Gala's blog | Je suis (toujours) vegan et je vais bien !
12458
post-template-default,single,single-post,postid-12458,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Je suis (toujours) vegan et je vais bien !

Un petit article « humeurs », ça faisait longtemps ! J’ai envie de vous parler de ces quelques vidéos « je ne suis plus vegan » qui sont dernièrement sorties sur YouTube.

Je ne suis pas là pour juger qui que ce soit, et cet article n’a pas pour but de remettre en question les choix de telles ou telles personnes. J’ai juste envie de rappeler à ceux à qui cela pourrait faire peur, qu’il y a des vegan qui vont bien !

je-suis-vegan-et-je-vais-bien

 

Pourquoi cet article ?

 

J’ai vu passer quelques vidéos sur Youtube de filles qui ont arrêté le végétalisme, notamment pour des soucis de santé. J’ai aussi vu les réactions très virulentes que cela a suscité pour le cas de Morgane, ce que je déplore totalement.

D’ailleurs, je ne remets pas en cause le fait que des personnes aient pu avoir des soucis de santé et qu’elles aient cherché toutes les solutions possibles et imaginables pour s’en sortir. Je sais malheureusement ce que c’est, ayant moi-même beaucoup souffert de maux de ventre. Et c’est d’ailleurs le végétalisme qui m’a délivrée (étant intolérante au lactose). Ai-je eu de la chance que cela n’ait pas été l’inverse ?

Je trouve la démarche de ces youtubeuses / blogueuses honnête et leur discours plutôt « bienveillant », dans le sens où elles ne font pas de leur cas une généralité (pour la plupart). Elles racontent simplement leur histoire à elles. Comme je vous l’ai dit, je ne les juge donc absolument pas. C’est leur vie, leur cheminement personnel et c’est très honnête de leur part d’en parler, parce qu’il faut reconnaître que ce sujet est plutôt tabou.

Mais dans tout ça, j’ai vraiment peur d’une chose : que cela freine certaines personnes à tenter le végéta*isme, alors qu’elles ne souffrent sûrement pas des mêmes maux. C’est pour cette raison que j’ai envie de faire une petite piqûre de rappel et de lister tous les bienfaits que le végétalisme m’a apporté. Et par la même occasion, cela me permet de me rassurer aussi, parce que ces témoignages me déstabilisent forcément un peu.

 

Je suis vegan et en bonne santé !

 

« Un régime alimentaire végétalien bien planifié, de même que d’autres régimes végétariens, est adapté à tous les stades de la vie, y compris en cours de grossesse, pendant l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence. » Association américaine de Diététique

 

Voici ce que le véganisme m’a apporté (la liste n’est pas exhaustive) :

 

  • J’ai moins (et grâce à une alimentation quasi sans gluten, plus du tout) de maux de ventre
  • Je peux enfin manger à ma faim (ce qui n’était pas le cas lorsque je consommais des produits laitiers) et j’ai ainsi doublé mes quantités de nourriture
  • Malgré cela, je n’ai pas pris un gramme
  • Je suis beaucoup moins fatiguée qu’avant (surtout après manger)
  • Je ne fais quasiment plus de cauchemars (ce qui m’épuisait terriblement)
  • J’ai nettement plus d’énergie
  • Je suis aussi plus endurante, je fais du sport quasiment tous les jours (alors qu’avant il m’était impossible d’aligner 100 mètres à cause de mes maux de ventre)
  • J’ai moins d’acné grâce à l’arrêt des produits laitiers
  • Bref, je vais globalement mieux !

 

Mais j’aimerais relativiser tout cela. Il ne faut pas rêver, le véganisme n’est pas toujours révolutionnaire et il se peut que vous ne constatiez pas forcément de bienfaits (surtout si vous allez déjà bien). Par ailleurs, il est possible d’être vegan et de tout de même mal se nourrir, il existe une multitude d’alimentations végétales différentes, des bonnes comme des mauvaises.

