Gala's blog | 14 ingrédients à éviter dans les cosmétiques
4800
post-template-default,single,single-post,postid-4800,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

14 ingrédients à éviter dans les cosmétiques

Des ingrédients néfastes squattent nos cosmétiques sans trop qu’on le sache. Un peu de pétrole par ci, un peu de gaz toxique par là … Connaître les ingrédients nocifs est la base quand on veut utiliser des produits de beauté sains et sans danger.

Je vais donc m’attarder sur 14 ingrédients présents dans les cosmétiques conventionnels, qu’il faut à tout prix éviter. La liste est loin d’être exhaustive … Si certains ingrédients dangereux ont été supprimés par les autorités concernées … Il en reste des dizaines d’autres tout aussi néfastes et pour notre santé, et pour notre planète. C’est malheureux, mais ça coûte moins cher !

1

 

Les ingrédients à éviter dans les cosmétiques : définitions

 

Perturbateur endocrinien : molécule qui mime, bloque ou modifie l’action d’une hormone et perturbe le fonctionnement normal d’un organisme.

Les principales glandes endocrines sont : l’hypothalamus, l’hypophyse, la surrénale, la thyroïde, les ovaires, les testicules, la parathyroïde, le pancréas, le thymus. Les fonctions des hormones sécrétées par les glandes endocrines sont :

  • Energétique
  • Maintien et contrôle de l’environnement interne
  • Croissance et développement
  • Reproduction

 

Pétrochimie : utilisation de composés chimiques de base issus du pétrole pour fabriquer d’autres composés synthétiques, présents ou non dans la nature. On utilise la pétrochimie dans la fabrication de : détergents, cosmétiques, plastiques, médicaments, engrais …

 

2

 

Les principaux ingrédients à éviter dans les cosmétiques

 

Alcohol

C’est un ingrédient à risque lorsqu’il est placé tout en haut de la liste, en bas il n’est pas nocif. Il est très irritant et asséchant.
INCI : Alcohol, Alcohol denat, Benzyl Alcohol (Cosgard).

 

Alkylphénols

Agents émulsifiants. Soupçonnés d’avoir un impact sur la fertilité et sur le foetus, perturbateur endocrinien, atteinte à l’ADN et potentiellement cancérigène.
A noter : le nonylphenol, le plus dangereux est une substance utilisée dans les spermicides.
INCI : Nonylphénol, Nonoxynol, Octylphénol, Propylphénol …

 

BHA et BHT

Antioxydant et conservateur utilisé dans les crèmes hydratantes et dans les rouges à lèvres. Perturbateur endocrinien, cancérigène.
INCI : E320.

 

DEA

Correcteur d’acidité. Substance cancérigène.
INCI : Cocamide DEA, Lauramide DEA.

 

Ethers de glycol

Solvants, parfois utilisés comme parfums. Très irritants pour la peau et allergènes. Ce sont des perturbateurs endocriniens, ils provoquent des troubles de la reproduction chez l’homme et sont soupçonnés d’être cancérigènes …
INCI : 2-phénoxyéthanol, Phénoxytol.

 

Les libérateurs de Formaldéhyde

Conservateur. Irritant et allergisant. Le formaldéhyde est un agent cancérigène reconnu.
INCI : DMDM hydantoin, Diazolidinyl urea, Imidazolidinyl urea, Methenamine et Quaternium-15.

 

Huiles minérales

Très néfastes, forment un film occlusif sur la peau. Substances issues de la pétrochimie.
INCI : Paraffinum liquidum, Mineral Oil, Cera Microcristallina, Petrolatum …

 

Huiles et cires de silicones

Apportent douceur et un effet « lisse » et « glissant » aux cheveux et à la peau.Utilisées notamment dans les shampoings et fonds de teint. Bilan écologique catastrophique.
INCI : Dimethicone, Amodimethicone, Cyclohexasiloxane, Cetyl dimethicone copolyol, Phenyl trimethicone, Stearyl dimethicone… Terminaisons en -one, -ane.

