Gala's blog | Pourquoi je suis devenue végétalienne ?
3222
post-template-default,single,single-post,postid-3222,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Pourquoi je suis devenue végétalienne ?

Pourquoi devenir végétalienne ? Je pense que c’est une suite logique. J’ai été végétarienne toute ma vie, et même si la prise de conscience est tardive, être végétalienne est en accord total avec mes valeurs. 

 

Pourquoi je suis végétalienne : je ne mange pas de poussins

 

On m’a encore demandé il y a 15 jours « tu ne manges pas d’oeufs pour ne pas manger de poussins ? »… En fait, ça n’a rien à voir. Les oeufs des poules ne sont pas fécondés, donc non en effet, je ne mange pas de foetus ni de poussin. Avoir une poule et manger ses oeufs ne me dérangerait pas de ce point de vue là. Cependant, l’industrie des poules pondeuses n’est pas jolie jolie. Outre le fait que 80% des poules soient enfermées dans des cages de la taille d’une feuille A4, d’autres horreurs sont pratiquées. J’ai appris que l’on coupait le bec aux poussins dès leur naissance (ce qui est très douloureux). Pourquoi ? Pour les parquer tous ensemble et éviter le picage et le cannibalisme. Ensuite, je me suis rendue compte que les poussins mâles, qui ne deviendront donc jamais des poules pondeuses finissaient … Au broyeur. Ou gazés. Ou asphyxiés et écrasés par des bulldozers. Charmant n’est-ce pas ? Les vidéos sont apparemment infâmes. Je veux bien le croire. Je me les suis épargnées, et je vous les épargnerai aussi. Après une année de ponte, les poules finissent … A l’abattoir. Si elles ne sont pas mortes de faim avant ça. Voici donc les principales raisons pour lesquelles j’ai arrêté de manger des oeufs issus de l’industrie, et il ne m’en faut pas plus !

Les produits laitiers c’est une autre histoire. Une vache a besoin d’avoir un petit veau pour produire du lait en grande quantité. L’industrie a bien compris cela, et a vite trouvé le moyen de rendre ça beaucoup plus productif : l’insémination artificielle. Bien entendu, pas une goutte de ce lait ne va à son petit veau. Non, celui-ci part directement à l’engraissement, puis à l’abattoir. La vache a beau pleurer et meugler à tout va, son petit, elle ne le reverra pas (et c’est bien VRAI, ma tante habite en face d’une petite ferme dans un village paumé de Franche-Comté, j’entends les vaches hurler le dimanche aux repas de famille !). Au bout de 7 ans de vêlages et de traites intensifs, une fois qu’elle est bien vidée, la vache suit le chemin de ses petits veaux et, je vous le donne en mille : elle finit à l’abattoir. Drôle de vie n’est-ce pas ? Je n’ose imaginer, si l’on me mettait enceinte, et qu’on m’enlevait mon enfant. Pendant 7/8 ans inlassablement : enceinte, plus d’enfant, enceinte, plus d’enfant, enceinte, plus d’enfant, égorgement (ou dépeçage, au bon vouloir de ses bourreaux).

 

Pourquoi je suis végétalienne : parce que je ne suis pas un veau

 

Ma mère me l’a beaucoup répété : nous ne sommes pas des veaux ! Et elle a bien raison. La blogueuse d’Antigone XXI a rédigé là-dessus un article très détaillé, je vous invite à le lire : No milk today. Elle explique que nous sommes la seule espèce à boire le lait d’une autre espèce et à continuer d’en boire une fois arrivés à l’âge adulte. Nous sommes étranges parfois… Et elle explique comment un veau d’une demi tonne et un bébé de 3/4 kilos n’ont pas les mêmes besoins. Le lait est mauvais pour la santé, les langues commencent à se délier. 30 millions de personnes dans le monde sont d’ailleurs intolérantes au lactose. Un chiffre non négligeable. Moi-même je ne digère absolument pas le lait, et je n’en achète plus depuis plusieurs années maintenant.

Je reste persuadée que les oeufs sont aussi mauvais pour la santé. Le jaune d’oeuf contient d’ailleurs 200 mg de cholestérol. Les sportifs le fuient comme la peste. Moi aussi. De toutes façons, tout comme le lait, je ne les digère absolument pas. J’ai appris à écouter mon corps, et à ne plus manger ce qui me rend malade. Et c’est marrant, il ne s’agit quasiment que d’aliments d’origine animale !

