Gala's blog | 8 raisons d’adopter un mode de vie healthy (vegan)
7641
post-template-default,single,single-post,postid-7641,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

8 raisons d’adopter un mode de vie healthy (vegan)

J’ai vu passer beaucoup de tweets et de petits mots doux sur les réseaux sociaux dénonçant le mode de vie vegan et plus largement healthy ! Comme je vous le disais dans cet article, on critique beaucoup ces « nouvelles modes » … Et je vous avoue que j’ai beaucoup de mal à le comprendre ! Chacun fait ce qu’il veut, après tout.

La malbouffe joue un rôle prépondérant sur : notre santé, notre moral et notre physique. Manger sainement est donc assez important, c’est un peu le point central de nombre de nos problèmes. Il peut donc être intéressant de se pencher dessus ! Saviez-vous qu’un régime sans gluten est préconisé pour les personnes schizophrènes ? Dans une autre mesure, beaucoup de filles sont mal dans leur peau et si manger « healthy » peut les aider à aller mieux, je ne vois pas où est le problème.

On s’applique aussi beaucoup de substances chimiques sur la peau lorsque l’on achète des cosmétiques conventionnels. Opter pour des produits de beauté naturels et bio nous permet de la rendre plus jolie … Mais aussi de prendre soin de notre santé !

Consommer de façon saine et éthique, que ce soit d’un point de vue alimentaire ou cosmétique, est très important, et ce à plusieurs niveaux !

smoothie_mangue_epinards_workout_1

Que veut dire Healthy ?

 

« Healthy »  (traduction : santé, bien-être, sain) veut dire beaucoup de choses pour moi. C’est tout un concept qui englobe avant tout l’alimentation, mais aussi la façon dont on sélectionne nos produits de beauté pour prendre soin de notre peau, l’intérêt que l’on porte à autrui, qu’il s’agisse d’êtres humains ou de tout autre être vivant tels que les animaux ou plus largement notre environnement, notre planète.

L’alimentation healthy doit selon moi être à base de légumes, de fruits et de graines (vegan) ! On dit au revoir à la viande, aux produits laitiers, aux oeufs, au sucre raffiné, aux mauvaises graisses et plus largement aux produits industriels (mais ne vous inquiétez pas, il y a de quoi faire pour les remplacer) …

Les cosmétiques « healthy » sont pour moi des produits naturels, bio et sans ingrédient d’origine animale. Ils sont bien évidemment non testés sur les animaux.

 

Selon moi, healthy rime tout simplement avec éthique et naturel …

 

Pourquoi adopter un mode de vie Healthy ?

 1. Pour sa santé 

 

Que l’on pense à l’alimentation ou aux cosmétiques, consommer des produits sains est primordial pour sa santé. Dans la nourriture industrielle (= non healthy), on trouve de nombreux ingrédients nocifs (pour ne pas dire QUE ça) : sucre raffiné, sel raffiné, mauvaises graisses, additifs, conservateurs … Toute la bouffe industrielle regorge d’ingrédients qui ne font que grignoter notre santé petit à petit : hypertension, cholestérol … Que l’on s’en rende compte ou non, la malbouffe est tout simplement mauvaise pour la santé, c’est un fait. Après, à chacun d’agir comme il le souhaite, mais je trouve que c’est bien mieux de le faire en connaissance de cause ! Qui plus est, les aliments conventionnels sont bourrés de pesticides. Le plus utilisé au monde vient d’être classé cancérigène par l’OMS… Ca fait froid dans le dos !

En ce qui concerne les cosmétiques non healthy, ils sont bien souvent issus de la chimie dure et du pétrole. La plupart d’entre eux sont lourdement soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens et cancérigènes. Bien souvent, ils sont aussi extrêmement irritants pour la peau, ce qui ne l’aide pas à aller mieux si elle est déjà sensible.

 
 2. Pour perdre du poids efficacement – entretenir sa ligne – être bien dans sa peau 

 

Je vous ai déjà rédigé un long billet à ce sujet là, mais comment ne pas l’évoquer ici ? Manger healthy permet d’être bien dans sa peau. En effet, exit les kilos en trop amassés à coups de gâteaux et bonbons industriels. Les « ingrédients » (peut-on vraiment les appeler comme ça ?) dans les préparations du commerce nous apportent cellulite, cuisses ventre et bras qui bloblottent et beaucoup d’autre tracas dont on se passerait bien !

