Gala's blog | La médecine vétérinaire douce a sauvé mon chat
7613
post-template-default,single,single-post,postid-7613,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

La médecine vétérinaire douce a sauvé mon chat

Un article un peu particulier, mais qui a finalement toute sa place sur le blog puisqu’on parle d’animaux et de médecines douces ! Peut-être que vous ne le saviez pas, mais les médecines alternatives existent aussi pour les chats (et les autres animaux) ! C’est encore assez peu connu et les vétérinaires homéopathes sont peu nombreux (en tous cas en province). C’est l’une de mes lectrices qui m’en a parlé sur Instagram alors que j’expliquais à quel point Poupie (un des chats de ma mère) était malade et comme j’étais triste (merci Galinette !).

Je rédige cet article pour plusieurs raisons : dénoncer certaines dérives de la médecine vétérinaire classique, contre qui je suis TRES* en colère (et je pense que vous me comprendrez), vous faire découvrir la médecine vétérinaire douce et pourquoi pas, aider votre petit compagnon ! Je vais vous raconter l’histoire de Gipsy et celle de Poupie … Gipsy a eu de nombreuses complications suite à une opération, alors que Poupie a une maladie auto-immune.

*Mon article n’est absolument pas objectif et j’en suis consciente, mais je partage ici mon ressenti.

Le titre est au singulier parce que Poupie n’est pas encore tiré d’affaire !

Gipsy

 

Gipsy

 

Hernie, diarrhée :

Ceux qui me suivent sur Instagram et Facebook, ont pu voir début décembre une photo de Gipsy avec une collerette (que j’ai supprimée dans un moment de tristesse intense alors qu’elle était au plus mal). Elle avait une hernie au nombril et devait se faire opérer parce que d’après le vétérinaire « elle peut s’étrangler (se percer) à tout moment et en 24h, c’est fini. C’est une épée de damoclès au dessus de sa tête, on l’opérera dans 10 jours ». OK MERCI, on va passer une bonne semaine ! Le fait est qu’elle n’allait plus à la selle, on l’a donc ramenée 4 jours plus tard et elle s’est donc fait opérer. Elle est restée à la clinique toute la nuit, et bien qu’elle refusait de s’alimenter parce qu’on devait lui manquer (dès qu’on est arrivés elle faisait de nouveau la folle), tout allait bien.

Sauf que 10 jours plus tard, un samedi soir, j’ai vu qu’elle était bizarre. Son poil était moche, elle était toute flagada, elle ne voulait pas manger … J’ai donc appelé la clinique vétérinaire et par chance, c’était la vétérinaire qui l’avait opérée qui était de garde. Gipsy avait de la fièvre et elle lui a donc fait une injection et on est rentré chez nous … Et puis ça été l’enfer : elle a vomi et eu la diarrhée toute la nuit. Dans ma tête, c’était clair : c’était fini. On avait déjà vécu ça 1 mois plus tôt quand notre petit lapin a fait un AVC, il a beaucoup souffert avant de s’en aller et c’était assez difficile à voir. Là, c’était quasiment la même chose. Le lendemain matin mon copain l’a ramenée à la clinique, elle avait encore plus de fièvre malgré l’injection. La véto lui a fait la totale parce qu’elle suspectait un typhus et elle a donc eu de nombreuses autres injections. Elle n’a pas voulu la garder parce qu’elle savait que Gipsy déprimait quand elle n’était pas avec nous et elle lui a donc fait une perfusion d’eau pour la journée, ce qui apparemment était très douloureux. Dans la journée, ça allait mieux, beaucoup mieux. On l’a ramenée le lendemain matin : plus de fièvre, tout allait bien. Elle l’a mise sous stomorgyl, un antibiotique pendant 5 jours.

(Au passage, j’ai noté qu’à chaque fois que Gipsy est allée chez le vétérinaire, la table n’était pas désinfectée, il y avait des poils partout : aurait-elle attrapé ce fameux typhus là bas ?)

Sauf que (il y a beaucoup de « sauf que » dans cette histoire), une semaine plus tard, Gipsy s’est mise à avoir de nouveau la diarrhée. Et pas une petite diarrhée. Ce n’était pas mou, mais liquide, et ça faisait beaucoup de bruit. Et ça lui arrivait 3 fois par jour, dont une vers 4h du matin (on n’a pas fait de nuit complète pendant 2 mois, comme avec un gosse en somme). On la ramène donc à la clinique et un autre vétérinaire lui prescrit de nouveau du stomorgyl, elle a aussi eu de l’ultradiar et un autre dont je ne me souviens plus le nom, une sorte de pâte qui remplace le smecta. On lui explique qu’elle a toujours été très sensible des intestins et qu’avant de trouver de bonnes croquettes, elle avait toujours la diarrhée … Qu’on a un nouveau petit chaton, que ça peut peut-être la stresser aussi ce qui n’arrange rien. Mais pour le vétérinaire « ça n’a aucun rapport ». Une semaine plus tard, ça ne va toujours pas mieux. Je rappelle la clinique vétérinaire et ce fameux véto me reçoit au téléphone et m’envoie sur les roses : « Vu le traitement qu’elle a eu, ça devrait aller mieux, il n’y a plus grand chose à faire, c’est soit une maladie auto-immune, soit un lymphome de l’instetin. On peut faire des prélèvements mais ça ne donne jamais grand chose. Essayez quand même de lui donner du félidiarix (un autre antibiotique), mais ça ne changera rien ». J’ai raccroché en pleurs et très énervée que l’on m’ait parlé de la sorte (alors que l’on venait de lui donner 350€ au monsieur quand même, mine de rien).

J’ai commencé à me dire qu’il y avait un truc qui n’allait pas, et qu’on allait faire comme pour nous et la soigner au naturel. On s’est rendus dans un magasin bio où travaille un naturopathe et on lui a exposé la situation. Il nous a dit « donnez lui ça, beaucoup de mes clients l’ont donné à leurs chats condamnés par les vétos et du jour au lendemain ils ont été miraculés ». On lui a donc administré ce petit mélange de plantes appelé « élixir énergétique Yang de la terre (n°5) ». On lui a en plus acheté de l’homéopathie contre la diarrhée. L’élixir lui a fait du bien, dans le sens où c’était une vraie pile électrique ! Mais par contre, au niveau des diarrhées ça n’a rien changé. Et deux jours plus tard, un dimanche … On a essayé de lui donner le félidiarix. Elle a vomi, elle a encore plus eu la diarrhée, c’était finalement évident pour moi, ça confirmait ce que je pensais depuis un moment : elle ne SUPPORTE pas les antibio, comme moi et comme beaucoup d’autres personnes.

Je me suis souvenue de ce dont m’avait parlé ma lectrice et j’ai cherché une vétérinaire homéopathe dans les alentours de Besançon. J’ai finalement trouvé quelqu’un vers Dijon (à 1h de route …), vétérinaire de base et qui en plus se forme constamment aux médecines alternatives. Je l’ai appelée le lendemain matin et elle nous a reçus dans l’après-midi. Une fois qu’on a eu fini de lui raconter notre histoire, elle nous a tout simplement répondu : « vu tout ce que vous me dîtes, votre minette est simplement très fragile et les antibio ne lui conviennent pas. Et puis le petit chaton en plus, ça n’a pas aidé, tout a été chamboulé ». Elle commence à la manipuler, (elle est si douce contrairement aux autres vétérinaires) … Et elle nous explique qu’elle n’a plus du tout de flore intestinale et que son système immunitaire est à zéro. On lui montre les antibio que Gipsy a pris et elle nous répond : « vous me jetez ça tout de suite » ! On lui donne ensuite le petit élixir que l’on a acheté : « ça, j’aime déjà mieux » et elle commence à nous donner le rôle de chaque plante présente dans l’élixir. Et là je me suis dit « on parle le même langage, OUF ». Mais elle nous explique que si c’est un très bon produit, il ne fait pas effet sur les intestins, c’est donc tout à fait normal que l’on n’ait pas vu d’amélioration pour Gipsy. Elle lui a donc fait une séance d’ostéopathie, elle nous a prescrit des plantes et de l’argile (zéolite). Elle nous a gardé 1h !!!!! 1h contre 10 minutes chez les autres véto, et pour le même prix (je m’attendais à une facture de fou). Elle nous a mis en garde : « ça peut prendre 1 ou 2 mois avant de se remettre, donc ne vous inquiétez pas trop » ! Sauf que (celui-ci, je l’aime bien), le lendemain midi, Gipsy nous a fait un petit machin TOUT DUR dans sa litière ! Elle l’a soignée du jour au lendemain alors que l’autre idiot l’avait condamnée. Elle a pris en compte l’animal, son « terrain » et non pas les symptômes et ça a tout changé.

 

Cystite :

Il y a peu, on a commencé à ne plus séparer Sacha et Gipsy lorsqu’on sortait. Un soir, on a fêté l’anniversaire d’un ami et on les a donc laissées les deux ensemble assez longtemps. En rentrant au milieu de la nuit, on s’est rendu compte que Gipsy avait du sang dans son urine. Ca allait mieux le lendemain, mais on a tout de même appelé la vétérinaire qui nous a dit de ne pas nous inquiéter, que 99% des cystites étaient dues à un conflit de territoire. Quelques jours plus tard, rebelote, il n’y avait pas de sang, mais elle urinait peu. On s’est donc rendu chez la vétérinaire et quand on lui a raconté ce qu’elle avait, elle nous a demandé ce qui s’était passé ce jour là ? On lui a répondu qu’on les avait laissées ensemble assez longtemps alors que d’habitude elles sont chacune dans une pièce (je vous rassure, on a de très grandes pièces). Elle nous a donc dit de ne pas chercher plus loin, que c’était bien une question de stress et de conflit de territoire. Elle l’a manipulée, lui a fait une petite séance d’ostéo, on est repartis avec des plantes pour la vessie, de la poudre pour le stress et de la valériane pour calmer un peu Sacha qui est un vrai monstre héhé. Et ça va beaucoup mieux depuis. Alors que si on s’était rendus chez un véto classique, vous savez ce qu’il lui aurait prescrit ? Un antibio. Ben oui, voyons. Et vous savez comment ils appellent les cystites comme celle que Gipsy a eu ? Idiopathiques, parce qu’ils ne savent tout simplement pas d’où ça vient, que l’origine est inconnue. Alors que s’ils prenaient vraiment en compte l’animal, ils se rendraient compte que la cystite n’est pas idiopathique, elle est psychologique.

 

Poupie 

Poupie

 

Maladie auto-immune :

Comme je vous l’expliquais dans cet article, Poupie a été retrouvé sur un parking à l’âge d’un mois. Il n’est donc pas sevré. Il y a 2 ans et demi, il s’est fait attaqué, par une autre bête ou par un humain, on n’a jamais su, mais il était bien amoché. Quelques temps plus tard, il a commencé à faire des crises de gingivites, c’est à dire qu’il saigne de la gueule, il bave et ne peuvent plus s’alimenter alors qu’ils sont affamés. Le diagnostic est alors tombé « c’est une maladie auto-immune ». Plusieurs choix s’offraient à ma mère :

  • Faire des prélèvements pour savoir de quel virus il s’agissait (VIH, leucose …) et peut-être l’euthanasier.
  • Lui extraire toute les dents pour calmer les gingivites.
  • Et surtout : des injections de cortisone tous les mois et demi à chaque « crise ».

Les injections de cortisone commençant à se rapprocher et moi ayant découvert cette vétérinaire miracle, ma mère m’a demandé si je pouvais l’emmener la voir parce qu’il n’allait pas bien du tout, il saignait de nouveau et ne mangeait plus. C’est donc ce que j’ai fait, et la vétérinaire m’a expliqué qu’il s’agissait bien d’une maladie auto-immune. En fait, les chats non sevrés en souffrent bien souvent, le cas de Poupie est très récurrent. C’est un virus qu’ils attrapent tout petits et qu’ils auront toute leur vie. Il est souvent déclenché par le stress (quand il s’est fait attaquer). La médecine vétérinaire traditionnelle l’apaise avec de la cortisone, jusqu’à ce que ça fasse de moins en moins effet, que le chat fasse une grosse crise et qu’on l’euthanasie. La médecine vétérinaire douce quant à elle propose des injections d’Ara Alpha, accompagnés de Rescue (fleurs de bach spécial animaux, SANS ALCOOL, très important pour les chats souffrant de gingivites), d’une petite poudre qui affaiblit le virus et de la pâtée en mousse qui devient liquide si on ajoute de l’eau (le chat peut alors s’alimenter car il lape la mixture). Elle soulage aussi l’animal avec des séances d’ostéo (on voit vraiment la différence). Les injections d’Ara Alpha se font à vie, c’est en fait des acides gras saturés et insaturés qui boostent son système immunitaire et qui l’aident et lui apprennent à combattre le virus efficacement. Poupie n’en est qu’au début du traitement, c’est donc difficile de dire si ça fonctionne, puisqu’il faut attendre au moins 1 mois avant que ça aille mieux (et ça fait tout juste 1 mois). L’autre vétérinaire avec qui « la mienne » travaille m’expliquait que son chat avait le même souci. Elle ne croyait pas du tout à l’Ara Alpha, mais comme elle comptait l’euthanasier, elle a tout de même essayé … Et ça a fonctionné ! Elle me racontait que son chat était même devenu un peu trop gros, tellement il mangeait ! C’est encourageant !

 

Ce que j’ai retenu de ces expériences

 

Toutes ces histoires m’ont appris énormément de choses, et elles m’ont confortée dans l’idée que le naturel est bien souvent la meilleure solution à nos problèmes.

  • Les antibiotiques pour les animaux, comme pour les humains, ne sont pas toujours la solution (rarement même).
  • Les animaux sont des êtres vivants, qu’il faut prendre en considération, ce ne sont pas juste des symptômes.
  • J’imagine bien que les prélèvements, dont le vétérinaire me parlait (qui coûtent une fortune) ne donnent jamais rien … Puisque les animaux n’ont pas de souci à la base, ce sont parfois les médicaments qui les rendent malades.
  • Il faut savoir s’écouter, et ne pas prendre pour argent comptant tout ce que nous racontent les vétérinaires (cela dit, je sais aussi que je ne suis pas tombée sur les bonnes personnes, que la clinique où je suis allée était une « usine » et qu’il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier).
  • Le stress joue un rôle majeur dans toutes ces histoires, nos petites bêtes sont finalement comme nous !
  • Les plantes et les médecines douces, ça fonctionne vraiment. Là où la médecine vétérinaire classique avait condamné mes deux chats, les médecines douces les ont soignés ou (pour l’instant) apaisés.

