Gala's blog | Mes astuces pour acheter bio à moindre coût
5502
post-template-default,single,single-post,postid-5502,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Mes astuces pour acheter bio à moindre coût

Quand j’ai commencé à acheter bio, j’ai fais quelques erreurs qui m’ont coûté cher au 1er sens du terme. Au fil des semaines, j’ai découvert de petites astuces pour dépenser moins et me permettre de concilier alimentation bio et budget étudiant (enfin budget papa maman quoi). C’est simple, j’ai décidé de ne pas dépenser plus de 150€ dans l’alimentation tous les mois.

J’ai déjà rédigé un article en partenariat avec Leader Price pour vous montrer que manger bio sans que ça ne coûte un bras était tout à fait possible. Cela dit, je sais que le bio de supermarché ne convient pas à tout le monde d’un point de vue éthique. Je fais moi-même partie de ces personnes là, je préfère faire mes courses en magasin bio. Les prix sont légèrement plus élevés, mais on peut tout de même gérer !

Manger bio, oui, mais pas à n’importe quel prix.

5_1

 Tout n’est pas bio en magasin spécialisé 

Ce n’est pas une astuce à proprement parler mais je pense qu’il est important de savoir que dans les magasins bio, certains articles ne sont pas bio. Gros paradoxe … qui m’énerve au plus haut point. Certains magasins sont donc plus éthiques que d’autres, voici mon petit classement :

  • Biocoop : c’est le plus éthique selon moi et c’est là où je fais le principal de mes courses, je ne suis encore jamais tombée sur un produit qui n’était pas bio.
  • La vie claire : j’y suis moins souvent fourrée, j’achète quelques petites choses que je ne trouve pas chez biocoop. Ils vendent certains produits sans gluten non bio, il faut donc rester vigilant.
  • L’eau vive : beaucoup de produits ne sont pas bio … Toujours vérifier si les petits labels sont bien apposés sur les emballages.

Vous vous rendrez compte au fil du temps quel magasin vous convient le plus. Pour ma part et sans grande surprise il s’agit de Biocoop.

 Les fruits et légumes 

En magasin bio, les barquettes de fruits et légumes n’existent pas contrairement aux supermarchés. Quand je vais au rayon bio de Carrefour, je ne peux pas choisir la quantité exacte de fruits et légumes que je veux car ils sont déjà emballés. En magasin bio, je choisis la juste quantité, celle dont j’ai réellement besoin. Ca évite le gachi, et ça permet de faire des économies. Je jette beaucoup moins et mes repas sont plus variés.

Les fruits et légumes sont généralement de saison, vous ne trouverez pas de fraises en hiver. Ils sont donc moins chers car ils ne sont pas produits sous serre. Ils sont parfois locaux (surtout à Biocoop). Les coûts de transport sont moins importants et ça peut se ressentir dans le prix, même si le producteur est rémunéré à juste titre et c’est une des raisons pour laquelle le prix peut « gonfler ». Disons qu’une tomate sera moins chère si elle est locale en plus d’être bio, mais son prix sera toujours plus élevé qu’une tomate conventionnelle.

 Le vrac 

C’est un concept que j’ai découvert plusieurs mois après avoir commencé à fréquenter les magasins spécialisés. Je n’osais pas m’approcher de ce drôle de rayon. Je croyais qu’il fallait ramener tous ses bocaux vides pour les remplir de nouveau. Je me disais que ça devait être compliqué de doser, que les industriels savaient mieux faire que moi. J’avais tout faux. On dose à peu près et on se trompe rarement. Les magasins mettent à notre disposition des petits sacs en papier que l’on ferme avec l’étiquette qui sort de la machine une fois que l’on a pesé notre vrac, pas besoin de ramener toute sa cuisine !

On trouve de la farine, du chocolat, du riz, des pâtes, du muesli, des fruits secs, des oléagineux, des légumineuses et même des biscuits. Je privilégie le vrac pour plusieurs raisons :

– c’est moins cher
– on achète les quantités dont on a besoin
– on limite les emballages plastiques

Le prix au kg est toujours moins cher en vrac. De plus, on peut facilement varier les plaisirs, en achetant plusieurs variétés. Ce qui n’est pas le cas quand on a un paquet avec un poids donné et un seul prix. Certains mois, j’achète un peu moins de cranberries ou tout autre aliment onéreux car je n’ai pas les moyens. Mais je ne m’en prive pas complètement, c’est toujours ça de pris !