 

Pourquoi je suis végétalienne : un peu de vomi d’abeille ?

 

Si généralement, on ne comprend pas trop le refus de manger des produits laitiers et des oeufs … On le comprend encore moins pour le miel ! Personnellement, je n’aime pas le miel, donc la question ne se pose pas pour moi. Mais quand on me demande, voici ce que je réponds : les abeilles ont passé beaucoup de temps à construire leur ruche. C’est un peu comme si l’on s’introduisait dans votre maison, et que l’on vous volait tout ce que tu avez. Vous ne seriez pas contents (moi non, c’est certain) ? Alors imaginez, qu’une fois que vous ayez racheté votre télé et tous vos bijoux de valeur, on revienne de nouveau vous cambrioler ! Un peu rageant non ? Et au final, le miel n’est jamais que du vomi d’abeilles. Depuis que j’ai vu ça sous cet angle, je le regarde du coin de l’oeil celui-là. Un article de Vegactu donne d’autres raisons. Les abeilles sont aussi menacées par les pesticides et elles sont de moins en moins nombreuses … C’est un véritable problème.

 

Voici toutes les raisons pour lesquelles je ne consomme plus de produits d’origine animale !

Sources : L214, Peta, Antigone XXI.

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

 

45 Comments
  • Sylvie, Enfin moi

    28 janvier 2014 at 23 h 24 min Répondre

    Je suis admirative et tout à fait incapable de manger comme toi
    Je suis bien trop gourmande
    Bisous

    • Gala

      29 janvier 2014 at 14 h 46 min Répondre

      C’est gentil Sylvie ! Mais justement, quand tu deviens végétaliens, tu découvres plein de nouvelles saveurs ! Je suis très gourmande aussi 🙂 ! Gros bisous <3 !

  • Virginie

    29 janvier 2014 at 2 h 58 min Répondre

    Ton article est SUPRA intéressant
    Tout d’abord, je ne suis ni végétarienne, donc encore moins végétarienne
    MAIS je me sens concernée car j’essaie malgré tout faire attention à ce que je mange, j’ai regardé des tas de vidéos notamment une de Gary Yourofsky (qui m’a marqué en mode choc de la vie) .. Elle a réussi a faire changer « de bord » un ami à moi, du jour au lendemain paf, il est passé du gros mangeur de viande poisson foie gras etc à plus rien, il a continué les produits laitiers et le reste jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus de voir ce que c’était réellement. Je sais pas, je trouve que c’est une forme de courage de folie. J’aime tellement toutes ces choses que j’me sens pas capable de m’arrêter net. Je procède par étape. Je bois plus de lait alors qu’avant je pouvais m’enfiler un litre par jour. Je prends beaucoup d’aliments bio, les oeufs et les légumes miam miam. Et je me nourris beaucoup de fruits et de légumes en buvant beaucoup d’eau de manière générale, mais serais je capable d’arrêter la consommation de produits animaliers etc? Don’t know
    En tout cas BRAVO <3
    Bisous bisosu
    http://mademoisellevi.blogspot.fr

    • Gala

      29 janvier 2014 at 14 h 51 min Répondre

      Ouiii je connais Gary Yourofsky même si je ne peux pas trop voir ses présentations car il montre des images qui me choquent trop ! Mais je pense qu’il trouve les bons arguments (d’ailleurs le vomi d’abeille ça vient de lui) ! C’est « marrant » que ton ami ait changé de bord du jour au lendemain ! Mais si cette façon de faire ne te convient pas il faut que tu y ailles à ton rythme ! Réduire, c’est déjà un grand pas en avant ! Merci pour ton commentaire 🙂 ! Bisous !

  • Miss,appelezmoimiss

    29 janvier 2014 at 13 h 50 min Répondre

    Je suis plutôt d’accord avec le lait, j’ai lu aussi pas mal d’articles et de livres expliquant que ce n’étais pas fait pour nous à la base. Pour mes œufs, je les prend bio et de poules élevées en plein air, ça réduit déjà les maltraitances 🙂

    • Gala

      29 janvier 2014 at 14 h 57 min Répondre

      Oui voilà, c’est peut-être à peine plus cher mais les poules souffrent beaucoup moins ! Et le lait n’est effectivement pas fait pour nous. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il ne va pas convenir à certaines personnes qui n’ont pas perdu l’enzyme leur permettant de l’assimiler ! Mais il ne nous est pas destiné ! Et puis une de mes connaissances a de gros problèmes de dos dus à une trop grosse consommation de produits laitiers ! J’étais choquée quand j’ai appris ça !