 

Si vous en avez la possibilité, je vous invite donc à vous rendre chez un vétérinaire homéopathe, quitte à faire un peu de route, ça vaut vraiment le coup. C’est une médecine très complète (ma vétérinaire pratique l’homéopathie, la phytothérapie, l’ostéopathie et l’acupuncture) qui soigne de nombreuses pathologies : maladies auto-immunes, arthrose du chien, stress, troubles du comportement …

Que l’histoire de votre petit compagnon ressemble à celle de mes chats ou non, il y a certainement une solution pour lui en médecine alternative !

Et vous, connaissez-vous la médecine vétérinaire douce ? Racontez-nous votre histoire !

 

Edit : je reçois énormément de demandes pour avoir les coordonnées de ma vétérinaire, je ne peux malheureusement pas répondre à tout le monde ! Afin de trouver un vétérinaire homéopathe, il vous suffit de taper « ville + vétérinaire homéopathe » dans google.

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

 

110 Comments
  • Joëlle

    23 février 2015 at 10 h 27 min Répondre

    Bonjour,

    Il y a bientôt 2 ans notre Jack Russel alors âgé de seulement 3 ans nous a fait une grosse frayeur !
    Il n’arrivait plus à monter les escaliers, ne pouvait plus s’alimenter seul, n’arriver plus à marcher ni à faire ses besoins seul. Il passait son temps à dormir et depérissait à vue d’oeil….
    Vétérinaire, prise de sang et radio RAS
    Notre veto nous dit penser à une hernie discale au niveau des cervicales. Pour confirmer le diagnostic examen à 300 € puis chirurgie si c’est confirmé 1500 € tout ça sans être sûr du résultat.
    Mais notre veto ous conseille une alternative elle a un confrère ostéopathe.
    Nous y allons 4h de route aller/retour mais que je ne regrette absolument pas !
    Séance d’1/2 h de massage et d’étirements Futé n’a jamais bronché , et le soir même on voyait la différence sur son comportement.
    Depuis rien, de temps en temps on le suppose un peu douloureux car il est hésitant pour monter les escaliers mais un gros dodo devant la cheminée ou au soleil et c reparti !!

    • Gala

      23 février 2015 at 10 h 49 min Répondre

      Quelle angoisse … Pour rien ! C’est fou ce que l’ostéopathie peut les soulager, j’ai été bluffée ! Poupie ne mangeait plus rien et avec à peine 2/3 manip, il allait beaucoup mieux !! Tu as eu de la chance que ton véto te conseille une alternative … Dans la clinique où nous allions, il y avait un ostéopathe (je m’en suis rendu compte beaucoup plus tard), et aucun des 3 véto que l’on a vu ne nous aurait proposé de le consulter … En tous cas je suis ravie pour ton petit Jack, c’est génial qu’il aille aussi bien 🙂 !

  • Galinette

    23 février 2015 at 12 h 27 min Répondre

    Ohhhh je suis vraiment contente que tu ais pu trouver une alternative pour tes poilus!! C’est vraiment génial!!
    J’ai la chance d’avoir des animaux très rarement malades, et le peu qu’ils ont eu, j’avoue avoir choisit la facilité en allant voir des vétérinaires « traditionnels ».
    Par contre, ma chienne a le mal des transports et j’avoue que j’ai pas hyper envie de la bourrer de médicaments à chaque trajet en voiture. Pour le moment on « laisse faire », elle bave et vomit un peu en voiture, mais je sais qu’elle n’est pas bien et je n’ai pas envie que ça continue trop longtemps. Il faut donc vraiment que je cherche par chez moi s’il y a un véto plus ouvert!! (Surtout qu’on voudrait aussi la faire stériliser, et que si on peut lui éviter une batterie de cochonneries, je dirais pas non!)

    (Malheureusement, le chat de mon amie qui avait également des problèmes bucco dentaire n’a pas supporté les traitements naturels, ni la cortisone d’ailleurs. Elle a fini par lui faire retirer ses dents, et depuis le chat se porte comme un charme. Ce n’était pas ce qu’elle souhaitait, mais au moins son chat ne souffre plus et c’est bien l’essentiel.)

    • Gala

      23 février 2015 at 14 h 35 min Répondre

      Je suis sûre que le mal des transports se guérit très bien en médecines alternatives 🙂 ! Pour le chat de ton amie, le principal est qu’il aille bien ! J’espère que mon Poupie supportera les traitements naturels, mais s’ils peuvent effectivement bien vivre sans dents, pourquoi pas après tout ? Et puis merci pour tout, sans toi je ne me serais jamais tournée vers ce genre d’alternative parce que je ne savais tout simplement pas que ça existait 🙂 ! Et qui sait dans quel état Gipsy serait aujourd’hui … Je préfère ne pas y penser !

  • Salycile

    23 février 2015 at 12 h 52 min Répondre

    Merci pour cet article vraiment très intéressant, je ne savais pas du tout que cette alternative existait. Je n’ai pas d’animaux mais je vais faire tourner le lien à des amies qui en ont et qui pourront voir dans ton expérience un peu d’espoir pour leurs petites bêtes.

    • Gala

      23 février 2015 at 14 h 36 min Répondre

      C’est gentil, merci beaucoup ! C’est important d’en parler parce que c’est encore trop peu connu 🙂 ! Et quand je pense au nombre d’animaux qui sont partis parce que mal soignés … Ca me fait froid dans le dos !

  • Superfici'Elle

    23 février 2015 at 13 h 38 min Répondre

    Merci infiniment pour cet article!! J’ignorais totalement qu’il existait des vétérinaires de médecine douce. Pour le moment, ma chatounette est jeune et en pleine santé, mais c’est vraiment rassurant de savoir qu’il y a « autre chose ».
    De fait, à la campagne, chez mes parents, quand ce que prescrivait le véto n’agissait pas, on y allait à l’homeopathie ou aux huiles essentielles…. de façon totalement amateur, je dois bien avouer! Mais on s’est tjs dit que les doses pour bébé devait a peu près coller à ce qu’il était possible de faire pour le chats… bon, on a jamais eu de souci!
    Je suis contente que cette vétérinaire ait sauvé tes deux ptis chats tellement joli. C’est tellement atroce de les voir souffrir!
    des bises

    • Gala

      23 février 2015 at 14 h 41 min Répondre

      Je suis ravie de t’avoir fait découvrir ces méthodes alternatives 🙂 ! Ce qui est bien avec l’homéopathie, c’est que même si on se trompe, on ne leur fait pas de mal ! Cela dit vous avez eu beaucoup de chance avec les huiles essentielles car elles sont à manier avec précaution, toutes celles qui sont citronnées et mentholées sont à proscrire car les chats ne les supportent pas ! Mais comme tu dis, vous n’avez jamais eu de souci donc c’est le principal 🙂 !

  • Laura

    23 février 2015 at 13 h 47 min Répondre

    J’ai l’impression que certains vétérinaires sont blasés de leur métier ou pensent avoir déjà tout vu et ont une trop grande confiance en leur diagnostique… Je ne sais pas. Mais il m’est arrivé la même histoire avec mon chat.

    Praliné n’allait pas bien. Il ne bougeait plus, ne s’alimentait plus. Nous l’avons emmené chez le vétérinaire. Après 10 minutes de consultation, le véto conclut qu’il a été empoisonné. Il lui fait une piqûre et nous conseille d’attendre le lendemain matin pour voir si son état s’améliore. Si non, il dit clairement qu’il est condamné. Son état ne s’améliore pas. Toute la nuit, nous l’entendons gémir et souffrir. Vers 3h du matin, je n’en peux plus et me dis que mon chat va mourir dans de terribles souffrances si je ne fais rien. Je consulte les cliniques de garde sur Internet. Il y a une clinique à 40 mins de chez moi qui est à la fois un centre hospitalier pour animaux et école de vétérinaires. Les vétos passent plus d’1H à essayer de comprendre ce qui ne va pas chez Praliné. Ils me disent d’ambler que ce ne peut pas être un empoisonnement. Ils lui font plusieurs radios et découvrent que ces intestins sont obstrués. Ce qui est plutôt courant chez les chats castrés. Cela faisait plusieurs jours que mon chat n’allait plus à la selle. Mais comme il passe la majeur partie de son temps à l’extérieur, je ne m’en étais pas rendue compte. Il a été opéré et on m’a préconisé de changer son alimentation et de lui donner des croquettes spéciales pour chats castrés. Résultat, Praliné s’est remis de son hospitalisation et est un chat heureux qui vagabonde à nouveau.

    Je ne connaissais pas les traitements homéopathiques. Mais je pense que quand son animal ne va pas bien et qu’un 1er praticien le condamne il vaut mieux consulter un autre pour un 2e avis.

    • Gala

      23 février 2015 at 14 h 45 min Répondre

      Une trop grande confiance en leur diagnostic, c’est certain ! C’est pour cette raison qu’il vaut effectivement mieux demander un second avis … La preuve en est avec ton petit Praliné et Gipsy ! Pauvre chat, il a du avoir tellement mal ! Heureusement que c’est arrivé la nuit finalement, tu es allée voir quelqu’un d’autre et ça l’a sauvé !!

  • Zelda

    23 février 2015 at 13 h 58 min Répondre

    Très bel article, je crois vraiment aux médecines douces que ce soit pour les humains ou pour les animaux !!
    Je l’ai d’ailleurs également expérimenté plusieurs fois : mon chien qui avait un pb de coeur et qui soit-disant ne devait pas passer le cap des 2 ans a vécu 13 ans, et sans aucun soucis ni douleurs, mon chien actuel qui avait aussi un pb intestinal dont les vétérinaires ne trouvaient pas vraiment la cause (et qui voulaient me vendre des croquette à base de plume, me disant que mon chien ne tolérait plus la viande), j’ai réussi à le soigner avec des probiotiques, du psyllium, et une alimentation privilégiant le poulet et les légumes.
    Les animaux sont comme nous et le corps est un ensemble complexe. Sans compter que comme nous, le stress et le côté psychologique joue aussi énormément.
    Il existe aussi l’acupuncture pour les animaux qui est très efficace également, j’ai testé aussi. Après ce n’est pas toujours évident de trouver le bon vétérinaire compétent dans ces domaines.
    Merci pour ton joli témoignage et j’encourage toutes les personnes à essayer ce type de médecines pour leurs animaux, surtout quand la médecine classique s’avère impuissante et très pessimiste.

    Bref,

    • Gala

      23 février 2015 at 14 h 49 min Répondre

      Poupie et Gipsy ont eu un tout petit peu d’acupuncture ! Mais je ne pourrais pas te dire quel effet ça a eu parce que c’était couplé avec de l’ostéo ! Cela dit, dans les deux cas, ils allaient mieux ! J’avoue que j’ai trouvé une vétérinaire excellente du 1er coup, mais j’imagine que certains ne doivent pas être aussi bons qu’elle … Même si je reste persuadée que c’est tjs mieux que la médecine vétérinaire classique 🙂 ! Je suis ravie que tu aies réussi à soigner ta petite bête et que ton chien aille mieux !

  • Xa

    23 février 2015 at 16 h 27 min Répondre

    Juste un petit mot en passant : attention aux huiles essentielles pour les chats !! Sans entrer dans les détails, ils les éliminent très (très) lentement de leur organisme, ce qui peut causer des cas d’empoisonnement avec séquelles irréparables sur certains organes lors d’une trop longue exposition. Par exemple, c’est souvent le cas sur les chats d’intérieur avec les huiles essentielles diffusées dans la maison…
    Merci pour l’article ! 😉

    • Gala

      23 février 2015 at 20 h 21 min Répondre

      Merci beaucoup pour cette précision et pour l’explication 🙂 !

      • Tcham

        5 juin 2015 at 13 h 19 min Répondre

        Et accessoirement, ne les mettez jamais dans les oreilles (ça tombe sous le sens, mais hier encore j’ai vu arriver à l’hôpital – véto – où je suis un chat en convulsions…sa propriétaire avait voulu soigner une otite avec des huiles essentielles. Elle avait pensé à les diluer, elle avait juste oublié que par rapport à nous le chat est hypersensible aux HE 🙂 ) ou au contact d’une muqueuse sans un avis d’un vétérinaire formé dans ce domaine. Nos amis les animaux, et tout particulièrement les chats, sont sur-sensibles à certaines HE.

        Sinon, en tant qu’étudiant véto, je trouve ton article un peu à charge mais en même temps, vu les ennuis qu’ont eu tes boules de poil, c’est humain et compréhensible. Et puis je te sais gré, malgré tout, d’avoir pensé à préciser que tous les vétos ne sont pas aussi péremptoires et ne prennent pas des consult’s de 10 minutes. Enfant de deux vétos, j’ai toujours vu des créneaux de 30′ à 1h réservés par consultation, avec un praticien qui prenait le temps de parler, de discuter et surtout d’écouter…et qui savait référer et adresser à un confrère plus calé quand il sentait qu’il ne gèrerait pas le problème tout seul.
        On en discutait récemment entre amis de l’école véto : la vraie richesse d’un bon vétérinaire, c’est de savoir écouter et surtout d’admettre ses limites, et de savoir renvoyer sa patientèle vers un confrère plus formé ou alors qui pratique une médecine qui convient mieux à l’animal et son humain (parce que mine de rien, la confiance est une donnée essentielle dans la médecine, y compris animale).

        Et le conseil que je donnerais volontiers à tout le monde ici : si ça ne va pas avec votre véto, que vous n’arrivez pas à comprendre ce qu’il fait, que vous vous sentez perdre confiance en lui, parlez-en avec lui ou elle. Et si au terme de la discussion ou des discussions vous réalisez que ça ne passera pas, dites-le lui franchement, sans agressivité. La plupart comprendront assez bien, si c’est dit gentiment.
        (d’une manière générale, pour un client sympa et communicatif on en a deux ou trois agressifs, blasés, ou simplement vindicatifs…ce qui peut expliquer dans une certaine mesure – sans excuser – la lassitude voire la méfiance de certains vétos. C’est un métier qui souffre d’un manque de reconnaissance avec difficile à encaisser parfois. Franchement, c’est un métier que j’aime, je ne me verrais pas ailleurs, mais reconnaissons que c’est un métier très violent émotionnellement parlant. Parce que c’est un métier très humain…c’est aussi ce qui le rend aussi attrayant d’ailleurs.
        Et puis ceci mis à part, c’est comme les médecins, les pharmaciens, les taxis, j’en passe et des meilleures : il y en a de bons, et de moins bons, voire des mauvais. Et là…on n’est pas égaux face à la chance, hélas).

