Gala's blog | Comment je gère le stress et les angoisses au quotidien
11960
single,single-post,postid-11960,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Comment je gère le stress et les angoisses au quotidien

Je reviens vers vous avec un article un peu spécial et très personnel mais j’ai très envie de partager avec vous mes progrès en termes de gestion d’angoisses et de phobies. Si vous me suivez depuis un moment, vous avez peut-être lu mes articles sur la phobie scolaire et comment j’ai soigné mes angoisses grâce au yoga. Si ce n’est pas le cas, sachez donc que je reviens de très loin.

Aujourd’hui je vais beaucoup mieux et si je n’aime pas spécialement en parler, j’ai tout de même envie de le faire avec vous car je sais que je suis loin d’être la seule dans ce cas. Le stress est le mal de notre siècle et il n’est pas toujours évident de s’en défaire … Voici quelques astuces qui, je l’espère, vous inspireront !

holstee2-large-b

 

Comment je me suis débarrassée du stress et des angoisses

 

Le yoga

S’il n’y avait qu’une chose à retenir, ce serait celle ci. Le yoga m’a complètement débarrassée de ce mal être dans lequel les angoisses me plongeaient. En fait, je suis tellement stone après un cours de yoga / pilates, que je n’ai plus la force de penser à quoique ce soit et donc d’être angoissée ! Il faut être assidue, mais ça vaut le coup !

 

Le running

J’ai constaté que le running m’apportait beaucoup en termes de zenitude. La nature et le sport m’apaisent énormément, je pense que c’est pour cela que j’aime autant courir au bord de l’eau (comme ici, ou ) et que cela me fait autant de bien. Le combo des deux est parfait pour moi ! Lorsque je ne cours pas pendant un moment, je sens que je suis beaucoup plus tendue. Un coup de running et hop, ça va mieux ! La sensation de bien être que je ressens après un run est juste magique et la question de la motivation ne se pose que rarement …

 

Les plantes

Les plantes ont sur moi un effet incroyable. Pour avoir testé tous les somnifères possible et imaginables, je peux vous dire que les plantes fonctionnent mille fois mieux sur moi que ces cocktails chimiques ! J’en ai testé beaucoup avant de trouver celles qui me conviennent : Passiflore, Escholtzia et surtout … La gemmothérapie me shoote littéralement ! Comme quoi ! Je bois aussi une tisane à base de coquelicot et de lavande que j’ai trouvée chez mon herboriste.

 

Je vis au jour le jour

J’ai réussi, certainement grâce au yoga, à apprendre à vivre au jour le jour. C’est à dire que si un événement en particulier est source de stress, j’arrive à compartimenter et je ne stresserai qu’au dernier moment. Il est aujourd’hui hors de question pour moi de stresser 10 jours avant un RDV important comme ça pouvait être le cas avant.

 

Je suis bien plus détachée qu’avant

D’ailleurs, je ne stresse plus pour grand chose. J’ai appris une notion essentielle : le détachement. J’accordais beaucoup d’importance à des détails dont aujourd’hui je me fiche royalement : « et si je n’y arrive pas ? », « et si ça ne se passe pas comme je l’attends ? », « et le regard des autres … » … Je ne me pose plus toutes ces questions, elles me pourrissaient la vie ! Sans elles, le stress est beaucoup moins présent.

 

J’ose

« Quel conseil donneriez-vous au vous d’il y a 20 ans ? », c’est une question qui a été posée à une personnalité dont je ne me souviens plus le nom et dont la réponse est très simple : « je lui dirais d’oser ». Cette histoire que m’a racontée mon père il y a quelques mois m’inspire beaucoup. En effet, aujourd’hui, j’ose faire les choses, histoire de ne plus avoir de regrets. Les angoisses, les phobies m’ont empêchée de vivre pendant des années, je ne veux plus leur laisser cette chance aujourd’hui. Et autant vous dire que j’ai pas mal de choses à rattraper ! Le fait de réaliser toutes ces choses me procure beaucoup de plaisir et chasse naturellement le stress.

 

Je positive énormément

J’étais quelqu’un de très négatif, qui imaginait toujours le pire … Aujourd’hui, j’essaie toujours de trouver un côté positif à tout ce que je fais / m’apprête à faire. C’est ainsi que j’arrive à compartimenter et à moins stresser. En effet, je me concentre toujours sur le positif, sur ce qui me procurera du plaisir, de la bonne humeur. Ce n’est pas évident, d’autant plus que le naturel revient souvent au galop. Mais lorsque je me rends compte que je suis de nouveau très négative, hop, je me force à penser aux côtés positifs de tout ce qui se passe dans ma vie et je fais des choses qui me font plaisir : sport, bons petits plats, sorties …

 

Je m’entoure bien

J’essaie de bien m’entourer et de ne côtoyer que très peu les personnes qui me sont toxiques. Je suis consciente d’être encore un peu fragile et pas toujours armée contre tout cela. J’essaie donc d’éviter au maximum les personnes avec qui je me sens mal !

