Gala's blog | Les refuges et l’abandon des animaux
6478
post-template-default,single,single-post,postid-6478,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Les refuges et l’abandon des animaux

Je chamboule un peu ma programmation d’articles … Pour vous parler d’un sujet qui me met complètement hors de moi. Il y a quelques jours j’ai accompagné une amie dans un refuge, car elle souhaite adopter un chien. Ce genre d’endroit m’angoisse au plus haut point car je me retrouve confrontée à ce qui me débecte le plus : l’abandon des animaux.

J’essaie au maximum de ne pas juger les choix des autres, chacun fait ce qu’il veut après tout. Sauf que dans ce cas de figure, j’ai beaucoup de mal à réfréner mes pensées ultra négatives à l’égard des personnes qui abandonnent leur animal de compagnie. Moralement, je trouve ça très grave.

Poupie3

Pas de pitié

Je ne vous ai jamais raconté l’histoire de Poupie. Quand je vivais encore chez mes parents il y a 5 ans, nous avons accueilli notre Poupie. Un petit chat trop mignon (comme vous pouvez le voir sur la photo), d’à peine 1 mois, que ma mère a récupéré dans une association. Avant d’atterrir au refuge, vous savez où l’on avait retrouvé Poupie ? Sur un parking. Il a été abandonné sur un parking. Histoire de ne lui laisser aucune chance, voire de « jouer » avec sa vie. Oui parce que ça s’apparenterait presque à un jeu, mais un jeu particulièrement sadique… « Combien de temps tu tiendras mon gars ? ». Je me demande comment ça s’est passé dans la tête du mec qui a fait ça, est-ce qu’ils se sont concertés le samedi soir autour d’un verre avec les copains ? « Allez les gars, brainstorming : où est-ce qu’on peut bien le lâcher pour qu’il crève celui là? ».

Quand j’ai vu tout ces chiens abandonnés à la SPA, j’ai eu le coeur en mille morceaux. Je sais que Poupie est loin d’être un cas isolé, mais ça me fait toujours beaucoup de peine de le constater en vrai. Je ne comprends pas comment on peut abandonner un animal … Est-ce que parfois la personne se demande ce que son ancien compagnon est devenu ? Je ne crois pas. Au delà du fait que ce soient des boules de poils trop mignonnes, je me demande comment on peut être aussi détaché par rapport à d’autres êtres vivants.

100 000 animaux sont abandonnés chaque année, ce qui représente près de 12 animaux par heure.

Adopter une boule de poil

On ne se rend pas toujours compte qu’avoir un animal, et surtout un chien, c’est une sacrée responsabilité. C’est même une petite transition vers la parentalité. Ca prend du temps, ça coûte de l’argent, ça saute, ça fait du bruit, ça fait ses besoins, ça grogne, ça a son caractère, ça court, ça bouge, ça mange… Ca vit, tout simplement. Et ce n’est pas toujours évident à gérer, je le conçois.

J’ai eu l’agréable surprise de voir que la plupart des chiens du refuge où je suis allée étaient déjà réservés !! C’est très encourageant ! D’ailleurs, si vous souhaitez adopter un animal, pensez aux refuges ! Et si ce n’est pas un chiot ou un chaton je vous assure que ce n’est pas si grave que ça … J’ai eu Gipsy (mon chat à moi) à 6 mois car un de mes amis ne pouvait plus la garder, et c’était parfait quand même !

En parler

Ce qui me fait du bien, c’est de voir que nous sommes tout de même de plus en plus nombreux à nous battre contre ça. D’ailleurs, l’abandon des animaux est très mal perçu par l’opinion. Cela n’empêche pas les chiffres d’être aussi élevés, mais c’est tout de même une bonne chose.

Même si je sais que par ici, je prêche des convaincus, je me devais d’évoquer le sujet ! Je pense que c’est toujours bien d’en parler et de montrer que l’abandon existe bel et bien et que c’est un acte particulièrement cruel et égoïste. On a toujours le choix, on peut se débrouiller autrement. Même si on doit absolument se séparer de notre animal, on n’est pas obligé de passer par la case refuge.

Edit : je précise que l’abandon en refuge est mieux pour les animaux que l’abandon sauvage, cela va de soi.

Et vous, que pensez-vous de l’abandon … ? Êtes-vous aussi révolté que moi ? Avez-vous déjà adopté un animal dans un refuge ?

A bientôt,

Gala.

39 Comments
  • Emilie

    1 décembre 2014 at 17 h 51 min Répondre

    C’est en effet important d’en parler, surtout au moment des fêtes où les gens vont acheter un animal sans penser que c’est un vrai être vivant dont on doit s’occuper ! Nos deux loulous (chats) ont été adoptés dans un refuge à l’âge de 7 et 6 mois et on ne ferais pas sans eux !

    • Gala

      2 décembre 2014 at 13 h 48 min Répondre

      Oui les fêtes ne sont pas toujours synonymes de plaisir pour les animaux … Tes deux petits chats doivent être bien avec toi 🙂 !