        • Gala

          24 juin 2015 at 19 h 42 min Répondre

          Hé bien je pense que tu feras un très bon vétérinaire :). Ce que tu dis me rassure un peu. J’en reparlais justement avec une amie tout à l’heure et on se disait que dans la clinique où l’on allait, ils sont vraiment mauvais. Mon article est clairement à charge mais il m’était difficile de rester objective (d’autant plus que c’est un témoignage, pas un article d’information pure). Ma vétérinaire est une vraie vétérinaire, diplômée, mais qui continue de se former … Elle est vraiment polyvalente, ce qui est génial. Quand j’y suis retournée quelques temps après pqe Gipsy et Sacha s’étaient battues et que Gipsy s’était pris un coup de griffe dans l’oeil, elle l’a soignée en conventionnel, parce que la médecine naturelle ne pouvait rien faire … C’est ce que je trouve bien chez elle, elle reconnait les limites de chaque type de médecine.

  • Jola

    23 février 2015 at 17 h 50 min Répondre

    Merci pour ton article très enrichissant ! Je n’avais pas connaissance de cette « médecine douce » pour les animaux mais j’avoue que je suis carrément pour ! Ma petite chatoune a eu des soucis à l’oeil il y a longtemps (elle ne voyait plus d’un oeil), j’ai enchainé les rdv chez le véto pendant 2 semaines, elle l’a condamnait aussi à un moment ! Elle a eu des injections, beaucoup de cachets, et puis elle a commencé à aller mieux. Mais au final je reste persuadée qu’au final ce n’était pas grand chose et que tout ça ne l’a pas aidé…. Je pense que je vais me renseigner pour savoir si ce genre de cabinet vétérinaire existe par chez moi !
    Tu as de magnifiques petites boules de poils en tous cas ^^
    Gros bisous !

    • Gala

      23 février 2015 at 20 h 25 min Répondre

      En effet parfois ça n’aide pas … Je reste persuadée que si Gipsy a été aussi mal quand elle a fait de la fièvre, c’est à cause de l’injection que la véto lui a fait ! Bien sûr, je ne la blâme pas, sur le coup, on ne savait pas que Gipsy ne les supportait pas. Si tu trouves un véto homéopathe vers chez toi, surtout n’hésite pas à y aller 🙂 ! Et merci pour mes petites boules de poils !! Bisous !

    • Tcham

      20 juillet 2016 at 19 h 51 min Répondre

      Je te réponds un an après en retombant sur ce site par hasard ^^

      C’est compréhensible de ne pas être objective quand on est en colère. Même en étant du milieu médical, ça m’est arrivé aussi…notamment très récemment avec un médecin. Je ne vais pas m’étendre ici, mais finalement ma décision d’aller voir un ostéopathe malgré sa désapprobation et sa certitude que ma douleur au dos suite à une chute de cheval était juste « de la trouille » fut une bonne idée.
      De même avec les huiles essentielles – que je n’utilise pas sur mes animaux car, chance, ils ont une santé de fer ! Chats de gouttière, chats increvables ^^

      Heureusement que ta véto est une véto diplômée, sinon elle aurait des ennuis avec l’Ordre National des Vétérinaires, qui réglemente la profession (en vue de protéger la clientèle, d’ailleurs : vous pouvez être sûr qu’un véto inscrit à l’Ordre est un « vrai » véto, qu’il a un diplôme dont la valeur est reconnue en France).

      Je trouve, à titre personnel, que c’est une excellente chose pour un véto de s’intéresser à plusieurs abords différents de la médecine, ou de travailler avec un bon carnet d’adresse de confrères qui sont formés en phyto, ou en homéo, ou en ostéo…et, toujours à titre personnel et pour avoir côtoyé un véto rural ET ostéo en stage, l’ostéopathie me tente énormément et je pense faire la formation complémentaire réservée aux vétos. Je crois que ce sera un vrai plus dans ma pratique (idéalement, j’aimerais travailler avec les animaux de rente, notamment les vaches à viande, et les éleveurs sont aujourd’hui sensibilisés et assez demandeurs, pour peu qu’on leur propose !!).

      D’ailleurs en règle générale, les vétos commencent à sérieusement investir ce domaine et c’est super ! Parce que ça entraîne l’émergence de formations sérieuses pour eux (quand il y a de la demande…), de recherches et d’articles scientifiques sur le sujet, d’encore plus de vues complémentaires sur certaines affections difficiles à traiter, ne serait-ce que pour améliorer le confort des animaux…et en prime, je reste persuadée que même quand on ne veut pas pratiquer toutes ces médecines mais juste une ou deux, il est excellent d’avoir eu une formation de base ou de s’être renseignée sur les autres méthodes alternatives.
      Que ce soit pour soi même et pour l’ouverture d’esprit, pour pouvoir renseigner un client demandeur, émettre l’hypothèse d’une autre médecine quand on « sèche » avec les outils classiques et discuter avec un confrère formé…et puis tout simplement pour avoir une vision plus globale de la maladie et des équilibres physiologiques !
      A mon sens, tout savoir est à prendre. A garder, chacun est juge, mais à prendre, c’est sûr !

      (Et sinon, merci pour ta première phrase. J’avance doucement vers le diplôme…je ne sais pas si je serai bonne, mais je l’espère !)

  • Cassie

    23 février 2015 at 20 h 55 min Répondre

    Très chouette article que j’ai pu lire grâce à végédia ! 🙂 En effet les médecines douces… je suis juste super convaincue. J’ai été en stage chez un véto qui pratiquait l’ostéopathie et l’acupuncture sur ses petits patients , et ça m’a juste fait halluciner. C’était une belle louloute qui avait subi d’horribles choses (maltraitance, etc…) de ses anciens propriétaires, et qui gardait en elle de grosses angoisses et cela depuis des années… la séance a duré 2h, c’était merveilleux de voir à quel point la belle était détendue et heureuse, elle s’est même endormie pendant la séance ! 😀 C’est dommage que ce tyoe de médecine vétérinaire soit encore très peu connue… Bonne soirée et au passage, j’aime beaucoup ton site !!

    • Gala

      28 février 2015 at 11 h 57 min Répondre

      Oh c’est trop mignon 🙂 ! L’ostéopathie fait vraiment des merveilles, c’est en effet dommage que ça ne soit pas plus répandu … Merci beaucoup pour ton petit mot !

  • Mlle Mandorle

    23 février 2015 at 21 h 49 min Répondre

    Bonsoir !
    J’avais entendu parler de ton blog par Julie (Friendly Beauty), mais je dois dire que ton article m’a beaucoup touchée !
    J’ai des animaux, dont une chatte, et ton expérience m’a convaincu d’aller plutôt vers un vétérinaire homéopathe. J’ai eu aussi de très mauvaises expériences avec des vétérinaires. L’un d’eux a paralysé la border collie jeune de 7 mois de ma mère, en faisant une banale ovarectomie. Elle n’avait plus de moelle épinière dans les pattes arrières, on a essayé beaucoup de choses, et on a dû la faire piquer, car elle était mal. On était révoltées, dégoûtées, et tristes pour notre jolie pépette qui aimait tant courir…
    Pour ma chatte, j’ai eu des problèmes de pipi pendant des mois, puis des cystites. Quand j’ai parlé de mon problème à une vétérinaire, elle m’a dit que ma chatte était sans doute dépressive, pas câline, et voulait la mettre sous anti-depresseurs lourds. Non seulement, elle n’avait rien compris, rien écouté de mon problème, et elle jugeait ma chatte, qui ,nous câline quand on rentre, et qui avait juste envie d’être plus avec nous. J’ai refusé de lui donner ces horreurs. Il y a vraiment des vétos malveillants, animés par l’argent ! C’est fou ! Ce n’est pas parce-que l’animal ne parle pas, qu’on a le droit de le maltraiter avec des traitements lourds. On paye trop chers ces vétos pour rien. Certains sont bons, mais j’ai eu trop de mauvaises expériences pour avoir une totale confiance en eux !

    Je découvre ton blog dans le même temps, et je me suis abonnée, car je pense qu’on a des valeurs communes sur plein de choses.
    Merci pour ce bel article plein d’amour pour tes animaux !
    Bonne soirée !

    • Gala

      28 février 2015 at 12 h 03 min Répondre

      L’histoire de cette jeune chienne me scandalise, quelle horreur … Une erreur peut toujours arriver, le risque zéro n’existe pas … Mais tu as de quoi être en colère !! Pauvre petite chienne … Et pour ta minette, je pense que tu as bien fait de ne pas la mettre sous anti dépresseurs ! D’autant plus qu’il existe de supers alternatives à ce niveau là avec la phyto ! Je trouve aussi que l’on paye beaucoup trop cher … Et je me suis aussi malheureusement retrouvée face à des personnes très intéressées par l’argent … Ce genre de comportement me dérange à la base (je n’ai rien contre les personnes qui gagnent beaucoup d’argent, mais celles qui font tout pour en amasser le plus possible au détriment du reste … j’ai beaucoup de mal), mais quand en plus, on en fait pâtir mes petites bêtes … Je ne réponds plus de moi ^^ ! Merci beaucoup pour ton petit mot et ta gentillesse, je suis ravie que mon blog te plaise 🙂 ! Bisous !

      • Mlle Mandorle

        28 février 2015 at 23 h 25 min Répondre

        Oui, le risque zéro n’existe pas, mais ce n’est pas le premier animal à qui il fait du tort… C’est un meurtrier ! On a été tellement malhreureuses de la perdre ! De devoir cette terrible décision pour la soulager… Elle avait compris la pauvre… Son regard avait changé, elle était triste, amère, pas bien, malgré nos attentions. J’espère qu’elle sait qu’on a eassyé de la sauver, et qu’on l’a aimé très fort !

        Oui, je pense que j’ai bien fais ! Je regarderai les livres que tu as partagé, mais on m’a dis que je pouvais lui donner de l’homéopathie ou ds fleurs de bach si besoin. Moi aussi je n’aime pas ce genre de comportement. On fait pas ce métier si on est juste animé par l’argent et l’appât du gain au détriment de la santé des êtres vivants quels qu’ils soient (car ça existe aussi chez les Hommes). Nos animaux font partie de nous, ils sont des membres de la famille à part entière. Que ce soit les animaux de mes parents ou ma minette, je les aime fort. Je ne peux plus imaginer ma vie sans ma belle princesse, elle m’apporte tant !
        Je ne connaissais pas ton blog et pourtant, je suis Sweet & Sour et Friendly Beauty depuis un moment. Je me retrouve beaucoup dans vos articles, et vos aspirations, car je tends vers les mêmes valeurs ! Du moins, du mieux que je peux ! 😉
        Continuons à véhiculer le sain, le bio, et le cruelty-fre sur nos blogs !
        Bisous à toi !

  • woodybeauty

    24 février 2015 at 9 h 28 min Répondre

    Très intéressant cet article, je ne connaissais pas du tout ce type de véto. Merci!! Bisous

    • Gala

      28 février 2015 at 12 h 03 min Répondre

      Ravie de t’avoir fait découvrir la médecine vétérinaire douce 🙂 !!

  • David Aurélie

    24 février 2015 at 10 h 19 min Répondre

    Bonjour ,
    J’ai lu ton article avec bcp d’intérêt , je n’ai pas d’animaux chez moi en ce moment , mon appart étant trop petit . Mais j’ai vécu toute ma vie avec des chiens chez mes parents . Mes parents n’ont jamais voulu faire opérer nos chiennes ou leur faire prendre tout un tas de traitement , ma mère disait que ça ne faisait qu’empirer les choses . En gros , dès que l’une d’entre elles étaient malades on la dorlotait comme un enfant 🙂 Le fait est que dans quelques années je prendrai à nveau un animal ac mon copain et je suis intéressée par la vétérinaire dont tu parles à Dijon car j’habite à Dijon 🙂
    Sinon , rien à voir nous avons reçu le savon bluette , nous en sommes satisfaits enfin surtout moi car mon copain préfère les textures gel 🙂
    merci et bonne journée
    Aurélie

    • Gala

      28 février 2015 at 12 h 04 min Répondre

      Oh je trouve ça trop mignon 🙂 ! Je t’envoies le nom de ma véto par mail rapidement !!
      Je suis ravie que Bluette te plaise, c’est un super savon !!! Merci à toi ! Bisous !

  • Kelly

    25 février 2015 at 1 h 14 min Répondre

    Quel article intéressant ! Je me demandais récemment justement si ce type de médecine existait pour les animaux et surtout si elle était applicable et efficace.
    Merci pour ces expériences que tu nous racontes, je me méfie de plus en plus des vétérinaires à cause d’une mauvaise expérience avec mon matou il y a bientôt un an et demi (soit disant étouffé durant une intervention, je ne comprends pas comment cela à pu arriver, logiquement il aurait du être intubé vu son mal) bref.
    J’ai du retourner chez cette véto pour une de mes nenettes qui avait une genre de poche vraiment impressionnante dans la bouche (du jour au lendemain), on a bien du y aller 3/4 fois durant une semaine avant de partir devant l’inefficacité de ce qu’on nous proposait (des injections, des médicaments etc) et la fantaisie des hypothèses données, même ce que nous avions fait pour que ça dégonfle (interdiction de croquettes, mixer la pâtée) avait mieux marché que ses prescriptions stupides.
    Au final le second véto a dit immédiatement que de toute façon il fallait l’opérer et enlever cette fameuse poche. Après une bonne longueur de points de sutures, elle a ensuite reçu un traitement pour éviter l’infection durant la cicatrisation (vu que c’était dans la gueule) et depuis tout va bien elle s’est remise très très rapidement, tandis qu’avec l’autre on serait encore entrain de cracher de l’argent pour RIEN.
    C’est franchement rageant ce genre de situation, parce que même pour quelqu’un comme moi, qui n’aie AUCUNE compétence en médecine vétérinaire cela me paraissait évident qu’il fallait opérer ou vider cette poche. Bref maintenant c’est terminé je n’irais plus jamais chez cette première véto, je la pensais très pro (j’avais effectué une journée d’immersion là-bas plus jeune) mais depuis un certain temps je ne fais que constater son incompétence.
    Je me renseignerai dorénavant mieux sur ces techniques que tu nous as décrit histoire de savoir à quels maux exactement elles peuvent s’appliquer, où je peux trouver ce genre de véto près de chez moi etc. Même si le second véto est quelqu’un de pro et compétent et qui surtout explique clairement ce qu’à l’animal et pourquoi il fait tel ou tel traitement, c’est toujours bon d’avoir des infos à ce sujet. Je suis plutôt contre les médicaments, du moins je sais reconnaître leur utilité mais suis contre l’usage de médicaments à tout va, donc pourquoi ne pas appliquer ce principe sur mes animaux ?

