Gala's blog | Comment repérer le Greenwashing
4989
post-template-default,single,single-post,postid-4989,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Comment repérer le Greenwashing

Sous ce nom presque chantant, se cache en fait une technique marketing redoutable, couramment utilisée par les industriels ! La première fois que j’ai vu du greenwashing en action, c’est quand Mcdo a repensé tous ses fast-food avec des sièges verts, des tables vertes, une façade verte … Et pourquoi ça ? Pour avoir une image plus green et plus responsable ! Ca nous fait penser : « venez manger chez Mcdo, c’est bon pour la santé ».

Parce qu’être Green, ça rapporte, et ça Mcdo l’a bien compris. Et Mcdo n’est pas le seul à avoir intégré le concept. Je ne suis pas là pour parler de Mcdo, mais plutôt du greenwashing dans les cosmétiques … Parce qu’il y a des marques qui s’en donnent à coeur joie !

1

 

Qu’est-ce que le Greenwashing ?

 

Greenwashing : contraction de green = vert et washing = brainwashing (lavage de cerveau), aussi appelé écocblanchiment ou verdissage, est une technique marketing consistant à donner une image plus verte et écoresponsable à une entreprise, une organisation ou un produit. Le greenwashing sert la plupart du temps à « blanchir » les grandes multinationales qui polluent énormément. Le Greenwashing est avéré lorsqu’un produit supposé être écologique n’en présente aucune caractéristique. Le problème se pose aussi lorsqu’une entreprise se dit engagée dans le développement durable, alors que son activité est très polluante.

Dans les cosmétiques : le greenwashing dans les cosmétiques se pose à plusieurs niveaux. Lorsqu’une marque se dit naturelle et écoresponsable alors qu’elle utilise des procédés d’extraction et des ingrédients très polluants. Lorsqu’un produit est dit naturel (voire bio) alors que ses composants sont toxiques et que la marque qui le fabrique pollue l’environnement.

 

Repérer le Greenwashing

 

Qu’on se le dise, le Greenwashing est partout. Pour ma part, la 1ère fois où je me suis fait avoir ça été avec la marque Nectar of Nature. Dans le magasin j’étais toute excitée : waaah le packaging, waaah le nom de la marque, waaah le prix. Je suis rentrée chez moi et dans un élan de bon sens, je me suis dit : quelle idiote ! Dans le doute, j’ai retourné le produit et j’ai lu la compo, je n’y connaissais rien mais j’ai quand même compris.

Je m’étais simplement fait avoir par un packaging et un discours très verdoyants.

 

Comment repérer une marque qui fait du Greenwashing ?

 

La marque : certaines sont très connues et réputées pour ça (L’occitane, Yves Rocher, Nuxe…). Sinon, voir le packaging.

Le packaging : il y en a qui en font des tonnes et qui abusent des termes : naturel, nature, végétal, pure, pureté … Couplés à des packagings trop verts et mettant en avant les végétaux : fruits ou plantes. Il est intéressant de regarder les mentions « sans PEG, sans silicones … » car souvent, elles essaient de cacher le reste des ingrédients néfastes que l’on retrouvera sans grande surprise dans la composition.

  • S’il n’y a que la mention « sans paraben » qui apparait sur un produit se vantant d’être végétal : greenwashing. Ca veut dire qu’un seul ingrédient a été évité sur une longue liste de substances néfastes.
  • Si la liste des mentions « sans » est plus longue, ça peut peut-être le faire. Ca voudra dire que le produit n’est pas parfait, mais il pourra peut-être entrer en zone de tolérance.

Les labels : certaines marques vont jusqu’à imiter les caractéristiques visuelles des labels pour tromper le consommateur. Au niveau des vrais labels, il faut aussi se méfier, j’ai déjà vu des produits labellisés issus du greenwashing, et ce encore hier, dans une parapharmacie.

La composition : c’est encore ce qui est le plus parlant. Je t’invite à lire mon article qui explique comment je décrypte les compositions des produits. Ensuite il faut nuancer bien sûr, car certaines marques ne sont pas issues du greenwashing et utilisent des ingrédients pas toujours tops.

Une marque dite « naturelle » qui comporte plus de 4 ingrédients chimiques durs pratique selon moi le greenwashing.

 

 Prenons l’exemple d’un produit non labellisé qui pratique le greenwashing :

 

J’ai retrouvé une vieille huile sèche chez moi d’une marque bien connue pour pratiquer le greenwashing. Son logo est vert et ses packagings remplis de fleurs et de fruits. Sur ce packaging, je peux lire « Le monoï est le fruit d’une macération de fleurs de tiaré dans de l’huile de coco… » ce qui nous incite à croire que c’est le cas pour notre produit. Y figurent aussi, sous forme de label, la mention « Monoï de tahiti appellation d’origine » et le mot « tradition », qui nous suggèrent que c’est du vrai, du sensationnel, du pur et dur.

