Gala's blog | 6 astuces pour adopter un mode de vie Zéro Déchet
10208
post-template-default,single,single-post,postid-10208,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

6 astuces pour adopter un mode de vie Zéro Déchet

Encore un article « mes astuces pour » . En effet, j’ai eu de bons retours sur le dernier (et en général sur ce type d’article) donc pourquoi pas vous en proposer un peu plus ? Adopter un mode de vie zéro déchet peut paraître très fastidieux et contraignant. Que nenni ! C’est comme devenir vegan, c’est plus facile qu’on ne le croit.

Bien sûr, il faut se poser des questions, se renseigner sur le sujet … Et bien évidemment, c’est plus facile à dire aujourd’hui pour moi maintenant que tout est mis en place. Il n’empêche que réduire ses déchets, c’est bien plus fun et plus simple que je ne l’aurais pensé. Si vous souhaitez réduire votre impact sur l’environnement, voici quelques pistes !

adopter-le-zero-dechet

 

Adopter les cosmétiques solides

La 1ère révolution dans ma maison sans déchet a été de passer aux cosmétiques solides. J’ai remplacé mon gel douche par un pain de savon, mon shampoing par un galet moussant, mon déodorant bille par un petit cône, mon dentifrice en tube par un cube mentholé … Bref, je suis passée aux cosmétiques solides. Et je ne reviendrai pas en arrière.

 

Refuser les sacs dans les magasins

Entasser ses sacs en plastiques dans un placard, vous connaissez ? De mon côté, j’ai arrêté. J’ai investi, pour la modique somme de 5€, dans deux tote-bags en coton bio (que j’ai trouvés dans ma biocoop). Et désormais, lorsque j’achète quelque chose, je précise bien au vendeur que je n’ai pas besoin de sac en agitant mon petit tote-bag. Et si je n’ai pas été assez rapide et qu’il a déjà mis les produits dans le sac en plastique, je n’hésite plus à lui demander de les retirer (avant, je n’osais pas, je me disais « bof tant pis, trop tard »). Vivre sans sac plastique ? Oui, c’est possible !

 

Acheter moins d’objets jetables

 (et si c’est le cas, prenez les « recyclables »)

Je n’achète plus de papier essuie-tout, de papier d’alu, de film plastique, de cotons, de serviettes hygiéniques, de tampons … J’ai tout remplacé par du lavable (lingettes démaquillantes, cup menstruelle …) ou du recyclé / recyclable : à la place de l’alu, je prends du papier sulfurisé non blanchi au chlore pour le four (on peut même s’en passer complètement), ou des tup’ lorsqu’un aliment a besoin d’être protégé. Je n’achète bien évidemment jamais de gobelets ou d’assiettes en plastique, une gourde et un tup / un mason jar font l’affaire.

 

Se tourner vers le vrac en magasin bio

Le vrac commence à se démocratiser et c’est tant mieux. C’est tellement moins cher et plus pratique. Je prends tout ce que je peux en vrac : féculents (sauf les pâtes sans gluten malheureusement), oléagineux, légumineuses, sucre, fruits, légumes … Et comme pour les tote-bags, j’ai investi (encore une fois, pour une somme dérisoire, environ 3€) dans des petits sacs en coton bio pour emporter mon vrac. Et mes placards sont remplis de jolis bocaux en verre !

 

Cuisiner un peu +

Forcément, si vous achetez en vrac, vous devrez cuisiner … Personnellement j’adore ça mais je connais beaucoup de monde qui n’aime pas. Si c’est le cas, cuisinez des plats simples, faites de grosses portions et congelez. Sinon, faites-vous plaisir ! Le fait d’acheter en vrac et donc de cuisiner permet d’éviter bon nombre d’emballages alimentaires inutiles.

Découvrez mes recettes végétaliennes, sans gluten et gourmandes

 

Eviter le gaspillage alimentaire

Ca n’a pas été évident pour moi. J’oublie toujours ce qu’il y a dans le frigo ou dans ma corbeille à fruits et légumes. Pour l’éviter, vous me direz qu’il suffit de regarder dans mes placards … Oui mais j’oublie toujours quelque chose. Soit parce que j’achète trop, soit parce que je n’achète pas assez et ce que j’ai en face de moi a besoin de se cuisiner avec d’autres aliments. Du coup, pour faire des économies et éviter ce gaspillage qui m’agace désormais, je fais des menus pour chaque semaine. Non seulement ça permet de moins se prendre la tête en semaine (« je sais pas quoi mangeeeer »), mais en plus, on évite d’acheter « trop » et de jeter par la suite parce que c’est périmé.