D’autres caractéristiques peuvent aussi rentrer en compte sur notre condition physique et psychique pouvant altérer les bienfaits potentiels du véganisme : stress, gluten, prise de certains médicaments, pratique sportive trop ou pas assez intensive … Si je suis dans une période particulièrement stressante et que je ne pratique pas de sport, je vais me sentir fatiguée, angoissée et je vais mal dormir. Aucun type d’alimentation ne pourra changer ça (même si certains pourront l’aggraver, notamment une alimentation « industrielle »), puisque le souci ne vient pas QUE de l’alimentation.

Oui, le véganisme peut aider à aller mieux, mais il rentre dans un cheminement plus complet. Je prends un exemple un peu bateau mais assez parlant : si je mange vegan mais que j’ai un boulot hyper stressant qui me donne des ulcères … Ce n’est pas le veganisme qu’il faudra remettre en cause !

 

Tout ça pour dire qu’être vegan n’est pas dangereux : nous sommes très nombreux à être en parfaite santé ! En revanche, certains types d’alimentation véganes le sont, mais c’est aussi le cas des régimes omnivores ! Bref, il n’y a pas de vérité absolue, nous sommes tous différents et nous réagissons tous différemment.

Il ne faut donc pas avoir peur, si vous avez envie de devenir vegan, allez-y. Il faut tenter, se planter, ajuster et surtout, s’amuser !

Selon moi, s’il n’y avait qu’une seule chose à retenir, c’est que votre alimentation ne doit pas être source de frustration, ni de mal être. Personnellement, je m’éclate et j’ai la chance de pouvoir (enfin) manger et vivre en accord avec mes valeurs, donc j’en profite !

 

Voilà pour le petit message positif de la journée !

Et vous, que vous inspirent tous ces changements alimentaires ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

31 Comments
  • Elsa (Envie d'une recette végétalienne?)

    18 janvier 2017 at 21 h 11 min Répondre

    Merci pour ce message simple et positif ! 💜

    • Gala

      19 janvier 2017 at 8 h 20 min Répondre

      ❤️❤️❤️

  • Graines de beauté

    18 janvier 2017 at 21 h 23 min Répondre

    Hello, merci pour cet article. J’ai aussi eu le même ressentit que Toi lorsque j’ai vu toutes ces vidéos. Je ne sais pas si tu as vu la  » réponse à enjoyphoenix  » de J’alimente ma santé mais… je ne sais même pas si c’est bien nécessaire d’épiloguer sur cette vidéo 😓😤🙄.
    Belle soirée 😘

    • Gala

      19 janvier 2017 at 8 h 26 min Répondre

      Oui oui je l’ai vue 😓 … C’est à elle que je pensais quand j’ai précisé que « la plupart » des discours étaient bienveillants 😉 ! Je n’ai qu’un mot : affligeant …

  • Olivia

    18 janvier 2017 at 21 h 31 min Répondre

    Merci beaucoup Gala ! Moi aussi cette alimentation (quasi-)vegane me convient très bien, les vidéos que tu évoques nous font douter… et c’est leur instrumentalisation que je redoute, car comme tu le dis le message de départ était simplement leur témoignage personnel qui n’engageait que leurs auteures, mais ce que les gens en feront c’est autre chose.
    Donc merci pour ce billet positif ❤ je me sens moins seule 😉
    Bisous

    • Gala

      19 janvier 2017 at 8 h 31 min Répondre

      Exactement 😕 … J’ai cette crainte que certains renoncent au véganisme par peur de tomber malade 😞 .. Je voulais donc juste rappeler qu’il y a des vegan qui vont bien 😊 ! Bisous 💛

  • Béné

    18 janvier 2017 at 21 h 41 min Répondre

    Je partage ton opinion 🙂 Merci pour ton article.