      • Flo

        7 janvier 2016 at 21 h 02 min Répondre

        Quel est le lien entre le mal de dos et l’absorption de lait ?
        Peux tu m’expliquer ?

  • Republic of Wool

    29 janvier 2014 at 14 h 01 min Répondre

    Un bémol à ton article qui est intéressant : les œufs ne sont pas mauvais pour la santé, les sportifs ne les bannissent absolument pas de leur alimentation (au contraire), et le cholestérol contenu dans l’œuf est du bon choléstérol, contrairement à la mauvaise réputation de cet alimentation.

    Je précise que je suis végétarienne et que 60 % de mes repas sont végétaliens (mais j’adore le miel et je trouve les œufs bien pratiques)

    • Gala

      29 janvier 2014 at 15 h 10 min Répondre

      Je précise bien que « je reste persuadée », c’est un avis personnel ! Et je parle du jaune d’oeuf quand je dis que les sportifs le bannissent de leur alimentation ! Car je connais beaucoup de sportifs qui font ça, ils ne mangent que le blanc, qui lui contient des protéines ! Je vais changer ma phrase pour que ce soit plus clair (même si tu avais peut-être très bien compris ahah) ! Je sais que les avis sont mitigés sur l’oeuf, pour autant, c’est comme tout il ne vaut mieux pas en abuser ! Merci pour ta précision ! Bisous !

  • Antigone XXI

    29 janvier 2014 at 14 h 59 min Répondre

    Bonjour Gala et merci pour tes références !
    J’ai été très intéressée de lire ton article et les réactions qu’il suscite.

    Trois petits points d’ailleurs me marquent dans les commentaires :

    – d’une part, en réponse à Sylvie, j’ai envie de dire que végétalisme et gourmandise ne sont pas [du tout] antithétiques ! Pour ma part, je mange des desserts au chocolat, des friandises et des gâteaux savoureux presque tous les jours… et je ne m’en lasse pas ! La plupart des végétaliens pourra d’ailleurs témoigner : abandonner ses vieilles habitudes alimentaires nous pousse à aller voir ailleurs et à découvrir tout un monde insoupçonné ! Jamais je n’avais goûté de galettes de pois chiche avant d’être vg, pas plus que de fromages de noix, ou encore des brownies aux haricots rouges… Et pourtant, qu’est-ce que c’est bon ! 😉

    – d’autre part, à propos des œufs bio et plein air pour éviter les maltraitances… J’ai justement écrit un article à ce sujet : http://antigonexxi.com/2013/04/25/n56-897/
    Le sort des poules pondeuses, qu’elles soient labellisées bio ou non, ne change guère : au bout d’une année à peine, elles sont toute trucidées, alors qu’en liberté, elles auraient vécu entre 8 et 10 ans…

    – enfin, bien sûr qu’on peut tous se passer de viande et de produits animaux ! Certes, ce n’est pas facile au départ. Nos habitudes sont tellement ancrées, et l’environnement social en France est loin d’aider… Mais c’est possible ! Mieux vaut d’abord ajouter que soustraire : partir en quête de nouveaux produits, des farines originales, des légumes oubliés, des fromages ‘végétaux’, des laits d’amande, de noisette ou d’épeautre, etc. Et puis, au fur et à mesure, remplacer son escalope de dinde par une galette de céréales, son lait de vache par du lait d’avoine, son chocolat au lait ultra-sucré par un bon chocolat noir 70% ou plus… Bref, y aller doucement quand on hésite encore, pour avancer à son rythme plutôt que de trop courir et reculer ensuite !

    Pour moi, si on est sensible aux questions d’éthique animale et qu’on s’y intéresse plus en détails, on ne peut rester végétarien : le sort des poules pondeuses et des vaches laitières, entre autre, ne peut que nous pousser à devenir végétalien – et même végane.

    Merci pour cet article.

    • Gala

      29 janvier 2014 at 15 h 35 min Répondre

      Merci à toi tu veux dire ! Ton blog est une mine d’or, je suis dessus plusieurs fois par jours depuis que je l’ai découvert !