 On consomme moins, mais mieux 

Pour ma part, il est important de manger de bons aliments. Je préfère donc acheter un aliment « sain » plus cher et moins souvent … Plutôt que d’acheter moins cher et me goinfrer de quelque chose de « mauvais ». Bien sûr cela n’engage que moi, chacun sa philosophie.

Pour ma part, si je peux me permettre du bio, c’est parce que j’ai bazardé tous les aliments qui coûtent le plus cher : la viande et les produits d’origine animale. Je dis à qui veut bien l’entendre « qu’il vaut mieux manger de la viande une à deux fois par semaine, mais de meilleure qualité ». Il en est de même pour les oeufs et les laitages. Essayez donc d’en acheter moins, et de les remplacer par leurs alternatives végétales souvent plus abordables, par des fruits et légumes bio ou encore par des céréales/légumineuses en vrac. Non seulement, vous pourrez vous permettre du bio mais en plus vous allez varier vos repas ! C’est tout bénef’ !

Et quand on est déjà vegan, on a moins besoin de faire attention. Mais il reste certains aliments qui coûtent très cher, comme les produits du type Vitabio* que je trouve excellents. Mais comme leur prix est plutôt élevé, je les privilégie pour certains moments … Les matins où je n’ai pas le temps de me faire de smoothies, j’en attrape un Vitabio ! Comme ça je ne ruine pas mon budget courses, et je me fais quand même plaisir avec ces produits que j’aime beaucoup.

 On oublie les plats cuisinés 

Les plats cuisinés bio valent une petite fortune. Je ne peux décemment pas me permettre d’en acheter, et puis de toutes façons je n’aime plus ça. J’ai donc complètement changé mes habitudes et je cuisine beaucoup plus. Bien sûr certains jours on n’a pas envie … Quand c’est comme ça, un plat de pâtes avec un peu de tofu et on n’en parle plus ! Sinon, doubler les doses quand on prépare un plat et en conserver la moitié au congélateur pour les soirs de grande flemme, ça peut être une bonne alternative aux plats cuisinés !

Voici mes petites astuces, qu’en pensez-vous ?

Et vous, quelles sont vos petites combines pour manger bio à petit prix ?

*Les produits m’ont été offerts par Vitabio.

A bientôt,

Gala.

24 Comments
  • Bobette Pop'n Cuticule

    23 septembre 2014 at 9 h 28 min Répondre

    Que de bons conseils! Je serai seule je pense que j’appliquerai tout à la lettre, mais mon copain a encore du mal a voir l’utilité d’aller dans un autre magasin, d’acheter des produits « plus chers » et d’oublier ses barquettes toutes faites ^^

    Moi j’adore le vrac, c’est une vraie bonne idée!

    • Gala

      23 septembre 2014 at 17 h 58 min Répondre

      C’est sûr que ça demande un petit effort au début, mais on s’y retrouve après, tant au niveau du budget que dans la qualité des aliments que l’on achète 🙂 ! Le vrac c’est top, ça coûte tellement moins cher !!

  • The Flonicles

    23 septembre 2014 at 9 h 43 min Répondre

    Disons que en faisant soi-même le genre de choses qu’il y a sur ta photo au lieu de les acheter déjà faits (surtout les smoothies vu leur prix!) on peut encore économiser pas mal 🙂 Finalement ce sont les produits transformés qui coûtent cher, les fruits et légumes bio sont généralement assez abordables je trouve

    • Gala

      23 septembre 2014 at 18 h 02 min Répondre

      Comme dans les rayons bio de supermarché, il n’y a bien souvent que des produits transformés, on a toujours l’impression que le bio est ultra cher !! Je suis totalement d’accord pour les smoothies, mais c’est un petit plaisir que j’aime me faire de temps en temps ! Et même en bio, c’est possible de se faire plaisir ahah !

