Gala's blog | Prendre du temps pour soi : pourquoi et comment ?
13470
post-template-default,single,single-post,postid-13470,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Prendre du temps pour soi : pourquoi et comment ?

Préparez-vous une tisane et installez-vous confortablement au fond de votre canapé, c’est dimanche et aujourd’hui, on va prendre du temps pour soi ! Parce que l’on peut très facilement tomber dans une routine dans laquelle on s’oublie et où notre vie nous échappe. C’est si difficile dans nos vies à 200 à l’heure, de prendre du temps pour soi : se poser et se recentrer, faire des choses qui nous plaisent et qui nous procurent du plaisir. Et pourtant, c’est tellement important ! C’est la clé de notre épanouissement et de notre bien-être, tant physique que psychique.

Ce billet est un peu fourre-tout. En le rédigeant, je m’inspire notamment de ma propre situation mais aussi des problèmes rencontrés par mon entourage.

 

Apprendre à s’écouter

 

Combien de fois je ne me suis pas écoutée ? Je ne les compte même plus ! Le mois dernier n’a pas été des plus simple pour moi et j’ai – encore une fois – appris à la dure l’importance d’écouter les signaux que mon corps m’envoie. Quand il dit stop, c’est stop. Peu importe que l’on insiste et que l’on force, c’est notre corps qui finira toujours par gagner. Le corps est le reflet de notre esprit, il est là pour nous guider quand on va dans la mauvaise direction. Il nous rappelle à l’ordre lorsque l’on se maltraite un peu trop et que l’on s’oublie.

 

  • On peut vite se perdre dans le travail, je le vois tellement autour de moi. Que le travail se passe mal et qu’on se détruise le moral et la santé ou que l’on se mine car on n’arrive pas à en trouver, le travail est bien souvent au centre de toutes nos attentions. C’est pour cette raison qu’il faut fixer des limites et apprendre à s’en détacher. Pour ça, il faut se créer un cocon autour du travail : apprendre à ne pas en faire sa seule source de plaisir ou au contraire, parer au stress engendré par celui-ci par de nombreuses activités qui permettent de décompresser.
  • On peut vite se perdre dans des relations toxiques, qu’elles soient amoureuses ou amicales, les relations toxiques sont des pièges dont il est difficile de se défaire. Elles peuvent être dévastatrices, il est important d’apprendre à les reconnaître (sans devenir parano non plus) pour les fuir et se préserver. Personnellement, je suis souvent ma première intuition sur les gens que je rencontre, ce que je ressens (malaise, gêne ou au contraire bien-être …) me guide sur la relation qui va suivre avec ces personnes. Je n’ai pas envie de dépenser inutilement de l’énergie dans des relations qui vont me nuire plutôt que de me tirer vers le haut.

 

Fatigue, stress intense, angoisses, attaques de paniques, insomnies, mal-être général, nausées, migraines, perte de motivation, problèmes de concentration (la liste n’est pas exhaustive) … Sont autant de symptômes qui peuvent indiquer que votre corps n’en peut plus ! Reconnaître les signaux envoyés par notre corps n’est pas toujours évident. Pour commencer, on n’a pas toujours envie de les écouter. On n’a pas forcément envie de procéder à certains changements, l’inconnu fait affreusement peur et on préfère rester inconfortablement installé dans une routine, aussi toxique soit-elle. On a parfois l’impression que certaines situations sont insurmontables, alors qu’en réalité, il y a toujours des solutions. La première chose à faire selon moi et qui n’engendre pas de changements douloureux ou qui soient terrifiants est de prendre du temps pour soi.

 

Prendre du temps pour soi

 

Prendre du temps pour soi n’est absolument pas égoïste. Il n’y a AUCUNE RAISON de culpabiliser de penser à soi et de cultiver son bien-être. Pour ceux qui culpabiliseraient tout de même, dites-vous bien une chose : c’est vital et primordial pour être au mieux avec son entourage par la suite.

