiennent le droit de vote. Que pour elle ce droit est presque devenu un devoir. Ensuite mon grand père a connu les extrémistes au pouvoir et comme on dit NO WAY.

  • Freya

    5 mai 2017 at 7 h 46 min Répondre

    Je vote Lepen & j’assume , tu dit que tu ne donne pas ton avis mais tu mes a la fin de l’article une pétition pour faire barrage au FN ,
    C’est pas parce qu’on & nationaliste qu’on & raciste ! On a déjà du mal nous les français a s’en sortir pourquoi accueillir encore plus d’Étranger ? il n’y a pratiquement plus de taff !

    • Gala

      5 mai 2017 at 10 h 25 min Répondre

      Je n’ai pas dit que je ne donnais pas mon avis, j’ai dit que je ne dirais pas aux gens ce qu’ils doivent faire :).
      Je ne suis pas la pour créer de polémique autour des idéaux politiques, cela dit, comme tu poses la question j’ai envie de te donner mon avis : les étrangers ne sont, selon moi, pas le pb ! Ils ne prennent absolument pas les jobs dont les français veulent, bien au contraire, ils nous « débarrassent », si je puis dire (et ça va même plus loin, ils nous rapportent des milliards d’euros) : http://www.courrierinternational.com/article/2010/12/02/les-tres-bons-comptes-de-l-immigration
      Et de toutes façons, s’il n’y a pas de travail, ce n’est pas la faute des étrangers puisqu’on n’en accueille quasiment pas : http://www.konbini.com/fr/tendances-2/nombre-refugies-accueillis-par-la-france-1-330/ … Il faut savoir qu’entre 2004 et 2012, on a accueillis 200k immigrés, ce qui représente à peine 0,3% de la population française … En 8 ans, c’est très très très peu :).
      Je comprends tout à fait ton désarroi face au chômage et à la pauvreté, je gagne moi-même la moitié d’un smic donc autant te dire que ce n’est pas évident tous les jours. Le fait que les gens puissent vivre dignement m’importe énormément. Du coup, quand je lis cet article et que je vois ce que le FN fait réellement pour aider les classes populaires, ça me fait flipper : https://www.bastamag.net/Au-Parlement-europeen-les-votes-meprisants-du-FN-et-de-Marine-Le-Pen-a-l-egard
      Je précise bien que je me permets de te donner mon avis puisque tu as posé une question, cela n’est aucunement un jugement vis à vis de ton choix ;). Le but de l’article est bien de revendiquer le respect des choix de chacun plutôt que d’opter pour la culpabilisation (et parfois le mépris).

  • Amandine

    5 mai 2017 at 10 h 27 min Répondre

    Très bon article, il résume parfaitement ma pensée …

    Bonne journée

  • Zelda

    5 mai 2017 at 11 h 02 min Répondre

    Je sais d’avance que je serai incapable de mettre son fichu nom dans l’enveloppe car tout dans son programme est contraire à ma vision des choses pour une améliorations des conditions de vie en France. Comme tu le dis notre liberté de choix est très importante et je crois qu’il faut se faire confiance et écouter sa voix profonde. Se forcer à voter un candidat a, pour moi, aucun sens.
    Bises 😉

    • Gala

      6 mai 2017 at 8 h 48 min Répondre

      Oui c’est un non-sens pour beaucoup d’entre nous … Mais c’est difficile de le faire entendre 🙈

