Gala's blog | Je m’engage pour la cause animale #3 : Devenir Famille d’Accueil
9618
post-template-default,single,single-post,postid-9618,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Je m’engage pour la cause animale #3 : Devenir Famille d’Accueil

Aujourd’hui je vous propose un article plein de douceur … Je devais le publier dimanche mais j’ai préféré attendre. Je suis encore profondément choquée par tout ce qu’il s’est passé et j’ai la tête ailleurs, comme tout le monde. Sans oublier, j’essaie de penser à autre chose (bon, BFM TV est tout de même en fond pendant que je mets tout ça en page) … Et cet article me fait du bien, parce qu’il va, je l’espère, permettre d’aider des petites boules de poils !

Une fois par mois, je vais laisser la parole sur mon blog à « L’arche de Manoé » … Une petite association basée dans l’Oise qui m’a beaucoup touchée … Je vous laisse découvrir tout ça.

 
ARCHE_DEFINITIF_DEF

 

L’arche de Manoé, c’est quoi ?

 

L’arche de Manoé recueille tous les animaux en souffrance en les plaçant dans des familles d’accueil attentionnées, en assurant un suivi vétérinaire de qualité et leur offre une nouvelle chance en les proposant à l’adoption. L’association veille à ce que chaque animal reçoive enfin l’amour et l’attention qu’il mérite, de sa prise en charge à son adoption chez des personnes responsables et aimantes pour la vie.

L’arche de Manoé m’a confié manquer de familles d’accueil … C’est pourquoi cet article me tient vraiment à coeur ! Peut-être vous donnera-t-il envie d’accueillir chez vous des petites boules de poils en attendant de leur trouver le foyer de leurs rêves ? Par la même occasion, nous avons décidé de vous présenter Yuca, un toutou trop mignon qui attend justement une famille qui lui apportera tout l’amour dont il a besoin !

12096633_1650836091826028_7263041193157620047_n

 

Une famille pour Yuca

 

L’HISTOIRE DE YUCA, RACONTÉE PAR SA FAMILLE D’ACCUEIL ISABEL

Yuca a été adopté il y a un an au Portugal, par un couple assez jeune. Il aurait développé des troubles, notamment des pleurs et aboiements quand il était seul. Son ancienne maîtresse étant assistante maternelle, on peut imaginer tous les cas de figure : Yuca stressé au milieu d’enfants, isolé dans une pièce …

Yuca a ensuite été signalé errant à une bénévole de l’association. Elle s’est mise à sa recherche, dans la forêt où il avait été vu pour la dernière fois. Après avoir retrouvé Yuca et ses propriétaires, Yuca a été cédé à l’association. Son maître n’avait pas l’air des plus tendres et selon les dires de sa maîtresse, Yuca aurait « pété un plomb » et été jeté à la rue d’une minute à l’autre. Il a été mis à la poubelle, ni plus ni moins.

 

LA RENCONTRE ENTRE YUCA ET SA FAMILLE D’ACCUEIL

Yuca est arrivé avec la jeune femme qui l’avait pris sous sa protection. Il ne faut pas rêver, un chien qui arrive parachuté chez vous ne fait pas la fête, ne tombe pas dans les bras du sauveur que vous êtes. Il a vécu des choses pas drôles, a été ballotté par la vie … Et puis il rencontre les personnes qui l’ont sorti d’affaire et qui sont ses premières références.

Chez nous, c’est d’autant plus spécial qu’avant tout câlin, il faut intégrer le nouveau dans la meute. Le premier accueil se fait par les animaux de la famille, et c’est très important. C’est eux qui vont travailler le plus, en partageant leur amour, leurs jeux, leurs repas… Nous avons montré sa place au petit bonhomme et chacun a observé l’autre. Yuca n’est pas sauvage, il a juste peur et le laisser tranquille dans son panier, avec une caresse respectueuse, a été le meilleur premier contact.

 

YUCA ET SON ÉVOLUTION DANS SA FAMILLE D’ACCUEIL

Yuca était très timide les premiers jours. Maintenant, il est toujours aussi heureux quand l’heure de manger arrive, a appris à s’asseoir avec les copains pendant que je prépare la tambouille, fait des vocalises de martyr avec mon chien quand ça s’éternise. Il commence à s’asseoir sur demande, le temps que je pose son repas. Les premières nuits étaient aussi un peu agitées… Il pleurait, mais a arrêté d’insister avec un peu de fermeté. Maintenant, Il ne se réveille plus dans la nuit et ferait même la grasse matinée comme les autres. Il dort très facilement sur le dos, les pattes en l’air, c’est mignon comme tout.

Yuca avait très peur de mon mari, lui aboyait dessus et grognait quand il avançait. Une approche gentille avec un respect de son angoisse, lui permet maintenant d’aller chercher l’homme de la maison pour jouer !

YUCA2

 

Être famille d’accueil, un vrai bonheur

 

« PLUS QUE COLLECTIONNER LES ANIMAUX, IL NOUS IMPORTE DE LEUR REDONNER UNE CHANCE »

Beaucoup me disent : moi je ne pourrais pas, je les garderais tous.