 

Et vous, avez-vous adopté un mode de vie zéro déchet ? Quelles sont vos astuces ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

25 Comments
  • Prettypendants

    15 mars 2016 at 18 h 31 min Répondre

    Ton article est très bien résumé. Je me retrouve dans la plupart des catégories même si pour certaines choses j’ai encore du mal (notamment le papier d’alu, les brosses à dents, les produits de base pour faire mes produits d’hygiène et de ménage maison qui sont emballés…), parce que passer « zéro » déchets ça a un coût qu’on se le dise. (et les bocaux, eh bien c’est pas donné ! ^^)
    Et puis le vrac à Dijon, ce n’est pas encore vraiment développé ! Je viens d’en découvrir la joie car ma boutique bio l’Eau Vive a déménagé il y a peu et en a profité pour étendre sa gamme de vrac. Trop cool, mais là encore ça demande de l’organisation : j’ai dû acheter un peu au pif niveau quantité puis ensuite à la maison tout calculer les quantités d’ingrédients qui remplissaient mes bocaux (forcément pour la plupart j’ai acheté en trop !) pour ensuite acheter pile poil ce qu’il me faut. Par contre il n’y a pas photo, on paye tellement moins cher !
    Enfin je suis en bonne voie, mais moi ce qui me désole c’est le regard que les gens portent sur toi dès que tu commences à expliquer ton mode de vie, ou bien tes choix. Souvent je passe pour une écolo bizarre ou une hurluberlue, alors que non en fait je veux juste prendre soin de moi et de la planète !
    Bisettes

    • Manon

      30 juin 2016 at 16 h 48 min Répondre

      Tout à fait d’accord avec toi par rapport au regard des gens….
      Depuis que mon père sait que je veux prendre soin de ma santé et de ma planète il me traite d’écolo …Alors qu’on est bien plus que ça !
      Au moins on se pose des questions sur notre mode de vie et ce n’est pas le cas de tout le monde.

  • Swaallow

    15 mars 2016 at 20 h 40 min Répondre

    J’avais aussi donner toutes mes astuces zéro déchets sur mon blog :
    http://swaallow.com/2016/01/15-gestes-astuces-faciles-ecolo-zero-dechet.html

    Trouver des alternatives à toutes les choses jetables c’est ma grande passion maintenant 😀 Et je commence une collection de totebag !

  • Laura

    15 mars 2016 at 21 h 09 min Répondre

    Toujours aussi intéressants tes articles 🙂
    As-tu une boutique en ligne à recommander pour les sacs à vrac ? C’est sur ma liste de prochains achats donc je suis preneuse. 🙂

    • Sylvia

      16 mars 2016 at 8 h 38 min Répondre

      Bonjour Laura,
      Pour les sacs à vrac, tu peux jeter un oeil sur la boutique http://www.sans-bpa.com/ ; tu y trouveras des tote-bags, des filets, des petits sacs en coton, etc. Moi c’est leur bouteilles en verre qui me tentent tout particulièrement en ce moment.

      • Laura

        16 mars 2016 at 12 h 12 min Répondre

        Bonjour Sylvia,
        Super merci beaucoup pour le lien 🙂

        • Gala

          16 mars 2016 at 12 h 18 min Répondre

          Merci Laura ♥ !
          J’ai acheté mes sacs en vrac en magasin bio (je les ai vus à Biocoop, L’Eau vive …). Il s’agit de la marque « Ah Table ! ». Sinon, Sylvia t’as très bien conseillée avec le site « Sans BPA » 🙂 !!

  • Rosenoisettes

    16 mars 2016 at 0 h 16 min Répondre

    Les astuces que tu as citées sont également celles que j’applique au quotidien !
    Privilégier les emballages recyclables, le vrac, jeter le moins possible, cuisiner avec les restes, prendre des matériaux durables et/ou recyclables, refuser les prospectus, les sacs…etc. Les petits pas font les grands changements 🙂