    • Gala

      28 février 2015 at 12 h 32 min Répondre

      Ton histoire m’a tellement choquée, étouffé pendant une intervention, quelle horreur … Tu as bien fait de changer de véto, certains sont effectivement très doués et pros, mais d’autres sont tout simplement mauvais. Celle-ci fait sans aucun doute partie de la seconde catégorie ! Ce n’est pas parce qu’on a fait des années d’études qu’on a tout bien intégré … La preuve !
      Et en effet, pourquoi pas appliquer ce principe de médecine douce sur les animaux ? Les médicaments ne sont pas toujours utiles et nécessaires 🙂 !

  • jess

    25 février 2015 at 10 h 52 min Répondre

    Je me permets de répondre à ce sujet car, étant assistante vétérinaire, je suis assez choquée de ce que je lis là.
    Je ne vais pas essayer de défendre tous les vétos, certains sont objectivement totalement indéfendables, mais je trouve quand même ton article un peu trop catégorique.
    En effet, il ne faut pas oublier que les vétos ne sont rien d’autres que des médecins, avec exactement les mêmes failles, faiblesses et forces que les médecins pour humains.
    Tout comme pour les humains, certains sont effectivement prétentieux, ou trop vieille école pour se remettre en question, et restent figés sur une approche purement allopathique de la médecine vétérinaire.
    Cependant, j’ai travaillé dans plusieurs cliniques maintenant, et avec une dizaine de vétérinaires différents, et TOUS sans exception utilisaient aussi bien les médicaments allopathiques que l’homéopathie et la phytothérapie. Les médicaments de phytothérapie vétérinaire se sont d’ailleurs énormément développés ces dernières années, avec des laboratoires spécialisés qui ne font que ça.
    Ainsi, si certains vétos sont obtus, la plupart essaient de s’ouvrir à un maximum de possibilités et adaptent le traitement en fonction de l’animal, de son terrain ET de ses symptômes. Ce n’est absolument pas incompatible. On ne va pas traiter une bactérie avec de la phytothérapie, ni une pathologie dûe au stress à grands coups d’antibios. La phytothérapie et l’homéopathie peuvent être de bonnes réponses pour une maladie chronique ou « psychologique », mais certainement pas pour un problème infectieux. Quant à la chirurgie, elle est dans certains cas indispensable pour traiter le problème à la base (par ex., calculs urinaires ou occlusion intestinale), et si il y a un risque de problème chronique elle doit être compléter par une prise en charge via l’alimentation et/ou des traitements qui peuvent être aussi homéopathiques ou phytothérapeutiques suivant le cas.
    Mais, dans tous les cas, dire qu’un bon véto c’est un homéopathe face au mauvais véto qui utilise l’allopathie, c’est hyper réducteur. Un bon véto, c’est celui qui saura utiliser tout le panel de traitements qu’il a à sa disposition, en s’adaptant à la pathologie et à l’animal. Donc, le véto idéal, c’est celui qui utilisera à la fois allopathie, homéopathie et phytothérapie.
    Enfin, n’oubliez que votre véto est la plupart du temps un généraliste qui, comme un généraliste pour humain, a un panel de connaissances très larges mais ne sera pas forcément qualifié pour des problèmes plus spécifiques. Théoriquement, il est censé pouvoir reconnaitre quand il a atteint ses limites, mais si ce n’est pas le cas, sachez qu’il existe désormais presque autant de spécialités en médecine vétérinaire qu’en médecine humaine. Donc, si le problème est trop pointu pour votre véto généraliste, n’hésitez pas à aller voir un véto ostéopathe, ophtalmo, gériatre, cardiologue, cancérologue, dermatologue, comportementaliste,…
    Et puis surtout, un véto, c’est comme un médecin, on ne prend pas le premier venu en pestant parce qu’il est nul, on le teste et on le choisit.

    • Gala

      28 février 2015 at 13 h 01 min Répondre

      Tu as raison, mon article est peut-être un peu catégorique … Même si je précise bien que j’essaie de ne pas mettre tout le monde dans le même panier et que je suis tombée sur les mauvaises personnes. Tu as beaucoup de chance d’être tombée sur des vétérinaires qui utilisent des méthodes alternatives, pour ma part ce n’est pas du tout le cas. Je suis allée dans 3 cliniques avant de trouver ma vétérinaire homéopathe, j’ai vu pas moins de 8 vétérinaires différents (si mes souvenirs sont bons) … Et pas UN SEUL ne m’a, à aucun moment, proposé une alternative douce … Pas un seul.

      Je te rejoins tout à fait quand tu dis qu’un bon vétérinaire est celui qui allie allopathie, homéopathie et phytothérapie, je n’ai jamais prétendu le contraire ! Je sais très bien que parfois la chirurgie est nécessaire et que certaines pathologies se soignent forcément avec des antibio ou autres. Cependant, ce que je dénonce, c’est que beaucoup trop de vétérinaires ne s’ouvrent pas du tout au reste (tout comme les médecins). Alors oui, certains sont très bons et je ne le nie pas. J’ai eu une très mauvaise expérience, je ne suis peut-être pas à 100% objective et je vous ai passé certains détails parce que ce n’était pas constructif. Je suis tombée sur des personnes infectes, il faut le dire : un des vétos de cette clinique m’a incendiée (pour ne pas dire insultée) parce que sa collègue ne m’avait pas facturée assez cher (il s’est excusé par la suite, mais le mal est fait). Il faut savoir que des personnes comme ça existent et qu’il ne faut pas forcément prendre pour argent comptant tout ce qu’il nous racontent. Ils avaient condamné deux de mes animaux, alors qu’ils peuvent tout à fait s’en sortir sans leurs saletés d’antibio et de cortisone. Dans tout ça, j’ai eu d’autres expériences, dans d’autres cliniques, où certes les personnes étaient très gentilles, la véto de mon lapin Léon était même adorable, mais elle n’a pas souvent réussi à le soigner (on le faisait nous même). Alors le calcul est vite fait : sur 8 vétérinaires, 7 n’ont pas été très compétents … La seule qui m’a satisfaite est la vétérinaire homéopathe (qui utilise effectivement l’allopathie dans certains cas).

      En tous cas ton commentaire me remonte un peu le moral, si les dix vétérinaires avec qui tu as travaillé utilisent des méthodes alternatives, c’est très encourageant !

  • Fanny

    28 février 2015 at 11 h 54 min Répondre

    Ton article est vraiment très intéressant. Je suis bénévole et famille d’accueil pour une association de protection féline. Nous faisons aussi régulièrement appel à des vétérinaires qui pratiquent les médecines douces lorsque nos vétérinaires partenaires « conventionnels » n’ont pas de réponse ou de solution. Cela dit, nous travaillons avec de très bon vétérinaires, qui sont humbles et qui savent reconnaître lorsqu’ils n’ont pas de solution à apporter. Souvent, ce sont même eux qui nous orientent.
    Sinon, tu parles de vétérinaires un peu brutaux avec les chats. Il existe des vétos avec un feeling plus chiens que chat …et cela se ressent clairement ! Il en existe de plus ouverts que d’autres aussi. C’est souvent long de trouver quelqu’un sur la même longueur d’onde mais un bon véto, quand on en a trouvé un, on le garde !
    Par contre, une chose m’a fait bondir dans ton article. Je suppose que c’est la retranscription d’un véto car beaucoup on encore cette préco à la bouche dès qu’il diagnostiquent un chat fiv ou leucose : eutha !! Je trouve cela scandaleux car ils ne savent pas l’expliquer et les gens prennent peur. Cela me révolte car bien souvent, les chats fiv on encore de très belles et longues années devant eux. Malheureusement, la leucose est pour sa part plus foudroyante. Toujours est-il que tant que la maladie n’est pas déclarée de façon sérieuse (avec toutes les souffrances que cela comprends dans ce cas), il n’y a aucune raison de préconiser celle solution définitive. C’est une aberration !! J’ai eu des chats fiv, je continue d’en avoir en FA et ils ont fait mon bonheur et continuerons de faire le bonheur de nombreux foyer, pour peu qu’on leur laisse cette chance.

    • Gala

      28 février 2015 at 13 h 13 min Répondre

      Comme je le disais plus haut, quelque chose m’a choquée il y a peu, je me suis rendu compte que dans la clinique où j’ai emmené Gipsy, un des vétos pratiquait l’ostéopathie ! Ses confrères ne m’ont jamais proposé de tester cette alternative … C’est tellement dommage ! Je suis ravie de lire que tu as pu trouver des personnes effectivement humbles, qui reconnaissent leurs limites et qui orientent vers d’autres thérapies !!

      En ce qui concerne « la brutalité » de certains vétos, en effet, la clinique où j’allais était clairement plus chiens que chats. Cependant ce n’est pas une raison, je paye en général 80€ la séance et j’estime que ma petite minette doit être traitée comme les autres (et bien traitée si possible héhé) !

      Et pour répondre à ton questionnement, en effet deux vétérinaires différents ont estimé qu’il fallait euthanasier Poupie s’il avait le FIV ou la leucose… Tu n’imagines pas mon soulagement quand la vétérinaire homéopathe m’a expliqué que non, ce n’était pas la seule solution ! Au passage, comment apaisez-vous les chats FIV (si jamais le traitement ne fonctionnait pas sur Poupie je suis preneuse de toutes les infos existantes sur le sujet) ?

      Merci pour ton témoignage 🙂 !

      • jess

        1 mars 2015 at 10 h 56 min Répondre

        Euthanasier un chat FIV ? Je n’ai jamais vu ça non plus. Ma pire hantise, quand j’ai commencé à bosser en clinique vétérinaire, c’était de tomber sur des vétos comme ceux que vous décrivez, et mes expériences m’ont bien rassurées, du coup j’en suis arrivée à avoir l’impression que ce genre de vétos était quasiment un mythe…. Mais quand je lis que certains vétos veulent euthanasier un chat parce qu’il a le sida… Mais non ! Un chat FIV peut effectivement vivre de belles et longues années avec la maladie, et le jour où elle a vraiment trop de conséquences sur la santé de l’animal, on avise, mais pas avant.
        Concernant le moyen de les apaiser, je n’aurais pas vraiment de réponse à te donner, partout où j’ai travaillé la démarche était la même :
        – on conseille aux propriétaires de stériliser leur chat et de lui éviter les contacts avec ses congénères, à la fois pour éviter qu’il transmette le sida et pour éviter que les autres chats lui transmettent d’autres maladies qui pourraient lui être fatales
        – on conseille de vacciner; parce qu’un coryza sur un chat FIV c’est une catastrophe. Et je ne parle même pas du combo FIV-leucose… Mais je peux tout à fait comprendre qu’on soit contre les vaccins.
        – on conseille aussi de faire attention à l’environnement du chat, à ce qu’il ne puisse pas se blesser, car une blessure peut très vite amener à un abcès qui amène à son tour à une septicémie. C’est un peu excessif comme tableau, mais il vaut mieux être trop prudent que pas assez. Après, un chat reste un chat, il a besoin de bouger, grimper, chahuter, donc il faut qu’il vive sa vie quand même.
        – on traite les maladies qu’il chope à cause de ses défenses immunitaires affaiblies au fur et à mesure qu’elles apparaissent.
        Après, honnêtement, y a des chats FIV qu’on ne voit quasiment jamais malgré leur sida, et heureusement. Et puis, maladie auto-immune ne veut pas forcément dire FIV.

      • Fanny

        1 mars 2015 at 12 h 11 min Répondre

        Je n’ai pas grand chose à ajouter par rapport à ta question compte tenu de ce que dit Jess 😉

        En fait, il n’y a pas de traitement pour le FIV. Et effectivement, maladie auto-immune, ce n’est pas forcément FIV. Tant que la maladie n’est pas déclarée et que ton chat est bien protégé contre les maladies, blessures et infections, cela se passe bien et cela peut durer de nombreuses années. Après, si le FIV est déclaré, le chat peut développer des ulcères, des abcès, des gingivites, conjonctivites. Il est plus sensible aux maladies. Parfois, lorsqu’ils sont atteints de calicivirus, il leur est difficile de s’alimenter par exemple. De notre côté et toujours sous accord du vétérinaire, on les traite alors avec de la réglisse (mais attention pour les chats qui ont des problèmes cardiaques). En général, cela les soulage bien.

        Comme indiqué par Jess, je tiens à confirmer qu’il y existe de très bons vétérinaires : humbles, ouverts, patients, doux, impliqués, passionnés, engagés. Et je me plait à croire qu’heureusement, c’est le cas pour la majorité d’entre-eux !
        Par contre, je peux aussi assurer que les vétérinaires « à l’ancienne » existent, ou du moins on existé. Mon tout 1er chat était FIV. Il a été diagnostiqué vers 5 ans. On nous a tout de suite proposé de l’euthanasier. Le message était très basique : « Il est FIV. C’est comme le sida mais pour les chats. Ce n’est pas transmissible à l’homme. Mais si vous voulez, vous pouvez l’euthanasier. » Euuuhh ok… Et sinon, qu’est ce que ça implique ? Enfin bref, on ne nous a rien expliqué à l’époque (il y a environ 15 ans). A ce moment, là, le FIV de Bigoudi n’était pas déclaré. Il n’avait pas de problème de santé particulier (à part l’abcès qui nous a amené à consulter suite à une bagarre). Il ne souffrait pas. Le paradoxe, c’était qu’on avait un chat vif et en pleine santé et de l’autre côté le vétérinaire qui nous disait que de toute façon il était condamné. C’était incompréhensible. Au final, Bigoudi a vécu 13 ans et demi. Nous l’avons effectivement fait euthanasier mais parce que les souffrances occasionnées par les maladies opportunistes étaient trop grandes.
        Avec l’association, nous avons maintenant trouvé des vétérinaires partenaires qui partagent nos valeurs de ce point de vue mais nous sommes avant cela tombés sur des gens qui portaient le discours de l’euthanasie des chats FIV.