Mon amoureux, nos chiens, les chats et moi-même nous sentons bien démunis et un peu vides à chaque départ. J’y vais bien sûr de ma petite larme : séparation et dépit … « Quoi, on va m’oublier si vite ??? ». Mais le projet est d’aider à sauver des vies. Et si nous gardons nos protégés, ce projet tombe à l’eau pour les suivants. Si le premier n’était pas parti, Yuca n’aurait pas pu être au bout de la chaîne. Plus que collectionner les animaux, il nous importe de leur redonner une chance. Faire du bien nous fait du bien.

On élève les enfants pour leur permettre de partir outillés vers leur vie d’adulte, il est possible d’accompagner des quatre pattes abîmés par la vie et de les outiller aussi.

 

« NOUS AVONS ÉTÉ LES MAITRES D’ŒUVRE D’UN BONHEUR PARTAGÉ »

Etre famille d’accueil est un vrai bonheur, même si ce n’est pas toujours évident. J’aime voir s’épanouir nos protégés. Après un stress, un être arrive dans un état qui n’est pas le sien. Il est comme sonné. Retrouver un confort de vie, un rythme, goûter notre bienveillance et celle de leurs congénères, leur redonne l’élan vital dont ils ont besoin. Yuca est le quatrième que nous nous accueillons. Voir nos protégés retrouver la joie de vivre est un immense cadeau.

Et puis : le bonus. Nous avions fait cette démarche pour aider l’animal, mais une dimension est venue enrichir tout ça : le bonheur de la personne ou de la famille qui tombe amoureuse et voit en ce chien qui a été abandonné, jeté, oublié, le bout d’amour qui lui manquait encore.

J’ai reçu il y a peu, un texto de la première adoptante, un an après. J’ai été très touchée qu’elle prenne cette peine. Je sais que nous avons été les maîtres d’œuvre d’un bonheur partagé. Quand on me parle des protégés que j’ai accueilli, avec des trémolos dans la voix, qu’on me raconte leur quotidien, je fonds ! Je rencontre régulièrement la dernière petite chienne que nous avons accueillie, dont une de mes voisines est tombée folle amoureuse. Minnie, une ancienne de L’arche de Manoé, vient me dire bonjour, me fait une grosse fête, a encore quelques instants de doute car nous nous sommes quittées il y a peu … Mais la voir me tourner le dos et rejoindre son humaine avec sa petite queue en l’air, vaut toutes les récompenses de la terre.

yuyu

 

Adopter Yuca

 

« YUCA À UNE BOUILLE TOUTE RIGOLOTE, UN PEU DE TRAVERS ET C’EST CHARMANT »

Yuca est un gros bébé qui voudrait bien toute l’attention pour lui et se colle le plus près possible de vous, vos pieds, voire sur vos pieds… Il doit apprendre à être un peu plus indépendant. Malgré cette angoisse de séparation, il ne détruit pas. Il est joyeux, se lève pour exprimer sa joie, vous toucher, vous appeler de la patte. Difficile de garder une tenue propre ou un collant entier avec ses câlins ! Yuca a une bouille toute rigolote, un peu de travers comme s’il était né aux forceps. Il sourit de travers et c’est charmant. Il est aussi très juvénile dans sa tête, encore chiot.

Il aime bien qu’on lui lance la balle, mais surtout les bâtons, et se les garde quand il est à l’extérieur. Il court la gueule pleine, après les copains qui eux, ramènent la balle, et quand il peut garder un bout de bois entre ses dents et quand-même courir en chercher un deuxième qu’il arrive à faire tenir, c’est le bonheur ! C’est une crème, il a les ordres de base, surtout le « non », ce qui est le socle de tout. Il sait s’asseoir, se coucher dans son panier, reconnaître sa place. Il a aussi appris le « stop » pour traverser et pour se faire essuyer les pattes mouillées avant d’entrer.

Yuca est un beau chien, plein de vigueur, bien musclé, avec une jolie gueule d’amour !

 

« YUCA A BESOIN D’UNE FAMILLE DE BONNE VOLONTÉ »

Yuca est apte à aimer ses congénères et les chats, mais aussi à se faire respecter. Un autre quatre pattes me semblerait important pour combler la solitude.

Il adore les femmes, mais est très heureux d’être enfin reconnu par un homme. Les compliments masculins lui vont droit au cœur et son futur maître a intérêt à apprendre à le féliciter un maximum. Il est très en demande de jeu, même s’il n’a pas toutes les règles, adore les bâtons et tirer dessus et qu’on le poursuive avec son trésor (ça, c’est le top!). Yuca a des cuissots de coureur, il a besoin de se dépenser. Il lui faudrait des maîtres promeneurs et marcheurs, ca le rendrait très heureux.

Surtout, il lui faut une famille de bonne volonté, qui ait envie de le connaître car il a encore quelques craintes à apprivoiser.