  • Samantha

    1 décembre 2014 at 18 h 31 min Répondre

    Oui j’ai adopté un chaton noir, Tommy il y a environ 9 ans mais nous l’avons malheureusement perdu il y a 2 ans.. Et j’ai readopté un chaton a la spa encore, une femelle écaille de tortue, Leeloo.. Des amours et je ne comprendrais jamais comment on peut abandonner un être qu’on s’est engagé a adopter, aimer, nourrir, etc..

    • Gala

      2 décembre 2014 at 13 h 50 min Répondre

      Oh je sais ce que c’est … Je suis désolée ! Je te rejoins totalement et je crois que nous sommes nombreux à ne pas comprendre l’abandon … Et c’est tant mieux 🙂 !

  • Noadkoko

    2 décembre 2014 at 9 h 06 min Répondre

    Moi ce que je remarque (surtout en Belgique où je vis) c’est que dans les refuges il s’agit beaucoup de chien « bâtard ». Des chiens qui à la base, je pense, ne sont pas vendus mais donnés. Il n’y a que rarement des chiens pure race. J’ai l’impression que le faite d’acquérir son chien chez un éleveur, de devoir le réserver, économiser pour l’acheter, ect. et bien ça montre que les gens désir vraiment leur chien et qu’ils ont pris le temps d’y réfléchir, que lorsqu’il s’agit de portées gratuites, ou on serait tenté de se laisser séduire sur un coup de tête, en prenant un chiot d’une portée de quelqu’un qu’on connait, juste comme ça parce que sur le moment on le trouve mignon, et qu’on pourra l’abandonner plus facilement après et sans scrupules quand il deviendra trop encombrant.

    Bon après je ne dis pas qu’il faut absolument acheter un chien de race chez un éleveur et éviter les bâtards où les portées de particuliers. Mais j’ai l’impression que ces derniers favorisent malheureusement l’abandon.

    Je ne sais si mon post est très clair et j’espère qu’on ne me comprendra pas de travers … ^^’

    • Amélied

      2 décembre 2014 at 12 h 09 min Répondre

      Les chiens de race qui se retrouvent en refuge sont aussi ré-adoptés beaucoup plus vite ! Et les ptits moches restent sur le carreau, trop tordu, trop pelé, trop vieux…
      Acheter un chiot chez un éleveur démontre certe un engagement fort, mais cet achat favorise finalement la production de chiots (au détriment de l’adoption) et la monétisation de certaines races.
      L’adoption est souvent vus comme une source de problème, les animaux récupérés en refuge ont souvent une mauvaise réputation. Mais la plupart d’entre eux sont complétement normaux (= »vivants »), et, petit plus, on peut trouver des animaux adultes déjà éduqués, et calmes… moins de tracas qu’avec les jeunes, qui sont très mignons mais qui demandent énormément d’attention et d’énergie ! J’ai adopté un griffon il y a plusieurs mois et c’est le plus chouette chien que j’aurais pu trouver.

      • Gala

        2 décembre 2014 at 13 h 55 min Répondre

        Noadkoko : je suis tout à fait d’accord avec toi, le fait d’acheter un carlin à 1500/2000€ t’incite beaucoup moins à l’abandonner ! Cependant, ce n’est pas non plus une bonne chose car comme le souligne Amélie, ça se fait au détriment de l’adoption en refuges. C’est toujours compliqué de trouver la solution parfaite !
        Amélie : je n’avais pas pensé au fait que les chiens de refuge étaient déjà éduqués et calmes, c’est en effet un argument ultra convaincant !! Et les griffons sont trop mignons, ravie que ton petit chien t’apporte autant de bonheur !

      • Mahaut

        2 décembre 2014 at 21 h 37 min Répondre

        Je suis complètement d’accord avec Amélie, je trouve ca absurde la « production » d’êtres vivants pour l’adoption, de même que le fait de payer pour partager la compagnie d’un animal. J’ai pris mon chat (adulte) dans un refuge, et je l’aime d’amour

      • L'éducateur

        27 juin 2016 at 19 h 19 min Répondre

        J’ai eu la chance de croiser certains adoptants qui arrivant au refuge ont dit à l’équipe d’animalier : « Nous souhaiterions adopter le chien que personne ne veut ». Mais cela reste très rare… Car en effet comme tu l’as mentionné les plus recherchés sont les chiens de préférence jeune (alors qu’il manque souvent d’éducation), de race (Alors qu’il sont plus fragiles que les croisés)… Parfois d’autres personnes viennent sans idées précises sur leur futur compagnon et ce sont généralement les meilleurs associations hommes/chiens, en effet il est ainsi possible de leur proposer un toutou qui correspond pleinement à leur profil.