        Après, sur la question de la stérilisation, c’est à mon sens une évidence, qu’un chat soit FIV ou pas. Petite parenthèse mais en tant qu’asso, nous passons notre temps à gérer des urgences et souvent on voit des choses vraiment horribles. Trop souvent, les portées de chatons qui ne trouvent pas preneurs se retrouvent mis à la porte par leurs « maîtres ». Et qui les récupère ? Il y a tellement de chats en attente de famille dans les SPA, refuges et asso que la stérilisation me semble une évidence pour endiguer le phénomène des surpopulations félines et la misère qui va avec.

        Sinon, pour revenir aux chats FIV, le tout, c’est effectivement de faire attention aux blessures et bagarres qui peuvent en occasionner. Car cela tourne souvent en abcès. Si le chat n’est pas sociable et bagarreur (malgré la stérilisation), on lui trouve une famille où il est seul. Après, la question de la contamination des autres chats se pose lorsque celui-ci sort. Malheureusement, c’est un sujet pour lequel nous n’avons pas vraiment de réponse.

        Bon, j’arrête ma tirade mais je tiens à dire que je trouve ce sujet, ces échanges et ce billet vraiment très intéressant 😉

        • Gala

          24 juin 2015 at 19 h 35 min Répondre

          Ravie de savoir que ton Bigoudi a pu vivre longtemps !! En tous cas, merci pour toutes ces infos les filles, c’est noté :).

  • Laurebeauty

    5 mars 2015 at 13 h 47 min Répondre

    Je viens d’avoir les larmes au début de ton article!
    Et le sourire à la fin bien évidemment !
    En tout cas, vous avez le bon réflexe de voir un vétérinaire homéopathe ! Et cela à sauvé vos chats de la souffrance !!
    Je voulais répondre à ton article mais je viens de voir les autres commentaires sur le FIV …
    J’arrive même plus à écrire tellement ça me rappelle de mauvais souvenirs..
    J’avais un chat qui avait le sida (d’après un vétérinaire conventionnel) bien sûr nous avons eu aucune explications du pourquoi du comment. Mais je voyais bien que mon chat souffrait … il vomissait, se faisait caca dessus, n’arrivait même plus à marcher, était totalement faible, il ne mangeait et ne buvait plus.
    Je suis en larme tellement c’était affreux à voir.
    Et bref, le vétérinaire l’a condamné le lendemain
    Je m’en veux souvent parce que ça se trouve y’avait des solutions, mais je n’étais qu’une enfant qu’est ce que j’aurais pu faire…
    Le pire c’est que j’ai su plus tard que ce vétérinaire avait une mauvaise manie d’euthanasier les animaux …
    Maintenant, j’ai la chance d’avoir un bon vétérinaire, et une bonne petite minette en pleine forme qui n’a jamais été malade. Elle a été sevrée et tout c’est bien passé. Mais c’est vrai que pour une vraie maladie comme tes chats ont eu , oui c’est clair j’irais voir un vétérinaire osthéopathe. Et encore j’utilise le mot malade, mais comme tu l’as dit parfois et souvent c’est psychologique ! Le stress, la déprime, le mal-être, l’abandon, … Et je suis totalement contre les médicaments, je n’en prend jamais pour moi ! Juste quand j’ai une migraine parce que là ça ne va vraiment plus, alors pour mes animaux, non non .
    En tout cas, merci d’en faire part à tes lectrices, ce sont des informations essentielles à connaitre … les humains ne font plus attention à ce qui les entoure … et ça peut affecter leurs animaux .. voir les tuer =(

    • Gala

      24 juin 2015 at 19 h 10 min Répondre

      Il ne faut pas t’en vouloir, tu ne pouvais pas savoir … Les véto ont un peu trop vite fait de les condamner, ce n’est pas ta faute. Ils n’ont pas appris ça en école et ne savent pas non plus, mais certains complètent leurs études et ce sont eux qu’il faut aller voir :). Je souhaite plein de bonnes choses à ta nouvelle petite minette 🙂 ! Bises.

  • Orodruín

    15 mai 2015 at 15 h 11 min Répondre

    Bonjour! 🙂 Et bien je ne jetterai pas la pierre à la médecine conventionnelle aussi vite. D’abord parce qu’à titre personnel c’est la chirurgie qui m’a « réparée » (de même que des antibio, et oui…) et ensuite, c’est la médecine vétérinaire conventionnelle qui aide mon chat à vivre mieux (crises de diarrhées à répétition). Mon chat aura tout eu pendant sa première année de vie: croquettes variées, stomorgyl, felidiarix, smecta, antiparasitaires et d’autres que j’oublie, des examens sanguins, des douches (je vous laisse imaginer la cata d’une diarrhée avec un chat à poils longs), etc. Ça s’arrêtait puis à la fin du traitement (en général une douzaine de jours) ça reprenait. On a vu un véto ostéo: franchement ça m’a plutôt fait l’effet de charlatanisme bien que le chat, après manipulation de celui ci, une piqûre dont je ne connais pas le contenu et deux produits dont un pour rétablir la flore (type prébiotiques) et encore de nouvelles croquettes, ait été mieux. Au bout d’un mois de traitement rebelote! Des analyses de sang qui n’ont rien donné si ce n’est qu’il y a des taux anormaux d’un certain type de bactéries que mon chat fabrique tout seul. En gros, il a une maladie auto-immune mais personne n’a voulu faire pratiquer un examen des urines et des fèces pour déceler des parasites et je n’ai jamais ou obtenir ces simples analyses là… On passe donc sous Flagyl; là ça marche! Il y est donc à vie(par périodes) et là enfin mon chat a la paix, périodiquement (dès crise, ce qui peut arriver une fois par mois ou avec un plus gros écart, il a des cachets pendant quelques jours)! J’ai aussi gardé les croquettes conseillées par l’ostéo malgré tout car elles sont très nutritives. Il va aujourd’hui sur ses 8 ans. 😉
    Je suis profondément écœurée par le charlatanisme général quel que soit le type de médecine car je me demande si tout simplement ce ne serait pas un problème de compétence et d’honnêteté humaine et non pas un problème de médecine (bien que je ne crois absolument pas à l’homéopathie mais c’est un autre débat, je préfère employer les hydrolats pour mes chats), cependant je fais vacciner mes chats annuellement et même s’ils ne sortent pas car j’ai vu trop de cas de chats tombés malades. Il faut réussir à trouver ce qui convient à un animal quand on ne trouve pas la véritable cause du mal, je pense, encore faut-il avoir en face quelqu’un qui soit prêt à s’investir dans le soin à apporter et on ne peut pas faire le tour des cabinets vétérinaires… (perso j’avais déjà dû en changer car ma chatte a très mal vécue psychologiquement son ovariectomie à cause du psychotrope donné pour soit-disant la calmer et la véto ne savait absolument pas comment gérer son agressivité…). L’alimentation joue paraît-il aussi un rôle important mais c’est devenu paradoxalement compliqué de nourrir nos animaux aujourd’hui avec des choses « saines ». D’ailleurs toi qui es végane Gala, comment gères-tu le fait de devoir nourrir des carnivores avec des produits industriels carnés et végétaux?
    Merci pour l’article et bonne continuation, je me suis abonnée sur FB. 🙂

    • Gala

      24 juin 2015 at 19 h 19 min Répondre

      Je ne dis pas que tout est à jeter dans la médecine conventionnelle (mon article a été écrit sans recul, ce qui me gêne un peu aujourd’hui mais en même temps, c’est mon ressenti). D’ailleurs j’ai souvent dit qu’on était bien content qu’elle soit là quand nous ou un de nos proches était malade. Pour les maladies chroniques cependant, la médecine conventionnelle ne sait pas gérer, pour ce qui est aigu c’est bien souvent ce qui est le plus adapté. En ce qui concerne la nourriture des chats, je ne me prononce pas car je ne sais pas ce qui est bien ou pas, je suis un peu perdue à ce niveau là et je me pose beaucoup de questions … Merci pour ton abonnement 🙂

  • Karine

    24 juin 2015 at 15 h 39 min Répondre

    Bonjour,

    mon chat, qui est FIV et IRC, a des problèmes cutanés depuis 1 mois 1/2 demi. Le vétérinaire qui le suit lui donne des antibiotiques qui ne fonctionnent pas. Je suis sur Dijon et souhaiterais moi aussi connaitre le nom de la vétérinaire homéopathe que tu es allée voir. Je te remercie.

    • Gala

      24 juin 2015 at 19 h 19 min Répondre

      Je t’envoie un mail de suite avec son nom 😉 !

  • Leslie

    25 juin 2015 at 14 h 34 min Répondre

    Mon chat a attrapé un cancer à cause des vaccins qu’on lui faisait dans le cou. Ca fait une dizaine d’année maintenant, il n’a toujours pas de poil entre les omoplates. Depuis on a arrêté les vaccins. Effectivement la médecine classique n’est pas toujours le meilleur des remèdes !

  • Karine

    1 juillet 2015 at 8 h 55 min Répondre

    Bonjour Gala,

    les dernières nouvelles pour mon chat FIV: il a un pemphigus foliacé, maladie auto immune qui s’attaque à la peau. En plus il y a une surinfection par entérocoques (bactérie hyper-résistante à toutes sortes d’antibiotiques). Il a été mis sous Marbocyl. lLe traitement qui m’a été prescrit pour le pemphigus est, comme je le pensais, de la cortisone. Quand j’ai parlé à la vétérinaire de l’utilisation de la médecine naturelle pour traiter cette pathologie, j’ai senti une réticence et elle m’a dit que dans tous les séminaires auxquels elle avait assisté auprès de grands dermatologues vétérinaires, elle n’avait jamais entendu parlé de cette possibilité et m’a clairement dit qu’elle n’y croyait pas.
    J’ai envoyé un mail hier soir à la vétérinaire homéopathe dont on a parlé. Je n’ai pas encore de réponse.

    • Gala

      1 juillet 2015 at 9 h 19 min Répondre

      Oui mais ça « c’est normal » (ça ne devrait pas l’être cela dit), les véto conventionnels sont très réticents … Tout comme certains médecins ont encore un problème avec l’ostéo, c’est n’importe quoi (selon moi). Pour la petite anecdote, la vétérinaire conv qui travaille avec la mienne m’a expliqué que son chat était FIV aussi. Au début où elle travaillait là bas, elle pensait le piquer. Et ma véto lui a dit : on peut essayer ma méthode. Elle n’y croyait pas du tout, mais foutu pour foutu … Après quelques semaines de traitement elle a vu une nette amélioration et elle me disait qu’aujourd’hui son chat allait tellement bien, était tellement gros parce qu’il mangeait tout le temps, qu’elle oubliait parfois de lui faire ses injections !! Tout ça pour dire que ton chat peut aller mieux (même si je ne suis pas véto et que je ne peux rien promettre) et ne fais pas attention à la réticence de ta véto :). En ce qui concerne les mails, je ne sais pas si elle est très réactive à ce niveau là, appelle la ce sera plus simple je pense 😉 !

  • Karine

    3 juillet 2015 at 18 h 18 min Répondre

    J’ai un rendez-vous lundi en fin d’après-midi. Je sais bien que tout être vivant est mortel et que mon chat ayant déjà 13 ans et des pathologies assez lourdes, je dois bien m’attendre à ce qu’un jour plus rien ne soit possible, mais j’espère qu’elle va pouvoir faire quelque chose pour lui. Ca me rend malade de le voir comme il est actuellement.
    Qu’est-ce qu’il a Poupie comme maladie auto-immune? Il ne me semble pas l’avoir lu quelque part. Comment va-t-il aujourd’hui? Aux symptômes décrits, je dirais le calicivirus. Un de mes autres chats l’a eu. Il a reçu des injections de cortisone aussi, de plus en plus rapprochées, jusqu’au jour où ça n’a plus marché. Si j’étais allée voir cette vétérinaire, peut-être qu’il serait toujours là.

    • Pulsar

      19 janvier 2016 at 12 h 47 min Répondre

      Hello,
      Ma chatte aussi est atteinte de pemphigus depuis près de 5 ans (elle a 12 ans maintenant) et se porte à merveille. J’ai écumé le web toutes ces années pour en savoir plus sur les traitements alternatifs concernant le pemphigus et absolument rien de concluant. La cortisone n’est pas la clé du traitement, il faut donner de l’Atopica, qui abaisse la réponse immunitaire (médicament normalement donné aux greffés). Ensuite, la cortisone n’est utile que pour pallier aux crises ou en traitement de fond à dose infinitésimale. Pour certains chats, on peut même s’en passer.

      Pour le mien, l’équilibre trouvé est une capsule d’Atopica 25mg 1j sur 2 (je ne recours pas aux pipettes spéciales chat, les comprimés petits chiens sont bien plus pratiques!) et 1/2 comprimé d’oromédrol 4 mg (le corticoïde) tous les 3j. Sans ce dernier, les crises surviennent en quelques semaines. Mais ce dosage en tant que tel est extrêmement faible (même le véto est étonné car c’est quasiment comme si je ne donnais rien, et pourtant ça fait toute la différence). Tous les 1-1.5 ans, je fais une prise de sang pour m’assurer que tout va bien.

      Avec ce traitement, ma petite chatte pète la forme, elle est juste devenue très fusionnelle avec moi (des liens très forts se forgent quand on soigne un animal à long terme… ce qui est toujours un peu problématique les 1er jours quand je dois m’absenter pendant un certain temps).

      Votre dernier commentaire ayant déjà plusieurs mois, j’espère que votre chat se porte bien. Le pemphigus est une salle maladie mais qui se soigne bien. Dites vous déjà que c’est bien que votre véto l’ait diagnostiquée. Il y a 5 ans, j’ai du faire 3 véto qui y allaient tous de leur diagnostic (résultant en 1.5 mois d’antibio pour rien) et puis ras le bol, j’ai été voir un dermato spécialisé qui m’a coûté une blinde, mais a su parfaitement soigner ma chatte. Bon courage à vous!

  • Zelfa

    13 juillet 2015 at 3 h 31 min Répondre

    Article très intéressant! Je ne sais plus quoi faire pour aider mon chien adopté il y a 4 ans dans un refuge et qui souffre d’allergies multiples (atopique). Serait -ce possible d’avoir les coordonnées de ce vétérinaire? Merci!

