Gala's blog | Un coeur pour les animaux, un coeur pour les êtres humains
5900
single,single-post,postid-5900,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
ChaiLatteMillet

Un coeur pour les animaux, un coeur pour les êtres humains

ChaiLatteMillet

Voici un article absolument pas prévu, un article « humeurs », pour exprimer mon incompréhension la plus totale, par rapport à une réflexion portée à l’encontre des végétariens ou des vegan, que j’entends bien trop souvent en ce moment !

 

Les humains contre les animaux

 

Samedi matin, Anne Sinclair interviewait Matthieu Ricard sur Europe 1, au sujet de son livre « Plaidoyer pour les animaux ». J’ai trouvé que dans l’ensemble, son interview était très bien menée, jusqu’à ce qu’elle lui demande : « On a tous été tétanisés par l’assassinat des journalistes par l’état islamiste, vous n’avez pas envie de crier plus fort là dessus, que pour les veaux, les vaches et les cochons ? »

Ce à quoi lui a répondu Matthieu Ricard, en citant Lamartine :

On n’a pas deux coeurs, un pour les animaux et un pour les êtres humains, […] si on a de la compassion, il n’y a aucune raison de la limiter.

J’ai trouvé cette réponse très juste. En effet, pourquoi ne pourrait-on pas faire les deux ? Qu’est-ce qui nous en empêche ? Et pourquoi doit-on se justifier d’éprouver de l’empathie envers les animaux ?

Dans le Grand 8 ce jeudi 9 octobre, les chroniqueuses réagissaient par rapport à l’euthanasie du chien Excalibur, probablement atteint du virus ebola. Elles ont toutes trouvé que ceux qui s’offusquaient de cette euthanasie exagéraient. Soit, c’est leur droit, c’est leur avis, je ne le partage pas mais chacun son opinion. Mais quand Roselyne Bachelot ose dire « les gens pourraient se bouger un peu, aider les enfants maltraités et se battre pour une vraie cause ». Là je trouve ça un peu culotté. La façon dont cette phrase est tournée généralise et discrédite complètement les personnes engagées pour la cause animale et ça, ça me dérange. Ce n’était peut-être pas voulu, mais elle aurait pu le dire autrement. Je suis végétarienne depuis que j’ai 7 ans, vegan depuis peu, j’ai toujours été très sensible vis à vis de ça. Pour moi c’est plus qu’une cause, honnêtement, ça a régi toute ma vie. Ca peut paraître exagéré pour certains, ce n’en est pas moins quelque chose de VRAI.

 

La cause animale est une vraie cause, et pour cause :

 

Si nous sommes végétariens ou vegan, il y a une raison … En fait, il y en a même plusieurs : économiques, écologiques, éthiques … Comme l’a très justement dit Philip Wollen, « Chaque morceau de viande que nous mangeons est une gifle dans le visage baigné de larmes d’un enfant affamé ».

Parce que la viande, ça a des conséquences. Et pas des moindres. Au delà de la souffrance animale …

  • Un steak représente 15 tonnes d’eau. Pendant ce temps là, certaines personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable.
  • Un steak, c’est aussi des tonnes de céréales produites par les pays pauvres, pour nourrir le bétail qui finira dans notre assiette. Pendant ce temps là, des enfants de ces fameux pays pauvres MEURENT DE FAIM, alors qu’un peu de ces céréales leur permettrait de survivre.
  • Et toujours selon Philip Wollen, éliminer la viande, mettrait fin à la famine dans le monde.

On ne sait pas forcément tout ça, on peut aussi s’en cogner comme de l’an 40, mais il y a des conséquences à manger de la viande. Et voici pourquoi la lutte pour la cause animale est importante. Parce que se battre pour les animaux, c’est se battre pour les humains.

 

De la tolérance

 

Pour rappel, 60 milliards d’animaux sont tués chaque année dans les abattoirs. Et je ne parle pas de ceux qui sont dans les laboratoires, ceux tués pour le cuir, ceux torturés dans les cirques ou enfermés dans les zoos et encore moins de ceux abandonnés chaque année par leurs maîtres. Alors certes, se battre pour un petit toutou ça peut paraître aberrant. Mais au final, ce n’est que l’arbre qui cache la forêt, la partie immergée de l’iceberg. Et après tout, pourquoi n’aurait-on pas le droit, de vouloir sauver un chien ? Parce que ça peut contaminer d’autres personnes, je l’ai bien compris. Certes, mais on a quand même le droit. Comme on a le droit de trouver ça exagéré. Mais personne ne doit être taxé d’idiot, et encore moins discrédité dans cette histoire.

