Gala's blog | J’ai tout lâché pour créer mon entreprise éthique : mes conseils et impressions
8696
post-template-default,single,single-post,postid-8696,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

J’ai tout lâché pour créer mon entreprise éthique : mes conseils et impressions

Mon titre est légèrement racoleur, dire que j’ai tout lâché est un bien grand mot … Même si j’ai tout de même pris la décision d’abandonner mes études au profit d’Happy Léon. Si j’ai décidé de rédiger une série d’article sur l’entreprenariat éthique, c’est parce que vous êtes étonnamment nombreuses (oui, pour l’instant, il n’y a que des filles) à m’écrire pour me demander des conseils. Vous aussi souhaitez vous lancer dans le monde de l’entreprenariat « éthique » mais parfois, vous êtes un peu perdues.

Tout d’abord, je souhaitais vous dire que je suis vraiment flattée que vous me contactiez pour ça, merci beaucoup. Et je vais donc essayer de vous montrer que oui, vivre de sa passion est possible. J’ai beaucoup appris ces derniers mois, et même si je sais qu’il me reste encore tout à découvrir, je peux déjà vous faire une (toute) petite compile de certaines bases pour vous lancer.

entrepreneur_ethique_1

 

L’entreprenariat avant l’éthique ?

 

J’aimerais juste faire un petit point avant de commencer à vous donner des conseils pratiques. Bien entendu, j’ai été motivée par l’éthique pour lancer Happy Léon. Mais il n’empêche que j’ai toujours plus ou moins voulu entreprendre. Les deux sont selon moi indissociables. L’entreprenariat ne s’invente pas, sans quoi votre business ne tiendra pas la route. Ce qu’il faut savoir par dessus tout, c’est qu’avant même de faire ce qui vous plait vraiment, vous devrez passer par les cases « paperasse », « compta », « gestion » … Et il y a pas mal de cases, croyez-moi. Avant de réaliser mon métier que l’on pourrait qualifier de « vendeuse de cosmétiques », je suis gérante.

Entreprenariat et éthique sont tout à fait compatibles, mais le 1er est indispensable.

 

Si vous avez envie de changer les choses, de les faire avancer, à votre échelle, à votre manière … Alors faites-le. Surtout, ne vous gênez pas. Chaque geste compte et le votre fera la différence. 

Ayez donc la prétention de croire que vous pouvez changer les choses.

 

Quelques petites choses à savoir quand on lance une entreprise

 

Vous n’aurez plus de week-ends

Quand on lance une entreprise, il faut savoir que l’on travaille énormément et bien souvent, tous les jours. Il y a bien entendu des jours qui sont plus calmes que d’autres. Je travaille au grand minimum 6h par jour (le samedi et dimanche dirons-nous) et j’ai déjà poussé jusqu’à 14h. Mais je ne me plains absolument pas, je fais ce qui me passionne et bien souvent, ça ne me parait même pas être du travail.

 

Il y a toujours « quelque chose »

Ce qu’il faut savoir, c’est que vous aurez toujours quelque chose qui n’était absolument pas prévu, à gérer. Le RSI qui ne reçoit pas un papier hyper important et qui est difficile à joindre, la Poste qui perd un de vos colis envoyé par un fournisseur et qui ne fait absolument rien pour le retrouver, un autre colis qui n’arrive pas, mais par transporteur cette fois-ci, un de vos clients qui n’arrive pas à passer commande pour une raison qui vous est totalement inconnue, le site qui bug après avoir mis un plug in à jour … Voici un (très) bref aperçu de ce que j’ai eu à gérer le mois dernier.

 

Votre idée de départ va se transformer

A la base, Happy Léon ne devait pas s’appeler comme ça et surtout ne devait pas ressembler à ça. Mon idée de départ ne ressemble pas vraiment à ce que vous pouvez voir aujourd’hui. Et ça se passe bien souvent comme ça. Non seulement on se rend compte que certaines choses ne sont pas vraiment réalisables, qu’elle coûtent bien plus cher que ce que l’on croit, il faut aussi parfois adapter son idée en fonction de son étude de marché …

 

entrepreneur_ethique_2

 

Mes conseils pratiques

 

Je vais d’abord répondre aux questions qui reviennent le plus souvent, celles que vous me posez quasiment tous ! Sachez cependant que cet article est loin d’être complet, il y a encore des milliers de points à aborder … 