    • Gala

      21 juillet 2015 at 9 h 28 min Répondre

      Envoyé 😉

      • DUBOC FISSOT

        29 janvier 2016 at 0 h 22 min Répondre

        Bonjour,
        J’ai lu avec intérêt et admiration votre post sur les thérapies alternatives pour animaux. Je me soigne ainsi et je recherche de toute urgence pour mon jeune chat, mon bébé mon amour diagnostiqué semble-t-il IRC un véto holistique. Pourriez-vous me donnez les coordonnées de votre véto.
        Un grand merci et encore félicitations pour ce blog
        Carole

  • Anne

    20 juillet 2015 at 17 h 17 min Répondre

    Bonjour
    J’ai moi aussi un souci avec mon petit chien qui a des problèmes d’ulcère aux gencives. Mon véto n’arrive pas à le soigner et la solution serait sans doute de lui faire arracher toutes les dents mais il n’a que 4 ans et cela m’ennuie. Je recherche un véto homéopathe mais impossible d’en trouver . Je ne sais plus où chercher. J’ai demandé à l’école d’Alfort mais ils ne font pas çà et ils n’ont pas pu me renseigner. Pouvez vous me donner une adresse. Merci

    • Gala

      21 juillet 2015 at 9 h 29 min Répondre

      Bonjour Anne,

      Vous recherchez à Alfort et ses alentours ?

  • Anne

    21 juillet 2015 at 11 h 51 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Non je ne recherche pas en particulier sur Alfort, nous habitons près de Bourges dans le Cher et nous ne sommes pas regardant sur le nombre de km si celà pouvait aider notre petit Giminy. Merci encore

  • Coralie

    20 septembre 2015 at 18 h 13 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Ton article est très intéressant, d’autant plus que ma petite minette, Pixelle, souffre de gingivite chronique depuis bientôt 2 ans (elle n’a que 4 ans) . Mon vétérinaire ne me propose que des injections de cortisone tous les 2 – 3 mois… J’habite à Dijon et suis donc très intéressée par ton vétérinaire ! Pourrais-tu me communiquer ses coordonnées ? Je t’en serais vraiment très reconnaissante ! D’avance merci !

  • Marsac Maryline

    28 septembre 2015 at 16 h 09 min Répondre

    Bonjour
    Mon chaton est traité pour le thyphus par un véto classique,je viens de lire l’histoire de votre chat,pouvez vous me donner l’adresse sur Dijon de l’homéopathe qui y habite.
    Merci d’avance
    Maryline

  • chevillon

    14 octobre 2015 at 20 h 12 min Répondre

    Bonjour Gala
    J’ai lu votre article,et je suis très intéressé pour connaitre les coordonnées de votre vétérinaire homéopathe! J’ai une petite minette de 13 ans qui passe de mauvais moments! Et mon intuition me dit que je dois me tourner vers une autre médecine….
    Merci d’avance
    Didier

  • ROY Delphine

    4 novembre 2015 at 21 h 25 min Répondre

    Bonsoir,

    J’ai appris cette après-midi que l’un de mes chats qui traîne un très gros rhume depuis plus d’un mois (avec éternuements de sang) était positif FIV. Il a enchaîné les traitements antibiotiques / anti-inflammatoire mais ça ne s’améliore pas. Il n’a pas de fièvre, il est même un peu en dessous et a bon appétit. Il dors plus et sort moins aussi (nous habitons dans un hameau).
    Il est maintenant sous cortisone et je ne sais plus quoi penser, compte-tenu que j’ai lu que cela faisait baisser les défenses immunitaires. Nous sommes vegan et aimerions tenter d’autres voies pour l’aider à affronter cette maladie.
    Nous n’habitons pas loin de Dijon (Rioz 70), pouvez-vous nous transmettre les coordonnées de ce Véto dijonais ?
    Merci beaucoup…

    • Gala

      4 novembre 2015 at 22 h 15 min Répondre

      Nom envoyé par mail 😉 !

      • laura

        2 avril 2016 at 11 h 05 min Répondre

        bonjour je recherche le vétérinaire que tu as vu a dijon pour ton chat , mon chien en a vraiment besoin car les vétérinaires sont un peu fataliste et mon petit toutou veut se battre stp envois moi son nom je te remercie et je suis contente que ton histoire se soit bien fini !

  • corine

    27 novembre 2015 at 11 h 04 min Répondre

    bj,

    je suis de la Réunion. J’ai un chat de 2 ans castré, vacciné qui depuis 3 jours n’est pas en forme du tout; Dort + que d’habitude, n’arrive plus à courrir et à sauter mais mange bien. On l’a laissé à l’intérieur mais comme il est habitué à rester dehors, il demande à sortir pour prendre un peu l’air. Il nous fait beaucoup de peine car c’est un chat très joueur. Le véto a dit qu’il était désydraté et qu’il avait une basse température, ce qui est assez inquiétant. Les examens sanguins sont normaux. Le véto nous a conseillé de le ramener si pas d’amélioration pour le perfuser.
    savez-vous s’il existe un veto homéopatha à la Réunion?

  • Laura

    10 décembre 2015 at 12 h 20 min Répondre

    Bonjour,

    j’habite aussi à 1h de Dijon, pouvez vous communiquer le nom et l’adresse de ce vétérinaire homéopathe ?
    j’ai une jeune chatte de 4 mois 1/2 qui fait des pipis sur les couettes, oreillers , couvertures et autres……j’ai fait des lavages au vinaigre + huile essentielle mais rien n’y fait; sa litière est propre; je ne sais plus quoi faire

  • Delph

    12 janvier 2016 at 12 h 50 min Répondre

    Bonjour, je viens de tomber sur votre blog, merci à vous d’avoir partagé vos expériences.
    J’ai a la maison 3 chiens, 8 chats, 2 cochons d’inde, tortue, poules……. bref, beaucoup d’animaux. Leur particularités sont qu’ils viennent pour la plupart de la spa avec de lourds passés. Ils sont aussi pour la plupart malades et/où handicapés car je ne recherche que ce genre d’animaux pour pouvoir les sauver et les soigner un maximum.
    Il y a qun depuis 1 an que je connais les médecines douces pour animaux et aussi pour moi car je n’ai pas du tout été élevé avec ce genre de soin.
    J’ai découvert grâce à mon chat de 4 ans, décédé en majeure partie pour ne pas dire complètement a cause de mes vétérinaires qui m’avaient à l’époque prescrit de donner des corticoides tous les jours à mon chat qui avait des problèmes d’intestin…. et moi comme une grosse gourde, je leur faisais confiance…. donc sans aucun scrupule je droguais mon chat tous les jours sans le savoir…..
    Quand il est décédé en 24h d’une embolie pulmonaire, je n’ai pas compris, tout s’est passé si vite…. j’ai donc fait des recherches et j’ai de suite compris les conséquences de sa mort. J’étais très énervée et peinée, d’ailleurs je le suis toujours aujourd’hui, je m’en veux, en veux terriblement à mes vétérinaires. …
    Bref, depuis ce jour, je me suis promis de vanger mon chat et donc j’ai adopté tous mes petits malades en les soignants en médecines douces.
    J’ai fait des recherches jours et nuits car je ne connassais absolument rien à ce genre de soin et continue tous les jours à rechercher le meilleur pour eux en cas ou je passerais à côté de quelque chose d’important on ne saï jamais !
    Mes chats sont aussi atteints du calicivirus à différents stades quelle galère cette maladie donc je me bats tous les jours pour eux en pensant a mon chat partie ben trop tôt.
    Merci beaucoup pour votre blog qui me rassure et m’aide dans mon combat.

  • christiane

    13 janvier 2016 at 18 h 38 min Répondre

    Bonjour,
    Pour le calicivirus allez voir sur « les chats font la loi ». Thiphaine est très impliquée et les prescriptions qu’elle donne sont vraiment à expérimentées. Mon chat est devenu négatif en suivant son programme. Pour l’homéopathie, évitez B****.

  • Stéphane

    18 janvier 2016 at 19 h 25 min Répondre

    Bonjour Gala,
    J’ai lu votre 1er article à propos de Poupie, qui date de février 2015, mais pas tous les commentaires !. Notre chat s’appelle Poppi et présente des signes similaires à Poupi, d’après le vétérinaire, il est touché par un syndrome lymphoplasmocytaire avec gingivo-stomatite et pododermatite plasmocytaire. Il a reçu une première injection de cortisone, on ne sait pas vers quoi l’on va. Qu’en est-il maintenant de Poupie et des injections d’Ara Alpha ? En a-t-il encore ? A quel rythme ? comment va-t-il ? Ou trouver un vétérinaire comme le vôtre du côté de la Lorraine ?
    Merci à vous,

  • clarice ledoux

    21 janvier 2016 at 16 h 36 min Répondre

    Mais la photo de Poupie est trop mignonne ! Je suis heureuse que vos chats vont bien. Vous avez parlé un peu des injections de cortisone. Pouvez-vous m’en donner plus d’informations ? J’ai pensé que ces injectiones n’existaient que pour les humains.

  • marie

    29 janvier 2016 at 21 h 34 min Répondre

    bonjour. je viens di lire l’histoire de GIPSY !!! c’est à pleurer!!!! pauvre petite chatte,heureusement que ces maitres étaient formidables !! je sais les vétos !!!!! certains m’ont mis sur la paille sans aucun remords!!ils me voyaient partir avec mon chats malade en stop sous la pluie !! ils en avaient rien à faire!! eu m’avait prit 250 euros tout mon capital !! j’écris car j’ai un soucis avec mon chat de 7ans,jamais malade (j’ai 4 chats)et pendant 3 jours j’ai remarqué qu’il allait à la litiére (propre) et impossible d’uriner. ect.. J’ai filé chez le véto ,résultat cysthite i a fait 2 pique et des antibios !! ( le nom// Baytril 2 cachets pendant 5 jours + des cachets de vétoquinol. au bout de 2 jours tout allez mieux sauf qu’il refuse de manger des croquettes (urinaire) je ne peux pas payer 23 euros un paquet ,impossible!! de toutes façon il les refuses !!! j’ai éré prendre des échantillons de plusieurs marques rien à faire !! (se serait les croquettes One purina pour chats stérélisés qi lui auraient déclanché sa cystite . j’ai pris aussi un petit chat maltraité de 20 mois,il est spyd et remuant !! j’ai pensé que c’était un soucis pour mon chat malade mais je ne crois pas car il y a 2 ans j’en avait pris un et j’ai pas eu se probléme. Pouvez vous me conseiller ,me dire quoi faire. Aidez moi s’il vous plait. quoi lui donner à manger? je ne peux plus aller chez le véto !! je vous remercie milles fois/Marie

  • remy léalealr9

    5 février 2016 at 14 h 51 min Répondre

    bonjour, tres interressant votre blog merci beaucoup.mon petit amour de chatte Kiyah a ete diagnostiqué FIV par le veto apres 4 « hospitalisation en meme pas 3 semaines de temps suite a des vomissement, diarrhée, gingivite etc .. maintenant le verdicte est tombé, malheureusement elle a le sida du chat. elle a meme pas 5 ans. Ayannt deja perdu mon premier amour chat , renversé par une P…. de voiture, a meme pas 2 ans, autat vous dire que cette nouvelle fu terrible pour moi, sachant que pour moi les animaux valent plus que ninporte quel etre humain . bref donc je suis tombé sur votre blog et jai la meme vision des choses que vous. je refuse de continuer a tuer nos betes ac des remedes de cheval et cette medecine scientifiquement defaillante !! si je puis dire! desolée du language je suis revoltée!! moi meme etant une adepte des medecine alternative ( huile essentielle, homeopathie, etc ;..) jai ete agreablement surprise dapprendre qu’il etait possible de soigner ou de soulager nos petites betes par d’autre methodes plus douce. je recherche donc un veterinaire comme le votre proche de chez moi, jhabite la region parisienne 78 yvelines? avez vous des connaissances dans le coin ? merci davance bonne continuation a vous et longue vie a vos petits amours !

  • Sid

    29 mars 2016 at 16 h 50 min Répondre

    bonjour, suite aux problèmes de santé de mon chat, je cherche un vétérinaire naturopathe ou sensibilisé à la question car j’aimerais trouver un moyen de l’aider à vivre bien avec sa maladie et en espaçant le plus possible les traitements lourds. j’habite Montbéliard (Doubs) et je peux me déplacer en transport en commun. Peut-être que ton médecin dijonnais à des collègues plus proches de chez moi?
    Et merci pour ton article qui donne espoir 🙂

  • Del

    1 mai 2016 at 22 h 31 min Répondre

    Bonjour, je suis aussi intéressée par le nom de la véto à Dijon. Merci beaucoup

  • Carole CREUSEFOND

    10 juin 2016 at 13 h 51 min Répondre

    Bonjour,
    Le véto vient de diagnostiquer un lymphome intestinal à ma chatoune de 7 ans. Après avoir fait des examens approfondis, il ne prend même pas le temps de m’appeler pour me donner les résultats alors que je sais qu’ils les a reçu. Pour lui ce n’est même pas la peine d’espérer et il semble s’en foutre royalement.
    Je cherche donc un autre véto qui, même s’il ne peut pas sauver mon petit coeur, prendra sa petite vie plus au sérieux et avec plus d’humanité.
    J’habite sur Dijon, alors si vous pouviez me communiquer l’adresse de votre vétérinaire ce serait vraiment très gentil de votre part.
    En espérant que vos petites boules d’amour se portent bien.