      Végétarien rime encore avec « manger de la salade », c’est bien évidemment pire pour les végétaliens ! C’est très Français de penser ça, on est conditionnés… Alors qu’en fait, comme tu dis, on découvre un autre univers culinaire qui est tellement plus riche que ce qu’on n’osait imaginer !

      Je pense comme toi qu’il vaut mieux éviter de manger des oeufs pour le sort des poules pondeuses. Elles finissent toutes au même endroit… Mais pour ceux qui ne comptent pas arrêter, achetez bio ! Surtout, surtout, achetez bio !

      Et bien évidemment, si l’on est sensible à la cause animale, il est difficile de ne pas vouloir devenir végétalien ! Mais encore faut-il être au courant, j’ai tellement souffert quand j’ai découvert avant mes 10 ans tout ce qui arrivait aux animaux, que je n’ai plus rien voulu savoir ! Et j’ai donc continué naïvement, et égoïstement aussi, à consommer des produits d’origine animale ! Maintenant que je sais, c’est radical : je veux devenir vegan ! Merci pour ton commentaire !

  • Estelle

    29 janvier 2014 at 15 h 06 min Répondre

    Très bel article. J’ai déjà passé le cap du végétarisme depuis quelques mois (je m’autorise tout de même le poisson en petite dose), je réfléchis beaucoup au végétalisme. J’espère réussir à passer le cap avant la fin de l’année 🙂 (Ces adaptations me demandent pas mal de boulot, afin d’éviter les carences que j’ai déjà en grand nombre)!

    • Gala

      29 janvier 2014 at 15 h 38 min Répondre

      Il faut prendre son temps bien sûr, c’est quelque chose de très personnel ! Si tu as déjà des carences, c’est clair que c’est important de bien faire tes calculs ! J’imagine que ça ne doit pas être évident, il y a beaucoup de choses à prendre en compte ! Ca demande de l’organisation au début ! Merci pour ton commentaire 🙂 ! Bisous !

  • mademoiselle polish

    29 janvier 2014 at 15 h 20 min Répondre

    J’ai lu entièrement ton article et je comprends ton point de vue. Je trouve ça très courageux de ta part, car je n’y arriverai tout simplement pas. Faire des efforts certainement, mais pas au point de ne plus manger de viande du tout.

    Comme dit Republic of Wool, les sportifs mangent beaucoup d’œufs et ils sont très bons pour la santé. Mais comme toujours il ne faut pas en abuser.

    Ce que j’apprécie surtout, c’est que tu as ton idée mais je pense que tu respectes ceux qui ne la partagent pas. Dans mon entourage, on essaie souvent de me faire culpabiliser de manger telle ou telle chose (viande, foie gras,…), un peu comme si c’était moi qui avait choisi de faire du mal à ces animaux. Ce que je trouve injuste.

    La chaîne alimentaire est présente dans notre société mais elle est certainement utilisée avec abus. Surconsommation de viande, maltraitance des animaux, et j’en passe.

    • Gala

      29 janvier 2014 at 15 h 50 min Répondre

      Mais alors je suis la seule à connaître des sportifs qui ne mangent pas les jaunes d’oeufs ?????? Je suis contente car tu as très bien perçu ma façon de penser : je ne juge personne. J’explique pourquoi je le fais, car on me le demande souvent, maintenant chacun est libre ou non d’y adhérer ! Mais moi dans mon entourage c’est plutôt l’inverse de toi ahah ! Bisous !

  • Tam

    29 janvier 2014 at 15 h 46 min Répondre

    Je suis végétarienne. Les conditions de vie des animaux me touchent également, il suffit juste d’acheter du fromage et des œufs au paysan du coin, c’est ce que je fais. Les poules se promènent tout autour de la ferme et les chèvres sont très bien traitées ! Je pense clairement que c’est l’industrialisation qui te débecte c’est pas pareil…

    • Gala

      29 janvier 2014 at 15 h 53 min Répondre

      Oui et non … Car les poules et les vaches finissent de la même façons ! Et je ne suis pas pour le fait de boire le lait d’un veau … Mais je préfère effectivement ce genre de procédés à celui de l’industrialisation ! Ca me débecte, c’est le mot 🙂 !

