Gala's blog | Et si nous changions notre rapport aux animaux ?
9513
post-template-default,single,single-post,postid-9513,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Et si nous changions notre rapport aux animaux ?

Notre rapport aux animaux est très particulier aujourd’hui. D’un côté nous en faisons nos meilleurs amis, d’un autre, nous ne voyons aucun souci à ce qu’ils perdent la vie pour que l’on puisse se nourrir. Nous sommes incapables de les traiter en tant qu’égaux, notamment à cause de notre égo à nous, bien trop surdimensionné.

Mais qui sommes-nous au final ? Qu’avons nous de si spécial qui nous autorise à faire et infliger tout cela ?

Ces réflexions sont tout à fait personnelles, je n’accuse personne, je fais juste un constat, mon constat de notre société actuelle et notre rapport aux animaux.

vache

Crédit image : L214

 

Les animaux, des êtres vivants qui n’ont pas tous le droit de vivre

 

Depuis un moment maintenant, nous hiérarchisons la vie de certains animaux : il y a ceux qui valent le plus le coup de vivre (mais à nos côtés) parce que tout mignons et tout doux, ceux qui devront nous habiller (parce que mignons et doux aussi), ceux qui seront plutôt chouettes dans notre assiette … Mais ce que nous oublions bien souvent c’est que dans l’absolu, leur vie, elle ne nous appartient aucunement. On se l’est juste appropriée, on leur a volée et on leur vole chaque jour !

« Parce qu’on a toujours mangé de la viande », « parce que ce sac en cuir est trop beau », « parce que sinon on ne fait plus rien » … C’est tout ? C’est vraiment tout ce que l’on a trouvé pour justifier que l’on prenne la vie de quelqu’un, de « quelque chose » ? Cela mérite-t-il que l’on arrache la vie à un être vivant qui n’a absolument rien demandé ? Tout ça parce que c’est bon, parce que c’est beau ?  Je trouve ça terriblement léger …

Ma vie à moi m’appartient, j’en fais ce que je veux. Je la mène comme je veux, je la remets à la religion que je souhaite, si j’ai envie d’y mettre fin, c’est mon choix (encore que …). Mais ma vie et plus précisément ma liberté, s’arrête là où celle de mon voisin commence. Et ce qu’il soit petit, gros, avec ou sans poils, qu’il ait 2 pattes ou 2 ailes, qu’il soit blanc ou noir …

Un être vivant est fait pour vivre, comme son nom l’indique et non pas pour mourir pour un autre.

 

Les animaux, trop bêtes pour ne pas être tués

 

Beaucoup de personnes pensent que les animaux méritent de mourir puisqu’ils n’ont pas la même faculté à réfléchir que nous, modestes humains. Estimer que les animaux ne sont pas aussi intelligents que nous, c’est un peu facile ! Cette réflexion est à relativiser puisqu’on leur impose notre monde, avec nos codes et notre langage … Les animaux ne fonctionnent absolument pas de la même manière que nous, humains, et il s’adaptent du mieux qu’ils peuvent à notre univers, un monde chimique, bruyant et en béton … A mille lieux de leur état naturel. Et si à l’inverse, il nous était demandé de nous adapter à leur environnement naturel, je ne donnerais pas cher de notre peau.

Dans tout ça, on oublie trop souvent que les animaux sont effectivement doués d’intelligence. Pas la même que nous, c’est certain, mais elle ne vaut pas forcément moins que la notre. On ne perçoit pas le monde de la même façon … Et alors ?

Je le dis souvent « les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis ». Cette phrase est finalement un peu erronée à mon sens. En réalité, il y a des animaux que je n’aime pas et avec qui je n’ai pas d’atomes crochus. De la même façon que je ne m’entends pas avec certains humains. Et vous savez pourquoi ? Parce que chaque animal a un caractère qui lui est propre. Parce que les animaux sont des êtres vivants, avec un cerveau et des facultés particulières. Et ce n’est pas vrai seulement pour nos chats ou nos chiens, non, c’est la même chose pour TOUS les animaux. Si l’on ne peut pas toujours le déceler (comme avec les araignées par exemple), ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas de caractère, c’est juste que nous sommes trop limités pour le percevoir. Peu importe à quel point on est intelligent, notre cerveau n’a pas la faculté d’interpréter certains comportements ou certaines techniques de communication : les chiens ont un meilleur odorat que nous, les chats une très bonne vision nocturne, les orques sont dotés d’un « GPS » …

Et nous, parce qu’on a inventé la roue, ça nous donne le droit de les tuer et de les asservir en masse ?