  • Amelie

    5 mai 2017 at 11 h 48 min Répondre

    Pourquoi ne pas voter blanc plutôt que de s’abstenir? Je sais que ce vote n’est pas comptabilisé par les me(r)dias mais au moins cela montre une volonté de dire ce que l’on pense alors que s’abstenir c’est plus une non action, une sensation de je menfoutisme, ou un droit renié parce que considéré comme acquis… Pour moi le vote devrait être un devoir plus qu’un droit…. Quand on sait que certaines personnes dans certains pays aimeraient avoir le droit de donner leur avis…
    Par contre je te rejoins sur le fait qu’on s’en fout des appels à voter pour truc ou muche … J’ose espérer que les français votent en leur âme et conscience et non parce que Fillon ou Hamon leur ont dit de voter pour machin… Melenchon est critiqué sur ce sujet et je pense à tort… Il laisse ses électeurs en pleine conscience et liberté de leur choix. Mais le vote blanc est une alternative plus citoyenne que l’abstention selon moi (pour laquelle je n’opterai pas personnellement, je préfère faire barrage et que rien ne change plutôt que de laisser passer et que la situation dégénère en pire et ce au quotidien pour des milliers d’entre nous).

    • Gala

      5 mai 2017 at 16 h 35 min Répondre

      Je voterai blanc plutôt que de m’abstenir le jour où celui-ci sera comptabilisé (j’y crois 😀) !
      Effectivement, je trouve la décision de JLM en total accord avec ses valeurs. S’il avait donné des consignes de vote, ça m’aurait dérangée. C’est un choix personnel et intime, un moment où l’on est seul avec sa conscience 🙂 !

  • Kariana

    5 mai 2017 at 12 h 03 min Répondre

    Ça me fait plaisir de lire cet article, il n’existe donc pas que des Jean-Michel Morale hargneux sur internet ! Presque tous mes amis se sont fendus d’articles ou de posts FB allant jusqu’à qualifier les votes blancs et les abstentionnistes d’irresponsables, suppliant de voter contre le FN… en fermant les yeux sur le fait que Macron ne vaut pas mieux et fait justement partie des causes de la montée du FN en question !
    Je fais partie des précaires qui s’en sont pris plein la tronche pendant le quinquennat d’Hollande, et qui ont également encaissé le mépris hallucinant de Macron pendant sa campagne… et on me demande de voter pour lui ? Pour quelqu’un qui va rendre ma vie encore pire ? C’est tellement odieux, tellement indigne d’oser me demander ça, à moi et à tous les autres dans ma situation !
    Être conscient des dangers du FN, d’accord, mais fermer les yeux sur le danger représenté par Macron, non, pas question !
    Je ferai partie des gens qui glisseront une enveloppe vide dans l’urne. C’est pour moi le dernier moyen de dire « Je n’ai pas voulu de ça » avant les législatives.
    Et les Jean-Michel Morale pourront toujours tenter de m’insulter, de me culpabiliser, ils se heurteront à une obstination à défendre ce qui me reste de droits. Je me mobiliserai aux législatives, pour faire barrage au nouveau Président, qui que ce soit… et après j’encaisserai, comme d’habitude.

    • Gala

      5 mai 2017 at 16 h 32 min Répondre

      Comme toi, ma vie est affreusement précaire et Macron ne m’offre pas une perspective d’avenir réjouissante. J’ai même terriblement peur que ma condition empire. Ta phrase « C’est tellement odieux, tellement indigne d’oser me demander ça, à moi et à tous les autres dans ma situation ! » fait particulièrement écho en moi ❤️
      Bref, dans tous les cas, RDV aux législatives 😀

  • jc

    5 mai 2017 at 12 h 23 min Répondre

    Hello,

    Cet article est juste, à mon sens, sur beaucoup de points, je retrouve mon mode de pensée. J’ai trouvé assez horrible que ces deux candidats ne parlent pas de l’avenir de la planete et des êtres qui la peuplent en 2017. A part parler « economie », chiffre, rien d’interessant à mon sens. Tout leur programme est basé sur un element virtuel qui rend semble rendre puissant… Waw… on a gagné le jackpot là… Je suis décidé à voter blanc au 2e tour pour plusieurs raisons. Raisons que j’ai deja exposé dans mon cercle famille/amis/reseaux sociaux… Je ne vais pas m’etaler la dessus pour la enieme fois car elles sont similaires à ce que tu as pu citer plus haut dans ton poste. Par contre, je pense à plusieurs autres choses. Les scores du Fn gonflent à cause des decennies de politique desastreuse que l’on nous a fait avaler et non pas à cause des abstentionnistes comme certains medias ou certaines personnalités ont tendance à le dire, là dessus encore une fois je te rejoins.