    • Gala

      19 janvier 2017 at 8 h 33 min Répondre

      De rien, ça m’a fait du bien aussi de l’écrire 🙈❤️

  • Eléonora

    18 janvier 2017 at 22 h 05 min Répondre

    Bonsoir,
    Je ne mange plus de viande depuis bientôt 2 ans et depuis 2 mois mon alimentation est devenue végane (volontairement bien sûr 🙂
    Je n’ai jamais eu d’intolérance ou de maux particuliers quand je mangeais de tout mais depuis que je ne mange plus de viande, je me sens beaucoup plus sereine car en accord avec moi-même et puis je mange beaucoup plus équilibré qu’avant !! Je découvre plein d’aliments que je ne consommais pas et qui sont délicieux. Je ne reviendrai pas en arrière et la seule chose à laquelle je fais attention c’est de prendre de la B12 (aucun signe de carence mais je préfère faire attention).
    Ce qui m’étonne vraiment c’est combien tout le monde s’inquiète des effets d’une alimentation végane alors que régulièrement je me demande comment certaines personnes peuvent manger quotidiennement de façon aussi déséquilibrée !! Je ne vais plus en grande surface mais quand j’y allais pour passer le temps aux caisses je m’amusais à regarder les caddies des gens : des sodas, des gâteaux, des plats préparés, des bonbons, des palettes de viande, de la charcuterie et quasi ni fruits ni légumes … Et ça ça n’a l’air de bouleverser personne !
    Voilà, je termine mon pavé et merci pour ton blog que j’apprécie beaucoup
    Bonne soirée

    • Béné

      19 janvier 2017 at 6 h 11 min Répondre

      Je suis bien d’accord avec toi ! C’est insensé et c’est nous qui nous faisons passer pour des « anormaux ». Je n’ai jamais mangé aussi sain et équilibré que depuis que je suis vegan. Et je me sens en pleine forme !

    • Gala

      19 janvier 2017 at 8 h 36 min Répondre

      « Ce qui m’étonne vraiment c’est combien tout le monde s’inquiète des effets d’une alimentation végane alors que régulièrement je me demande comment certaines personnes peuvent manger quotidiennement de façon aussi déséquilibrée !! » C’est EXACTEMENT CA ! Je fais la même chose quand je me rends dans un supermarché (une fois tous les 36 du mois) et j’hallucine complètement devant les caddies ! Merci pour ton petit mot ❤️

  • Jocelyne

    18 janvier 2017 at 22 h 46 min Répondre

    Heureuse de te lire et de partager tes convictions… je souffre de polyarthrite rhumatoïde évolutive et depuis que je suis végétarienne ma santé se stabilise , les lourds traitements diminuent et je suis bien moins fatiguée. J’ai également supprimé le lait animal et je m’en porte bien.

    • Gala

      19 janvier 2017 at 8 h 37 min Répondre

      Oh je suis ravie pour toi ❤️ ! Le végéta*isme fait parfois des miracles et ça c’est vraiment chouette !!!

  • Georges

    19 janvier 2017 at 14 h 20 min Répondre

    Chère et pure Gala…..je vais aller sans prétention un peu plus loin que vous dont la délicatesse relève pour moi du merveilleux de votre personnalité et de votre tolérance…..pour moi , quelque soient mes éventuels dommages collatéraux de ne plus consommer aucune viande ,je ne puis sous aucun prétexte me résoudre d’y retourner eu
    égard à une plus grande facilité de vie…..maintenant , ma vie n’a plus de sens si je ne défends pas , même au péril de ma vie , la cause des animaux que j’adore et que je veux protéger au péril de ma vie si c’est le lot à payer……en écrivant ceci mes yeux se brouillent car je suis si sensibilisé…..ma vie et ma santé pour apporter un peu d’arguments à leur protection…..la belle affaire !…..nous sommes des êtres qui avons la possibilité physique de s’en passer et morale de savoir pourquoi…..ceux qui s’y refusent ou font machine arrière sont pour moi des petits joueurs égocentristes qui ne voient que leur propre pauvre vie inutile….j’ai une petite Bichon maltaise (Deya) depuis 9 ans…c’est l’amour de toute ma vie et je suis prêt à donner la mienne pour la sauver car elle a un problème cardiaque….le règne des animaux relève du merveilleux et si d’aucuns y sont insensibles….qu’ils se gavent de viande et qu’ils en crèvent….je suis désolé d’être aussi excessif mais je suis 2000% sincère….merci encore chère Gala …vous êtes formidable…georges