  • Hime

    23 septembre 2014 at 12 h 28 min Répondre

    C’est sûr que le bio de supermarché est souvent moins cher, après ça dépend des produits! Pour certains produits « de base » qui sont entrés dans les alimentations de tout le monde, comme les flocons d’avoine en vrac, c’est moins cher, mais dès qu’il s’agit de produits plus spécifiques, il faut bien comparer. C’est un peu compliqué!

    • Gala

      23 septembre 2014 at 18 h 07 min Répondre

      Oui j’ai déjà remarqué que le lait de soja est bien plus cher à Carrefour qu’à Biocoop ! Et même pour d’autres produits ! D’où l’intérêt de faire ses courses en magasin spécialisé 🙂 !

  • onestlaa

    24 septembre 2014 at 16 h 05 min Répondre

    Merci pour les conseils <3

    • Gala

      25 septembre 2014 at 16 h 10 min Répondre

      Au plaisir 🙂 !

  • kikine31

    25 septembre 2014 at 20 h 48 min Répondre

    Bonsoir, personnellement j’habite en ville mais je vais acheter mes fruits et légumes bio sur le marché, c’est moins cher qu’en supermarché ou qu’en magasins bio, c’est local et l’argent va directement au producteur. Après j’aime bien acheter en vrac dans en magasin bio notamment les céréales, légumineuses, etc. Le problème du bio surtout en supermarché c’est que c’est du bio produit à l’autre bout de la planète. Pour certains produits comme les bananes, ça reste normal mais pour pas mal de choses qui peuvent être produits en France, je ne vois pas l’intérêt d’acheter bio si c’est pas dans une démarche alliant aussi le local ou des produits produits en France.

    • Gala

      26 septembre 2014 at 9 h 14 min Répondre

      Je comprends tout à fait ta démarche puisque dans la mesure du possible, j’essaie de consommer bio et local. Mais certaines personnes peuvent très bien ne pas s’en soucier et acheter bio seulement pour ne pas consommer de pesticides !! Le bio est très vaste ahah ! Ca devrait aller de paire mais ce n’est bien souvent pas le cas …

  • Marylou

    3 octobre 2014 at 12 h 51 min Répondre

    Arrêter ou diminuer la viande permet de passer au bio sans dépenser plus. Si on arrête ou réduit l’alcool, on peut même faire des économies (c’est du vécu).

    • Gala

      3 octobre 2014 at 13 h 43 min Répondre

      Tout à fait d’accord sur la viande ! Je n’avais pas pensé à l’alcool mais ça peut être une bonne idée en effet, ça coûte très cher 😉 !

      • lidvine

        10 avril 2019 at 21 h 09 min Répondre

        Non pas le vin, il fait partie de notre patrimoine et c’est un vrai plaisir gustatif!

  • mint and chocolate

    7 octobre 2014 at 2 h 58 min Répondre

    La seule fois où j’ai acheté mon quinoa en vrac à Biocoop en pensant faire une économie, j’ai payé une blinde genre 6euros pour 200 ou 300g…les prix sont mal affichés et on sait ce qu’on paye que lorsqu’on passe en caisse avec le vrac, j’ai été très déçue, et je trouve que chez Carrefour, le vrac au rayon bio est beaucoup mieux, les prix sont plus clairs.
    Parcontre, je suis d’accord, les légumes sous vide déjà emballés, ça me gonfle !! Les barquettes polluent tellement ..

  • Julie

    12 octobre 2014 at 11 h 42 min Répondre

    Que de bons conseils !!! Merci 😉
    J’ai découvert Biocoop tout récemment et je trouve qu’il est parfait rapport qualité prix. Il est vrai que mieux manger coûte parfois plus cher. Mais j’ai l’impression qu’en accordant plus de qualité à mes aliments, j’ai du coup baissé les quantités. Bref, manger bio, pour moi, c’est un pari gagnant !!