    Bien à vous

  • MissDramaGreen

    18 juin 2016 at 13 h 08 min Répondre

    Bonjour,
    Merci pour ton article. Je suis un peu dans le même problème: une de mes minettes a déclenché une grosse gingivite. La véto me dit qu’à terme il faut retirer toutes les dents! J’aimerai avoir un deuxième avis car je suis très branchée médecine douce.
    J’habite près de Dijon. Peux-tu m’envoyer les coordonnées de ton véto homéo/ostéo?
    Merci énormément pour ton aide! Missa (et ses dents) te remercie d’avance! Bonne journée!
    MissDramaGreen

  • Ikati

    29 juin 2016 at 14 h 10 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Suite à des recherches sur les traitements à la Zéolite pour mes chats, je suis arrivé sur votre blog et en particulier sur l’article ci-dessus. Vos déboires avec les vétérinaires je les connais bien, hélas. Ayant 15 chats, tous des sauvetages que j’ai entrepris dans mon village, il m’arrive – trop souvent – d’être en contact avec cette profession où les profiteurs sont légions. J’ai chez moi 3 chats FIV+, des handicapés, des traumatisés, etc.
    Si aujourd’hui je vous contacte c’est pour vous demander les coordonnés de ce vétérinaire qui vous a permis d’obtenir de bons résultats sur votre chat. Votre description de son approche et de votre contact avec ce vétérinaire me donne le courage de faire les 200 kilomètres nécessaires. Il en va de la vie de l’un de mes chats Fiv+ que j’ai depuis 7 ans. J’ai essayé beaucoup de traitements pour lui, et plus rien ne fonctionne. Il est d’ailleurs sous cortisone car nous n’avons rien trouvé d’autres depuis trois ans. J’avais conscience que ce n’était pas du tout le remède idéal, mais je n’avais plus le choix. Maintenant, mes espoirs reposent sur ce vétérinaire dont l’approche correspond bien mieux à ma philosophie et probablement à la santé de mon chat.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  • teyssandier marie france

    3 août 2016 at 15 h 08 min Répondre

    J’ai ma petite chatte moukette qui est atteinte de calicivirus. Cette minette n’a que deux ans. Je l’emmène souvent chez le vétérinaire qui lui donne un traitement d’antinflammatoires + antibiotiques et là avant hier on lui a fait une piqure de cortisone ce qui m’ennuie beaucoup (elle avait très mal ne mangeait pas cela l’a soulagée de suite)
    En parallèle je lui donnais un traitement homéopatique mais cela n’a pas sembler fonctionner pourtant j’avais suivi à la lettre les recommandations
    Pouvez vous SVP me donner des conseils ou le nom d’un vétérinaire homeopathe en dordogne
    MERCI

  • Minerva

    23 août 2016 at 19 h 56 min Répondre

    Bonjour tout le monde. Je suis tombé sur votre article en cherchant un remède, car ma chatte ZIA à quelques souci en ce moment. Depuis 2 mois ses glandes anal ne ce vide plus, donc ça c’est transformer en abcès. Ma véto (qui est très douce et très ouverte aux produits naturels mais qui n’est pas former en phyto) l’a soigner une première fois… Mais une fois que les glandes ne se vident plus et bien le problème deviens récurant.. La deuxième fois que l’anus de ma ZIA à gonflé je l’ai emmener direct chez ma véto pour lui vider les glandes…. Mais là ma poupette généralement si gentille et adorable c’est transformer en monstre hurlant et gesticulant. ça m’a fait mal de la voir comme ça. Faut dire que la pauvre chatte avais déjà subit les deux mois précédents un détartrage (elle à 11 ans) et une ablation de toute la chaine mammaire car elle avais des petites boules qui commencer à ce développer. Elle en à marre du véto et qu’on la tripotte. Ma véto lui à donner un léger anesthésique pour la calmer le temps de lui vider tout ça. Après une bonne discutions, plusieurs choix s’offre à nous. L’emmener une fois par mois pour lui faire vider (pas possible car ZIA stress à fond et ma véto ne veux pas lui injecté plus de produit que ce qui à déjà été donner, en plus on à peur que son cœur ne tienne pas à cause du stress que ça lui donne), opération (pareil ma véto n’est pas pour car beaucoup de complications post opé et très longue convalescence). La solution la moins pire qu’on à trouver c’est dés que l’anus commence à gonfler lui donner 5 jours d’antibio( ce qui ferais 5 jours par mois environ et faire vider les glandes 2 fois par ans). Elle m’a quand même dit que mettre de l’argile verte 100% naturel en baume sur son anus pourrais la soulager un peux et de lui en donner par voie oralen poudre avec les antibios pour la protéger un peux. Alors voilà je me tourne vers vous pour savoir si il existe un « traitement de fond » naturel qui pourrais aider ma Zia à vivre avec ça plus sereinement et sans trop de douleur. Quelque chose qui peux aider à vider ses glandes de façon naturel. Merci pour votre article il m’a redonner espoir pour nos amis à quatre pattes qui ont le droit eux aussi à une médecine douce. Bonne soirée à vous et longue vie à toute nos boules de poils. Zia et moi attendons votre réponse avec impatience.. Et comme ont dit chez nous KENAVO

  • Sandy

    24 août 2016 at 15 h 28 min Répondre

    Bonjour Gala,

    L’un de mes chats souffre de diarrhée, et il ne s’en remet pas (contrairement à sa soeur). Malgré un traitement au Félidiarix et Diarsanyl, accompagné de pâtées hyper digestibles, rien n’y a fait. Je me suis renseignée sur le net pour voir si un véto exerçait une médecine plus douce dans les alentours (je vis à Dijon), et je vois justement que vous avez été voir la vétérinaire avec qui je compte prendre rdv pour mon Mogwai. Votre récit me conforte dans mon idée, et je suis contente que votre minette qui avait le même soucis que mon matou ait vu une amélioration se produire très rapidement ! J’espère qu’il en sera de même pour lui.
    Merci encore d’avoir pris le temps d’écrire cet article ! 😉

    • IKATI

      24 août 2016 at 18 h 07 min Répondre

      Bonjour,

      Depuis que j’ai pris un premier rendez-vous au mois de juillet avec la vétérinaire en question… tous mes chats soit 15 félins sont en train de la rencontrer ! Ainsi que les 15 chats d’une amie… cela n’en fait que 30 !!!

      Pour info, c’est facile de la trouver : chercher sur un moteur de recherche une femme vétérinaire dans la région de Dijon qui fait de la phytothérapie, ostéopathie, acupuncture et de l’homéopathie, il n’y en a pas cinquante ! En fait, il n’y en a qu’une !
      Ce médecin est incroyable, elle sait communiquer avec les animaux. Par exemple : J’ai effectué un sauvetage de 33 chats chez une vieille dame dans une maison insalubre. Et voilà que cette vétérinaire m’explique sans rien savoir de la vie de la chatte en consultation, que celle-ci a eu beaucoup de mal dans sa vie passée car elle vivait dans la saleté et le froid chez une dame très âgée. Ce qui était totalement exact ! Je pourrai vous citer bien d’autres exemples de communication car elle a déjà vu 4 de mes chats ainsi que 2 de mon amie.
      Son approche est à des années lumière de tous les autres véto que j’ai pu rencontrer, et j’en ai vu pas mal vu le nombre de chats qui ont croisé ma route.
      En ce qui concerne les résultats des soins, il y a le physique et le psychique… Pour le physique, c’est encore un peu récent mais malgré tout j’ai pu constater des débuts prometteurs pour une chatte qui était condamnée par la médecine vétérinaire traditionnelle. Pour le psychique, les résultats sur 2 chattes ont juste été stupéfiants !
      Franchement, je ne regrette pas de faire 450 km aller-retour pour lui amener mes chats. D’ailleurs, j’ai déjà bloqué plusieurs dates de rendez-vous.

  • Véro

    25 août 2016 at 19 h 09 min Répondre

    Bonjour,

    Très beau témoignage ! Je suis adepte aussi de la médecine douce pour mes animaux et serait très intéressée par les coordonnées de ta vétérinaire sur Dijon. J’habite dans l’aube. J’ai 3 heures de route mais c’est rien pour espérer qu’elle nous soigne notre minette de 3 ans et demi. Comme vous beaucoup de déboires avec les « usines » vétérinaires. On y laisse pourtant beaucoup car nos 3 chats ont de gros problèmes. Mais on est perçu comme des clients « chiants », parce qu’on prend à coeur les problèmes de nos compagnons à 4 pattes. Je passerai sur tous nos déboires, pour simplement dire que notre minette serait apparemment insuffisante rénale mais je suis certaine qu’en plus elle est dépressive (chatte abandonnée et recueillie avec ses 4 petits placés) chose qui les fait sourire mais qu’ils voulaient traiter par anti dépresseurs qui peuvent être néfastes pour le foie sur un animal fragile. Elle a perdu beaucoup de masse musculaire, elle vomit dès qu’on lui donne les cachets, elle déglutit souvent, n’a pas de peps du tout. Je te remercie vivement d’avance si tu pouvais me communiquer ses coordonnées et d’une consoeur dans ma région. Longue vie à nos amours de minous

  • IKATI

    26 août 2016 at 19 h 07 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Je me permets de vous écrire car je constate que vous n’avez pas validé mon dernier message, tout comme vous n’avez pas répondu à ma demande du 29 juin pour l’obtention de l’adresse du vétérinaire en question. J’ai cherché par moi-même, et finalement j’ai pu la trouver. Aussi je tenais à vous remercier d’avoir écrit cet article qui m’a permis de la trouver. Néanmoins, l’absence de réponse de votre part m’a poussé à écrire mon dernier message pour aider les personnes qui vous écrivent et qui sont désespérées. Merci de valider mon message du 24 août pour les aider, je connais leur angoisse, je sais qu’il est insupportable de savoir que peut-être une personne peut sauver son chat mais ne pas réussir à trouver le numéro de téléphone, le nom ou l’adresse indispensable. merci de penser à ces personnes.

    Cordialement,
    Ikati

  • Chachou

    13 septembre 2016 at 23 h 22 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Je suis actuellement étudiante à l’école vétérinaire. Je m’intéresse aux médecines douces, et je regrette d’ailleurs que l’on ne l’étudie pas durant le cursus (seulement en option / cycles de conférences, mais c’est très limité par rapport à la médecine conventionnelle).

    J’ai trouvé ton article très intéressant : j’apprécie les témoignages qui prouvent que la médecine douce est capable de réussir là où la médecine conventionnelle échoue.

    Etant moi-même de Besançon (:D), pourrais-tu me donner le nom de la clinique vétérinaire (voire de la vétérinaire) qui a soigné tes animaux s.t.p. ? 🙂 J’aimerais beaucoup y faire un stage !!

    Merci d’avance, et gros câlins de ma part à tes p’tites boules d’amour 😉

  • Béatrice

    16 septembre 2016 at 8 h 00 min Répondre

    Bonjour,
    J’aurai aimé avoir le nom de la véto en phyto sur Dijon que vous avez consulté, svp ?

    Cordialement,
    Béatrice

  • lunetoiles

    28 octobre 2016 at 22 h 40 min Répondre

    merci pour cet article vraiment trés intéressant
    l’histoire est un peu longue mais j’ai récupérer un petit chaton d’environ trois moi, il a des problèmes intestinaux, ils sont tout enflammés d’apres la dernière radio qu’il a faite et le vétérinaire chez qui je vais, lui avait donner des antibiotique(felidiarix) sauf que je me suis rendu compte qu’il s’etais trompée dans le dosage et avais surdosé la posologie pour son poids. Je ne te dis pas dans l’etat qu’il est devenu alors qu’il etait tout foufou, trés joueur …
    Bref, je m’interesse vraiment a la medecine naturelle
    je n’y connais par contre rien pour les animaux, et il m’est impossible d’aller chez un vétérinaire homéopathe car il n’y en a même pas dans le département ou j’habite.
    J’aimerais que tu me dise si tu connais des probiotique pour chat a lui donner.
    Je veux lui en donner, mais je n’ai pas envie d’acheter n’importe lequel qu’on trouve sur les sites animaliers.
    Si tu peux m’aider, merci vraiment beaucoup
    il a toujours autant de diarrhée liquide

    • Clémentine

      9 avril 2018 at 14 h 04 min Répondre

      Bonjour, je me permet de répondre un peu tard mais on sait jamais cela pourra toujours servir. Moi j’achète des croquettes aux probiotiques de chez Pets Nutrition et cela a stabilisé les problèmes intestinaux de mon chat ! J’utilise ce produit https://www.petsnutrition.fr/store/p47/chat-Adulte-Canard.html après je n’ai jamais testé des comprimés de probiotiques directement donc je ne pourrais pas te recommander un probiotique ou un autre.

  • Anne Laure

    10 novembre 2016 at 10 h 36 min Répondre

    Help!
    Déjà, merci pour ton article.
    Pourrais-tu donner le nom de ce fameux élixir acheté en magasin bio, histoire que je le commande tout de suite?? 😀

  • Marie

    16 décembre 2016 at 21 h 34 min Répondre

    Bonjour,

    Le vétérinaire vient de diagnostiquer un cancer du foie à mon chat. Selon lui, il n’a plus que quelques jours voire quelques semaines à vivre.
    Je ne me suis rendue compte de rien. Il avait l’air tout à fait normal. Depuis 2 jours il avait du mal à s’asseoir et la nuit je remarquais que ces pattes arrières glissaient comme s’il n avait plus le contrôle de ses pattes. Je l’ai donc emmené chez le veto pensant à des problèmes d’arthrose. Je ne m’attendais pas du tout à ce verdict, cancer du foie très avancé! Pensez vous que la médecine douce puisse l’aider d’une quelconque manière? Pour l’instant je dois lui donner de la cortisone….. Et bien sûr tout l’amour que je lui porte….
    Merci

    • Gala

      16 décembre 2016 at 21 h 37 min Répondre

      Bonsoir Marie,
      Je suis dsl pour ton petit chat 🙁 … Oui tu peux contacter un veto homéopathe, on ne sait jamais ! Je ne m’y connais pas assez pour t’affirmer que qqch est possible mais il faut tenter 🙂 ! Plein d’amour pour ta petite boule de poils ! Bisous !

  • Sabine LB

    11 janvier 2017 at 18 h 07 min Répondre

    Bonjour,
    Je suis dans le même cas que Marie : ma chatte a un cancer des poumons avancé, on ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre… Elle a 18 ans ce mois-ci, tu parles d’un anniversaire 🙁 Je l’ai emmenée vu qu’elle toussait, mais à part ça, elle mange toujours avec appétit et rien n’indiquait quoi que ce soit, à part une perte de poids constante, mais ça je l’avais voulu, vu qu’elle était en surpoids à un moment donné. On ne peut même pas lui donner de cortisone car elle est diabétique et sa glycémie jouerait les yoyos, et je ne veux pas lui rajouter ce genre de stress, Elle n’a pas l’air de souffrir pour l’instant, mais les chats sont de grands dissimulateurs, malheureusement. Je pense consulter un osthéo pour gérer son anxiété dûe à sa perception de son état de santé et voir ce qu’il/elle peut me conseiller en médecine douce comme antalgique, j’ai entendu parler du noni, à voir. C’est dur, très dur,..