 
 3. Pour avoir une jolie peau 

 

Manger sainement et utiliser des produits de beauté naturels a révolutionné ma peau ! J’ai longtemps souffert d’acné, qui est parti grâce à Roaccutane (malheureusement), et qui est ensuite bien évidemment revenu une fois que le médicament n’a plus fait effet ! Si j’avais su plus tôt à quel point l’alimentation influait sur la qualité de ma peau, si j’avais su comment les fonds de teint, crème anti-boutons et gels lavants l’agressaient plutôt que de la soigner, si j’avais pu avoir la routine beauté que j’ai aujourd’hui … Je n’aurais certainement pas eu besoin d’un traitement aussi lourd que Roaccutane !

Ma peau n’est pas parfaite, je n’ai toujours pas un teint resplendissant, mais je vois une nette amélioration depuis que j’ai arrêté les produits laitiers et les bonbons.

 
 4. Par éthique 

 

Manger sainement ? Par éthique ? He bien oui ! Cette partie là n’est valable que si healthy implique pour vous de manger « vegan » ! En effet, si l’on ne fait pas, à proprement parler, de mal à une vache quand on lui prend son lait, on en fait beaucoup à son bébé le veau. Parce que le petit veau n’a plus droit au lait puisqu’il est destiné à l’homme. Ce bébé va donc tout droit à l’engraissement, et sa maman le pleure (ma tante habite en face d’une petite ferme franc-comtoise, et c’est VRAI, je les entends meugler tous les dimanches). Finalement, on peut peut-être dire que l’on fait du mal à une vache quand on boit du lait. Tout comme pour les poules, qui sont élevées dans des cages aussi grandes qu’une feuille A4, à qui on coupe le bec, qui ne voient jamais la lumière du jour, qui ne peuvent plus marcher et qui meurent bien souvent de faim car elles n’arrivent même plus à « se déplacer » pour accéder à leur mangeoire. On fait aussi du mal aux poussins, broyés ou gazés s’ils ont le malheur d’être des mâles (puisque les mâles ne pondent pas d’oeufs, ils n’ont aucun intérêt pour l’homme et son portefeuille dans l’industrie des poules pondeuses).

Alors oui, manger heatlhy, opter pour un régime vegan, c’est purement et simplement éthique.

 
 5. Pour l’environnement 

 

Saviez-vous que pour produire 1 kilo de boeuf, 15 tonnes d’eau sont nécessaires ? C’est l’équivalent d’une douche par jour pendant un an pour une personne. Un steak = 365 douches. 1 kilo de poisson d’élevage sera nourrit avec 5 kilos de petits poissons de mer… La production de viande bovine est responsable à elle seule de 80% de la déforestation Amazonienne … Et on peut continuer longtemps comme ça, je vous laisse découvrir d’autres chiffres tous plus hallucinants les uns que les autres dans l’article : « Manger de la viande, est-ce écolo?« .

Et puis si par manger healthy, vous entendez comme moi manger bio … Sachez que vous prenez soin de nos sols et de notre eau ! Les pesticides polluent non seulement énormément, mais ils sont aussi responsables d’autres problèmes tout aussi alarmants puisqu’ils détruisent, que dis-je, déciment les abeilles ! Et sans abeilles, il n’y a pas de pollinisation, et sans pollinisation, il n’y a pas de fruits et légumes !

En optant pour une alimentation saine et vegan, je suis devenue écolo malgré moi !

 
 6. Pour faire des économies 

 

On pense bien souvent à tort que manger sainement, avoir un régime vegan coûte une fortune ! C’est complètement faux ! Certes, certains produits comme les purées d’oléagineux coûtent assez cher … Mais pas plus cher que la viande, que le fromage, que les oeufs, que les danettes … Les produits industriels coûtent extrêmement cher, ce qui n’est pas le cas des fruits et légumes, même bio.

Quand on opte pour une alimentation végétale, on est bien souvent obligé de cuisiner … Mais on réalise aussi de belles économies !