Il faut arrêter de croire que l’on est supérieurs à eux parce qu’on a inventé plein de choses (= on est plus intelligents). C’est un peu simpliste, mais si les animaux n’ont pas réalisé autant d’inventions, c’est peut-être qu’ils n’avaient pas besoin de tout ça pour vivre et pour être heureux.

L’homme n’est pas tout puissant, ni au dessus de tout et il serait bon qu’il se remette un peu plus souvent à sa place.

 

Les animaux et les humains, si proches et si éloignés

 

Il y a peu j’ai reçu le livre d’Insolente Veggie (dont je vous parlerai très vite) et l’un de ses dessins m’a interpelée. Il s’agit d’un chercheur qui explique que les tests sur les animaux sont fiables parce qu’ils sont comme nous. Et en parallèle, qu’ils sont moralement justifiables parce que les animaux ne sont pas comme nous. Ca résume absolument tout ce que je pense : mais qu’est-ce qu’on est hypocrites, c’est incroyable …

Me vient alors une question : et s’ils ne nous ressemblaient pas, qu’est-ce que ça changerait au juste ? Est-ce que ça nous autoriserait pour autant à être cruel envers eux ? Pourquoi quelque chose qui ne nous ressemble pas devrait mourir ou nous servir ?! Ca me laisse vraiment perplexe.

Et ça ne se limite pas qu’aux animaux. On le fait entre humains, la preuve avec la montée d’idées racistes en France. C’est juste affolant cette façon de penser que certains êtres valent plus le coup de vivre que d’autres, de rester sur « notre territoire » ou ne serait-ce que d’avoir notre respect. Je suis issue de l’immigration puisque mon arrière grand père est un exilé politique italien … Pour autant personne ne vient m’enquiquiner et me dire que je ne suis pas française, que je dois rentrer chez moi alors que mon nom de famille est typiquement italien. Si mon nom avait une autre consonance, ce ne serait malheureusement pas la même … Mais pourquoi ?! Parce qu’apparemment, la vie des français de couleur blanche est bien plus importante que celle de certains êtres vivants humains. Encore une fois, pourquoi ?! Parce qu’on ne peut juste pas s’empêcher de hiérarchiser, alors que ça n’a en réalité absolument aucun sens. Ca n’a apporté jusqu’à présent que souffrance et cruauté.

Chaque être vivant a sa place sur terre et devrait jouir des mêmes droits.

C’est pourtant si simple …

 

En conclusion, je dois dire que j’ai été assez déroutée quand j’ai réalisé à quel point notre monde est injuste et nos choix injustifiés. Selon moi, on ne devrait même pas se poser la question de savoir si on a le droit ou non de prendre une vie, quelle qu’elle soit … Pourquoi ne changerions-nous alors pas notre rapport aux animaux, pourquoi ne les respecterions-nous pas un peu plus ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

15 Comments
  • cindy

    29 octobre 2015 at 18 h 23 min Répondre

    Bravo ! je pense exactement comme toi mais je n’aurai jamais pu le dire aussi bien que toi !

  • Alexandra

    29 octobre 2015 at 19 h 13 min Répondre

    Bravo pour cet article qui est on ne peut plus pertinent .
    Les gens sont tellement hypocrites, ils préfèrent fermer les yeux sur ce qui se trouve dans leurs assiettes par contre lorsqu’il est question de montrer du doigts les Chinois pas de soucis .
    Il n’y a pas de fumé sans feu , qu’ils continuent de manger leurs viandes bourrées aux hormones et autres saloperies . Lorsqu’ils auront un cancer ils y repenseront peut être ..

  • Kathy

    30 octobre 2015 at 8 h 36 min Répondre

    je suis tout à fait d’accord avec toi mais comment faire comprendre à cela à tous ceux qui utilisent les animaux.
    Ça fait des années que j’essaye et je commence à désespérer.

  • jenna

    30 octobre 2015 at 11 h 38 min Répondre

    Magnifique article Gala !! Merci !! 🙂

  • Nicole

    30 octobre 2015 at 18 h 04 min Répondre

    Un grand merci pour ce super article, plein de sagesse et de bonté! Si seulement il pouvait convaincre ceux qui en auraient besoin. Merci pour ces belles lignes!