Depuis une semaine je suis indignée par des propos que j’entends ça et là sur les animaux, ça m’insupporte. Je suis finalement reconnaissante, car ça me donne surtout envie de crier plus fort. Je pense à tous ces animaux en train de souffrir, pour et à cause de nous, et j’ai envie de me battre.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Doit-on forcément se taire parce qu’il ne s’agit que d’animaux et qu’il se passe des choses bien plus graves ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

 

25 Comments
  • Luciole

    9 octobre 2014 at 14 h 18 min Répondre

    Comme ça me fait plaisir de lire ça! Je crois que la réponse de Matthieu Ricard résume parfaitement le sujet: on n’a pas un cœur pour une cause unique et si voir un hérisson écrasé au milieu de la route nous fend le cœur alors la maltraitance sous toutes ses formes, les guerres, la famine, tous les malheurs du monde nous fendent le cœur, sinon c’est qu’on a un problème. Et j’irai même plus loin dans la réflexion à mes risques et périls…mais je trouve que c’est trop facile de taper sur ceux qui défendent la ’cause animale’ de quelle que manière que ce soit en disant qu’ils feraient mieux de se soucier des problèmes des humains quand on est soi-même un humain qui ne contribue qu’à son petit confort personnel. Parce que tu remarqueras que les gens qui font ce genre de réflexions ne sont pas les premiers à « aider leur prochain » et que c’est bien joli de se dédouaner d’aider les autres espèces en prétextant que les humains c’est plus important quand on n’en fait ni pour les uns ni pour les autres. Et je ne dis même pas ça parce que je me sens visée puisque je ne suis pas (encore?) vegan mais je me sens concernée, autant par la ’cause animale’ que par les humains. Sauf que la dernière fois que j’ai aidé deux êtres humains, ils m’ont volé 400€… alors que je ne me souviens pas avoir regretté d’être venue en aide à un autre animal. Un autre animal parce qu’il ne faut jamais oublier que les humains sont eux-mêmes des animaux qui se prennent bien trop souvent pour une espèce supérieure alors que beaucoup d’entre eux ont à peine plus de morale que les « bêtes » qu’ils mangent. Je suis désolée pour ce petit pavé « coup de gueule » et je te remercie pour cet article si pertinent et plein de bon sens. Ça me rassure de voir des gens qui partagent les mêmes valeurs que moi.

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 08 min Répondre

      Je partage tout ce que tu dis :). C’est bien vrai, la plupart du temps, ceux qui se permettent de faire cette réflexion sont ceux qui ne se bougent pas ! Je suis allée à la conférence de Matthieu Ricard et il a dit quelque chose de très juste « on ne reproche pas aux gens de jardiner plutôt que d’aller aider les petits enfants pauvres ». Alors qu’en soi, jardiner est bien plus inutile que la cause animale …

  • Leeloo

    9 octobre 2014 at 15 h 30 min Répondre

    Tu résumes bien mon sentiment! C’est pénible de souvent devoir se justifier de défendre les animaux.
    Quand on a décidé de devenir végé avec mon copain des « amis » nous ont direct attaqués (nous sommes des soit-disant carnivores pour l’une, nous avons besoin de viande, attention les carences en tout genre pour l’autre, et patati patata…) et 1 heure après je crois on dérive sur cette question: et l’humain???
    Ah ben oui j’ai une belle brochette de c**s devant moi, là c’est sûr que mon côté misanthrope était servi!
    J’ai eu beau leur expliquer que notre démarche justement faisait sans doute moins de tort à d’autres êtres humains (à ce jour ils ne me croient toujours pas), que par ailleurs je faisais des actions que ceux qui étaient en face de moi n’avaient même pas fait une seule fois de leur vie (dons aux banques alimentaires par exemple)…
    Là je me suis dit ils sont incohérents et ne s’en rendent même pas compte. Pathétique, non?
    Alors je suis toujours misanthrope (normal hein… quand on voit de quoi l’Homme est capable, et travaillant dans le commerce on ne peut que l’être ou le devenir) mais je l’admets et je ne me soigne pas (et ça c’était même avant d’être végé niarf)! Cela dit je suis aussi profondément humaniste, parce que je ne cesserai de croire que malgré tout l’Homme peut s’améliorer (et il a une sacré marge de progression!) et que dans le fond il a tout ce qu’il faut pour devenir sage.
    Et que bien sûr si un incendie se déclare et qu’il faut sauver un chien ou un enfant, ben je sauve les 2 :p.