 

Le statut juridique

J’ai tout d’abord opté pour le statut auto-entrepreneur. Non seulement parce que je connais ce statut, j’étais en prestation de service pendant 3 ans en tant que rédactrice, mais aussi parce que je voulais voir ce qu’Happy Léon pouvait donner (mais ça y est, j’ai pris la décision de passer en société wouhouuu). Créer une société, ça a un coût, et je voulais prendre le moins de risque possible. Cependant, ce statut ne pourra être que temporaire, surtout si vous lancez une boutique … Les avantages sont tels que votre statut juridique est prêt en 5 minutes et vous ne déboursez pas un centime (surtout pas, sinon vous êtes sur un faux site), vous n’avez pas besoin de tenir une compta et de déposer de bilan comptable. La contrepartie, c’est que vos charges sont calculées sur votre CA, vous ne pouvez rien déduire. En effet, pour vous donner un petit exemple … Je paie des charges sur les frais de port et sur la TVA puisque je dois déclarer absolument tout l’argent que je perçois.

 

L’étude de marché / Le business plan

Bon nombre d’entrepreneurs se lancent dans l’aventure sans avoir réalisé d’étude de marché. C’est dommage car l’étude de marché est très importante et très enrichissante. Non seulement vous saurez si votre idée intéresse quelqu’un, mais vous en apprendrez aussi d’avantage sur votre cible, ce qui est loin d’être négligeable.

Il est aussi très important de créer un Business Plan, dans lequel vous inclurez votre étude de marché d’ailleurs. Non seulement, vous saurez où vous allez, mais en plus, vous aurez un support à présenter à vos éventuels fournisseurs … Mais surtout, à votre banquier !! Le business plan peut aussi vous aider dans une campagne de Crowdfunding, dans la rédaction d’un communiqué … En bref, c’est un peu la bible de votre entreprise, qui contient toutes les infos importantes qui pourront vous servir à élaborer de nombreux autres supports.

 

Le site

On me demande souvent si je me suis fait aider pour créer mon site. Alors oui et non. J’ai opté pour l’instant pour WordPress et Woocommerce, parce que je les connais par coeur. Ils sont tous les deux gratuits. WordPress vous permet de créer votre site, Woocommerce est en réalité un plugin très complet et super puissant qui vous permet d’ajouter la fonctionnalité « e-boutique ». J’ai longuement hésité entre Prestashop et Woocommerce … Pour avoir aperçu Prestashop en travaillant pour un client il y a quelques années, j’ai pu constater que cette plateforme était très compliquée à appréhender. Si vous avez moins d’une centaine de produits à référencer, Woocommerce fera l’affaire.

Quand je dis que je me suis fait aider, c’est parce qu’une de mes amies m’a assistée au niveau du référencement mais aussi de l’agencement des différents éléments graphiques du site. La boutique ressemblait plus à un blog qu’autre chose au départ, et elle m’a apporté un regard frais sur mon site, ce qui a fait toute la différence.

 

Le budget / Crowdfunding

J’ai créé Happy Léon grâce à mes fonds propres, mais vous pouvez tout à fait demander un prêt à la banque ou opter pour le crowdfunding (financement participatif). Le principe est simple, des personnes comme vous et moi croient en votre projet et veulent vous aider financièrement … En contrepartie vous leur offrez un petit code promo, un produit, un repas … De nombreuses marques ont vu le jour grâce au crowdfunding … Comme Pachamamaï d’ailleurs ! L’événement « Le tour de France d’Oh My Blog ! » réalisé par l’entreprise Oh My Blog ! de ma copine Marie a aussi été financé grâce au crowdfunding.

Je ne connais que deux plateformes de financement participatif, Ulule et Kiss Kiss Bank Bank. Si je devais réaliser une campagne de Crowdfunding, j’opterais pour Ulule.

 

J’en profite pour faire un peu de pub à Carole du site Cosméthiques, qui souhaite lancer sa gamme beauté « Les Happycuriennes » (vegan & cruelty free). N’hésitez pas à participer à la création de sa marque sur Ulule

 

Apprendre, encore et toujours

Suivez autant de formations que vous le pouvez, c’est très important. Au début, cela vous permettra d’acquérir certains réflexes, d’apprendre à réfléchir comme un entrepreneur (ce n’est pas forcément inné). Et par la suite, cela vous permettra, non seulement d’apprendre toujours plus, mais aussi d’être à jour dans de nombreux domaines qui évoluent rapidement, tels que les réseaux sociaux. J’ai suivi de nombreuses formations sur la gestion d’entreprise, et pourtant, j’ai encore beaucoup de chose à apprendre.