  • Prendre du temps pour soi, c’est avant tout apprendre à déconnecter du travail : que l’on soit salarié ou freelance, il est parfois très compliqué de déconnecter du travail. J’ai appris (du moins j’essaie) à me dire que ce n’était « que » du travail. J’essaie aussi de catégoriser : il y a un temps pour tout. Pour ma part, la journée en semaine c’est travail, en soirée et le week-end, c’est repos et temps pour moi. J’essaie du mieux que je peux de ne pas penser au travail lorsque le temps ne s’y prête pas parce que j’ai tendance à vite retomber dedans et je sais que ce n’est pas sain (du moins pour moi). Même si mon travail me passionne et qu’il est d’une certaine façon une source de plaisir, il ne doit pour autant pas prendre toute la place dans ma vie. 
  • Prendre du temps pour soi c’est faire des choses qui nous procurent du plaisir : parce qu’une vie sans plaisir, c’est tellement triste ! Autant la remplir le plus possible de choses que l’on apprécie non ? Photo, dessin, peinture, musique, rando, sport, lecture et pourquoi pas le bilboquet si ça nous plait ! J’essaie de faire cela au minimum une fois par jour et je varie les sources de plaisir autant que possible.
  • Prendre du temps pour soi c’est aussi apprendre à faire des choses qui nous plaisent à nous, et rien qu’à nous : je partage énormément de choses avec mon compagnon (on a beaucoup de passions communes), mais j’ai aussi besoin de faire certaines choses toute seule. J’ai besoin d’avoir mes temps à moi, comme avec le blog ou le Pilates. J’ai appris il y a peu à faire des choses qui me procurent du plaisir et à les faire seule. Ce sont des moments que j’affectionne particulièrement parce que j’en apprends plus sur moi-même, j’apprends surtout à me faire confiance, à compter sur moi-même et ça n’a pas de prix !
  • Prendre du temps pour soi, c’est le partage avec les autres : parce que le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé. Prendre du temps pour soi, ça passe aussi par les moments partagés avec sa famille, ses amis et par de nouvelles rencontres (qui sont toujours – du moins souvent – enrichissantes). J’essaie de voir mes amis le + possible et de toujours rencontrer de nouvelles personnes, je suis avide de ces moments passés en communauté : concerts, vacances, soirées, repas de famille …

 

J’ai aussi appris à arrêter de vouloir être parfaite en permanence. Je réalise à quel point j’ai du mal à être fière de ce que je fais, il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Sauf que la perfection n’existe pas, que le mieux est l’ennemi du bien et que sans prétention, il faut apprendre à aimer ce que l’on fait et à en être fier. On a tendance à toujours remarquer nos défauts plutôt que nos qualités, de nous focaliser sur le négatif plutôt que sur le positif. Pourtant, c’est important de cultiver l’estime de soi, c’est comme ça qu’on avance ! 

 

  • Et si l’on inscrivait quotidiennement dans son agenda, une chose que l’on a réalisée dans la journée et dont on est particulièrement fier ?
  • Et si on réalisait au moins une fois par jour une activité qui nous procure du plaisir et qui nous fait du bien ?

 

A vous, qu’allez-vous faire qui vous fasse du bien aujourd’hui ?

Pour ma part, je pars en rando avec mon chéri et mes amis, il n’y a rien que j’affectionne plus que la nature !

 

♥ Pour me suivre au quotidien, abonnez-vous à mon compte Instagram ♥

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

7 Comments
  • Lisa

    15 octobre 2017 at 13 h 45 min Répondre

    Merci beaucoup pour tes précieux conseils ! 🙂

    Des bisous, Lisa

  • Valerie

    15 octobre 2017 at 19 h 23 min Répondre

    Un jours aussi je me suis réveillée de mon quotidien et maintenant quoi qu il se passe je prend du temps pour moi a travers le sport ou j ai rencontré de nouvelles personnes avec la même démarche que moi mais aussi à travers une balade en amoureux ou un temps de repas conviviale en famille.
    Alors oui merci pour ces échanges dans ton chemin de vie qui raisonne en moi à ma manière.