Allez, on retourne.

Composition INCI : Isopropyl Palmitate, Cyclopentasiloxane (silicone), parrafinum liquidum* (dérivé du pétrole), C21-15 alkyl benzoate (dérivé du pétrole), cyclohexasiloxane (silicone), sesamium indicum oil, ethylhexyl methoxycinnamate (filtre uv), diisopropyl adipate, gardenia tahitensis flower extract, cocos nucifera oil, rosa moschata oil, parfum, dioleyl tocopheryl methylsilanol, ethyl linoleate, bisabolol, hexyl cinnamal, amyl cinnamal, tocopheryl acetate, hydroxycitronellal, linalool, benzyl salicylate, alpha-isomethyl ionone, benzyl benzoate, farnesol, geraniol, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carbox-aldehyde, butylphenyl methylpropional, citronellol.
En rouge, les ingrédients très néfastes.
* J’ai constaté que depuis que je l’ai achetée, la marque a décidé de supprimer les huiles minérales de la composition du produit.

Le nombre d’ingrédients nocifs et la présence en moindre quantité d’huiles végétales nous fait dire que ce produit est tout sauf naturel. Pourtant, c’est ce qu’il veut nous faire croire sur son packaging.

Le greenwashing nous induit en erreur, en nous faisant croire que l’on utilise des produits bons pour notre peau, alors que l’on ingurgite une quantité incroyable d’ingrédients chimiques aux multiples vertus : perturbateur endocrinien, cancérigène …

Au delà de mettre notre santé en danger, le greenwashing touche de nombreuses valeurs qui peuvent nous tenir à coeur. Pour ma part, il s’agit des tests sur les animaux et la protection de l’environnement. Une certaine marque nous donne la possibilité de planter un arbre en achetant certains de ses produits, alors qu’elle pollue énormément en utilisant des ingrédients dont la note écologique est catastrophique. Une autre se vante de refuser l’expérimentation animale et pourtant elle vend ses produits en Chine, où il est obligatoire de payer pour tester les produits sur les animaux avant de les mettre sur le marché.

 

Le greenwashing est un mélange d’ambiguïté et de contrevérités.

Et vous le greenwashing, vous connaissez ? Vous êtes-vous déjà fait avoir ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

 

20 Comments
  • Cliclou

    25 août 2014 at 10 h 05 min Répondre

    Merci pour cet article très intéressant et instructif !
    Moi je me suis faite avoir par Yves Rocher, avec leur shampoing pour cheveux bouclés. Sur la bouteille, c’est écrit sans silicone, parabens et colorants, on peut y voir une image de bambou car il est supposé être dans le shampoing. Quand je me suis retrouvée nez à nez avec ce produit, j’étais toute contente, mais une fois chez moi, quand j’ai regardé la composition : BEURK !
    Bref, je n’achèterais plus jamais de shampoing chez eux ! 😉

    • Gala

      25 août 2014 at 10 h 28 min Répondre

      Je vois bien de quoi tu parles … Yves Rocher pratique le greenwashing à fond ! Leurs compositions sont vraiment cracra, et ils n’arrêtent pas de nous faire croire que leurs produits sont pures et naturels ! Ca refroidit une fois que tu t’es fait avoir 🙂 !

  • Délia

    25 août 2014 at 10 h 18 min Répondre

    Et bah j’ai commencé à me mettre au bio juste après m’être rendue compte du greenwashing constant! 😉
    Une belle arnaque!
    Je crois que nectar of nature est LA marque du greenwashing par excellence!

    • Gala

      25 août 2014 at 10 h 33 min Répondre

      Nectar of Nature c’est une horreur ! Mais pour le coup c’est trop gros, j’ai remarqué qu’ils se moquaient de nous alors que je n’y connaissais rien ! Je suis tombée sur ton article sur le greenwashing pendant mes recherches pour rédiger celui-ci, TBS mériterait aussi de figurer en tête de liste des plus belles performances en termes de greenwashing !

      • Délia

        25 août 2014 at 18 h 47 min Répondre

        C’est clair … Mais tu sais certaines pensent que c’est vrai, j’ai ma soeur chez moi qui a pas l’air de trouver ça étrange des déos aux extraits naturels de fruits à 1€90 ;D
        Ah? Faut croire qu’il est bien référencé (j’étais passé à la télé grâce à lui c’était rigolo!).
        Avant j’adorais TBS mais finalement, après avoir eu la sensation d’être prise pour un pigeon, j’adhérais moins!

        • Gala

          25 août 2014 at 22 h 06 min Répondre

          Ahah ! On est toutes passées par là à un moment ou à un autre ! Et puis ça peut aussi nous arranger qu’ils soient si peu chers, on n’en demande pas plus et on ferme les yeux ! J’étais aussi une grande fan de TBS, surtout de leurs packagings et de l’odeur de certains beurres corporels … Mais bon, pareil, faut pas déconner ! Tu aurais un lien vers le reportage ? J’ai loupé ça, il faut que je te vois 🙂 !