    • Gala

      19 janvier 2017 at 20 h 40 min Répondre

      Merci beaucoup, vos mots me font chaud au coeur 😊 ! Je comprends tout à fait votre point de vue, ayant moi même été convaincue par le discours de nombreux médecins que ce régime était dangereux et que j’allais perdre mes cheveux et mes dents à 20 ans car je ne mangeais pas de viande (en revanche, la différence notable est que je ne souffrais pas physiquement). J’avais peur mais j’étais pourtant incapable d’en manger (au passage, ces i***** ne m’ont jamais parlé de B12, la seule chose qui était vraiment importante, bref, là n’est pas le sujet !). Je comprends que l’on puisse réagir différemment, même si je préfèrerais bien évidemment que l’on laisse ENFIN les animaux tranquilles ! Et je me dis que ce n’est pas une fatalité … Un jour nous aurons gain de cause, il faut y croire 😊 !
      Et plein de bisous à Deya !!!

  • Valerie LEMIERE

    19 janvier 2017 at 14 h 30 min Répondre

    Merci de partager -argumenter positivement sans porter jugement.
    J’ai cheminé et suis devenue flexitarienne et maintenant végétarienne, l’alimentation vegan me passionne/questionne mais inquiéte mon époux qui lui est resté carnivore . Je leur fait partager-goûter mes repas et leur ouvre leur esprit ainsi qu’a ma famille.
    Voilà et merci a toutes cela me renforce dans mes choix ou je me sens bien en forme et en respect avec moi et la nature.

  • Claire

    19 janvier 2017 at 16 h 46 min Répondre

    Bonjour, c’est la 1ere fois que je découvre ton blog dans lequel tu évoques ton mode de vie « vegan » et je dois avouer que c’est bien le 1er discours où la personne vegan ne parle pas du motif très récurrent de « je suis horrifiée par les souffrances animales = je suis devenue vegan ». Tu vois ce que je veux dire ?
    Perso, je suis « omnivore », mais je consomme local, artisanal, bio. Pour des raisons de santé mais aussi de conviction intime, j’aime savoir à qui j’achète mon miel, mes oeufs, mon lait.
    Ca ne veut pas dire que je suis fermée à tout le reste : j’ai découvert les jus végétaux (amande et soja, mes préférés).
    Et depuis toute petite, je suis extrêmement sensible à la cause animale (industrialisation, cobayes, fourrure) et totalement dévouée au bien-être animal.

    En résumé, je te remercie d’expliquer en douceur et sans discours « extrémiste » ton mode de vie. Ca allège grandement le sujet qui a tendance à devenir « à la mode » pour certains, or c’est un mode de vie comme un autre.

    • Emma

      14 avril 2017 at 21 h 22 min Répondre

      Ben non si tu les manges t’es pas entièrement dévouée à leur bien-être. Pardon si ça te semble abrupt, mais à un moment il faut dire ce qui est, il y a des évidences qui sautent aux yeux. Je te conseille la lecture de « La fin des bêtes » de Catherine Rémy, une sociologue (non végane à ma connaissance, donc pas « prosélyte », je te vois venir…) qui à travers une enquête (de grande qualité, louée par la communauté scientifique) montre parfaitement la violence inhérente au processus d’abattage, pour les bêtes comme pour les hommes, dans une moindre mesure. Les normes de « bien-être » (si on peut l’appeler ainsi) càd étourdissement avant saignée sont clairement rarement correctement respectées. Et pour info, elle n’a pas enquêté dans des abattoirs industriels uniquement, mais aussi dans un petit abattoir. Donc même si ton poulet a connu une mort locale (sic) il y a de grandes chances que ça se passe comme elle dit, et crois-moi, la lecture du bouquin est difficile.