 

Voici un peu ma philosophie de vie actuelle. Je ne dis pas que je ne stresse plus du tout. Certaines périodes, certains aléas de la vie sont des sources de stress inévitables. Mais le plus important est que je ne suis plus dans cet état constamment et c’est tout ce que je demandais ! Ces saletés d’angoisses m’ont pourri la vie mais je ne les laisserai plus faire maintenant que je sais qu’il est possible de vivre sans. Depuis quelques mois, on me fait remarquer que j’ai énormément changé et vous n’avez pas idée du bien que cela peut faire !

Si vous êtes actuellement dans une période difficile, je vous jure que c’est possible d’aller mieux, il suffit de se mettre un petit coup de pied aux fesses, de se forcer un peu (je pense notamment au sport), de faire ce que l’on aime et surtout d’y croire !

 

Et vous, souffrez-vous d’angoisses et de stress ? Quelles sont vos astuces pour les éviter ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

14 Comments
  • styfette

    21 novembre 2016 at 18 h 11 min Répondre

    J’aime beaucoup ton article. J’étais aussi une personne très négative et j’ai appris à voir le coté positif de chaque situation :). Le sport est un bon défouloir pour moi qui n’aime pas trop rester en place :)/.Bon je stresse encore pour pas mal de choses mais bon j’y travaille :). J’ose plus et si je ne réussis pas c’est que quelque chose d’encore mieux m’attend ailleurs car dans la vie il n’y a pas de problème juste des solutions qu’il faut vouloir trouver !

  • Marie

    21 novembre 2016 at 18 h 12 min Répondre

    Je suis un peu comme toi, stressée par nature. Au fil des années j’ai réussi à analyser les situations qui me faisaient stresser et je gère beaucoup mieux. Je me prenais beaucoup la tête sur des situations qui n’avaient pas encore eu lieu, comme un oral par exemple. Aujourd’hui j’essaie de toujours relativiser en me disant que ça ne sert à rien de stresser avant car l’événement ne s’est pas encore produit. :)
    Cette année j’ai appliqué une seule chose : sortir de ma zone de confort pour oser. J’en avais assez que mes peurs me dictent ma vie. J’avais pleins d’envies mais je n’en réalisais que très peu. C’est exactement comme tu le décris dans ton article, le stress est chassé naturellement lorsque l’on ose tout simplement et j’ai vécu l’une de mes plus belles années !
    Merci pour ton article 😉
    Marie

  • Aurélie

    21 novembre 2016 at 21 h 24 min Répondre

    Superbe article ! Ce sont avec des pensées comme les tiennes qu’on arrive toujours à s’améliorer et être de plus en plus heureux !
    Bisous à toi !
    Aurélie :)

  • Pauline

    21 novembre 2016 at 21 h 57 min Répondre

    Merci pour cet article plein de découvertes et surtout de sérénité ! Grosse stressée que je suis, j’avoue avoir pris quelques notes 😉

  • Saoyiste

    22 novembre 2016 at 1 h 03 min Répondre

    Bonsoir Gala,
    Très bel article, ravie d’apprendre que tu as trouvé tes solutions pour gérer ton stress et tes angoisses.

    Je vis actuellement un moment difficile, dont je commence à peine à me libérer.
    Au fond de moi, je sais que je vais aller mieux. Sauf que pendant plusieurs semaines et mois, il m’était impossible d’y croire, j’étais persuadée de devoir supporter mon mal à vie.
    Puis depuis quelques jours ça va mieux, je profite et savoure. Je réalise que je peux guérir. Tout est en moi pour contrôler mes phases de stress, de peur, d’angoisse face aux phases d’euphorie et d’activité. C’est mon mécanisme dont j’apprends encore les rouages pour vivre tout simplement.