          • Délia

            26 août 2014 at 9 h 49 min

            Et bah j’ai le dvd chez moi (ils me l’ont envoyé en se disant certainement qu’un jour j’aimerai montrer ça à les gosses x) ) mais l’émission n’est plus trouvable sur intertnet! :O

  • Jolies Mômes

    26 août 2014 at 10 h 43 min Répondre

    Superbe article, j’apprends tous les jours de nouvelles choses avec tes articles ! C’est vraiment top ! Je commence à comprendre les compo mais je ne suis pas encore au point, petit à petit ça rentre 🙂

    • Gala

      27 août 2014 at 18 h 41 min Répondre

      Mais oui, ça va venir 🙂 ! Ca devient rapidement une habitude !

  • Make Yourself At Home

    26 août 2014 at 14 h 23 min Répondre

    Article très intéressant, c’est vrai qu’on ce fait souvent avoir :/

    • Gala

      27 août 2014 at 18 h 42 min Répondre

      Merci ! Oui les marketeurs font tout et n’importe quoi pour nous vendre … tout et n’importe quoi ahah !

  • mallorie

    27 août 2014 at 19 h 39 min Répondre

    Je me suis complètement avoir avec l’occitane, j’ai acheté un shampoing et après shampoing sans vraiment regarder car la vendeuse me servait un blabla du style « naturel, fait presque à la main… ». Résultat ? Des produits bourrés de silicones et de parabens !
    xx
    Mallorie
    http://www.thetimetostyle.blogspot.com

    • Gala

      27 août 2014 at 20 h 11 min Répondre

      Parfois je me demande si les vendeuses y connaissent réellement quelque chose ou si elles sont totalement conscientes des bêtises qu’elles racontent ! Des produits naturels plein de silicones et de parabens … Ben voyons !

  • produit d'entretien pro

    28 août 2014 at 11 h 02 min Répondre

    On met en cause les fabricants et distributeurs de ces produits, mais les premiers fautifs sont les consommateurs que nous sommes, alors il est bien évident qu’on lit jamais toutes les étiquettes des produits qu’on achète, mais si on dépensait mieux notre argent qu’on a du mal a gagner, les produits qui nous prennent pour des idiots pour pas dire autre choses se feraient plus rares dans les rayons.
    Quand on a un panier ou un chariot on devient niais, on croit tous au père noël, dès qu’on nous propose un produit « miracle »!

    Merci pour ce bel article

    • Gala

      29 août 2014 at 10 h 17 min Répondre

      Je suis d’accord qu’on devrait faire plus attention ! Mais les fabricants ne devraient PAS utiliser des produits aussi dangereux et nous dire qu’ils sont parfaits pour nous ! C’est du mensonge pur et dur ! Et même sans nous dire que leurs produits sont exceptionnels, ils ne devraient pas utiliser des ingrédients cancérigènes, irritants, perturbateurs endocriniens j’en passe et des meilleurs ! Je me reconnais bien quand tu dis qu’on devient niais dans un magasin ahah, j’étais totalement comme ça ! C’était très naïf de ma part mais sincèrement, je ne pensais pas qu’il était autorisé d’utiliser de telles substances …

  • samot34

    29 août 2014 at 23 h 25 min Répondre

    Merci pour cet article!! Pas toujours simple de concilier grelucheries et protection de l’environnement :-). Je m’en vais de ce pas dévorer ton blog car je pense qu’on est sur la même longueur d’ondes.

    • Gala

      30 août 2014 at 10 h 41 min Répondre

      Ah non c’est pas simple 😉 ! Merci beaucoup, j’espère que tu y trouveras ton bonheur 🙂 !

  • phil

    10 mars 2015 at 13 h 52 min Répondre

    Bonjour,
    Vous pouvez me dire ce que vous pensez de cette marque : http://www.savons-sativa.fr/
    Merci

    • Gala

      10 mars 2015 at 14 h 09 min Répondre

      Elle m’a l’air très bien 🙂 ! Je n’ai pas décrypté toutes les compos mais celles que j’ai vues étaient clean !

  • Marylou

    3 avril 2016 at 12 h 42 min Répondre

    Coucou ! Ton article est super intéressant !
    J’ai découvert ton blog il n’y a pas si longtemps et je le lis un peu tous les jours pour rattraper mon retard, j’aime beaucoup tout ce que tu écris, comment tu l’expliques, et j’adore ton design, tout doux, tout cosy ! Bref, tu es dans mes favorites depuis un petit moment !
    Je ne connaissais pas du tout le GreenWashing et je suis ravie d’en savoir un peu plus à ce propos, alors merci bcp !! 🙂
    Gros bisous !

Post a Comment