 

Parabènes

Conservateurs : allergisants, perturbateurs endocriniens, potentiellement cancérigènes (cancer du sein notamment).
INCI : Butylparaben, Methylparaben, Ethylparaben, Propylparaben, E214 à E219, parahydroxybenzoate de propyle, parahydroxybenzoate de méthyle.

 

PEG

Agents tensioactifs, émulsifiants ou humectants. Apportent de la douceur et plus ou moins de consistance aux crèmes. Obtenus à partir de procédés chimiques utilisant des gaz toxiques. Soupçonnés d’être cancérigènes (cancer du sein).
INCI : Polyéthylène glycol (PEG), Polypropylène Glycol (PPG), PEG-6, PEG-8, PEG-40, PEG-100 …

 

Phtalates

Cachés dans les cosmétiques, ils apparaissent sous l’appellation : Parfum ou Fragrance. C’est un mélange de produits chimiques. Perturbateurs endocriniens, cancérigènes soupçonnés (cancer du sein et des testicules).
INCI : terminaison en -Phtalate, Diisodecylphtalate, Parfum, Fragrance.

 

Sels d’aluminium

Anti-transpirants, utilisés dans les déodorants mais aussi dans le dentifrice (et même dans certains médicaments …). Cancérigènes, ils auraient aussi des effets néfastes sur le système nerveux à long terme.
INCI : Aluminium.

 

Sulfates – SLS et ALS

Agents moussants, tensioactifs, émulsifiants utilisés dans les gels douches, shampoings et dentifrices. Irritants et desséchants, très agressifs pour la peau. Perturbateurs endocriniens, cancérigènes soupçonnés (cancer du sein).
INCI : Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate.

 

Triclosan

Conservateur. On le trouve principalement dans les produits anti-acné, dentifrices mais il est très répandu … Il est très irritant pour la peau. Il rend plus résistant aux antibiotiques… C’est un perturbateur endocrinien et il est cancérigène. Bilan écologique catastrophique.
INCI : Triclosan, TCL, Trichlorine, Cloxifenolum, Lexol 300, Aquasept, Irgasan, Gamophen, DP300, Ether de diphényle d’hydroxyle.

 

Et vous, faites-vous la chasse aux ingrédients toxiques ? 

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

26 Comments
  • Délia

    6 août 2014 at 10 h 55 min Répondre

    Ah carrément que je leur fais la chasse!! Je veux pas de ça dans mes cosmétiques, je veux pas mourir à 30 ans d’un cancer généralisé ou procréer des enfants diformes ;D
    (j’exagère mais à moitié, avec la constance et l’importance des doses … hahem).
    Ce qui est certain, c’est que si l’on n’est pas présente sur la blogosphère, on est totalement exempt de ces préoccupations : personne dans le monde réel n’y prête attention, c’est d’ailleurs navrant!

    • Gala

      6 août 2014 at 11 h 13 min Répondre

      Oui c’est tout à fait ça … Sur la blogosphère tout le monde est au courant ! Par contre, quand je parle de ça à mon entourage (qui ne lit pas les blogs), on me prend pour une extraterrestre ! Mais tu as raison de parler de cancers, c’est ce qui ressort le plus comme « effet secondaire » ! On en aura peut-être … Parce qu’on ne peut pas faire grand chose pour la pollution extérieure … Mais au moins on réduit les risques !

    • Natacha

      13 août 2014 at 13 h 53 min Répondre

      Tout à fait d’accord ! Les gens autour de moi ne sont pas du tout au courant de la présence de toutes ces substances nocives dans nos produits du quotidien… J’essaie pour l’instant de conscientiser ma mère et de lui faire acheter plus de produits nature et bio, mais elle n’est pas du tout réceptive …

      • Gala

        21 août 2014 at 16 h 18 min Répondre

        Ca viendra, à force de persévérance ! Et il lui faut peut-être un déclic « extérieur », essaie de lui montrer une émission ou un article qui en parle ! Parfois ça fonctionne … !