    Je le repete, je ne cautionne ni Mme Le Pen ni Mr Macron, je precise à nouveau… (il le faut car, certains, en lisant mes postes, arrivent à me dire que je vais voter FN… oui, c’est laid)

    Mais, j’aimerais ajouter;

    D’une part, si Mme le Pen devait passer, je pense qu’il serait plus facile de la « neutraliser » maintenant si elle deconne, car elle n’a derriere elle qu’une minorité de la population. Par contre, Si l’on se projette dans le futur et que Mr Macron « deconne » comme ses predecesseurs, les scores du FN vont encore gonfler et il sera plus difficile deloger ces gens du FN en cas de boulette s’ils ont derriere eux 50-60% de la population. de toute façon, il n’est pas normal que l’on soit dirigé par une personne qui ne represente qu’un cinquieme de la population…

    D’autre part, si les gens qui comptent / comptaient voter blanc ou s’abstenir ne le font pas et vont voter Macron, cela peut, à mon sens, amenuiser la vision de la non adhesion des gens aux projets politiques que l’on nous sert depuis tant d’années… Je vois bien Mr Macron lorsqu’il voudra passer sa loi sur la flexibilisation du CDI et donc de l’être humain, bien coiffé, à la télé, manucure impeccable, dire: « c’est ce que veulent les Français » , « Mesdames & Messieurs, j’ai été élu par 60-65 % des français, souvenez-vous »… Alors que s’il passe Mme Le Pen de 1-2 %, je ne pense pas qu’il joue le malin, il verra qu’il n’est pas dans notre coeur… Le vote blanc permet de montrer un desaccord.

    De plus, si personne ne vote blanc ou que cela reste marginal, pourquoi créer une loi pour le compter? Ils continueront ainsi et nous devrons à chaque fois choisir entre la peste et le cholera…

    Voici pourquoi je ne plierai pas, mon vote restera blanc comme neige…

    JC

  • Sophie

    5 mai 2017 at 15 h 04 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Je suis Belge, j’ai lu ton article avec intérêt et je me permets de te donner mon avis.

    Je pense que Donald Trump a été élu par ses partisans, oui, mais aussi et surtout par les milliers de personnes qui se sont abstenues ou qui ont voté third party parce qu’elles ne pouvaient pas voter pour cette femme.

    Et je pense que, quand on te demande de choisir le futur dirigeant de ton pays, en tant que citoyen, tu as le devoir de choisir. Alors, oui, quand c’est deux candidats « bof mais ni l’un ni l’autre ne serait très grave », je comprends l’abstention. Par contre, ici, on est dans une situation radicalement différente.

    Marine Le Pen est une raciste. Elle nie l’existence même des camps de concentration. Elle ment comme elle respire, sur absolument tout, il suffisait de regarder trois minutes du débat de lundi et d’avoir suivi l’actualité pour s’en rendre compte. Elle a à maintes reprises construit de toutes pièces des informations. Elle a souvent basé son autopromotion sur des mensonges éhontés et des images fabriquées. Cette femme ne veut pas s’attaquer qu’aux terroristes, malgré ce qu’elle dit : elle veut renvoyer de France tous les gens qu’elle qualifie d’étrangers, c’est-à-dire à peu près tous ceux qui ne sont pas blonds aux yeux bleus ou français depuis la Révolution. Oui, j’exagère un peu, mais c’est parce que je suis en colère. Cette femme et son parti me dégoûtent. Sans compter que son programme se limite pour ainsi dire à cette politique raciste et nationaliste : dès qu’on essaie de creuser, on se rend rapidement compte qu’à part dire qu’elle veut sortir de l’euro mais le garder et diminuer le chômage, il n’y a pas grand-chose.