  • Olvia

    2 décembre 2014 at 9 h 29 min Répondre

    Tu ne peux pas savoir à quel point je suis de ton avis. Surtout à l’approche de Noël, entre les personnes qui adopteront un animal comme cadeau et qui l’abandonneront ensuite et celles qui n’hésitent pas à adopter en refuge mais à les ramener après… J’ai été bénévole pendant quelque temps au refuge près de chez moi et voir de nouveau animaux arriver tous les jours était affreux… Comme tu le dis si bien, un animal c’est un tout et non une chose dont il faut s’occuper une fois de temps en temps. J’ai adopter 2 chiennes âgées dans ce refuge et elles sont adorables. A chaque fois que nous perdons malheureusement un animal nous en reprenons un et ainsi de suite.
    Enfin en tout cas super article comme toujours ! J’aime beaucoup le fait que tu traites aussi bien de ce genre de problème que du maquillages ou des loisirs 🙂 !

    • Gala

      2 décembre 2014 at 13 h 59 min Répondre

      J’ai beaucoup de mal à comprendre comment on peut adopter un chien dans un refuge et le ramener après. Je crois que je le comprends encore moins que les personnes qui ne se rendent pas compte qu’un animal, c’est des responsabilités.
      Je suis vraiment contente de voir dans les commentaires que vous adoptez des animaux en refuge et que vous en êtes pleinement satisfaites 🙂 !

  • Sophia

    2 décembre 2014 at 11 h 52 min Répondre

    Oui, il faut en parler, à un mois de Noël. La France est championne du nombre d’animaux domestiques et du nombre d’abandons. Pour les chats, le problème est la non stérilisation. Les gens pensent « donner contre bons soins » et les chatons se retrouvent sur les parkings, dans les poubelles, jetés par dessus le portail du refuge etc…Ou alors, « donné contre bons soins » devient « ce chat qui fait pipi partout (forcément, s’il n’est pas castré) » et il est mis à la rue. Bref, personne n’oblige personne a prendre un animal, mais quand on en a un, cela implique des devoirs, qui ne sont pas négociables.

    • Gala

      2 décembre 2014 at 14 h 57 min Répondre

      Ce n’était pas spécialement fait exprès, mais je suis contente que mon article tombe à pic. Je suis complètement d’accord au sujet de la non stérilisation … C’est un gros problème. Mais à ce niveau là je dirais quand même que les vétos y sont aussi pour quelque chose. Le prix d’une stérilisation est bien trop élevé. Pour les autres soins aussi, c’est du grand n’importe quoi. Surtout que pour ma part, ils ont toujours très mal soigné mon lapin … Et pour mes chats, je trouve pas ça fameux non plus (je suis remontée après les vétos de ma ville qui sont tous aussi incompétents les uns que les autres, pour en avoir testé pas mal) !
      Cela dit, les vétos ne sont pas les seuls à blâmer. Quand tu prends un animal, tu t’assures d’avoir les moyens pour payer les soins qui lui sont INDISPENSABLES.
      D’ailleurs, c’est tout à fait vrai ce que tu dis : on n’est pas obligé de prendre un animal. C’est ça le pire je crois …

      • Sophia

        4 décembre 2014 at 11 h 05 min Répondre

        Je suis 100% d’accord avec toi. Vétérinaire devient une profession libérale comme une autre, avec des objectifs de rendements clairement affichés. Quand on connait les marges sur les médicaments, les vaccins, l’alimentation et les opérations simples comme les stérilisations, on comprend que l’amour des animaux n’est pas la seule motivation 😉 Une loi qui plafonnerait les prix des stérilisations serait d’utilité publique. Les élus feraient bien d’y penser au lieu de répondre hypocritement qu’on ne peut rien faire. Mais la première responsabilité est celle des particuliers que personne n’oblige à avoir un animal. Comme tu l’écris, avoir un animal est une transition vers la parentalité. Je dirais même que la marche entre n’avoir pas d’animal et en avoir un, est plus haute que celle entre avoir un animal et avoir un enfant. Ce qui est en jeu, c’est la responsabilité. Bonne journée et merci encore pour cet article 😉

  • Blanchefleur

    2 décembre 2014 at 12 h 24 min Répondre

    Pour ma part ce n’est pas dans un refuge que j’ai adopté Hélia, c’était une chatte errante venue s’adopter elle-même ! Mais je me suis toujours dit que j’adopterais en refuge et jamais à des éleveurs.
    Et avant d’adopter, je regarde mes finances pour voir si j’ai les moyens d’offrir une vie de qualité à mon nouveau compagnon, car il est hors de question pour moi de me contenter de lui acheter des croquettes de supermarché ou de le laisser tomber s’il tombe malade.
    Ma petite puce chat a l’air heureuse, mais hélas, elle est trop exclusive pour supporter un autre compagnon, donc pour le moment j’attends de déménager dans un endroit plus grand.