      Par ailleurs, le blog de Gala est lui aussi d’une grande qualité et je l’en félicite, si je peux me permettre. Elle est en effet d’une grande pédagogie, et dieu sait que c’est difficile. Il me semble qu’elle parle beaucoup de la cause animale, au contraire de ce que tu dis. Et non, le mode de vie végane est un engagement politique de boycott (et une obligation morale aux yeux de beaucoup), et non pas un « choix de vie », une « mode bien-être » ou que sais-je. Il existe beaucoup de vegans « bienveillants » et doux comme Gala, mais je tiens à rappeler que ce n’est pas une obligation, surtout quand on pense que la production de viande est immorale et doit être stoppée. S’il est positif pour moi adopter la bienveillance, c’est surtout par pragmatisme, impératifs de la vie en société, et pédagogie, pas par obligation morale (est-on bienveillant avec les homophobes ou les racistes ?)
      Les gens qui mangent de la viande sont respectables, la production et la consommation de viande non. Dire cela et lutter contre (de manière politique plus que par la conversion des esprits à mon sens) me semble indispensable. Ce n’est pas être extrémiste, c’est être radical. En effet, avoir une morale, c’est radical, ça ne souffre ni compromis, ni exceptions.

  • Iza

    20 janvier 2017 at 13 h 18 min Répondre

    Je suis végane depuis… combien d’années déjà ? Sais plus. Et je mange bio. Tout autour de moi, des tas de gens ont des problèmes de santé, tombent malades en hiver, j’en passe et des meilleures. Depuis que je ne mange plus de produits d’origine animale, je ne suis *ja-mais* tombée malade. Un jour, une fois, j’ai cru sentir venir une sinusite, je me suis traitée à l’huile essentielle d’arbre à thé et le soir même, c’était passé. « Avant », je traînais des affections ORL pendant des mois, même en été, j’étais aphone chaque hiver, j’avais sans cesse des maux de tête. Depuis, plus rien. Et je n’ai aucun regret parce que je mange des choses bonnes, éthiques et qui me font plaisir 🙂

  • Yasmine

    20 janvier 2017 at 18 h 22 min Répondre

    Superbe article : il fait du bien…Merci !

  • Malaury

    21 janvier 2017 at 11 h 53 min Répondre

    En effet tout est une question d’équilibre et de tolérance personnelle, quel que soit le mode alimentaire choisi.
    Il y a aussi des pratiques à améliorer ou éviter de manière générale (je pense à la préparation des légumineuses) ou de manière individuelle (mauvaises combinaisons alimentaires par exemple, pour les digestions difficiles).

    Quoi qu’il en soit, le végétalisme bien conduit a été prouvé comme tout à fait viable et même bénéfique pour la santé. Il n’est certes pas très facile de trouver ce qui cloche chez nous lorsque c’est le cas, mais il convient de chercher, tâtonner, tester, s’informer judicieusement.. et se faire aider au besoin par un professionnel avisé.

    Merci pour ce message important Gala !

  • Cindy

    22 janvier 2017 at 20 h 10 min Répondre

    Pour la plupart ,je pense que c’était un effet de mode ! Maintenant , elle vont passer à autre chose ! Franchement pour rien au monde je ne remangerai de produit animaux ! Super ton article !

    • Béné

      22 janvier 2017 at 20 h 54 min Répondre

      D’accord avec toi. Quelques personnes de mon entourage pensent que j’ai adopté ce régime pour suivre la « mode » et que ça me « passera ». Ils n’ont vraiment rien compris à ma démarche ! :-s

  • june

    23 janvier 2017 at 11 h 19 min Répondre

    Merci pour ce beau message ♡ Ça me réconforte aussi, aillant passé le cap du véganisme récemment. Pleins de bisous, d’amour et de tolérance ♡

  • Caroline

    23 janvier 2017 at 13 h 35 min Répondre

    Merci pour cet article bienveillant et rassurant 🙂
    De mon côté aussi le végétalisme a fait disparaître des problèmes de santé que je traînais depuis l’enfance (adieu eczéma !) et je suis convaincue que l’important est de trouver son propre équilibre alimentaire, d’apprendre à bien se connaître.
    Je regrette que certaines de ces vidéos puissent être interprétées comme des messages alarmistes… et ainsi faire peur à des personnes tentées par le végétalisme. J’espère qu’elles entendront aussi la voix des « véganes qui vont bien » ! (En tout cas, je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à observer le contenu des paniers à la caisse des supermarchés 😉 )