Investissez dans des livres, même si vous ne les lisez pas en entier, ce n’est pas très grave. Vous pourrez toujours aller piocher une info quand vous en avez besoin. Pour commencer, je vous conseille d’acheter un livre sur les statuts juridiques, un autre sur la compta, un sur la création d’entreprise pure (business plan etc) et enfin (et surtout) sur la communication / marketing. Si vous vous lancez dans le commerce en ligne, optez aussi pour un livre sur le e-commerce.

 

Vous remarquerez que l’on ne parle toujours pas d’éthique pour l’instant !

J’y viens !

 

Vos valeurs éthiques

Je vends des cosmétiques, c’est certain, mais pas n’importe lesquels. J’ai établi une liste de critères éthiques par ordre de « préférence » auxquels mon entreprise et les produits que je vends doivent répondre : cruelty free, vegan, naturels, bio et quand c’est possible, fabriqués en France.

J’ai choisi mes fournisseurs en fonction de ces critères très restrictifs. Ils sont de fait peu nombreux … Je ne propose pas énormément de marques, parce qu’elles sont très peu à correspondre en tous points aux valeurs d’Happy Léon. Je dois faire des concessions, payer certaines choses plus chères, accepter d’avoir une marge moins élevée qu’elle ne le serait avec des cosmétiques conventionnels … C’est le monde de l’éthique, un monde de compromis, mais que l’on fait toujours avec le sourire : parce que c’est bien mieux.

Ce qui est important dans le fait de créer une entreprise avec de vraies valeurs éthiques, c’est que l’on est doublement motivé. Un entrepreneur est forcément passionné et motivé, auquel cas son business ne risque pas de décoller. Mais lorsque vous avez des principes, que vous portez grâce à votre entreprise, je peux vous assurer que ça change tout … Et je sais de quoi je parle parce que je vois bien la différence entre le moment où j’étais rédactrice et maintenant avec Happy Léon, ça n’a rien à voir. Ce n’est pas une question de passion, car l’écriture est l’un de mes premiers amours, mais il n’y avait pas cette petite flamme qu’il peut y avoir avec HL. De plus, j’aime le fait qu’avec vous, mes clients adorés (ouiiii parce que vous êtes quelques garçons quand même), on a les mêmes valeurs, on se comprend et on partage une relation particulière et unique. D’ailleurs, vous me remerciez souvent pour ce que je fais, mais j’ai surtout envie de vous dire : merci à vous ! Certes HL propose une sélection de produits éthiques … Mais s’il n’y avait personne pour les acheter, ça ne servirait pas à grand chose ! Si les choses avancent, c’est surtout grâce à vous ! Alors merci, merci, merci pour les animaux et pour la planète !

J’aimerais aussi ajouter qu’il n’y a selon moi aucune honte à gagner de l’argent en faisant ce que l’on aime et en protégeant ce que l’on chérit. C’est plutôt une chance incroyable, vous ne trouvez pas ?

Ce qui me motive ? A chaque fois que je vends un produit, je me dis qu’ensemble, on a fait reculer les tests sur les animaux.

 

Dans tout ça, je n’ai qu’une chose à vous dire : Vous avez des principes éthiques et vous avez envie de faire la différence ? Lancez-vous !

 

 

 Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

11 Comments
  • Bulle

    5 juin 2015 at 9 h 41 min Répondre

    Merci beaucoup pour le partage. L’entrepreneuriat est un sujet qui me passionne et je pense me lancer un jour…pas pour le moment car encore trop trouillarde, j’essaie de mûrir mon idée et je ne doute pas qu’un jour, moi aussi, je pourrai partager mon expérience d’entrepreneuse.