    • Gala

      2 décembre 2014 at 15 h 06 min Répondre

      C’est à peu près pareil, même si tu n’as pas adopté en refuge, tu as sauvé une petite boule de poils ! C’est le principal !
      Je suis sûre que ta petite Hélia est très bien avec toi, la preuve elle veut te garder pour elle toute seule 🙂 ! C’est mignon, mais c’est un peu embêtant quand on veut en avoir plusieurs ! Pendant longtemps, j’ai eu un chat (cadeau pour mes 7 ans), un chat énorme d’ailleurs, il pesait plus de 9 kilos ! Lui était tellement possessif que même le chat des voisins n’osait plus sortir dans son jardin !!!!! On pensait que c’était impossible d’en avoir un autre, et puis même s’il a eu un peu de mal, il a finalement accepté Poupie (encore qu’il était très malade et il est parti quelques mois plus tard) … Tout ça pour dire que tu pourras peut-être en avoir un autre, avec beaucoup de patience et si effectivement tu déménages dans un endroit un peu plus grand 🙂 !

  • Fany - Jolies Mômes

    2 décembre 2014 at 14 h 10 min Répondre

    Mon chat vient aussi de la SPA. Il était encore en période de quarantaine quand on l’a pris, enfermé dans une micro cage depuis au moins un mois…le connaissant, lui qui est si sauvage, ça a du être terrible 🙁
    Ça fait 4 ans et demi que nous l’avons et il a complètement changé notre vie. Je n’aurais jamais cru pouvoir aimer si fort, c’est fou ! Si on les aime sincèrement, les animaux vous le rendent bien et c’est juste du bonheur en plus dans la vie quoi ! 🙂
    Bref : allez chercher de l’amour et du bonheur en plus à la SPA les gens !

    • Gala

      2 décembre 2014 at 15 h 09 min Répondre

      Oh pauvre petit chat, ça me fait trop de peine ! Mais je suis sûre que tu compenses largement ce mois difficile depuis que tu l’as adopté 🙂 ! C’est vrai que c’est fou comme on peut les aimer … Je ne comprends vraiment pas comment on peut s’en débarrasser de la sorte … Et tu as raison, les chats de refuge ne sont qu’amour !!

  • Globuline

    2 décembre 2014 at 15 h 06 min Répondre

    A chaque fois que je vois une affiche SPA ou un simple mendiant avec un animal qui « l’aide » à faire pitié, ça me fend le coeur. J’ai adopté un chat d’un refuge il y a quelques années. Mon problème, c’est que dès que je le laisse pour aller travailler, c’est horrible, j’ai l’impression de l’abandonner. Si je pouvais, je crois que j’adopterais tous les chats abondonnés du quartier, juste pour qu’ils se sentent moins seuls la journée…

    • Gala

      2 décembre 2014 at 15 h 14 min Répondre

      Ils ne font pas ça que pour nous faire pitié … C’est aussi parce que vu qu’ils ont un animal, on ne peut pas les mettre en garde à vue ! Je suis toujours mal aussi quand je vois ces petites bêtes dans la rue … !
      Je comprends ce que tu ressens mais ne t’inquiètes pas, les chats aiment bien qu’on les laisse tranquilles, même les plus câlins sont assez indépendants finalement ! Alors ne culpabilise pas trop 🙂 ! Et je suis comme toi … Je les adopterais tous si je pouvais !

      • globuline

        2 décembre 2014 at 16 h 10 min Répondre

        Je sais, mais je ne peux pas m’en empêcher, c’est assez chiant d’ailleurs, mais bon…

        • Gala

          3 décembre 2014 at 10 h 51 min Répondre

          Je connais bien ce sentiment ! Mais dis-toi qu’il vaut mieux être comme ça que l’inverse 🙂 !

  • Cynthia-Freaky Family Story

    2 décembre 2014 at 15 h 20 min Répondre

    Oh ben justement je me suis retrouvé à un cas d’abandon il y a quelques jours. Notre maison est mitoyenne avec celle de ma voisine. Cette dernière à cinq chiens et avait quatre chatons. Avait car deux sont morts « bouffés » par un des chiens , quant aux deux derniers Madame ayant décidé que décidément ça faisait beaucoup d’animaux pour sa maison et donc du jour au lendemain les a laisser dehors ( dans le froid donc vu la période) sans nourriture, ni eau et les gratifiait joyeusement de coup de pieds quand les pauvres essayaient de rentrer à nouveau dans la maison. Bref, tout ça pour dire que j’ai étais incapable de les laisser comme ça et que je les ai recueillis chez moi ( alors que moi même j’ai déjà deux chats et un Shar Pei ). Etant enceinte et pas immunisé contre la toxo je me voyais mal les garder sur le long terme mais ils ont repris des forces et sont restés bien au chaud pendants quelques jours. Depuis ce week end ils ont tout les deux trouvés de nouveaux foyer ( ma belle mère et ma belle soeur). Je suis contente que tout finisse bien pour eux mais je suis révolté contre ma voisine qui n’a vraiment pas de coeur, et là je n’ai qu’une hantise : qu’elle reprenne des chatons d’ici quelques temps !