      • Charlotte

        30 janvier 2014 at 0 h 22 min Répondre

        Beaucoup de gens pensent que le probleme ne vient que de l’industrialisation. Je conseille donc a ces gens de faire comme une fille que je connais : contacter directement les producteurs locaux et leur demander comment ils procedent (que font-ils des veaux ? Au bout de combien de temps les vaches / poules sont remplacees ? / Que deviennent-elles apres ?). C’est le meilleur moyen de savoir. Pour info, la fille en question a baissé les bras, elle est devenue vegetalienne ;). Oui les petits producteurs prennent soin de leurs betes, mais ils les envoient aussi a l’abattoir, les nouveaux-nés comme les meres (les betes sont donc transportees, stressees, et un pourcentage non negigeable ne sera pas entierement sonné lorsque viendra l’heure de la mise a mort).

        • Gala

          30 janvier 2014 at 11 h 31 min Répondre

          Merci Charlotte. En effet, c’est moins pire, mais les animaux finissent au même endroit. Donc peut-être que les animaux ont mieux vécu, mais le principe est le même. A quelques horreurs en moins près.

      • nanuchu

        13 avril 2015 at 17 h 46 min Répondre

        je ne suis pas d’accord sur le fait que les animau « finissent au même endroit », tu entends quoi par là? parce-que j’ai des poules et bien sûr elles meurent mais c’est le cas de tout le monde je crois!

  • very easy kitchen

    29 janvier 2014 at 16 h 03 min Répondre

    je suis omnivore et j’essaie de manger le plus local possible. Mon fromage vient d’une fruitière et je connais presque « personnellement » les vaches qui produisent le lait. et je peux te dire qu’on leur laisse leur veau. quand on connait les sources de production c’est plus simple d’être rassurée. Maintenant je pense que le boycott et la dénonciation peuvent être plus efficaces que le simple fait d’arrêter de manger ces produits. Dénoncer la maltraitance animale publiquement permet d’améliorer la condition de vie animale dans les élevages par une prise de conscience collective. Cependant il faut être conscient que 90% de la population occidentale se foutent de cela car ils veulent consommer au prix le moins cher.

    • Gala

      29 janvier 2014 at 17 h 15 min Répondre

      Tu me vois ravie de lire ça ! Je suis d’accord, c’est plus facile quand tu connais personnellement, tu sais d’où ça vient … Sinon c’est difficile de faire confiance ! Et ça me gênerait beaucoup moins d’en manger dans ce cas là ! Les associations comme la PETA et L214 s’efforcent de dénoncer ces pratiques, mais même si elles ont une influence très conséquente, elles sont encore trop méconnues. J’ai déjà rencontré des personnes qui en effet, s’en contre fichent tant qu’elles consomment moins cher. C’est dommage … D’autant plus que c’est de cette façon que l’on mange des trucs pas très nets …

  • DEV

    29 janvier 2014 at 17 h 55 min Répondre

    salut
    miss c’est un bon choix que tu fait la il y a beaucoup de personne qui ne comprenne pas
    moi je ne suis pas vegetalienne mais vegetarienne je ne mange ni poisson ni viande et quasiment pas de produit laitier qui je ne digere pas de toute facon les oeufs j’en mange trés rarement 1 fois tous les 2 semaines enfin bref oui pour la santé comme pour les animaux je pense que c’est le mieux que l’on puisse faire

    bis

    http://devsnochaos.blogspot.fr/

    • Gala

      29 janvier 2014 at 18 h 31 min Répondre

      Merci Dev ! Tu es presque végétalienne alors ! C’est déjà bien ! Oui, il y a beaucoup de personnes qui ne comprennent pas, peut-être que cet article les aidera ! Je n’ai pas toujours bien expliqué les choses non plus je dois bien l’admettre ! Mais il faut être conscient que ça n’implique pas que les animaux, mais aussi son propre bien-être ! Tout le monde pourrait en retirer un bénéfice … ! Gros bisous !

  • noé

    29 janvier 2014 at 19 h 20 min Répondre

    Bravo pour ta prise de conscience !
    De mon côté, je fais partie de ceux et celles qui ont tenté le végétarisme (sans lait mais avec oeufs et miel) et ce sont payé des soucisde santé du genre anémie. L’anémie est probablement liée à autre chose, mais arrêter la viande pendant trois mois m’avait épuisée physiquement sans arriver à inverser la tendance même à coup de fruits / oléagineux / légumineuses / persil. Tentative en pause pour le moment et pour une durée indéterminée, puisque ce qui a provoqué mon anémie semble être une maladie coeliaque (dépistage en cours). Étant déjà intolérante au lait, s’il s’avère que je le suis aussi au blé, ça va devenir vraiment galère (pas de pâtes, de pain au levain, de seitan ou de bière). Si quelqu’un a des astuces, je les prends.
    Et je confirme au passage qu’on fait des choses très bonnes avec du végétal, tout en respectant les saisons, mon tour de hanche est là pour en témoigner.