  • Belinda

    16 mars 2016 at 8 h 30 min Répondre

    Un résumé simple et direct, merci
    par chez moi le vrac il n’y a pas, il faut que je fasse 45mn de voiture à l’aller (plus au retour) pour en avoir un dans un supermarché bio où je peux me garer facilement mais il n’y a vraiment pas grand chose (2-3 sortes de riz, une sorte de pâtes complètes, des flocons, des oléagineux, des fruits séchés,des dattes et c’est tout)
    Après j’en ai un beaucoup plus intéressant, mais là c’est 1h de route au lieu des 45mn, en centre ville, donc super galère pour se garer ou alors payer un parking et il faut donc que j’investisse dans un chariot à roulette mais la-bas le choix est vraiment intéressant!
    Sinon ben j’essaie de cuisiner au plus possible mais ça prend du temps, et comme nous sommes déjà 6 à la maison pas facile de faire encore en plus en double pour congeler…
    Je dois justement refaire un tour dans mon placard « sec », pour faire le tri des céréales, légumineuses et tout mon stock car je voudrais diminuer mes dépenses ce mois-ci. Et c’est vrai que le fait de préparer son planning de repas à l’avance aide vraiment, je le faisais avant et je vois la différence avec maintenant où je suis à la ramasse pour mes repas et mes courses (pertes de temps et gaspillage au rdv)
    Bref je vais me remettre sur le droit chemin et cet article me donne de l’entrain alors merci

  • Sylvia

    16 mars 2016 at 8 h 54 min Répondre

    Idem pour moi, ce sont les astuces que j’applique à la maison : lingettes lavables, cup, cosmétiques solides, achats en vrac, etc. Depuis la fin de notre déménagement et de nos travaux, le congélateur est devenu mon meilleur ami. J’ai repris le pli de plus cuisiner, de faire de plus grandes portions. Sinon, pour le gaspillage alimentaire, j’ai réussi à pas mal le diminuer en faisant la majeure partie de mes courses par le biais de La Ruche Qui Dit Oui. Tu as une semaine pour faire tranquillement tes achats en ligne, en fonction de ce que proposent les producteurs, et donc, de réfléchir sereinement à tes menus. Et j’ai l’impression que du coup, ça réduit pas mal les dépenses : j’ai, peur deux personnes, un panier moyen d’une soixantaine d’euros qui nous tient environ deux semaines, avec ce que j’ai encore dans les placards en général. Sinon, j’ai la chance d’avoir une biocoop à dix minutes de chez moi, j’y complète mes courses deux fois par mois. Et si jamais jamais, je devais avoir oublié un pauvre poireau au fond du frigo, hop, direct au composteur !

  • Jenna

    16 mars 2016 at 9 h 13 min Répondre

    Hello !
    Excellent article (j’ai l’impression de toujours dire ça…!)

    Je fais déjà toutes ces choses, et ça change la vie. On se sent moins pris dans une société de consommation, et on consomme chaque objet avec conscience. Je pense que l’on pourrait aussi ajouter un volet concernant les vêtements (notamment car beaucoup de filles doivent lire ce blog) : acheter moins, recycler ses vêtements en les revendant ou en faisant des échanges, vivre avec des pièces basiques et quelques pièces originales, tout ça développe la créativité !

    Bises ! 🙂
    Jenna

  • Moody Jungle (Lou Sonsino)

    21 mars 2016 at 11 h 22 min Répondre

    Hello 🙂
    Je suis très contente de lire ton article parce que finalement, je suis sur la bonne voie ! J’ai moi aussi décidé cette année de ne plus avoir de sacs en plastique chez moi. Et les cosmétiques c’est pas encore ça mais je suis déjà passée au shampoing solide 😉 Sinon d’une manière générale j’achète soit des emballages en verre soit des packaging uniquement recyclables. J’ai mis un moment à me lancer parce que je trouve quand même que ça demande un effort de se défaire des sales habitudes. Mais j’y arrive petit à petit et ça fait plaisir (et je sème tout doucement le gène chez les copines haha !)
    A bientôt bisous

  • Lune Rousse

    1 avril 2016 at 18 h 09 min Répondre

    Super cet article! Ici c’est toute la famille qui se lance dans l’aventure zéro déchet mais nous n’en sommes qu’au début http://lesaventuresdelafamillelune.blogspot.fr

  • Maë

    4 avril 2016 at 3 h 43 min Répondre

    Ton blog est vraiment génial, et cet article particulièrement intéressant ! J’essaie moi aussi petit à petit d’adopter un mode de vie 0 déchet, et ma prochaine étape sera le vrac… D’ailleurs j’avais une question, mettre tes aliments en vrac dans un sac en coton, ou autre récipient, bocal ou tupperware, ça ne te fais pas ajouter du poids lorsque tu le pèses ? C’est un peu bête mais ça me titille ahah