    • Gala

      2 décembre 2014 at 15 h 35 min Répondre

      Ah alors là je ne dirai pas ce que je pense d’elle parce que les insultes sont interdites sur le blog ! Mais je trouve ce genre de personne infâme ! Je me suis toujours demandé comment je réagirais face à une personne comme ça d’ailleurs … Ca me révolte tellement. Et les pauvres petits qui se sont fait manger … En tous cas tu as bien réagi, bravo à toi !! Heureusement qu’ils t’avaient ces chatons !

  • Add Fun And Mix

    2 décembre 2014 at 17 h 54 min Répondre

    Merci de parler de ça, et oui, surtout à l’approche de Noël quand encore trop d’animaux vont êtres offerts en cadeaux comme de vulgaires produits. Mes 3 chats sont des sauvetages de refuge, j’en ai fait un article d’ailleurs il y a quelques mois : « mes chats, ils sont d’occas ».
    Je ne comprends pas comment on peut avoir le coeur de faire une chose pareille… Au passage, je suis ravie de découvrir ton blog, étant moi même vegan, et maman de 3 petits vegans.

    • Gala

      3 décembre 2014 at 10 h 52 min Répondre

      C’est triste de se dire que tant d’animaux vont finalement être abandonnés quelques semaines plus tard … Je vais aller lire ton article, j’aime beaucoup le titre 🙂 !

  • Lu

    3 décembre 2014 at 10 h 09 min Répondre

    Coucou miss,

    Ton article m’interpelle beaucoup : évidemment je suis CONTRE l’abandon des animaux mais au final, qui oserait te dire qu’il est pour ? absolument personne. Si tu connais quelqu’un qui s’est déjà vanté d’être un pro-abandon, fais-moi signe car je n’ai encore jamais rencontré ce spécimen.

    Tu oublies de dire quelque chose de très important dans ton article : certains « abandonnent » les animaux mais dans des conditions plus acceptables. Tout le monde ne jette pas son animal sur un parking. Je prends l’exemple de mes parents : ils ont adopté à la SPA un épagneul breton. Il a été notre animal de compagnie pendant 5 ans puis mes parents ont divorcé. D’une grande maison familiale, mes parents sont passés chacun de leur côté à un petit appartement en ville. Jamais l’épagneul n’aurait été heureux là-dedans.
    Ce chien, je l’aimais. Je l’aimais très fort. Alors j’ai décidé de lui trouver un autre foyer : j’ai collé des affichettes, j’en ai parlé à mes amis et mes collègues…Aussi, quand mes parents ont profité que j’étais repartie pour mes études dans une autre ville pour le ramener à la SPA, je peux te dire que je l’ai TRES MAL PRIS. Pour moi, cela équivalait à un deuxième abandon pour cette pauvre bête. J’en ai voulu à mes parents pendant des années…

    aujourd’hui, j’ai mûri et je me rends compte que :
    1. Ils n’avaient sans doute pas d’autre choix.
    2. Ils ont eu les « couilles » de le ramener à la SPA alors que 99% des gens l’auraient sans doute laissé sur le bord de la route, par honte de le déposer au refuge.

    Donc je pense que cet article est plein de bonnes intentions mais qu’il a tendance à zapper certaines choses au profit de choses évidentes dictées par la bienséance.

    Bisous !

    • Gala

      3 décembre 2014 at 11 h 12 min Répondre

      Bien sûr, personne ne dira qu’il est « pour » l’abandon … Mais par contre certains s’en fichent royalement, ça leur passe au dessus, et pire, d’autres n’y voient aucun mal ! La preuve, vu le nombre d’abandons qu’il y a chaque année.

      Pour le reste, je pense évidemment qu’abandonner son chien dans un refuge est mieux qu’un abandon sauvage ! Je ne m’y connais pas trop en chiens donc je ne veux pas m’avancer et dire de bêtises … Mais je sais juste que ma petite Gipsy serait bien plus heureuse dans un tout petit appart (si je devais déménager, pour l’instant elle a de quoi gambader), que dans un refuge, là où elle n’a pas l’attention, ni l’amour dont elle a besoin. Et surtout, il faut savoir que certains refuges euthanasient, donc c’est aussi un risque à prendre pour son ancien compagnon. Donc dans tous les cas, si je devais m’en débarrasser, je me débrouillerais pour la donner à quelqu’un de confiance, mais elle ne finirait certainement pas dans un refuge.

      Peut-être que pour toi ce sont des choses évidentes, mais je t’assure que c’est loin, mais alors très loin, d’être le cas pour tout le monde 🙂 ! La preuve en est avec le commentaire de Cinthya. Ces choses existent bel et bien. Et si effectivement certains abandonnent leurs animaux dans des conditions plus acceptables, ce n’est pas une bonne chose pour autant selon moi. Après cet avis n’engage que moi, mais je pense que quand on adopte un animal … On doit assumer jusqu’au bout, même si ce n’est pas toujours évident.