    • Gala

      29 janvier 2014 at 21 h 24 min Répondre

      Je suis embêtée pour toi ! Je crois que ma cousine a eu ce pb d’anémie, elle a arrêté puis a recommencé son régime végétarien qqcs temps plus tard et elle n’avait plus de soucis (mais je ne suis plus sûre à 100% qu’elle se soit arrêtée) ! Je vais publier un article sur les apports nutritionnels, peut-être découvriras-tu de nouvelles choses (même si je pense que tu as déjà du faire le tour) ? J’espère pour toi que tu trouveras une solution ! Bisous !

  • Une fille d'érable

    29 janvier 2014 at 21 h 13 min Répondre

    C’est marrant car j’avais prévu de faire un article sur mon régime végétarien cette semaine ! Mais plus excès : moi végétarienne et les autres. En tout cas ça fait plaisir de retrouver sur la toile des personnes qui partagent les mêmes convictions que moi ! Car je trouve qu’en France, ce régime est beaucoup mis de côté. En Angleterre et au Canada, où je vis actuellement, les grandes surfaces et les restaurants proposent systématiquement des produits végé/vegan ce qui permet de vivre son régime sereinement au quotidien.

    http://www.unefillederable.com

    • Gala

      29 janvier 2014 at 21 h 29 min Répondre

      Je vais surveiller ton blog pour lire ton article 🙂 ! Je crois que pour aller au resto, je vais devoir faire des exceptions mais ça m’énerve ! Végétarien maintenant je trouve partout, vegan … Quasiment impossible ! C’est compliqué en France, et surtout quand tu n’es pas à Paris ! Bisous !

  • Piou

    29 janvier 2014 at 21 h 30 min Répondre

    Je t’avoue qu’étant intolérante au gluten et au lactose, et gravement allergique à certains aliments (j’ai un capital génétique pourri, bonjooour !) j’ai parfois du mal à comprendre ces privations : pour moi, les considérations plus morales ne sont plus la priorité dans mon rapport à la nourriture, car sinon je ne mangerais plus rien XD Quand j’entends certaines de mes connaissances parler de leur régime végétarien sans trop savoir le justifier, j’ai juste l’impression d’un caprice, d’un luxe : sans doute parce que perçois tout ça avec le prisme de mes problèmes, et parce qu’elles sont pas très convaincantes.

    Mais j’ai apprécié de lire ton article, car il est mesuré justement. J’aime les gens qui savent calmement et sciemment exposer leurs choix sans l’imposer aux autres. La réussite d’un régime alimentaire, c’est de réussir à le mener selon sa conscience, sans se priver moralement et sans priver son corps de l’essentiel. Puisque tu arrives à combiner tout ça, je te dis bravo 😉

    P.S : Et oui, on boit beaucoup trop de lait. C’est n’importe quoi, on en a pas besoin du tout. La preuve, je ne suis pas fichue de boire un lait sans vomir, je consomme très peu de lactose et pourtant, JE VAIS BIEN. Merci à l’industrie agro-alimentaire de faire croire que les enfants ne grandiront pas s’ils ne boivent pas un grand verre de lait le matin avec leur tartine de Nutella.

    • Gala

      29 janvier 2014 at 21 h 51 min Répondre

      Je comprends tout à fait ce que tu ressens ! Je ressentirais la même chose à ta place ! Pour l’intolérance au gluten, tu devrais aller consulter le blog de Lili’s Kitchen ! Elle propose des recettes délicieuses (surtout son brownie … Je parle en connaissance de cause) ! J’imagine qu’en tant qu’intolérante au lactose, les absurdités qu’on peut entendre sur le lait doivent t’agacer ! Je suis contente que tu aies apprécié mon article, tu arriveras peut-être mieux à comprendre les personnes de ton entourage qui sont végétariennes ! Merci pour ton commentaire 🙂 ! Bisous !

  • Leblogdelaau

    30 janvier 2014 at 8 h 22 min Répondre

    Article super intéressant. C’est cool de partager ton expérience. Bon j’avoue qu’à 7h du matin, alors que je suis en train de manger des Miel Pop’s, le passage sur le miel m’a coupé l’appétit mdr !