  • Laurine

    4 avril 2016 at 13 h 45 min Répondre

    Merci beaucoup pour cet article ! Et pour votre que je découvre via celui de Babillages 🙂
    Bonne journée,

  • SARAH

    5 avril 2016 at 19 h 14 min Répondre

    Merci pour ton article, cela me préoccupe depuis quelques mois je trouve que malgré quelques efforts je fais encore trop de gâchis et j’ai encore trop de sacs plastiques chez moi par exemple. j’aimerais vraiment passer le cap et faire des changements radicaux comme tu l’as fait par exemple avec les shampooings et cosmétiques. Ton article me motive donc grandement!
    A très bientôt j’espère 😉

  • Natural Madness

    14 avril 2016 at 21 h 24 min Répondre

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant ! J’essaie de me diriger le plus possible vers le zero déchet mais c’est vrai que parfois c’est compliqué avec tous les emballages qu’on nous refourgue :/ Ton article me donne de bonnes idées et de bonnes astuces pour limiter ces emballages inutiles 🙂 Des bisous ♥

  • Zoé

    19 avril 2016 at 16 h 40 min Répondre

    Hello !

    J’ai découvert ton blog en trainant sur les streaming du youtube Arte, et je voulais te féliciter pour ton travail de rédaction, d’information. Tes articles sont abordables pour les novices tout en restant intéressant pour les « initié-e-s »

    Je suis depuis 2015 en pleine évolution de mon mode de vie. Mon alimentation est pratiquement à 100% végétalienne (je mange encore parfois des oeufs et du miel d’acacia mais j’ai complètement supprimé les produis laitiers). Je progresse à mon rythme, et mon compagnon me soutient dans ma démarche, réduit sa consommation de produits laitiers, et ne demande que très rarement à déguster du poisson ou de la viande – une fois par quinzaine je dirai- il est omnivore mais mange actuellement majoritairement végétalien.
    Je vise à un mode de vie zéro déchets, respectueux de l’homme, de la santé, de l’environnement, des animaux.
    Depuis que j’ai emménagé à Toulouse, c’est beaucoup plus simple que dans mon ancienne ville Dijon (qui était plutôt chère et dénué de vrac accessible à pieds) : plusieurs magasins bio proposant du vrac, des marchés tous les jours pour acheter ses fruits et légumes mais surtout pour récupérés ceux qui doivent être jeté (je ramène 15 kilos de « légumes déchets » à chaque fois que je fais le marché !). J’essaye de faire un maximum de recup’ afin d’éviter le gaspillage.
    J’avais – j’ai encore – énormément de produits d’hygiène liquides d’avance (des cadeaux que l’on nous a fait, à mon compagnons et moi, ainsi que nos bidons d’un litre de savons, shampoings, baume hydratant pour le corps, en plus de mes produits Caudalie d’un litre comme le lait nettoyant visage, l’eau micellaire, le tonique hydratant que nous achetions). Coté hydratation, je suis déjà passé à l’huile il y a plusieurs année pour le visage, corps et cheveux. Je fabrique également mes gommages, masques, etc.
    Dès que nous en seront venu à bout, nous achèterons du savon, shampoing et dentifrice solide via le site « Slow Cosmétique ». Le connais tu ?
    Je dirai que l’étape d’après sera de fabriquer moi-même mes produits d’entretien.

    Je te présente mes excuses pour ce pavé, mais ton blog m’a mis du baume au coeur.
    Participant actuellement au collectif Nuit Debout, j’essaye d’y faire évoluer les mentalités. Nous avons déjà constituer une commission pour le droit des animaux, pour l’environnement, et je souhaite créer une commission restauration (en espérant trouver des motivés !) afin d’arrêter la consommation de viande provenant d’élevage intensif servant actuellement à faire des sandwich et de mettre en place une cantine cuisinant pratiquement exclusivement des produits issu des recup’, acheter bio les condiments que nous ne trouvons pas dans les « déchets » des marchés et supermarché, dans le but de sensibiliser les personnes au gaspillage et au véganisme.
    Hier soir, la personne qui a fait les courses n’a acheté aucun produit vexante m’a dit que les végétalien n’avait qu’à ramener leur propre nourriture. Beaucoup de végétalien/vegan participe à Nuit Debout, et le reste de la population a une dominante végétarienne. La demande de produit végétalien est là, de plus, c’est la seule alimentation laïque, mais plusieurs personnes dégage de la violence lorsque j’évoque mes propositions, et je me sens agressé au sein du collectif, que j’essaye d’aider.