  • eeleesible

    3 décembre 2014 at 11 h 20 min Répondre

    Ton article est super ! Je ne vois pas comment on ne peut pas être révolté contre les abandons … Quand on envisage de prendre un animal, on envisage aussi toutes les possibilités et savoir si on peut les gérer financièrement mais pas que. Un de mes chats fait des allergies alimentaires, c’est 40E par mois de croquettes, c’est régulièrement véto parce qu’il a toujours qu’il ne va pas ce ptit con (je rigole évidemment). Et je suis tellement contente qu’il soit tombée sur moi, je me dis que certains l’auraient abandonnés, parce que « pour un chat, il coûte cher ».

    Beaucoup d’abandons chez les chats sont aussi de la non castration et stérilisation des chats. Les gens ne veulent rien débourser. Sauf qu’ils ne gardent pas les chatons, ne trouvent pas à les donner donc hop. Et après tellement de chats errants. Ma maman les recueille, leur donne à manger et quand elle a les moyens les fait castrer/stériliser.
    Je n’ai jamais adopté dans un refuse parce qu’un de mes chats a été trouvé, donc je l’ai récupéré; et l’autre c’était un bébé d’une portée d’une maman chat errant qui est venue faire ses chatons chez mes parents.

    Les refuses sont blindés, mais en dehors c’est pas mieux malheureusement …
    Je parle beaucoup des chats puisque c’est ce que je connais, ce que j’ai.

    Après certains « abandons » sont acceptables dans le sens où ils sont donnés parce qu’il y a vraiment pas d’autres choix possibles (maladie etc); chez ces personnes ça leur brise le cœur je l’imagine bien.

    Maintenant pour le reste, je ne les comprends et j’ai aucune tolérance pour eux. Finalement ils n’ont aucun respect, et pour faire ça il faut être un monstre !

    • Gala

      3 décembre 2014 at 11 h 40 min Répondre

      Aaaah j’ai pire que toi (si ça peut te rassurer ahah) ! J’ai des amis qui ont un petit Jack Russell qui leur coûte 200€ de véto tous les mois, il est allergique à … à peu près tout ! Et il se bouffe au sang, il est toujours tout irrité … Le meilleur véto qu’ils aient pu trouver est à 1h de route de chez eux (pqe décidément là où on habite c’est tous des manches) … Bref, c’est une galère pas possible. Pour autant, ils l’ont adopté : ils assument. Je me dis qu’il a beaucoup de chance d’être tombé sur eux ! Comme tes chats, ils doivent être comme des rois avec toi 🙂 !

      C’est vrai que je parle des abandons dans les refuges et des chiffres élevés … Mais il ne faut pas oublier tous ceux dont on n’est pas au courant … C’est terrible ! D’ailleurs, je trouve que ce que fait ta maman est génial ! Ca me réconforte toujours de savoir qu’il existe des personnes comme elle !

      Et comme toi, j’ai du mal à être tolérante pour les abandons volontaires …

  • Camille

    10 décembre 2014 at 12 h 40 min Répondre

    Je connais ton blog depuis peu et je tombe sur cet article. Et je suis to-ta-le-ment d’accord.

    C’est un réel problème et ces pauvres petites bêtes passent Noël dehors, dans le froid. Et la plupart des gens (bon je dis la plupart parce que ceux à qui j’en parle ne se sentent absolument pas concernés « oui mais on sait pas quoi faire » ; « oh ça va, je préfère lutter contre la faim dans le monde » ; « ça va, c’est QUE des bêtes ». oui j’ai des potes un peu cons parfois) ne font rien du tout.

    J’ai deux chats dans mon appartement, tous les deux sauvés de la rue. Et on en a récupéré deux autres que nous avons soigné et replacé. Un petit geste mais si chacun faisait la même chose, il y aurait moins d’animaux dans la rue.

    L’adoption c’est un vrai effet de mode en ce moment. Tout le monde veut des animaux, c’est bien mignon, c’est bien gentil. Oui mais c’est cher, oui mais ça pu, oui mais c’est chiant, faut les faire garder, etc.

    Bah ouai mais dans ce cas NE PRENDS PAS D’ANIMAL.

    Je ne supporte pas non plus les gens qui ne font pas stériliser leurs animaux. Je suis d’accord que c’est une grosse dépense mais c’est pour le bien être animal et c’est aussi pour la planète. Et prendre un animal est une responsabilité, on se doit de pouvoir réponse à ses besoins.

    Gros coup de gueule mais je ne supporte pas de voir ces pauvres bêtes abandonnés, délaissés, torturés…

    Je rajouterais que si vous souhaitez sauver un chat/chien/lapin/poule/cheval/etc, pensez également aux petits refuges (il y en a beaucoup, ils ont souvent des pages FB) qui n’ont pas de moyens, pas d’aides et qui sont uniquement bénévoles. Les pauvres galèrent à sauver les animaux et à prendre en compte l’intégralité des soins vétérinaires.

    Je dis ça parce que certains refuges « connus » en profitent pour faire payer des sommes astronomiques pour des animaux abandonnés, alors que certains font juste des allés/retours.

    Désolé pour ce commentaire décousu.