    Tu as trouvé tes outils pour te gérer et te permettre de vivre, j’espère qu’ils te dureront le plus longtemps possible.
    Pour ma part, le yoga m’aide mais je ne suis pas assidue.
    Et la course à pied… je déteste ça ! Même si je connais les nombreuses vertus qu’elles possèdent.
    Je vis également au jour le jour, faute de pouvoir me projeter dans l’avenir.
    Et positiver… le plus grand de mes challenges, je m’y attelle du mieux possible :)

    Merci de nous avoir partagé ton expérience et tes outils anti stess et angoisse 😀

  • Aline

    22 novembre 2016 at 8 h 56 min Répondre

    C’est très gentil de nous faire partager ton expérience. Je suis moi aussi une grosse stressée, et c’est vrai que le sport m’apaise (et me permet de faire des nuits de bébé !!!).
    Mais j’ai encore du mal à compartimenter et je me rend malade pour des trucs stupides, je m’en rend compte mais j’ai encore du mal à me corriger … J’y travaille.
    Pour ce qui est des personnes toxiques, c’est un peu plus compliqué .. Les pires sont dans ma famille proche …Pas de chance.
    Donc merci pour ces tuyaux …
    Bonne journée

  • Aurélie

    22 novembre 2016 at 13 h 51 min Répondre

    Merci pour cet article, je suis également une personne assez stréssée et qui a (fortement) tendance à prendre les choses beaucoup trop à cœur. Positiver m’aide en effet beaucoup, mais surtout je relativise et prend du recul, je me pose cette fameuse question quand quelque chose me tracasse « est ce que dans 1 an ça comptera toujours autant pour toi? » et si la réponse est non j’essaie de passer à autre chose et de focaliser mon attention sur quelque chose de positif.

    Ça fait du bien de lire tous ses commentaires, parce qu’on à tendance à se sentir seul dans ce cas là…

    Encore merci à toi :)

  • aurélie

    22 novembre 2016 at 15 h 37 min Répondre

    j’étais un peu comme toi avant, mais depuis j’ai appris à relativiser, à ne plus me juger, je suis aussi passer par les plantes, etc… Depuis quelques temps je prie beaucoup, et cela m’aide carrément plus que ce que je faisais avant! Je me laisse porter aussi et je travaerse les « tempêtes » beaucoup plus sereinement! :-)

  • Caro

    23 novembre 2016 at 7 h 51 min Répondre

    Salut Gala,
    Je suis moi même sujette aux phobies et angoisses, si je m’en détache petit à petit, ce n’est pas encore terminé!
    Je lis actuellement le livre Lacher prise de Guy Finley et il résonne particulièrement bien avec ces états. Je trouve qu’il amène une vision des angoisses et phobies assez juste et accessible avec des solutions pertinentes ! Je te le conseille vivement!
    Bisous

  • Lili

    23 novembre 2016 at 12 h 06 min Répondre

    L’escholtzia avait fait des miracles sur moi quand je faisais de grosses crises d’angoisse quotidiennes. Je suis d’accord : le sport, la pensée positive, etc. apportent beaucoup. Il me reste encore à cesser de me faire de gros nœuds corporels. La partie physique n’est pas encore au top 😉

  • sonia

    25 novembre 2016 at 22 h 10 min Répondre

    Merci !!! C’est très précieux ! *:) Heureux

  • Malaury

    27 novembre 2016 at 20 h 44 min Répondre

    J’ai aussi beaucoup de choses à rattraper. Pendant une période de ma vie, j’ai vécu avec des œillères pour éviter nombre d’émotions souvent insoutenables. Puis un jour, un déclic : je n’y arrivais plus, alors je me suis détachée de ce qui m’empêchait de vivre comme il se doit, car je ne pouvais pas me permettre de rester dans cette « situation intérieure ». Aujourd’hui encore, comme toi, des émotions resurgissent, mais j’ai l’esprit combatif qui est présent en parallèle pour les faire disparaître rapidement. Je me suis mise au yoga en septembre, et je ressens déjà les bénéfices de cette « thérapie ». Je compte sur cette pratique pour m’améliorer encore et encore dans ce cheminement du mieux être. Merci pour ces précieuses confidences Gala.

  • Fanny

    28 novembre 2016 at 20 h 10 min Répondre

    Bonsoir
    Article très intéressant, peux tu expliquer en quoi consite la gemmothérapie notamment ce qu’il faut pr les troubles du sommeil ?
    Bonne soirée

  • Aline - Graphiste freelance

    4 décembre 2016 at 22 h 54 min Répondre

    J’adore ce genre d’article car je suis plutôt d’un naturel anxieuse moi aussi.
    Le yoga et la méditation m’accompagnent au quotidien (connais-tu les programmes de yoga en vidéo de Jessica Rose – Do You Yoga? Elle est top!) ainsi que les bains dérivatifs et aussi les plantes (en huiles essentielles, huiles essentielles à fumer Monq et bientôt en tisane!).
    J’apprends également à vivre dans le présent, par rapport à il y a quelques années, grâce à toutes ces thérapies naturelles, mon anxiété a beaucoup diminué!

Post a Comment