 

 
 7. Pour chasser les petits maux du quotidien 

 

Et pas besoin d’être intolérant au lactose ou au gluten pour ressentir les bienfaits d’une alimentation végétale ! Qui n’a jamais souffert de ballonnements ? Ce mal de ventre insupportable est d’ailleurs évoqué par Novak Djokovic et Cameron Diaz dans leurs livres respectifs « Service Gagnant » et « Body Book ». En arrêtant les produits laitiers, les ballonnements ont tout simplement disparu. Cameron Diaz pensait même qu’il était tout à fait « normal » de ressentir ces douleurs. Une semaine sans laitages et ses problèmes se sont envolés ! Ca donne envie non ? Pour ma part, je souffrais de spasmes, de brûlures, de douleurs « coups de poignard dans le ventre » comme je les appelle …

En arrêtant les produits laitiers, le gluten et en évitant de me goinfrer de chips et compagnie comme j’avais l’habitude de le faire, mes problèmes ont disparu quasi instantanément.

 
 8. Pour être heureux – Un esprit sain dans un corps sain 

 

Avoir une alimentation saine permet d’être en accord … avec son corps ! On le nourrit de bonnes choses, et il n’a pas besoin de tirer la sonnette d’alarme en réagissant de façon excessive pour nous faire comprendre que la malbouffe ne lui convient pas ! En mangeant sainement, on se sent plus léger parce que notre corps n’est pas encombré, n’est plus encrassé comme il peut l’être avec de la nourriture industrielle ! Alors bien sûr, c’est un peu réducteur de dire que si l’on mange sainement, on sera forcément heureux. Cependant, ça aide. Le gluten peut influer sur le stress et les angoisses, le sucre et les mauvaises graissent favorisent la dépression … Une alimentation végétale, saine, pleine de nutriments et de bonnes choses nous aide à retrouver la forme ! On est bien souvent moins fatigué et plus apte à pratiquer une activité physique, qui elle aussi contribue à notre moral … « un esprit sain dans un corps sain », en somme !

 

Depuis que je mange healthy et vegan, je n’ai plus mal au ventre, je suis en accord avec mes valeurs, je contribue au bien être de la planète et j’en suis ravie, j’ai meilleur mine et une plus jolie peau, j’ai repris le sport que j’avais arrêté depuis 10 ans … Ca a tout simplement tout changé et je ne peux que vous recommander ce style de vie !

Et vous, mangez-vous healthy ? Qu’est-ce que ça a changé pour vous ?

 

A bientôt,

Gala.

16 Comments
  • Marion

    22 mars 2015 at 22 h 53 min Répondre

    C’est bien vrai 🙂

  • Lizzie

    23 mars 2015 at 0 h 03 min Répondre

    J’adore ce post !! Ça me donne envie d’être au top du « healthy » haha 😛

  • Cécilia Autour de Cia

    23 mars 2015 at 10 h 07 min Répondre

    Je ne suis ni végétarienne, ni vegan, je suis plutôt une locavore car j’essaie de manger le plus possible des ingrédients de mon département ou français. mais c’est un peu compliqué quand même.
    Alors une question me vient en tête. Par curiosité car je lis des blogs vegan ou dit healthy, surtout pour les associations de saveurs, j’ai acheté de graines de chia – que j’ai eu du mal à trouver – c’est assez cher mais surtout sur le paquet il est écrit origine Ethiopie. C’est alors que je me suis demandée si finalement, c’était aussi bon pour la planète que ça.
    Je suis d’accord avec toi sur pas mal de tes points, mais il y a cette question de la distance des produits et surtout toute l’énergie prise pour leur acheminement qui me reste en tête. Et quand je vais en magasin bio, je constate qu’énormément de produits viennent de très loin. Du coup, c’est un peu paradoxal! Je ne sais pas si après avoir terminer le paquet de grains de chia j’en rachèterai. C’est vrai que c’est plutôt sympa pour les recettes, mais pour moi la question de la distance compte beaucoup.
    Pour le moment dans pas mal d’articles vegan que je lis, je n’ai vu personne traiter ce sujet, car si on veut préserver la planète, je pense que c’est intéressant de aussi penser à ce paramètre. Du coup, j’aimerais connaître ton avis sur ça.
    D’ailleurs hier, il y avait un très bon reportage sur France 5 sur ces questions alimentaires.