  • Lili

    5 juin 2015 at 9 h 50 min Répondre

    Coucou Gala,
    Comme toujours, un article très intéressant à lire, merci beaucoup !
    Je suis tout à fait d’accord avec tous tes points. 🙂
    Merci pour ce beau partage !
    Plein de bises,
    Lili

  • Léa (Savoure la Vie)

    5 juin 2015 at 10 h 08 min Répondre

    Salut Gala!
    Merci beaucoup beaucoup beaucoup pour cet article. Il est très intéressant en tous points, surtout pour moi qui me vois bien monter ma propre petite entreprise après avoir fini mes études (dans deux ans). J’ai des projets plein la tête, mais c’est vrai qu’il faut réaliser les sacrifices qu’il faut faire pour atteindre ses buts. Devenir entrepreneur n’est pas facile, c’est certain.
    En tout cas, je suis très heureuse du succès que tu as avec Happy Léon, et son concept est génial, fondé sur des valeurs que je partage avec toi.
    Je te souhaite beaucoup de réussite!
    A bientôt,
    Léa

  • Pauline

    5 juin 2015 at 10 h 10 min Répondre

    Merci Gala pour ce superbe article!
    Bravo à toi pour ta force de conviction, tes superbes valeurs et ton travail très pro!
    Je prends énormément de plaisir à te suivre tous les jours et je pense que même maintenant, je ne me rends pas bien compte de toute l’énergie que tu mets dans ces beaux projets. Tu es incroyable! Alors bravo, et keep up the good work 🙂
    Bises,
    Pauline

  • Asseline

    5 juin 2015 at 12 h 17 min Répondre

    Merci Gala pour cet article ! Je vous ai justement envoyé un mail pour avoir plus d’informations sur votre parcours !
    Merci pour ces conseils, après concernant les prestataires sélectionnés en fonction de vos valeurs, comment avez-vous négocier pour vendre leurs produits ?
    Bonne continuation

  • Échos verts ❀ Natasha

    5 juin 2015 at 13 h 07 min Répondre

    Merci pour ce partage d’expérience… et j’en profite pour te dire bravo pour la belle entreprise que tu as su créer. J’espère que ta jolie boutique connaîtra de plus en plus de succès 🙂

  • Marie - Sweet and Sour

    5 juin 2015 at 18 h 23 min Répondre

    Coucou Gala !
    Ton article est super intéressant et inspirant ! Entreprendre est loin d’être un long fleuve tranquille mais c’est tellement exaltant ! On vit des choses dingues que l’on n’aurait jamais vécues autrement !
    En tous cas, félicitations pour tout le chemin que tu as parcouru jusqu’à présent ! Je vois Happy Léon se développer au fil des mois et ça me fait super plaisir ! Je suis très admirative de tout ce que tu as accompli et je suis convaincue que ce n’est que le début du succès ! Ton positionnement de niche éthique et très restrictif te différencie de toutes les autres enseignes « bio » : tes premières clientes savent qu’elles peuvent acheter tes produits les yeux fermés, et petit à petit, le mot va passer !
    Je finis donc en te souhaitant tout plein de succès, mais je ne me fais aucun souci pour ça 😉
    Bisous !

  • cpires

    17 juin 2015 at 21 h 07 min Répondre

    Super article et super site ! Je suis en pleine recherche d’infos sur des produits non testés sur les animaux mais aussi sur devenir vegan … enfin bref sur avoir un mode de vie sain, en respectant ses valeurs et la nature. Ton site m’aide beaucoup dans ces démarches.
    Merci pour tout et surtout ne t’arrête pas là 😉

  • Tiphanie

    18 juin 2015 at 20 h 08 min Répondre

    Quel chouette article! Merci beaucoup de partagé ton expérience, je trouve ça tellement génial que tu arrives à faire ce que tu aime et que ton projet marche 🙂
    Ca doit être vraiment plaisant d’avoir sa boutique, son bébé … 🙂

    Bisous

  • Sarah {Renne Beau}

    17 septembre 2015 at 21 h 28 min Répondre

    Bonjour Gala,
    Merci pour cet article très chouette sur l’entrepreneuriat éthique. Je suis moi aussi intéressée à l’idée de créer ma boîte, mais le business plan est toujours en méditation. J’ai encore un peu de temps, étant actuellement en stage d’année de césure, mais je retiens tes conseils. 🙂

  • Claire WIJAYAKULA

    7 février 2017 at 23 h 16 min Répondre

    Merci beaucoup pour cet article !

Post a Comment

2 × 4 =