  • Hey Julie

    6 août 2014 at 11 h 40 min Répondre

    Bon sang ton article me fait peur plus qu’autre chose … Evidemment j’essaie d’éviter certains composants plus que d’autres mais c’est difficile de tous les chasser. Je met quand même ton article dans mes favoris même s’il me fait sacrément psychoter ^^’

    • Gala

      6 août 2014 at 11 h 48 min Répondre

      Excuse-moi, je ne voulais pas que cet article soit anxiogène ! Même si ce n’est pas évident de tous les chasser, c’est tout de même possible 🙂 ! Et si tu en évites quelques uns c’est déjà pas mal, mais certains cosmétiques conventionnels en comportent beaucoup trop … Plus il y en a, plus c’est gênant !

  • miss WellBe

    7 août 2014 at 18 h 24 min Répondre

    Article très intéressant qui donne à réfléchir..Mais un peu flippant sur les bords (mais malheureusement réaliste). ça donne envie de faire plus attention!

    • Gala

      7 août 2014 at 19 h 04 min Répondre

      Oui … C’est compliqué de ne pas faire un article flippant vu les faits. Et j’ai tout de même envie d’en parler parce que c’est important selon moi ! Et puis rassure toi, maintenant avec le bio on a la possibilité de ne plus être en contact avec ces produits nocifs ! C’est une bonne chose ! Bises 🙂 !

  • Ly

    8 août 2014 at 1 h 13 min Répondre

    Purée ça fait peur…
    Je pense que j’ai 99% de mes produits à jeter mais autour de nous y a tellement de trucs qui flinguent la santé…

    • Gala

      8 août 2014 at 11 h 31 min Répondre

      C’est justement pour ça qu’il faut s’informer et virer ce qu’on peut !! Mais oui ça fait un peu peur … Après il faut relativiser : on peut consommer autrement ! <3

  • Sixtine, Aventures d'une bruxelloise

    9 août 2014 at 9 h 10 min Répondre

    Merci pour ton article vraiment utile !
    Pas trop le temps de faire la chasse à tous ces mauvais composants pour le moment, je fais déjà très attention à en éviter quelques uns comme l’alcool, les sls, silicones, parabenes et surtout les huiles minérales. C’est déjà un bon début !
    Pour mon visage, j’utilise uniquement des soins naturels à base d’huiles végétales. Pour mon corps ce n’est pas encore trop ça, mais je ne pense pas racheter des produits non naturels ou bio !

    • Gala

      21 août 2014 at 10 h 58 min Répondre

      C’est déjà très bien oui 🙂 ! Tu as raison de les éviter ! Et puis tu vas sûrement vouloir en éviter de plus en plus quand tu auras un peu de temps !

  • Illyria

    25 août 2014 at 10 h 24 min Répondre

    Merci beaucoup pour cet article très bien présenté, très détaillé et très clair!

    • Gala

      25 août 2014 at 10 h 41 min Répondre

      Merci pour tous ces compliments 🙂 !

  • Pinou

    9 novembre 2014 at 23 h 02 min Répondre

    Bonsoir,
    Merci encore pour ce super article. M’intéressant depuis peu à ce « nouveau monde », je vais régulièrement sur ton site pour me familiariser avec tout ce vocabulaire.
    Concernant les phtalates et « fragance, parfum », si je prends l’exemple d’un produit Lavera :
    « Fragrance (Parfum)** » et les astérisques renvoient à : « natural essential oils ». Peux-tu me confirmer que dans ce cas là, on est sûr de ne pas avoir de phtalates ?
    Merci !

    • Gala

      10 novembre 2014 at 10 h 35 min Répondre

      Oui c’est bien ça ! Tu peux aussi vérifier sur le site de la marque. Ils expliquent parfois quels ingrédients ils proscrivent et les phtalates sont souvent cités !