    • Gala

      23 mars 2015 at 19 h 09 min Répondre

      J’ai rédigé un article à ce sujet là il y a un moment : http://www.galasblog.com/manger-bio-ecolo/ !
      Tout dépend de la raison pour laquelle on mange bio 🙂 ! Le bio à la base ne concerne que le fait de consommer des aliments qui n’ont pas été traités avec des produits chimiques. Mais en effet, d’un point de vue éthique, ça peut paraître paradoxal. Cependant, on peut tout de même se permettre de temps en temps d’acheter des produits qui ne sont pas locaux ! Je suis végétarienne depuis que j’ai 7 ans … Même si je roulais en 4X4 toute ma vie (cela dit je n’ai pas le permis hihi), je polluerais toujours moins que quelqu’un qui mange de la viande. Donc acheter des graines de chia de temps en temps ne me fait pas tant culpabiliser que ça 🙂 ! Je privilégie toujours le local, mais parfois on peut faire des exceptions ! Manger de saison est très important aussi, même si elles sont locales, les tomates en hiver ne sont pas franchement écolos … A toi de voir les compromis que tu souhaites faire ou non 🙂 !

    • Anej

      25 mars 2015 at 15 h 47 min Répondre

      Perso pareil que Gala, je préfère supprimer la viande et les produits de l’élevage, sachant que c’est l’élevage qui est responsable de la très grosse majorité des émissions de gaz à effet de serre (c’est même plus que le secteur des transports, avions, voitures etc); les importation c’est rien à côté des produits de l’élevage. Par ailleurs manger varié c’est important, et je trouve que pouvoir manger des produits des 4 coins du monde c’est un progrès en soit; il me semble que ce n’est pas là-dessus qu’il faudrait économiser de l’énergie. Ou alors trouver un moyen plus durable de continuer à le faire, mais je trouverais ça sacrément dommage de devoir cesser complètement (alors que la viande ce serait plutôt un progrès de l’arrêter, c’est l’évolution naturelle sachant toutes les découvertes qu’on fait de plus en plus sur l’animal, ses émotions, son intelligence, et le niveau de moralité et d’égalité auquel on est parvenu aujourd’hui).
      Alors bon je dis ça mais je fais pas mal attention à la provenance de mes produits quand même, sachant les circonstances où nous en sommes rendus aujourd’hui… j’achète local la plupart du temps, mais je ne m’interdis pas d’acheter des produits venant de loin de temps en temps.
      Et je pense que les vegans en général, s’ils n’en parlent pas, font attention à la provenance de leurs produit; ils achètent bio et au marché du coin souvent, donc probablement local… C’est ce qui ressort de tous les blogs que je lis. En tout cas ils y font assurément plus attention que le tout-venant de la population qui sont omnis et qui achète en supermarché au hasard de leurs envies.

  • Aurore Fourchette A Gauche

    23 mars 2015 at 22 h 17 min Répondre

    Tu as tout à fait raison, chacun a le droit de penser ce qui est bon pour soi. J’ai l’impression que l’alimentation dans sa globalité est un débat passionné comme peut l’être la politique ou la religion. Chacun a raison et les autres ont tort (j’exagère un peu le trait exprès 😉 C’est très compliqué, personnellement je dois me justifier sans cesse depuis que je ne mange plus de produits animaux, n’utilise presque plus de produits chimiques pour mon corps et celui de mes enfants, ne mange temporairement plus de gluten (pour voir si ca a un impact dans mes problèmes digestifs). Selon mon entourage, c’est soit je vais bientôt mourir de carences, soit j’appartiens à un mouvement sectaire 😉 Il faut que je trouve vite un nom pour ma secte alors 🙂 bises

  • sarah

    24 mars 2015 at 12 h 35 min Répondre

    Encore un super article, comme toujours c’est un plaisir de te lire! Je suis d’accord avec toi pour chacun des points! Merci pour cette petite piqûre de rappel 😉

    Bonne journée!

  • Juliette

    24 mars 2015 at 15 h 20 min Répondre

    Salut Gala, au début de ton article tu dis que ces nouvelles modes sont critiqués et que tu ne comprends pas trop pourquoi. Cela m’a fait réagir.
    Pour mettre les choses dans leur contexte je suis plutôt de l’autre côté de la barrière, je ne suis pas végétarienne et je ne mange pas bio. En soi on peut dire que j’ai une alimentation plutôt « conventionnel ». Ces derniers mois/années, les modes d’alimentation dits healthy se sont beaucoup démocratisés (ce qui je trouve est une très bonne chose, on ouvre les yeux petit à petit, moi y compris). Le problème étant que cela devient parfois presque une sorte d’évangélisation. La plupart du temps ces modes d’alimentation sont présentés comme étant les seuls valables, tout en appuyant bien le fait qu’une alimentation conventionnelle est « mal ». J’ai l’impression que l’on nous reproche ne pas changer. Il y a même une légère tendance à la culpabilisation.
    Je pense que ces nouvelles modes alimentaires sont critiquées car les gens peuvent se sentir attaqués et critiqués. Un moyen de défense en somme.
    Alors même si il est indéniable que ces modes alimentaires sont meilleurs, il est important de garder une ouverture d’esprit sur le reste.
    A part ça cet article est très instructif, je t’en remercie. Et je tiens à préciser que ce petit aparté n’a rien de négatif.