  • Anéliz

    24 janvier 2017 at 10 h 45 min Répondre

    Ton article est très juste! Nous sommes tous différents et évidemment tous les « régimes » alimentaires ne conviennent pas à tous mais pourquoi ne pas tester ce que dont nous avons envie et simplement écouter ce que notre corps en dit ?
    L’alimentation est aussi très liée à l’émotionnel et DIeu sait si l’émotionnel a un impact fort sur notre santé. Bref! Tout ça pour dire que je suis totalement d’accord avec toi et je te remercie pour cet article mesuré et plein de bon sens 🙂

  • Lou

    10 février 2017 at 18 h 56 min Répondre

    Coucou,
    Après la lecture de ton article je ne peux que me sentir concernée,moi même étant végétarienne depuis mes 12ans suis végétalienne depuis environ 3ans..j’ai profité de mon passage au sans-gluten (pour raisons de santé) pour passer également au végétalisme, à 100% pour la cause animale ! Je suis totalement convaincu de mon choix question éthique mais sur le plan santé il faut avouer que je suis un « mauvais exemple »,j’ai le système digestif très sensible,l’arrêt du gluten m’a quand meme bien soulagé mais quand je vois les « conseils » nutritionnels concernant la consommation de légumineuses c’est impossible pour moi : je les digère très mal donc je ne peux qu’en consommer de temps en temps.Je me sens coincée car j’ai eu de gros soucis de santé,et je ne sais plus à qui en parler car bien sur si je vais en parler au gastro-entérologue m’ayant suivit il va me conseiller de réintroduire les produits animaux,ma naturopathe ma l’avait également conseillé..de plus j’ai des périodes de grosses grosses faim,des fringales après un repas par exemple,et toujours faim même si ça j’ai réussi à réguler un peu.Je n’ai pas un peau géniale ni une énergie de fou…Il y a aussi le côté écologique car les produits sans gluten sont industriels et très emballés..loin du zéro déchet !! Voila désolée pour le « pavé » mais si quelqu’un est dans le même cas que moi ou à des conseils je suis preneuse ! Veganement votre 🙂

    • Emma

      14 avril 2017 at 21 h 32 min Répondre

      Salut Lou ! Passant par là par hasard, je suis tombée sur ton commentaire. Je me suis dit qu’il n’est pas forcément nécessaire de manger beaucoup de légumineuses, personnellement j’ai aussi le système digestif fragile et je n’en mange pas si souvent. Il existe d’autres sources de protéines dites complètes (en grandes quantités, tous les aliments contiennent des protéines « complètes » mais pas dans les mêmes quantités) que l’association légumineuse céréale, obsolète il me semble ! Parmi ces sources (sans gluten !) : le quinoa, l’amarante, le soja, le sarrasin, le lupin. Bon peut-être pas le soja en graine, mais en protéines texturées, en flocons, en tofus divers et variés… ? (je ne sais pas peut-être que je dis une bêtise). Pour la satiété, se bourrer de riz, de sarrasin, de quinoa, ou d’amarante est peut-être LA solution ? 🙂

  • Noémi

    4 août 2017 at 23 h 23 min Répondre

    Top ton blog, merci de parler librement des tests sur les animaux, c’est inacceptable et l’ignorance des gens sur le sujet me rend dingue, la mienne en premier avant de m’intéresser aux cosmétiques maisons suite à des démangeaisons capillaires (tjs non résolues).

    Soutiens moral !

  • Melody - In love with food and vegan

    3 octobre 2017 at 16 h 51 min Répondre

    Les personnes adoptant un « régime » vegan sont souvent en bien meilleure santé que ceux qui mangent « normalement ». Pourquoi les gens ont temps de jugements…

  • bisous

    2 janvier 2018 at 13 h 48 min Répondre

    Bonjour, c’était pour savoir comment fais-tu pour l’idoe ?

Post a Comment