    Xoxo
    Laura / Leblogdelaau

    • Gala

      30 janvier 2014 at 11 h 15 min Répondre

      Ahah désolée si je t’ai ruiné ton petit dej’ ! Bisous !

  • sophie Dubois

    26 juin 2015 at 13 h 38 min Répondre

    Bonjour, ton article m’a énormément touchée car je me reconnais vraiment …
    Nous sommes végétariens depuis bientôt deux ans. Et là on « évacue les stocks » de produits laitiers puis nous passerons au végétalisme.
    Le seul bémol pour nous sera le côté social, on restera probablement des végétariens sociaux (donc en dehors de la maison) et pour nous nous n’en mangerons plus …..
    voilà
    Bonne journée !

  • Lou

    12 juillet 2015 at 15 h 00 min Répondre

    Bonjour, article interessant, juste une question : pour les oeufs, tu dis toi-même qu’ils ne sont pas fécondés.. Mais alors dans ce cas pourquoi il y aurait-il des poussins ??

  • Marjomya

    19 octobre 2015 at 22 h 31 min Répondre

    C’est vrai que le veganisme est une suite logique pour moi.
    Je me souviens il y a 1 an quand j’ai arreté la viande, le vegetalisme était totalement hors de portée pour, impossible m’y projeter! Et voila qu’1an après je suis en pleine recherche et je commence petit à petit ma transition. Seul bémol: l’extérieur, je ne me sens pas prête à affronter le monde extérieur si je peux dire… Je me contenterai pour le moment d’être vegan à la maison et végé à l’extérieur ( trop difficile encore pour moi de gerer les restos et surtout les invitations famille/amis).

    Je consomme crueltyfree, au maximum, depuis que j’ai arreté la viande, ne manque plus que l’alimentation mais je m’initie pas à pas aux savoureuses recettes.
    Merci encore pour ce blog 😀

  • Julie

    4 décembre 2015 at 10 h 43 min Répondre

    Coucou ! Je suis tombée sur ton article après avoir fait quelques petites recherches sur le net, et je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis. Cela fait quelque temps que je pense à arrêter totalement la viande et par la suite les produits d’origine animale, attention, non pas par « effet de mode », mais tout simplement pour les diverses raisons que tu invoques dans ton article. De plus, j’ai remarqué que depuis que j’ai réduis ma consommation de produits laitiers, j’ai beaucoup moins d’acné, et mes douleurs de dos se sont atténuées, ça fait se poser des questions ! Cela dit, quelques petites questions me taraudaient (si toutefois tu as le temps d’y répondre :)) Comment fais-tu pour remplacer les protéines que la viande peut apporter ? As-tu des carences justement à ce niveau là ? Enfin, on sait qu’à un certain âge, les femmes auraient « besoin » de produits laitiers pour la bonne santé de leurs os, quelles pourraient être les alternatives ?
    En tout cas ton mode de vie m’inspire beaucoup, j’espère qu’au fil du temps je serai capable d’en faire autant, et bravo pour tes articles, ils sont supers !
    Bisous ♥

  • Emilie

    25 janvier 2016 at 8 h 52 min Répondre

    Cet article date un peut mais je ne peux m’empêcher de commenter 😉

    Je pense se que l’orque l’on devient végétarien au bout d’un moment on peut se forcément au régime vegetalien voir même au veganisme.

    En plus d enos jours cela devient de plus en plus facile car cela devient, il faut bien l’avouer, un effet de mode ( ce qui n’est pas négatif au contraire !)

    Pour ma part je ne mangeais pas de bébés animaux puis un jour un ami ( carnivore ) m’a dit que j’étais hypocrite, il avait raison.

    Ensuite, je me suis posée pas mal de questions.

    J’ai arrêté la via de et continzur de manger du poisson . mais je culpabilisais trop.

    Je le suis renseignee informée je n’osais dire à personne de mon entourage mo. Souhait de devenir végétarienne.

    Finalement j’ai finit par ne plus manger ni viande ni poissons ni oeufset je ne bois pas de lait car je ne le digere pas. Je le sentais trop hypocrite en portant du cuir du coup j’ai arrêté les vestes en cuir.

    Ce que je eux dire c’est que tout est venu en son temps et naturellement. Et la première chose importante c’est la proise de conscience . une fois que vous savez ce qui se passe , que vous otez vos oeillères tout devient une évidence.