    • Camille

      10 décembre 2014 at 12 h 42 min Répondre

      PS : Il faut au maximum arrêter d’aller à la SPA, c’est une solution de facilité certes mais ils ne récupèrent que les animaux en bonne santé, les autres ils les font euthanasier, ainsi que les vieux chiens et ceux qu’ils décrètent non-adoptables.

      • Vanessa

        17 février 2015 at 15 h 45 min Répondre

        Je ne suis pas d’accord avec toi Camille… la SPA pour laquelle je suis bénévole recueille tous les animaux abandonnés ou trouvés et ne pratiquent pas « l’euthanasie de complaisance »… C’est seulement dans les cas extrêmes (animal ayant une maladie incurable ou jugé trop dangereux pour être adoptable).
        Vanessa

  • clems

    25 janvier 2015 at 13 h 45 min Répondre

    Tu ne peux pas savoir comme je suis d’accord avec toi 😉 . Moi j’ai recueilli un chaton en septembre 2013, sans passer par l’intermédiaire d’un refuge. J’ai trouvé mon chat spirou âgé d’un mois, seul au bord d’une route de campagne alors que l’on était en septembre et qu’il pleuvait à verse… Au départ j’ai cru que c’était un hérisson roulé en boule sur la route mais en descendant de voiture, il s’est avéré que c’était un petit chaton transis de froid. Je l’ai récupéré et je suis allé chez le copain où je devais aller. Celui-ci m’a dit qu’il entendait un chaton miauler depuis plusieurs jours, d’où sa maigreur impressionnante, à cet âge là il n’aurait pas tenu bien longtemps sans maman et nourriture. Je l’ai récupéré et c’est maintenant un beau chat castré d’un peu plus d’un an. Parfois je me demande ce que les sales gens qui l’ont abandonné ont fait de ses frères et soeurs… Il vit maintenant en compagnie d’une chatte écaille qui a passée son premier mois de sa vie dans la nature avec sa mère et ses soeurs, ce qui ne l’empêche pas d’être câline et d’un chienne qui a grandi au milieu des chats, sa seconde mère est une chatte qui s’occupait d’elle et ses soeurs quand elle était petite ^^. J’ai souvent adopté et sauvé des animaux, mon dernier sauvetage en date est celui de deux poules pondeuses sauvées de batterie il y a 1 an, que j’ai intégré à mes 3 poules et un coq. Depuis l’une s’est fait tuée par un rapace, elle aura eu au moins une fin de vie tranquille. C’est impressionnant de voir comme une poule peut-être maligne et intelligente. Elles comprennent même plus vite que les enfants ^^ .

  • Vanessa

    17 février 2015 at 12 h 37 min Répondre

    Je suis bien daco avec toi… et certains humains me dégoûtent au plus haut point…
    Je n’ai pas adopté de bestiole, mais je le ferai un jour (j’ai déjà un chat et mon mari ne veut pas d’autre animal…). Mais je suis bénévole à la SPA depuis 6 mois et c’est un grand bonheur pour moi, vraiment. J’ai mis longtemps à me décider par peur de la souffrance, mais là où je vais, les poilus sont traités aussi bien qu’ils peuvent l’être. Je promène essentiellement les chiens (je n’en ai pas, ça me permet aussi de pouvoir en cotoyer), et je câline les chats quand j’ai encore du temps. Je ne pourrais plus m’en passer, c’est devenu mon rituel du vendredi, impossible d’envisager de faire autre chose ce jour là (sauf exception bien sûr, mais dans ces cas là j’y vais un autre jour). C’est un super moment de partage avec les chiens, et beaucoup d’amour, pour eux comme pour moi.
    J’ai fait quelques articles là dessus sur mon blog si ça te dit 😉
    Amicalement,
    Vanessa

  • Kelly

    25 février 2015 at 1 h 48 min Répondre

    Bien sur que je cela me révolte autant que toi, je comprendrais jamais les gens qui peuvent rester insensible à l’abandon et pire ABANDONNER un animal, dans ma vision des choses c’est comme abandonner un membre de sa famille, comme si un jour on allait sur l’autoroute bazarder notre mère ou notre frère. Ya pas que ça qui me révolte mais les gens irresponsables qui ne s’occupent pas de leur animaux, ne les stérilisent pas et leur infligent quasiment des portées à répétition sous prétexte que c’est cher alors qu’ils s’offrent des week-ends au carnaval de Venise pour ne citer que le cas le plus proche de moi. J’enrage contre les élevages également, comment sous prétexte qu’un animal est de race et dit plus beau, MIEUX que les autres, les gens dépensent des milliers pour l’acquérir alors qu’ils y a tant de boules d’amour qui attendent derrière les barreaux d’un refuge.

    Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’adopter dans un refuge, mais mon premier chat je l’ai trouvé chaton sous un pont à deux doigts de chez moi dans le froid et miaulant à la mort quand j’avais 8ans, depuis il a vécu une vie heureuse de 10ans seulement, malheureusement…
    Ensuite, mon copain (dont la mère refuse de stériliser les chats et contre qui je ne peux pas être trop percutante sur le sujet à moins de créer une guerre familiale, m’enfin j’essaye tout de même de me battre et faire rentrer ça dans sa tête) avait une énième portée de chatons, j’avais assuré à un ami de lui en réserver un et il viendrait le chercher quand il serait dans la région (sauf que la belle-mère a mis la pression pour que mon ami le prenne le plus rapidement possible ou plutôt pour dégager le chat le plus rapidement possible « si tu le prends pas on le donne à qqun d’autre » du coup, j’ai du prendre ce chaton chez moi, qui n’était pas sevré – comme on avait bien voulu me le faire croire-, je me suis retrouvée à devoir l’éduquer à la litière, a essuyé X pipi et caca partout dans la maison etc.).
    Ce fameux jour est donc arrivé, mon ami était revenu pour le chercher chez moi, SAUF QUE ses parents sont venus (il est majeur et vacciné) ont soulevé le chaton, l’ont regardé, l’ont mis dans les mains de mon ami et ont dit « rend-le je t’interdis de prendre ce chat dans ton appart » alors qu’ils lui avaient donné le feu vert depuis des semaines ! (et là heureusement que j’étais pas à côté, c’est mon copain qui a assisté à la scène, parce que ça aurait gueulé, c’est un manque de respect total envers son fils, envers moi qui ai pris soin du chat en attendant et SURTOUT envers le chat lui-même et c’est totalement IRRESPONSABLE surtout venant de personnes ayant passés la 50aine un tel manque de maturité me sidère). Du coup j’ai gardé ce chat, sans réellement avoir le choix mais je n’étais pas contre non plus (c’était lui assuré un bon foyer) j’en suis très heureuse c’est la plus adorable du monde, une très gentille et discrète femelle qui 6mois après à eu droit à une copine de jeu adoptée( sauvée??) de même chez ma belle mère cette fois en insistant largement pour qu’elle la garde 3mois/3moisetdemi histoire d’être sure que celle-ci soit sevrée (c’est aussi une bonne action je trouve, parce que je garanti à ces chats de ne pas se faire abandonner des années plus tard voire simplement quelques mois après l’adoption, parce qu’on ne peut pas vraiment dire que ma belle-mère teste la motivation ni la responsabilité des gens à qui elle les confie, elle veut uniquement s’en débarrasser. J’envisage sérieusement de payer ces stérilisations avec mes économies alors que je n’ai pas de travail, le seul argent que je touche c’est aux fêtes ou argent de poche, parce que je supporte de moins en moins ce « spectacle ».
    J’espère si je dois quitter la région pour les études, pouvoir adopter un chat et lui offrir un beau panier retraite car personne ne pense à ces chats qui pour la plupart ont vécus longtemps seuls et dans la tristesse ou bien sont là depuis peu suite au décès de leur maitre et ne comprenne pas leur place en refuge. Personne ne pense à eux, trop vieux, trop inactifs.. Et ça me désole parfois même plus que de voir de jeunes chats ou chatons pour lesquels je me fais « moins de soucis ».

  • Kelly

    25 février 2015 at 1 h 53 min Répondre

    PS : Je m’excuse d’avance pour mes deux commentaires à rallonge et racontage de vie haha
    Bonne continuation et surtout bonne chance à Poupie à qui j’envoie plein d’ondes positives !

  • La Croque-Livres

    31 mai 2016 at 11 h 50 min Répondre

    Mon conjoint travaille dans un refuge (c’est d’ailleurs la ou je l’ai rencontré, j’étais bénévole à l’époque) et quand il me raconte ses journées, la bêtise et la cruauté humaine est vraiment effarante…
    En ce moment, je suis FA pour une petite Husky de 3 mois. L’ancien proprio est allé l’acheter en Pologne le20 mai… pour l’abandonner le 28 mai. J’avoue, je ne comprends pas. L’Etre Humain est effrayant parfois…

  • Lisa

    16 janvier 2017 at 22 h 15 min Répondre

    Il y a trois ans, j’ai récupéré un chat à la rue avec ma soeur, mes parents ont refusé de la prendre sous notre toit alors ma soeur l’a prise dans son appartement avec son petit copain. Au bout de quelque mois, ils se sont séparé et son petit copain a voulu qu’on récupère Lilo. Le problème est que mes parents n’ont pas voulu la garder, et cela nous a arracher le cœur car cetait une minette très attachante qu’on aimait beaucoup… Suite à ça, j’ai une question et j’espère que quelqu’un pourra me répondre. Peut-on demander des nouvelles des animaux que l’on a mis en refuge ? Au jour d’aujourd’hui j’y repense et j’ai une solution pour la garder, trois ans apres c’est sûrement trop tard mais j’aimerais savoir si elle a été adoptée et sinon, j’aimerais la reprendre. S’ils l’ont euthanasier, est-ce qu’ils le disent clairement ? Sachez que cet abandon n’était pas un choix mais une obligation, nous avons été très mal reçu par le refuge malgré que nous ayons expliqué notre histoire…

Post a Comment

7 + 16 =