  • Juliette

    20 avril 2015 at 0 h 00 min Répondre

    Bonjour,
    je découvre votre blog avec plaisir.
    Pourriez-vous me dire ce que vous pensez de la composition de cette crème hydratante, que j’utilise en ce moment ? :
    http://www.lesterriennes.com/creme-de-jour-anti-oxydante-rose-frambroise-c2x14271375

  • Laëtitia

    18 mai 2015 at 10 h 43 min Répondre

    Extrait du site : http://www.lescheveuxdemini.com/2013/03/tensioactifs-les-sulfates-agressifs-les.html
    > Les sulfates et tensioactifs plus doux :
    * Sodium Coco Sulfate : C’est un tensioactif dérivé d’ester de sulfate d’alcool de noix de coco. Il est beaucoup moins irritant que les ALS ou SLS. Les risques d’irritations et d’allergie sont beaucoup plus faibles. Il est d’origine végétale.

    * Sodium cocoyl isethionate : c’est un tensioactif dérivé des acides gras contenus dans la noix de coco. Il est retrouvé dans beaucoup de shampooings « démêlants » car il agit aussi comme un conditionneur. Il est d’origine végétale.

    * Sodium Lauroyl Sarcosinate :On le retrouve lui aussi dans les produits démêlants et conditionnants. Il laisse un léger film sur les cheveux et le cuir chevelu, il n’est donc pas particulièrement conseillé. On le retrouve aussi dans diverses crèmes pour la peau. Il est d’origine synthétique.

  • Laëtitia

    18 mai 2015 at 10 h 45 min Répondre

    Suite :

    > Les bases lavantes douces :
    * Lauryl Glucoside : C’est un tensioactif à base de sucres et de lipides, dérivés de divers végétaux, notamment du maïs et de l’huile de coco.

    * Decyl Glucoside : Il est tout simplement fait à partir de glucose d’extraits végétaux de maïs, d’huile de palme et de coco.

    * Coco Glucoside : Il est fait à partir d’une réaction chimique entre le glucose et divers ingrédients extraits de la noix de coco. Il est également formulé à partir d’extrait de palme et de tournesol.

    Ces trois bases lavantes sont à base de sucres et ne présentent pas de danger pour les cuirs chevelus sensibles. Le produit mousse moins, mais ne lave pas moins bien pour autant: un cuir chevelu habitué à ces bases lavantes très douces sera encore plus vite agressé par les sulfates cités plus haut, j’en ai malheureusement fait l’expérience sans le vouloir !

  • Laëtitia

    18 mai 2015 at 11 h 34 min Répondre

    voici un article sur les 100 ingrédients les plus utilisés dans les cosmétiques : http://www.peau.net/ingredients-des-cosmetiques

  • Victoria

    11 mars 2016 at 8 h 39 min Répondre

    Salut Gala!
    Comment fais tu pour trouver des produits sans ces composants?

    • Gala

      14 mars 2016 at 9 h 50 min Répondre

      Je me rends en magasin bio, je n’achète plus rien en grande surface 😉 !

  • Dominique Gagnon

    29 novembre 2016 at 17 h 42 min Répondre

    Bonjour,

    Vous connaissez Arbonne ? Sans être encore certifié bio ( ils travaillent la dessus) ils sont vegan, sans gluten, sans ingrédients toxiques. et certifié PETA. Vive arbonne ( je suis conseillère indépendante et je capote ma vie hihih )

  • brazy

    30 novembre 2016 at 18 h 43 min Répondre

    Attention certaines plantes contiennent des produits chimiques »naturels » comme l’acide benzoique. Comment différencier le naturel a celui rajouter?

  • Christelle

    4 décembre 2016 at 8 h 50 min Répondre

    Bonjour,

    Article complet et très intéressant mais comment ne pas se retrouver  » piégée » quand vous trouvez du benzyl alcool en troisième position INCI sur un gel d’aloe vera très connu et réputé en bio? Vers quel gel d’aloe vera se tourner parce que j’ai épluché beaucoup d’étiquettes en magasin bio et aucune ne m’a convaincue!? Si quelqu’un’ un à une marque à privilégier, MERCI d’avance 😘.

  • Flow - La savonnerie

    23 janvier 2019 at 20 h 39 min Répondre

    Bonjour,
    Merci pour le partage, l’information est claire et facile à retenir.
    Bravo.

Post a Comment

deux × 5 =