  • Maëlle

    1 novembre 2015 at 0 h 44 min Répondre

    Coucou Gala !
    Merci énormément pour cet article très complet, intéressant et qui va probablement ouvrir les yeux de pleins de personnes vis-à-vis de leur regard sur nos amis les bêtes !
    Bisous

  • Laly

    1 novembre 2015 at 11 h 48 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Tout d’abord, es-tu la Gala qui fréquentait le forum Front Row et qui étais blogueuse mode ? Je suis tombée sur ton blog par hasard car depuis 2 mois, je suis en transition, je me suis posée beaucoup de question sur l’éthique, les animaux, l’alimentation tout ça, et je suis en train de devenir végétalienne.
    Ton blog est une mine d’or et je partage ta façon de voir.
    Biz

    • Gala

      1 novembre 2015 at 17 h 53 min Répondre

      Oh Laly ça me fait trop plaisir de te retrouver par ici :), c’est bien moi !! Ravie que mon blog te plaise et surtout n’hésite pas si tu as besoin de quoique ce soit !!! Et bravo pour la prise de conscience et la transition !!!!

  • Laly

    1 novembre 2015 at 21 h 24 min Répondre

    Oui je pensais bien que c’était toi ^^, j’avais abandonné le forum quelques temps, et les blogs mode par la même occasion. Je ne suis plus dans cette optique. Je partage complètement tes valeurs, tes convictions. Je fus végétarienne pendant quelques temps il y a 10 ans, et puis les mauvaises habitudes étaient revenues, j’étais seule à avoir ce régime alimentaire, je n’étais pas assez « mature » pour assumer.
    Bref, depuis le retour de nos vacances, j’ai eu un nouveau déclic, et tout est allé très vite, l’évidence n’était plus le végétarisme, mais le végétalisme. A terme, c’est bien végane que je souhaiterai devenir, mais je vais y aller progressivement cette fois, car mon mari est déjà bien effrayé, et j’ai maintenant 2 enfants de 5 ans.

    Je vais mettre ton blog dans ma blogroll-jardin avec d’autres blogs végane pour te suivre.
    Je t’embrasse, à très vite ^^

  • helena

    2 novembre 2015 at 11 h 20 min Répondre

    Je suis d’accord avec toi Gala dans le sens où il n’est pas normal d’exploiter et de torturer les animaux comme nous le faisons actuellement. Cependant si on va au bout de la réflexion, les plantes et les végétaux en général sont aussi des organismes vivants, méritent-ils de mourir pour nous? Je pense qu’il y a une incohérence finalement…
    Je ne remets pas en question le fait de ne plus manger de viande puisque moi-même j’essaie d’arriver à ce type de régime alimentaire, pourtant, la question est là: si nous devons cesser de hiérarchiser les êtres vivants, qu’en est-il des végétaux???

    Bien à toi

    • Laly

      2 novembre 2015 at 13 h 17 min Répondre

      Je me permets de répondre à cet argument: effectivement les végétaux sont vivants, mais la différence avec les animaux c’est qu’ils n’ont pas de système nerveux qui leur permet de ressentir, comme nous, la souffrance, les émotions. La différence est là 😉

  • Vanessa

    2 novembre 2015 at 11 h 23 min Répondre

    Je viens de découvrir ton blog et je te remercie de partager la cause animale d’une aussi belle manière. Bonne continuation et bonne semaine. 🙂

  • Héloïse

    3 novembre 2015 at 14 h 36 min Répondre

    Super article très bien écrit. Merci beaucoup !

  • Eileen

    6 novembre 2016 at 11 h 34 min Répondre

    Très bel article, merci 🙂

  • Georges

    1 décembre 2016 at 20 h 01 min Répondre

    je suis tellement concerné par la souffrance animale que j’en ai marre de vivre sur cette planète qui ne me convient pas, qui ne marche que sur l’argent , où la majorité vit avec beaucoup moins de sensibilité que beaucoup d’animaux….quelle misère que l’humanité!!…..ton article est magnifique et j’adhère à tout mais c’est foutu , comme la destruction de la planète….je fais ce que je peux pour expliquer à mon entourage qu’ils peuvent vivre sans participer à ce génocide permanent et insupportable….mais la planète aura malheureusement explosé avant qu’une majorité de gens ne changent leurs habitudes….et pourtant je suis d’une nature très optimiste ….je me répète chaque matin la maxime de Voltaire qui disait  » j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé »….mais comment l’être devant toutes ces abominations…..bravo pour ton engagement….il me donne le courage de continuer à aider nos bons amis qui comme nous ont le droit de vivre normalement et sans souffrir leur vie , souvent courte , raison de plus pour ne pas la leur raccourcir…..

Post a Reply to helena Cancel Reply

17 − treize =