 

YUCA2

 

L’AMOUR NE S’ACHÈTE PAS, ADOPTEZ –LE

Pour adopter Yuca, vous pouvez contacter l’association l’arche de Manoé, par facebook, par mail a larchedemanoe@gmail.com ou par téléphone en appelant Anne-Sophie (06 60 91 21 79) ou Véronique (07 82 94 67 22). Et si vous ne pouvez pas l’adopter, vous pouvez adhérer à l’association ou le parrainer ici : http://on.fb.me/1KNVsRe.

 

Découvrez aussi les petites bouilles trop mignonnes des chiens Billy, Barney, Fif, Sam, Louna, et des chats LéonLenaRomy et sa grande copine Clara … Ils sont tous à l’adoption !

 

Mille mercis à Isabel pour ce sublime article !

J’espère que ce genre d’article vous plaira car pour moi, c’est juste un vrai plaisir ! Si on peut aider concrètement quelques boules de poils, on ne va pas se gêner !

Si vous avez déjà été famille d’accueil, n’hésitez pas à nous raconter votre histoire (même si vous l’avez déjà racontée sous un autre article) !

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

8 Comments
  • Julia

    17 novembre 2015 at 18 h 38 min Répondre

    Merci pour cet article plein de douceur !
    Il m’a fait énormément de bien ! Dire que j’habitais dans l’Oise l’année dernière ! Mais là où j’étais, je ne pouvais pas être famille d’accueil, bien que cela m’aurait plu.
    Ca me donne envie de voir si je trouve une association similaire là où j’habite !
    MERCI MERCI MERCI pour ces instants de tendresse.

  • EMILIE

    17 novembre 2015 at 20 h 28 min Répondre

    Il y a une association similaire dans le Lot ( 46) : la ferme des rescapés :http://www.la-ferme-des-rescapes.org/
    Ce sont 2 femmes qui s’occupent de plus de 600 animaux. Leur dévouement est exemplaire. Cela fait plaisir de savoir qu’il y a des personnes d’une humanité sans faille et d’un amour infini pour les animaux dont plus personne ne veut.

  • Juliette

    18 novembre 2015 at 20 h 48 min Répondre

    Ce soir, j’ai une pensée toute particulière pour Diesel, la chienne du RAID décédée.

  • Fanny

    23 novembre 2015 at 22 h 29 min Répondre

    Ton article était très touchant… Yuca est magnifique et j’aimerais avoir la chance de pouvoir lui donner une seconde chance! Merci Gala de permettre aux gens d’ouvrir les yeux un peu plus sur toute la beauté qui nous entoure avec tes beaux articles, tes idées, ta façon de penser, des choses simples de la vie et ton site Happyleon !!
    Plein de bisous 😘😘

  • Vegan Freestyle

    24 novembre 2015 at 13 h 47 min Répondre

    Article très intéressant et très beau portrait de Yuca. Je me renseigne justement depuis quelques temps sur ces familles d’accueil car je vois beaucoup d’associations en chercher. Malheureusement pour l’instant, même si j’aurais envie de tous les accueillir, mon logement et mes 5 chats ne me le permettent pas mais j’espère qu’un jour, en déménageant je pourrai le faire 🙂

  • Lullabulle

    24 novembre 2015 at 20 h 49 min Répondre

    Merci pour ce billet.
    Ce n’est pas toujours facile mais être famille d’accueil, c’est une super expérience. Allez-y, foncez !

  • La Croque-Livres

    31 mai 2016 at 11 h 41 min Répondre

    Quel bel article!
    Je suis moi même famille d’accueil depuis 4 ans et c’est vraiment une belle experience, même si parfois on regrette un peu (quand le loulou fait pipi partout dans la maison par exemple…)

  • Libellule

    7 février 2017 at 15 h 54 min Répondre

    Bonjour et un grand merci de proposer des choses concrètes pour aider nos compagnons de route sur cette terre, que sont nos amis, les animaux.

    Je donne de l’argent, cela ne me dérange pas, mais je constate malheureusement que les associations sont pas toujours OK pour aller au-delà du don monétaire, à mon grand regret, car je crois qu’il y a beaucoup à faire et à entreprendre avec de bonnes volontés.

    J’avais pour habitude d’aider une association animale et lorsque j’ai proposé de faire une collecte, de descendre des animaux en voiture (via une autre association qui était OK) pour le placement, le tout à mes frais, je me logeais également par mes propres moyens ; je leur proposai mon aide physique (nettoyage, peintures à refaire, etc..) sur mes congés payés.. j’ai été consternée de m’entendre dire un « non » cela m’a un peu déroutée et j’ai été profondément attristée.

    Quelques temps après, je reçois un mailing où cette même association demandait de l’aide financière, car elle était en difficultés, je pense que l’appel au secours était sincère et je ne remets pas en question leur investissement auprès de la cause animale et je les respecte pour cela. Mais je m’interroge toujours sur le bénévolat auprès des animaux, je vois qu’il y en a plein pour aider les humains (et là aussi, il y a de quoi faire) mais pour les animaux, je constate que c’est souvent des appels de fonds….

    Je vous souhaite une bonne continuation, votre site est franchement super 3>
    Bravo ! pour votre partage

Post a Comment

4 × 1 =