    J’adore le fromage donc je ne suis pas encore vegetalienne et pourtant je fais attention a ce que je porte aux comestisues etc la loi végétarien vegetalien vegan n’est donc pas toute faite.

    Je m’autorise du fromage désormais uniquement t le vendredi et un jour viendra ou je n’en mangerai plus.

    La cuisine végétale est tout simplement extraordinaire de part son inventivité . et posez vous cette question que je me pose tous les jours : 5 seconde de plaisir dans votre bouche vaut -elle une vie de souffrances animale?

    En tout cas bravo pour to. Blog je n’ai pas encore regardé si tu le tient toujours ou pas mais en tout cas je l’adore!

    Au plaisir de te lire,

    Émilie

  • Victoria

    11 mars 2016 at 9 h 56 min Répondre

    J’aimerais être végétalienne mais quand je dis à ma mère dans quelles conditions les poules font leurs œufs dans un but de commercialisation elle me répond qu’elle prend des œufs frais, pondus en plein air et sur la boîte il est écrit que le taux d’OGM est conforme à celui de l’UE. Puis-je y croire ou dois-je la faire changer d’avis? si oui comment?

  • Laurie Charlotte

    3 mai 2016 at 23 h 05 min Répondre

    Et les animaux carnivores, il faut aussi les empêcher de manger d’autres animaux?

  • Enossa

    28 août 2017 at 5 h 15 min Répondre

    J’ai honte …. C’est horrible punaise !! Je le savais (pour les poules) et on achète donc des œufs (de poules élèves en plein air .. ) mais mais … Ton article m’écœure .. Enfin je m’écœure… C’est tellement vrai et logique ce que tu dis !!

  • Scanu

    6 novembre 2017 at 17 h 57 min Répondre

    Bonjour,

    c’est un bon article, mais tellement plus à savoir! je suis pratiquement végétalienne, et c’est en prenant connaissance de toutes ces choses que j’ai changé d’alimentation. Je ne supporte vraiment plus la violence et je penses que les vidéos « abattoirs » m’ont vraiment aider à m’alimenter plus sainement.
    c’est rassurant de voir qu’il y a de plus en plus de personnes qui se rapproche du végétarisme

  • LesVegansSontMéchantetMorts

    23 mai 2018 at 15 h 39 min Répondre

    bonjour, j’ai récemment remarqué que vous avez supprimé mon commentaire. Je tiens a exprimer ma plus profonde stupéfaction. Vous n’acceptez pas la critique. Vous ne vous améliorerez jamais et resterez nulle. Votre rédaction laisse à désirer mais je ne m’attarderai pas plus longtemps à vous écrire car vous ne lisez visiblement pas assez de livres. Je vous met 2. Pour l’effort. Veganisme extremiste.

    • Gala

      10 juillet 2018 at 8 h 32 min Répondre

      LOL, c’est mignon ! Tant d’amour, ça me fait chaud au coeur !

  • LA TETE BIEN FAITE

    18 juillet 2018 at 19 h 51 min Répondre

    Etre végane, c’est être contre-nature pour l’être humain, qui n’en déplaise à certain, est 100% omnivore. Aucune protéine végétale n’a les qualités nécessaires pour remplacer les protéines animales. De plus, les protéines véganes sur le marché, sont toutes transformées industriellement. Elles contribuent donc toutes à la pollution de la planète. Entre manger naturel et manger industriel, je préfère manger naturel. Et vous?

  • Rosinante

    4 octobre 2018 at 9 h 33 min Répondre

    Bonjour,

    Merci pour ce partage, supprimer la viande dès que j’ai pu choisir mon mode alimentaire n’a pas été un problème pour moi, cela m’avait été imposé dans mon éducation. Après de mon point de vue tant qu’une personne agit en connaissance de cause qui sommes nous pour juger?

    De mon côté la condition animale me parle énormément ( j’admire monsieur Gaillard ou L214). je consomme encore du poisson et des œufs. Je cuisine tout car je n’aime pas les produits transformés bio vegan ou pas c’est pareil. Je suis assez d’accord avec le dernier commentaire au sujet des plats tout faits.

    Grâce à des blogs similaires au votre ou à l’implication de personnes comme monsieur Yourofsky les mentalités changent…Je garde espoir de pouvoir assister à une évolution positive des traitements administrés à toutes formes de vies dominées par notre espèce..

Post a Comment

2 + 1 =