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 17 min Répondre

      J’ai fait face aux mêmes réflexions et je suis arrivée à la conclusion que les gens ne te croient pas car ça les arrange bien. Notre discours dérange parce qu’il les sort de leur petit confort. Notre façon de consommer leur rappelle à quel point, eux, ne font rien … Et puis qu’est-ce que c’est chiant de devoir « réfléchir à tout ça », modifier sa liste de courses et puis le foie gras c’est hyper bon… On a souvent « pas le temps » ! Il y a un million de raisons de ne pas te croire, me croire et croire les personnes concernées par la cause animale ! Mais la principale reste encore cette fichue zone de confort. J’ai des amis extrêmement bienveillants par rapport à tout ça, qui ont écouté mes arguments et m’ont dit « tu as peut-être raison, mais je n’ai pas envie de changer ». Chacun respecte les choix de l’autre sans forcément les comprendre et ça roule. C’est ça qui est important !

  • Délia

    9 octobre 2014 at 16 h 26 min Répondre

    Non.
    C’est pas parce que c’est ancré dans les cerveaux des gens dans les pays développés qu’on doit relativiser la souffrance animale. J’ai toujours considéré ces braves bêtes comme des égaux, et je me dis maintenant que pendant des années, j’en ai emmené des dizaines à l’abattoir.
    Je pense qu’il y a surtout beaucoup de sans coeurs : ils n’ont aucun coeur ni pour les humains, ni pour les animaux. Et si tu veux mon avis, le vrai problème, il est là!!

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 24 min Répondre

      Ahah, ça je suis bien d’accord. C’est dommage qu’on soit si peu à les considérer comme des égaux. Et puis ce n’est pas prêt de se calmer, vu comme le racisme monte. Que veux-tu, si même au sein de la même espèce on arrive encore à hiérarchiser les ethnies, on se doute que c’est peine perdue avec les animaux … Certains jours, je me dis que les mentalités ne sont pas prêtes d’évoluer dans le bon sens. Je me demande bien comment on va pouvoir faire bouger tout ça ! Mais on essaie de rester positif quand même !

  • woodybeauty

    9 octobre 2014 at 21 h 11 min Répondre

    Cet article est parfait, il résume parfaitement ma pensée. Pourquoi toujours confronter homme et animal, on ne peut pas aimer les 2, on ne peut pas vouloir aider les 2? Bref je partage direct sur mon twitter! Bisou!

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 26 min Répondre

      Merci :) ! C’est vrai ce que tu dis, je ne comprends pas pourquoi il faut toujours les mettre en compétition …

  • Natacha

    10 octobre 2014 at 14 h 04 min Répondre

    Moi qui suis végétarienne et féministe imagine donc le résultat lors d’une discussion avec une personne pas cool…
    En gros on te sort des « Et les humains hein? » ou « Et les hommes hein? ». Comme tu le montres très bien, la consommation de viande a un impact colossal et pas uniquement pour la condition des animaux !! Tout comme le sexisme a un impact colossal sur les relations hommes/femmes et sur les hommes et comment ils sont perçus.
    D’autant que finalement, ceux qui nous sortent qu’on ne défend qu’un bord « Et les autres vous en faites quoi hein? », bein eux… Ils en font rien du tout au final. J’ai déjà rétorqué à une personne en face à face qui me disait que bon les animaux c’est pas le tout mais il y a les malades ou les enfants, j’en fais quoi hein moi, que « Et toi, tu y fais quelque chose? ». Mouché j’ai eu droit a un gros silence estomaqué et la personne a changé de sujet. Et vlan 😉
    De toute manière, je suis plus choqué de voir des gens insensibles face aux animaux qui eux n’ont rien demandé (ni l’élevage, ni les médicaments, ni les épidémies, ni les voitures qui les écrasent, rien du tout) que face à des humains qui se vautrent dans leurs conneries ^^

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 28 min Répondre

      Un jour j’arriverai à répondre aux gens comme tu le fais ahah ! Je n’ose pas, mais ça me démange tellement ! J’aime beaucoup ta dernière phrase et je la partage totalement :) !

  • kitch'n vegan

    10 octobre 2014 at 21 h 48 min Répondre

    J’ai beaucoup aimé ton article :) C’est vrai que c’est une façon de penser que je n’ai jamais comprise  » il ne vaudrait mieux pas s’occuper de…? » surtout que la plupart des gens qui pensent comme ça ( en tout cas ceux que j’ai déjà pu rencontrer) ne font rien pour les causes humanitaire,..