  • Alice

    6 novembre 2014 at 17 h 46 min Répondre

    Bonsoir, je viens de découvrir votre site et cet article en particulier me parle beaucoup car depuis environ 6 ans je suis passée au 100% bio. A l’époque, je ne m’y intéressais pas. C’est en achetant un paquet de petits beurre chez Biocoop que j’ai littéralement fondu. Je n’avais jamais mangé un biscuit aussi bon et pourtant le petit beurre ça n’a jamais été ma tasse de thé!

    Du coup je me suis dit que si ce basique était aussi bon, le reste devait l’être aussi. J’ai commencé tout doucement par les légumes à ratatouille et depuis, je ne me suis plus arrêtée. J’ai découvert plein de produits. J’étais déjà végétarienne et je tournais en rond avant de découvrir les alternatives végétales bio. Les marques comme Céréal Bio ou Bjorg sont bien plus chères que ce que je trouve en Biocoop ( Céréalpes, Grinioc…).

    Je me suis renseignée sur toutes les enseignes et votre classement est pas mal du tout. Les pionniers et les plus honnêtes sont les Biocoop. Ce sont eux qui ont mis un grand coup de pied dans la fourmillière des OGM, et les autres ont suivi. Carrefour se vante à ce niveau là mais ça fait 20 ans que Biocoop en parle. Le seul bémol c’est qu’ils ne font pas beaucoup de pub alors les gens ne les connaissent pas!

    Niveaux prix en général, je m’en sors très bien. De temps en temps je vais chez les Nouveaux Robinson mais il n’y en a pas en Province. Naturalia, jamais de la vie, ils ont été rachetés par Monoprix puis Casino, fuyez les! Niveau social, c’est une catastrophe, vraiment.

    Et pour répondre à Mint and Chocolate si elle me lit, le quinoa subit une énorme inflation et des ruptures suite à une hausse de la demande mondiale. Ceci explique le prix très élevé en ce moment, même en vrac. J’ai obtenu cette réponse de la part de Biocoop.

    Et pour conclure, étant parfois en déplacement, et dans l’impossibilité de faire mes courses, je me connecte sur le site Toutelabio et je me fais livrer mes produits tranquillou chez moi! J’ai découvert ce site appartenant à un groupe de Biocoop il y a 1 an et ça dépanne grave! 🙂

    Voilà, merci encore pour cet article, je file lire celui sur les produits sans gluten. 🙂
    Bises
    Alice

  • Marine

    28 août 2015 at 14 h 24 min Répondre

    Je ne suis pas d’accord pour dire que Biocoop est plus éthique que les autres. Au contraire c’est vraiment le supermarché du bio qui écrase toutes les autres enseignes. Ils ont vraiment une politique agressive. De plus les gens qui y travaillent sont souvent moins à même de donner des conseils. ce sont des arguments qui comptent en tout cas pour moi, le bio doit aller selon moi avec des valeurs humaines également. Je ne remets pas en question pour autant la qualité de leurs produits.

    • Irene

      5 octobre 2016 at 6 h 58 min Répondre

      je suis complètement d’accord avec Marine, la Biocoop reste une enseigne, un magasin destiné à faire du fric d’abord et avant tout, de social ils n’ont que ce qui dépend de la fibre ‘sociale’ de chacun-e de leurs gérant-e-s de magasins, plus souvent issus du monde de la gestion que de l’alternatif, et qui découvrent le bio tardivement suite aux questions et conseils de leurs clients. la soi-disante ‘éthique’ affichée et le ‘bio et local’ ne répond qu’à du marketing dans un premier temps et peu par exemple en matières de ‘déchets’ ont encore intégré le principe du ‘mettre en réclame’ plutôt que de jeter (notamment le maraîcher). de plus à leur début eux aussi, tout comme Naturalia, avaient des associations moins que ‘recommandables’, mais bon ça apportait le capital nécessaire pour démarrer. sans parler du fait que le bio français (comparé par exemple au bio allemand ou au bio belge) reste excessif en termes de prix et que des enseignes comme Biocoop y ont contribué et y contribuent encore , ciblant clairement une clientèle huppée, sorte ‘d’élite’…ne serait-ce l’obligation qu’ils ont qu’on leur livre les produits et donc qu’ils ne comptaient pas sur le fait que les ‘pauvres’ producteurs soient également ‘acheteurs’ dans leurs magasins, ils auraient perdu de vue la simple population, ça c’est sûr…et mon expérience va de Paris à la Franche-Comté en passant par l’Alsace…:( et depuis leurs premiers magasins , non 🙂 pas encore ’20 ans’…j’avoue je ne suis pas très amène avec cette enseigne, on en a besoin (encore pour l’instant) mais je souhaite vivement une alternative plus respectueuse de son propre ‘label’.