    • Ambre

      13 octobre 2015 at 10 h 27 min Répondre

      Je pense que la mode « healthy » peut être mauvaise et effectivement culpabilisante lorsqu’on voit un tas de fille maigre sur les réseaux sociaux en train de manger 3 bouts de tomate. Là oui je pense que c’est mauvais et que ce n’est pas la réalité. Toutefois manger sains et on va dire « végan » peut être bénéfique pour soi en se disant qu’au moins on ne participe pas à tous ce qui se passe dans les abattoirs, dans l’élèvage intensifs…
      Cela n’empêche pas pour autant de manger beaucoup, de se faire plaisir et de manger plein de gâteaux. Mais d’une autre manière.

      Et je pense que lorsqu’on comprend le mode de vie végan, je pense qu’on trouve la cruauté envers les animaux tellement absurde que l’on ne comprend pas pourquoi les autres ne le voient pas aussi. Du coup sa peut être dérangeant pour les deux cotés.

  • nanuchu

    25 mars 2015 at 18 h 02 min Répondre

    j’ai un soucis car je dois prendre des compléments en fer à cause de mon anémie et j’ai vu qu’ils contenaient du lactose! et ils me font atrocement mal au ventre…je dois cntinuer ou pas??

    • Gala

      25 mars 2015 at 18 h 09 min Répondre

      Le fer en lui même peut provoquer les maux de ventre ! Je ne suis pas médecin donc je ne peux pas te dire si tu dois continuer ou pas mais personnellement et ça n’engage que moi, je continuerais ! Il existe des compléments sans lactose comme celui-ci qui a l’air d’être plutôt bien toléré : http://www.maboutiqueonaturel.com/produit-gentle-iron-fer-doux-90-gelules-solgar,2394.html ! Bon courage !

      • nanuchu

        26 mars 2015 at 19 h 32 min Répondre

        merci bcp pour ta réponse! le pb c’est qu’en ligne ça doit pas être remboursé malheureusement, sinon j’avais pensé à la spiruline, tu connais?

        • Gala

          26 mars 2015 at 19 h 43 min Répondre

          Je ne sais pas si cette marque est vendue en pharmacie en effet … Mais c’est l’une des meilleures de ce que j’ai entendu ! La spiruline contient pas mal de fer, ainsi que le quinoa 🙂 ! Mais je t’avoue ne pas savoir si c’est « assez » lorsque tu es anémiée !

  • lisa

    15 mai 2015 at 17 h 05 min Répondre

    Je vais m’y mettre grandement et surtout avec ma maladie des articulations, je suis sure que cela m’aidera!

  • Ale

    2 août 2015 at 23 h 51 min Répondre

    Je suis végétarienne en transition vegan. Une chose cependant me gêne avec la communauté vegan : Je la trouve peu ouverte aux filles curvy comme je suis. Je n’ai pas spécialement envie de perdre un poids fou, de perdre ma graisse ou autre, et je me sens constamment mal à l’aise quand on désigne ce qui fait partie de mon corps comme quelque chose de négatif. J’ai des cuisses et des bras qui bloblotent, je ne demande pas à ce que ce soit considéré comme esthétique (chacun sa vision de la beauté) mais à ce que ce ne soit pas constamment désigné comme le symbole de la malbouffe. Des amis minces qui s’enfilent des McDo, j’en ai. Je pense que j’arriverais mieux à sauter le pas du végétalisme si je ne me sentais pas constamment stigmatisée par la communauté vegan.

    A part ça je viens de découvrir ton blog et je l’apprécie beaucoup!

  • Clara

    7 juin 2016 at 16 h 22 min Répondre

    C’est bien vrai, merci pour ce partage.
    Votre blog est génial et très agréable à lire aussi sur mobile. Bravo

Post a Comment