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 30 min Répondre

      Ce sont toujours ceux qui ne font rien qui se permettent de nous faire cette remarque !! C’est quand même fou non ?

  • Laugh-of-Artist

    11 octobre 2014 at 1 h 39 min Répondre

    Courageuse d’écrire un tel article en ce moment. On a jamais aussi entendu parler de Vegan et il n y a jamais eu autant de polémique.
    Je suis de plus en plus sidéré face à la connerie humaine. Pourquoi doit-on choisir entre les humains et les animaux? J’ai pas peur de le dire, si je dois choisir une cause, c’est celle des animaux. Parce que sans « nous » il n’y aurait pas tout ça, il n y aurait pas autant d’horreur que ce soit pour se nourrir, se maquiller, s’habiller..

    La plupart des gens défendent une cause mais il faut pas que ça les embête quoi. C’est comme ceux qui se disent amis des bêtes mais porte de la fourrure –‘. « Je suis pour la réintroduction des loups mais faut pas qu’ils bouffent mes moutons ». « J’adore les phoques mais ils bouffent tous nos poissons et je ne pêche plus grand chose » Arrêtez ! Quand est-ce que l’être humain arrêtera de penser qu’à sa gueule ? Pourquoi dès que quelque chose est « sur notre chemin » il faut forcément l’éliminer ?

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 33 min Répondre

      C’est justement le bon moment pour le publier ahah ! Pour remettre les pendules à l’heure ! Je suis juste TOTALEMENT d’accord avec tout ce que tu dis : dès que quelque chose est sur notre chemin il faut l’éliminer ! C’est tout à fait ça. Et les gens qui s’insurgent parce qu’un chat a mangé un oiseau alors que eux ne trouvent pas ça gênant de manger du foie gras … Je ne les comprends pas non plus. Hello, le chat répond à son instinct, c’est la nature !! Le foie gras c’est tout sauf naturel et c’est une horreur ! L’homme n’est que contradiction !

  • Ageha

    11 octobre 2014 at 2 h 32 min Répondre

    Pareil, j’ai l’impression qu’il y a un certain acharnement envers les végéta*iens/vegan depuis un certain temps, est-ce que c’est parce je me sens de plus en plus impuissante face à cette cruauté envers les animaux et que je n’arrive pas à faire entendre ce que je ressens? en tout cas j’ai de plus en plus de mal à dialoguer avec les gens qui ne comprennent pas et qui de toute façon ne veulent pas, je parles à des murs,pas facile. Ils ont des arguments qui ne tiennent pas et qu’on nous ressort systématiquement (comme celui d’Anne Sinclair que tu cites)… Excellent article merci!!!!

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 41 min Répondre

      Je ne cherche plus à dialoguer avec certaines personnes. Ils sont automatiquement dans le conflit et après ça te mine, tu te sens mal, alors qu’eux n’en ont rien à faire. Ce n’est pas constructif pour un sou. C’est dommage, on aimerait tellement leur faire comprendre …

  • florence neige

    11 octobre 2014 at 8 h 08 min Répondre

    reste toi même Gala c’est toi qui est dans le vrai. Ton cœur et ta sensibilité te permettent de te battre sur plusieurs fronts ? Tant pis pour les chroniqueuses de la 8 aux pensées étriquées et représentatives de la pensée unique que l’on tente de nous faire adopter. Tous les faits que tu énonces sont justes, continue à développer ton argumentaire comme aujourd’hui et nous tous et toutes de cette communauté des animaux contribuons à faire évoluer les mentalités même. Moi aussi je suis fière d’être végétarienne, de sauver des animaux battus chaque jour, de me battre contre les chasseurs et éleveurs qui massacrent le loup… Bonne journée

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 42 min Répondre

      Merci pour ton commentaire, il me fait chaud au coeur <3 ! Tu as raison, il faut zapper ce genre de personnes et de réflexions, ils nous tirent plus vers le bas qu’autre chose !

  • Carole

    12 octobre 2014 at 13 h 06 min Répondre

    C’est un très bel article Gala et tellement juste.
    La défense et le respect de toutes formes de vie est pour moi la cause la plus censée et la plus profonde! N’en déplaise à d’autres. Chacun est libre de son opinion mais en aucun cas on ne doit dénigrer les gens qui réfléchissent et/ou menent des actions pour faire avancer une noble cause ! Continue ! Excellente journée !

    • Gala

      21 octobre 2014 at 11 h 43 min Répondre

      Merci Carole :) ! Très bon argument : « la défense et le respect de toute forme de vie est une cause censée et profonde », je le garde en stock celui-là, il est parfait !