  • Jessica

    10 novembre 2015 at 14 h 12 min Répondre

    Salut,

    Je m’intéresse de plus en plus au monde bio, mais surtout à la réduction des déchets et du gaspillage… Les deux vont de paire au final.
    Bref j’ai fait le tour des magasins biographie de ma ville (l’eau vive et satoriz), et j’ai été très surprise de constater que le prix en vrac était plus cher que le bio en gms. Côté économies je vois pas trop du coup, mais soit, je maîtrise mes déchets. J’achète du muesli que je récupère dans son petit sac papier. De retour chez moi je vois sur le papier la mention « emballage à jeter » … et donc pour l’écologie on repassera.
    C’est moi qui suis tombée dans un piège ou y a un truc qui tourne pas rond ?

    Jessica

  • Geneviève

    21 janvier 2016 at 17 h 43 min Répondre

    Je suis adepte de tous les produits bio en général. C’est un choix de vie qui vaut un léger sacrifice. Oui c’est un peu plus cher qu’en GD mais comme vous expliquez, on arrive à s’arranger. Moins de produits animaliers et on s’y retrouve toujours en consommant des protides végétales. Je me méfie aussi des pesticides, et achète mes salades chez biocoop en général.
    Merci pour ce blog.

  • refi

    16 janvier 2017 at 9 h 49 min Répondre

    Bonjour, je vous propose aussi d’aller jeter un ti coup d oeil sur le site http://www.chezvosproducteurs.fr/

  • flo

    21 décembre 2017 at 13 h 53 min Répondre

    bonjour, que pensez-vous de la chaîne de magasins Bio C Bon ?

  • mel

    1 juillet 2018 at 19 h 00 min Répondre

    Le vrac, ce n’est pas toujours moins cher, au contraire… C’est d’ailleurs ce qui m’empêche de m’y mettre… à la Biocoop (à 15 km de chez moi), le kg de pâtes complètes est à 7€. Celui de riz à 4€.
    à Auchan (à 4 km) : 1€ le kg pour ces deux produits…
    Biscuits en vrac : revient à 1€ ou 15€ LE biscuit !!! pour le prix d’un seul, j’ai donc un paquet de biscuits marque distributeur, certes, non bio, ou pour le prix de 2biscuits un paquet de biscuits bio…
    Sur une famille avec enfants, le comparatif est malheureusement vite fait, et en bossant à temps plein à 1h de route de chez moi, je n’ai pas le temps de me lancer le soir dans la confection de biscuits, yahourts ou compotes…

  • Waki

    11 mai 2019 at 11 h 57 min Répondre

    En gros tout a fait d’accord avec vous, pour un tout petit budget mais une alimentation saine, savoureuse et de tres grande qualite :
    – acheter en vrac pour doser les quantites et mettre fin au plastique (mais c’est vrai qu’au kg, parfois le vrac est plus cher, sans doute car moins industriel)
    – cuisiner soi-meme des bons plats riches en legumes, en cereales completes et legumineuses, et mettre fin aux platx prepares (y compris aux sauces preparees, que ce soit tomate ou vinaigrette)
    – eliminer les viandes et limiter produits laitiers et oeufs

    Avec cela, j’arrive meme a m’acheter un beurre de « luxe » : bio, cru, de vache jergiase. Un delice, le vrai goout du beurre.

    Autre astuce, valable en general pour ceux qui ne savent plus cuisiner : utiliser epices et condiments, ails, oignons, persil et fines herbes. Ca ne coute pas cher mais la cuisine est savoureuse et riche en nutriments, vitamines, anti-oxydants, mineraux…

    Bref je suis ravie de mes choix et de ma facon de gerer mon budget Bio.

Post a Comment

13 + sept =