  • Maeva

    27 février 2017 at 11 h 58 min Répondre

    Bonjour,

    Je viens de tomber sur votre blog et je souhaiterai savoir si le vétérinaire de Dijon est sur Dijon même? J’ai un chat mâle stérilisé de 1 an et demi qui a déclenché une cystite (sang dans l’urine). Habitant dans un secteur très campagnard au Nord de la Côte d’Or, je suis allée chez une véto (qui a travaillé en spa) la plus proche (20 km) qui a prescrit piqûre, antibio, spasmo et cachet à la cranberry (vu qu’elle sait que je suis portée sur le naturel) pendant 10 jours. Elle m’a même dit « je sais que les antibio sont pas trop bon mais faut ». Il n’y a pas eu de test pour savoir si c’était bactériologique ou pas, mais on pense au stress vu que d’autres jeunes mâles non castrés (certains vont l’être d’ici un mois ou deux) viennent constamment dans le jardin pour uriner et secréter leurs hormones. Comme mes deux chats (lui et sa soeur) sont  » coryza chronique », je leur fait de temps en temps des petites cures de nigari (chlorure de magnésium) et d’eau argileuse quand certains symptômes se déclarent. Aucune vraie crise, depuis que je les ai et que je fait cela. Ils avaient de l’eau argileuse pour leur eau (sa soeur à son oeil qui se voilait un peu) depuis 5 jours quand j’ai vu la flaque de sang dans l’urine, j’ai alors stoppé. La véto était incapable de me dire si cela pouvait être lié. Normalement, l’argile ne peut faire que du bien mais avec les minéraux dedans, j’ai flippé et écouter la véto avec ses médocs.
    Au final, je suis retournée chez la véto au bout de 9 jours de traitement pour déposer la composition des croquettes/ pâté bio que je donne (au cas où) et expliquant une amélioration (urine plus rosâtre que rose/ rouge comme au début) mais toujours du sang dans l’urine à chaque fois. On m’a redonné 10 jours d’antibio. Je suis même allée acheter du poulet bio (pour éviter justement résidu d’hormones, d’antibio, pesticides et compagnie) pour qu’il est de la viande fraîche, le midi. Cela fait donc 13 jours d’antibio… Etant déjà portée depuis des années sur la médecine naturelle (huiles essentielles, alimentation, …) ça me fend le coeur de donner encore les antibio à mon chat sachant que cela bousille son organisme et qu’il n’y a aucune amélioration. J’ai donc cherché sur internet et trouvé un véto, le plus proche, à Plombières les Dijon (osthéo, phyto, acu, homéo) à 1h15 de route. J’ai un rdv mercredi aprèm, on m’a dit par téléphone de continuer les antibio mais que je pouvais donné de l’eau argileuse pas de soucis (ouf je suis soulagée, un véto qui connait et qui peut me dire si oui ou non c’est sain pour son cas). C’est pourquoi, j’aimerai savoir si c’est le fameux véto que vous avez vu ou pas, Par téléphone, on m’a dit « rdv phytothéraphie » donc je ne sais pas s’ils incluent la possibilité d’une séance d’ostéopathie dans le cas où cela serait utile pour mon chat. Mon chat a avec son coryza chronique, son oeil qui coule et un reste d’irritation de la gencive. Cela ne le gêne pas mais je sais que avec le temps la sensibilité dentaire augmentera. Votre vétérinaire pourrait vraiment l’aider.
    Merci par avance pour votre réponse.

  • i

    10 mai 2017 at 9 h 49 min Répondre

    bonjour
    je viens de lire très attentivement vos articles et commentaires aussi je vais vous raconter l’histoire de Benji mon magnifique croise siamois/norvégien. Lorsqu’il a eu 6 mois il a fait une très grave crise d’asthme. Je ne sais plus quel remède le veto lui a donne mais je me souviens très bien qu’il ne lui a donne une espérance de vie de seulement 5 ans maximum en me disant que le traitement allait le soulager mais été dangereux sur le long terme. Désespérée j’ai cherché une solution et je me suis tournée vers l’homéopathie mais a titre personnel car je ne connaissais pas de vétérinaire homéopathique. Je soigne donc mon petit Ben 10 jours par mois avec arsenicum album et il va bientôt fêter ses 11 ans. Il est en pleine forme. Par ailleurs j’ai 8 chats pratiquement tous récupérés suite a abandon ou maltraitance et malgré le vaccin ils ont attrape le coryza. Je les ai ,soigne avec des doses d’oscillococcinum avec grand succès

  • catherine

    10 juillet 2017 at 16 h 50 min Répondre

    bonjour,
    je ne sais pas si ce post est toujours actif mais je laisse quand même mon commentaire
    mon chat a attrapé le sida il y a 3 ans , selon les véto il n y a rien à faire, il était condamné à mourir rapidement dès la 1ere infection
    je suis une adepte du « naturel », j ai donc décider de donner lui donner de l huile de pépins de pamplemousse (antibiotique naturel que j utilise pour moi même) et de la levure de bière
    ça fait maintenant 3 ans, et « Gros » est en pleine forme, aucune blessure ne s est infectée, parfois il a des crises d alopécie que je traite avec du vinaigre de cidre
    voilà, juste pour dire qu il ne faut jamais perdre espoir et que ce n est pas parce qu un véto ne connait pas d autres solutions qu elles n existent pas !

  • CREADOC

    22 juillet 2017 at 15 h 15 min Répondre

    Bonjour,

    Vous parlez d’élixir à base de plantes dans votre article. Cela m’intéresserait de connaître le nom de cet élixir Akira ma Maine coon souffre depuis 4 jours de diarrhées liquides à cause d’une nourriture qui était avariée.

    Vous remerciant d’avance pour l’intérêt que vous porterez à ma demande.
    Bien à vous.

    • Gala

      27 juillet 2017 at 11 h 17 min Répondre

      L’élixir ne sera pas efficace pour les diarrhées … Lisez plutôt le petit livre « Médecine douce pour animaux » de Marie-France Muller et tentez l’argile 😉

  • Steph et thea

    30 août 2017 at 10 h 21 min Répondre

    Bonjour ,

    Est il possible d avoir les coordonnées de votre véto homéopathie à Dijon Svp . C est assez urgent pour une minette de 14 ans . Je suis prête à faire la route .
    Merci d avance de nous aider .

  • Nathalie

    23 novembre 2017 at 6 h 46 min Répondre

    Merci pour votre article …. Il est regretable de voir que les veterinaires ne cherchent que le profit au detriment de l’animal…
    Grace a vous je vais chercher un autre veterinaire ….. Merci

  • Shureilya

    8 mars 2018 at 14 h 02 min Répondre

    Coucou, un grand merci pour ton article qui, lui, a sauvé mon chat ! Il fait une cystite récidivante et je désespérais e devoir payer encore 300€ au vétérinaire qui n’aurait pas su me donner de solution 🙁 Et là, miracle, tu parles exactement de ce que je cherche ^^ j’ai commencé à traiter mon chat avec du Cantharis 5Ch en granules et du jus de canneberge (cranberry) depuis 24h et il se porte déjà un peu mieux. Cet après midi, j’ajoute du formica rufa 5CH et du mercurius corrosivus 7CH en granules 🙂

    Sinon, après de nombreuses recherches sur le net, j’ai trouvé un sirop : Phyto Urée. Il parait qu’il fait des miracles en sur tous les animaux souffrants de cystite (mais pas que). C’est une bouteille de 200ml composée de plantes, le traitement dure 1mois. Je pense que je vais en acheter en prévention 🙂

    Encore merci pour ton article, il m’a redonné espoir, gros bisous 🙂

  • crozier sabrina

    9 mars 2018 at 13 h 21 min Répondre

    bonjour;
    je cherche partout des solutions et je commence à désespéré.
    mon chat et gravement malade.
    le vétérinaire ne lui donne que quelque mois ou 1 ans.
    j’ai cru que mon cœur allé s’arrête quand il m’ont dit cela,
    je n’arrive pas à réalisé..
    je refuse de croire qu’il n’y a plus d’espoir et de me résoudre à abandonner et attendre sa mort…
    je l’aime de tous mon cœur,
    et j’aimerais tellement trouvé la solution magique avant qu’il ne soit trop tard..
    voici les gros et méga problème, elle a actuellement insuffisance rénale au stade le plus haut,
    le rein gauche ne fonctionne plus, il devait avoir des calculs qui sont maintenant dans la vaissie et qui on bléssé le rein gauche,
    et l’uretère gauche est dilaté avec un rétrécissement, le rein droite et en très mauvais état avec de nombreux calcul,l’uretère droit et d’aspect normale.
    il ‘ya tellement de chose et c’est tellement compliqué à résoudre,
    que le vétérinaire n’a pas de solution et je l’ai emmené pourtant dans une clinique véto de trés bonne réputation ainsi que chez un véto trés bien.
    je suis tellement déséspéré et c’est tellement grave et compliqué que je me demande si l’oméophatie et capable de soigné plusieurs chose grave comme cela..
    je vous en pris pouvez vous m’en dire plus,
    et si quelqun à la solution magique je vous en supplie de m’aider et me conseillé avant qu’il ne soit trop tard car le temps est un facteur important qu’il ne faut pas négligé cela peut empiré à tout moment, le véto ne lui donne que quelque mois ou 1ans, alors je vous en supplie j’ai besoin d’aide c’est vraiment urgent. merci d’avance

    • Gala

      12 mars 2018 at 15 h 31 min Répondre

      Bonjour, essayez de trouver un vétérinaire homéopathe vers chez vous ! Tapez homéopathe + votre ville ou votre région dans votre moteur de recherche … Bon courage et plein de ❤️ pour votre boule de poils.

  • Tiphaine

    28 mars 2018 at 16 h 12 min Répondre

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ton article passionnant.
    J’ai appris il y a 2 mois que mon chat de 3 ans avait le FIV. Suite a un empoisonnement nous l’avons emmené d’urgence chez le vétérinaire et c’est là que nous avons appris qu’il avait le FIV. Le vétérinaire lui donnait 2 jours à vivre. Et bien heureusement il est toujours là, mais ça a été très dur pour notre chat de s’en remettre.
    Cependant, il est très amaigri, fait des gingivites à répétition. Nous voyons donc le vétérinaire tous les 15 jours pour injection de cortisone, antibiotique. Mais rien ne marche et je commence à être totalement désespérée. Surtout que comme pour les Hommes je crois en la médecine alternative et plus naturelle.
    En voyant ton article cela m’a redonné de l’espoir. Mon chat est en train de faire une rechute depuis 2 jours, il ne mange plus ses croquettes et mange des cendres (certainement une carence).
    Malheureusement il n’y a pas de vétérinaire homéopathe dans mon département ou département proche quand je recherche sur internet.
    Pourrais-tu m’envoyer les coordonnées de ton vétérinaire afin que je lui demande conseil ?
    Je t’en serait très reconnaissante.

    Merci encore pour ton article.

    Bonne journée.

    • Gala

      14 mai 2018 at 9 h 54 min Répondre

      Coordonnées envoyées par mail ! Bon courage !!

  • Caroline Brard

    19 avril 2018 at 15 h 16 min Répondre

    Bonjour , je viens de lire votre article et de m’abonner à votre blog ! Merci bcp pour cet article ! Comme beaucoup de personnes qui ont laissé un commentaire , je vis avec un animal actuelllement souffrant et j’ai besoin d’une solution rapide car ma minette de 14 ans souffre et je ne supporte pas de la voir dans cet état. Déjà le quatrième vétérinaire consulté mais elle n’est pas toujours pas guérie…Pourriez-vous n’indiquer svp le nom de cet élixir que vous citez mais également svp les coordonnées de cette véritable vétérinaire sur Dijon. Câline et moi vous remercions d’avance pour ces informations urgentes et précieuses ! Bonne continuation à vous et longue vie aux animaux qui vous accompagnent!

    • Gala

      14 mai 2018 at 9 h 55 min Répondre

      Coordonnées et infos envoyées par mail 🙂

  • Elodie Menino

    8 mai 2018 at 21 h 13 min Répondre

    bonjour, cela m’intéresse aussi de connaître le nom de cet élixir car je ne trouve pas sur le net sous le nom elixir. De plus, quelle quantité d’argile avez donné, svp ?

  • Jess

    4 novembre 2018 at 12 h 54 min Répondre

    Bonjour,
    je viens de tomber sur ton blog par hasard en faisant des recherches. Hélas ma minette Chanille qui ressemble beaucoup à ton chaton ne va pas bien du tout. Le vétérinaire supposait une gastrite avec possibilité d’ulcère. Elle vomit plusieurs fois par semaine. Elle a toujours été très sensible de l’estomac.
    Elle a perdu 1kg et aujourd’hui ne pèse que 2kg7!!!
    Du coup, mon vétérinaire suspecte une tumeur au niveau digestif. Malheureusement, on n’a rien pu voir à la radio mis à part qu’en plus elle a une malformation cardiaque (coeur plus petit que la normale). Elle a du liquide au niveau du ventre donc flou total…
    Aujourd’hui, je tente le tout pour le tout: anti vomitif, anti acide et pansement gastrique depuis jeudi mais elle a encore vomit cette nuit et ce matin pas d’appétit…
    J’ai une question concernant l’élixir énergétique Yang de la terre (n°5). Quel dosage donnes-tu? Tu as trouvé ça où sur Besançon? Je suis dans le Jura!

    • Gala

      4 novembre 2018 at 21 h 53 min Répondre

      Je l’ai trouvé chez Croc Nature à Serre les sapins ! Bon courage pour ta petite boule de poils, je vous envoie plein de bonnes ondes ❤️

      • Jess

        5 novembre 2018 at 12 h 06 min Répondre

        Mais quel dosage?

  • Amandine

    13 novembre 2018 at 22 h 11 min Répondre

    Bonjour comment administrer lelixir n5 à un chat?
    Merci
    D’après les vetos il est Fou Tu…
    Bcp bcp maigri très faible et des antibio qui donnent rien je suis désespéré

    • Gala

      15 novembre 2018 at 15 h 40 min Répondre

      Je le mettais dans sa gamelle … Bon courage <3

  • Marinette

    11 mars 2019 at 12 h 49 min Répondre

    merci pour cet article que je découvre. vous avez fait le bon choix. j’ai soigné mes chats avec un veto qui fait acupuncture et homéopathie + aide d’un ostéopathe
    est-ce que l’on trouve facilement le lelixir n5 et est-ce valable pour la leucose ????? merci pour votre réponse

Post a Comment