    Je sais que Macron, ce n’est vraiment pas un cadeau non plus. Mais franchement, tu crois que Le Pen en a quelque chose à faire du changement climatique ? Non. Elle s’en balance. Elle est même sans doute comme Trump, elle nie complètement l’affaire.

    Alors, excuse-moi, mais oui, dans ce cas-ci, je suis incapable de dire aux abstentionnistes que je les comprends. Parce que, non, je ne les comprends pas. Ce n’est pas la peste ou le choléra. C’est la peste ou la gastroentérite.

    Alors, si tu estimes que, pour empêcher Hitler n°2 d’accéder au pouvoir, voter pour un gars qui ne compte rien faire pour contrer le changement climatique est au-dessus de tes forces, j’éprouve une profonde tristesse pour toi. Et pour tous ceux qui pensent comme toi.

    Et je perds espoir en l’humanité.

    Amicalement,

    Sophie

    • Gala

      5 mai 2017 at 16 h 17 min Répondre

      En fait, je crois que tu n’as pas compris le but de mon article : pas de jugement. Du coup, je ne sais pas quoi te répondre à part que je n’ai pas besoin que l’on me répète ce que je sais déjà sur MLP ou sur Macron. Je n’ai pas besoin que l’on me juge. Je n’ai pas besoin que l’on me dise ce qu’il est bon de faire ou non. Je n’ai pas besoin que l’on m’impose une quelconque « bonne parole ». Et je n’ai pas non plus besoin que l’on soit triste pour moi …
      Tu as tout à fait le droit de donner ton avis, mais n’oublie pas que c’est TOI qui estime qu’un pays dirigé par Macron ne serait pas si grave que ça. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Puisque nous sommes dans un pays libre, on a le droit de se poser 2 minutes la question, si oui ou non on est capables de cautionner ce qu’un vote Macron implique. Et le choix qui résultera de cette réflexion n’appartient qu’à nous.

  • sonia

    5 mai 2017 at 22 h 03 min Répondre

    Cela fait réfléchir. Merci. En complément, voici un article qui va dans le même sens : http://blog.mondediplo.net/2017-05-03-De-la-prise-d-otages

    • Gala

      6 mai 2017 at 8 h 47 min Répondre

      Merci pour ce partage 🙂

  • Irène

    6 mai 2017 at 12 h 40 min Répondre

    C’est très courageux de parler de ça, surtout sur un blog où tu ne parles pas souvent de politique (je pense que beaucoup de blogueuses hésitent avec ces sujets). En plus tu arrives à en parler sobrement et avec justesse je trouve. Pour ma part j’étais déterminée à m’abstenir et à force de conversations bienveillantes avec diverses personenes je vais voter (sans aucune adhésion évidemment) au second tour, mais je reste tiraillée

  • Camille

    6 mai 2017 at 23 h 36 min Répondre

    « La seule raison pour laquelle je voterais au second tour, c’est pour continuer de jouir de ma liberté d’expression et de faire avancer tant bien que mal les causes que je soutiens. Ce qui me semble moins possible avec l’un qu’avec l’autre. Mais je ne suis même pas sûre de le faire, je ne suis pas certaine d’être capable physiquement de mettre son foutu nom dans ma fichue enveloppe. Et ça tombe plutôt bien puisque c’est mon droit. »

    Voilà exactement l’état d’esprit dans lequel je suis ce soir. J’étais persuadée de voter blanc jusqu’à mercredi, et puis je me suis mise à douter, à (re)prendre la mesure de ce que le FN signifiait, à peser le pour et le contre. J’ai peur du FN, j’exècre ce que représente Macron. Je me dis ce soir que je voterai Macron demain, et que je commencerai dès lundi à l’affronter dans la campagne pour les législatives, que je m’attacherai avec tous les autres à lui faire comprendre que notre vote n’est pas le vote « d’adhésion » qu’il a sollicité. Mais une fois dans l’isoloir, une fois son bulletin dans les mains, comme il me sera difficile d’aller au bout.. Après avoir passé des mois à lutter contre ce qu’il représente..