  • isa

    18 novembre 2014 at 13 h 57 min Répondre

    Merci gala, et à tous pour vos commentaires, je cherchais un peu de réconfort via le net et je l’ai trouvé ici. Car certains jours je me sent abattue, incomprise lasse et… très seule.
    Je suis végétarienne, chaque jour ce sont les mêmes questions, les mêmes remontrances « mais!!!! Et si un jour tu as des enfants? Tu vas pas leurs imposer sa quand même?  » la plus originale restant « et tu fais quoi des humains?  » et toujours par ces personnes ralliés a aucunes causes aucuns combat. Alors un peu de réconfort voir que je ne suis pas seule ma fait du bien.
    Au plaisir de vous relire,

  • laeti

    4 mars 2015 at 21 h 08 min Répondre

    Entièrement d’accord avec tout ton article, ça fait plaisir, on peut avoir avoir de la compassion pour bcp de causes, m’enervent ces gens…. bonne continuation!

  • Emilie

    25 janvier 2016 at 19 h 24 min Répondre

    Je vais peut être choquer certaine personnes mais… En quoi une vie  » animale  » est moins importante qu’une vie humaine ? Qui dicte cela ?

    Pour rappel la nature peut vivre sans les humains mais les humains ne peuvent pas vivre sans la nature.

    Et si la terre meurt nous mourrons.

    Et même sans cela , les humains devraient arrêter de se croire supérieurs à tout autre espèce tout ça parce qu’elles ont le pouvoir de destruction. Nous ne sommes pas dieu et non selon moi nos vie n’a pas plus de valeur que les animaux. Nous ne sommes pas supérieurs aux animaux nous sommes différents.

    Et nous devrions enfin nous poser les bonnes questions et mettre notre energie à protéger notre planète au lieu de la détruire.

    Et personnellement on m’a déjà fait la réflexion  » tu penses aux animaux mais les guerres dans le monde alors ? Les enfants soldas les gens qui l’eurent de faim  » etc j’ai répondu à cette personne: tu sais mon coeur est assez grand pour tous. Voilà tout est dit.

  • Julie

    23 mars 2016 at 13 h 22 min Répondre

    Cet article est entièrement vrai :)!
    Les gens ne se rendent pas compte que l’on parle essentiellement des êtres humains, et les animaux dans tout ça?…C’est triste!
    J’aimerai tellement qu’ils vivent ce que vivent les animaux de nos jours..
    Je suis nouvelle sur ton blog, et j’apprécie vraiment tes articles! Merci au plaisir!!

  • francoise fontaine

    24 octobre 2016 at 23 h 36 min Répondre

    Eh oui un jour des extraterrestres coloniseront notre planète et nous ferons subir la même chose que nous faisons subir aujourd’hui aux animaux! Parqués, inséminés de force, immobilisés, terrorisés, maltraités, amenés dans l’horreur des l’abattoirs, pendus à des crochets, découpés menu, vendus dans des barquettes dans des supermarchés….
    Alors là on comprendra notre malheur! Pour certains, tant qu’ils ne VIVENT (ça ne les concerne pas, ne veulent pas voir….) pas les choses, ils ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre!
    oui je suis peut-être dure ou agressive, pourtant je ne suis pas végane! même si j’y tends
    Si on doit attendre que les problèmes des humains soient d’abord réglés pour ENFIN s’attaquer à ceux des animaux, on va devoir attendre très longtemps pour ne pas dire toujours!
    C’est quoi cette hiérarchie?
    Pourquoi doit-on être forcément solidaire avec notre espèce? Sinon on est pas politiquement correct? Tant pis.
    Notre espèce n’est pas particulièrement belle, plutôt cynique, vénale, égoîste, indifférente…Je sais il ne faut pas généraliser, il y a gens merveilleux qui se battent, créent des associations de défense des animaux ou autres, des blogs…. Ils sont supers!
    Quand je vois l’horreur incommensurable des abattoirs et autres, le choix est vite fait pour moi (mais apparemment pas pour tous). Des milliards des milliards d’êtres sensibles sont torturés et abattus pour notre plaisir . Quoi de plus cynique sans parler des terres cultivées en Afrique pour NOUS nourir et affamer ceux qui y vivent. Dans quel monde vit-on? Non décidement l’être humain ne vaut pas la peine d’être connu.
    Donc l’argument de s’occuper d’abord des êtres humaiiins ne tient pas!
    Là je me laisse un peu aller…. Il y a des gens bons sur cette terre tout de même, il suffit d’écouter le discours de Philippe Wollen…..

Post a Comment