    Merci de réaliser ce blog, merci de partager le fait que l’on peut consommer autrement.

    Zoé

    • Gala

      19 avril 2016 at 18 h 22 min Répondre

      Hello ! Merci pour ce « pavé », ça me fait toujours plaisir de vous lire !!
      Félicitations pour cette prise de conscience et pour tous les changements que tu as opérés ! Et bravo pour ton engagement pour les animaux, c’est toi qui me met du baume au coeur :). La réaction que tu décris au sein du collectif n’est pas normale, malheureusement elle est monnaie courante … Il faut rester calme (c’est le plus dur), et essayer d’expliquer son point de vue sans faire de zèle …
      Par ailleurs, tu dis avoir connu mon blog en trainant sur les streamings d’Arte, c’est à dire ???

      Belle soirée à toi et bon courage 🙂 !

  • Anaïs - Alesfleurs ♥

    20 mai 2016 at 16 h 03 min Répondre

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, et ces 6 points résument assez bien les bases de notre démarche 🙂
    Je pense qu’une des clefs c’est de se questionner, avant d’acheter tel ou tel produit/aliment/objet, à savoir si on en a vraiment besoin, si c’est trouvable en vrac, si l’emballage est recyclable/reutilisable, etc., si cet objet est pérenne dans le temps et s’il ne vaut pas mieux se tourner vers son homologue en verre ou bois..
    Ca filtre pas mal !! Pour moi en tous cas 🙂
    J’ai maintenant toujours sur moi un « kit zéro déchets », qui ne prend pas beaucoup de place et me permet de faire face aux petites situations gaspillages du quotidien : couverts, touillette, serviette tissus, sacs en papiers…

  • Emeline

    7 juin 2016 at 22 h 20 min Répondre

    J’ai souvent sur moi un petit sac en coton pour mes courses mais pour tout le reste j’ai beaucoup de chemin à parcourir !
    Bientôt je ferais un saut à la bibliothèque pour lire le livre Zéro Déchets de Béa Johnson qui me fait de l’oeil depuis plusieurs semaines.
    Merci pour ces astuces !

  • lylye

    27 août 2016 at 15 h 08 min Répondre

    salut gala! petite précision pour le vrac: il revient pour être exact!Lors d’une conversation, mes parents me disaient que cela existait quand ils étaient jeunes.

  • Christel

    1 septembre 2016 at 0 h 56 min Répondre

    Bsr,
    Je vous rejoins sur pas mal de points. J’achète tout ce que je peux en vrac et mes bocaux viennent de la récup(collègues, amis, moi-même,…).
    J’ai découvert il y a quelques années un super magasin bio qui possèdent entre autre le plus grand rayon vrac de bio de Paris. Sacs en tissu pour le vrac et les fruits/légumes acheté aussi à la biocoop. J’adore cuisiner mais pas tous les jours donc je fais de grosses quantités que je congèle comme les légumes secs par ex.
    Idem je fais les menus à l’avance avec une liste de courses que je suis et un tour au frigo/congelo/ placard pour éviter le doublon. Plus de plastique, gourde en inox… J’aimerai investir dans des casseroles/matériels écologiques. Pas trop les sous pour le moment. Produits ménagers maison depuis des années, Je commence tout doucement les produits d’hygiène. Point négatif film plastique écologique que j’utilise au final peu.
    Une copine m’avait prêté « Zéro déchets » et finalement me l’a laissé^^.
    Au passage chouette blog. Au plaisir de lire de nouveaux articles.

  • Cerise

    15 janvier 2017 at 20 h 37 min Répondre

    Bonjour et bravo pour ton super blog !!! 🙂
    Dans la lutte anti déchet et surtout zéro plastique, j’utilise une bouteille en verre pour mon eau quotidienne. J’ai trouvé une bouteille qui ferme bien et qui ne prend pas plus de place dans mon sac qu’une bouteille plastique. Pour l’hygiène, je la lave deux fois par semaine avec ma vaisselle, au lieu d’en acheter une neuve tous les 15 jours comme je faisais jadis quand j’utilisais une bouteille plastique. 🙂

  • Maelina

    3 mai 2017 at 15 h 10 min Répondre

    Et télécharger l’application GEEV pour donner une seconde vie à des objets donnés gratuitement! 🙂 C’est ce que je fais et j’en suis ravie!

Post a Comment

3 × trois =