    Je te remercie en tout cas pour cet article qui tend à me « déculpabiliser », et me permet de réfléchir à nouveau sincèrement à ce que je souhaite faire demain. Comme d’habitude tu nous offres le recul nécessaire, le côté presque « pédagogique » qui me plaît chaque fois que je viens consulter l’un de tes articles. C’est un plaisir de te lire.

  • valérie

    7 mai 2017 at 14 h 22 min Répondre

    Merci d’avoir mis des mots sur ce que je n’arrive pas à verbaliser. Je partage tes mots.
    Une amie m’a donné procuration et le nom pour voter à sa place. Personnellement, je suis toujours aussi indécise…
    Il y a quelques semaines, je lisais un article sur l’écoute de nos « tripes » dans la vie. En ce moment, elles font le grand 8 ! Je pense que même sur une île déserte je sentirai moins seule que là tout de suite.
    C’est ma 1ere visite sur ton espace, je reviendrai !
    Beau dimanche, derrière les nuages et le soleil brille toujours !

  • Nestah | The Green Mousse

    9 mai 2017 at 21 h 58 min Répondre

    Le FN représente un danger d’une telle portée, que le sujet me semble bien trop grave pour ne pas générer d’avis à tout va. « C’est le jeu », je crois. Et ça va plus loin que « vouloir exprimer son mécontentement », il s’agit d’éviter le pire au maximum. Certes, culpabiliser, c’est non seulement égoïste, mais aussi contreproductif.

    En revanche, en reprenant une phrase que j’ai trouvé je ne sais plus où (déso) : « c’eût été y prendre part que de ne s’y pas opposer ». Oui, chaque action et inaction a un impact. Je parle en mon nom, je ne sais pas ce qu’il en est des autres. J’imagine bien à quel point certains se sont assis sur leurs valeurs en votant Macron et je ne fais pas que l’expliquer, je l’excuse.

    Marine Le Pen est dangereuse. Elle est (a été) la candidate du rejet, de la guerre civile, du repli sur soi, du terrorisme, du mensonge, de la haine assumée, du racisme légitimé, de l’islamophobie, de l’irrespect, de la pauvreté intellectuelle, de la manipulation, de l’anti-, de la colère, de l’instrumentalisation de la détresse, de l’abandon des politiques d’intégration. Elle n’est pas la candidate de l’avenir, de l’ouverture, de la générosité, de l’unité, de la richesse du multiculturalisme. Elle est ce qui génère les dérives les plus dramatiques que peut connaitre une société. Et c’est parce que les êtres vivants m’importent que jamais je ne permettrai que l’on donne le pouvoir à ces démons.

    Alors oui, les premiers que l’on doit critiquer sont ceux qui votent pour ces dérives. Mais ceux qui par principe, refusent de prendre part au barrage, donnent plus de chance à ces dérives de se produire.
    Je ne crois pas que ceux qui « tapent » sur les abstentionnistes en oublient les coupables directs de la situation. Je ne crois pas non plus qu’il s’agisse d’imposer un choix. En ce qui me concerne du moins. Simplement, pour moi, il est important que les adultes se rendent compte que chacune de leurs actions peut avoir un impact dont ils n’ont pas la mesure sur le moment. La culpabilisation, j’insiste, n’étant pas une solution.

    Macron est loin (mais genre très loin) d’être le Président idéal. On avait le choix entre le pire et le moins pire…

    Enfin, je te suis à 300% sur le fait qu’il faudrait arrêter de limiter son action politique au vote, ça n’a aucun sens.

    Voilà, désolée pour la longueur, j’ai fait au mieux. J’espère avoir été claire sur ma position, il ne s’agit pas d’un jugement. Je contrebalance un peu en expliquant ce qui peut se passer dans la tête de quelques personnes…

    Peace and Patate douce. xx

Post a Reply to Sophie Cancel Reply