  • Marie E.

    16 octobre 2017 at 7 h 42 min Répondre

    Un article qui fait du bien, surtout dès le lundi matin. Il me pousse à noter quelques trucs que j’aimerai faire pour moi, pour prendre soin de moi. Et ça commence dès maintenant avec une petite séance de yoga, un masque visage et un masque huile de coco dans mes cheveux. Je ne prends jamais le temps pour moi, je dois vraiment travailler là-dessus.
    Depuis 2 mois, j’écris dans mon bullet journal 3 choses que j’ai fait chaque jour, dont je suis contente ou fière. Ca me permet de me rendre compte des choses et de garder une trace en quelques sortes.
    J’espère que cette randonnée t’a fait le plus grand bien ce week-end. Hier, j’ai aussi profité du beau temps pour aller respirer l’air marin, ça m’a fait le plus grand bien. Et je suis fière de l’avoir fait, car il y a encore quelques temps, je n’aurais pas pris le temps de le faire en culpabilisant de ne pas travailler sur mes cours… Petit à petit, j’essaie d’installer de meilleures habitudes.
    Belle semaine. A bientôt,

  • Melodie

    17 octobre 2017 at 9 h 14 min Répondre

    Super article, comme toujours Gala!
    Personnellement j’ai appris à prendre du temps pour moi à peu près en Janvier dernier en fait, et je dois dire que je m’en veux d’avoir été aussi négligente de mon propre bien être pendant si longtemps. En ce qui me concerne et comme tu le mentionne, le travail à été la plus grande source de problèmes pour moi. Y penser tout le temps avec avec tellement d’anxiété qu’il était impossible de faire autre chose et d’arrêter d’y penser. C’est de l’histoire ancienne aujourd’hui pour moi!
    Désormais Je suis chaque jour un peu plus heureuse en pensant davantage à moi et à mon bien être, et j’estime qu’aujourd’hui j’arrive, même inconsciemment, à prendre du temps pour moi au moins une fois chaque jour.
    C’est une sacrée réussite pour moi et je suis ravie du chemin parcouru qui à pris du temps certes mais dont je savoure aujourd’hui les résultats! xo
    Melodie
    http://happymelodie.com/

  • serine

    19 octobre 2017 at 16 h 22 min Répondre

    Bonsoir,
    Merci pour cet article et ses conseils, il est très intéressant !

  • Clea

    8 novembre 2017 at 15 h 20 min Répondre

    Je trouve que tu as tellement raison !
    Sur le mur de ma chambre, j’ai un grand panneau de liste de « Choses à faire si ça ne va pas ». Et à chaque fois que je déprime, ou même seulement comme ça au cours de la semaine, j’essaye d’en faire une au hasard. Aller à un cours d’effeuillage burlesque, prendre une heure pour dessiner, tester les cabines de flottaison, essayer de faire du skate. Bref, tout ce qui peut sortir du quotidien, déconnecter et faire du bien.

    J’ai aussi un carnet où j’essaye de noter tous les jours au moins trois choses positives qui se sont passées dans la journée. La gratitude et le temps pour soi, je pense que ça se cultive <3

  • Melody - In love with food and vegan

    17 novembre 2017 at 15 h 52 min Répondre

    Il y a encore quelques mois je ne comprenais pas vraiment l’engouement du « développement personnel ».
    Jusqu’au jour où j’ai lu le livre « Miracle Morning » (d’Hal Elrod).
    Depuis, je vois vraiment les choses différemment. J’ai compris qu’il était plus que nécessaire de s’épanouir et d’être fière de chaque petits progrès et avancé que nous faisons.
    Évidemment ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais j’ai déjà noté de gros progrès ! Et j’adore prendre du temps pour moi. Comme me détendre dans la salle de bain en me massant le visage avec des huiles et en écoutant de la musique ! (simple, mais ça détend beaucoup hihi)
    Merci pour cet article Gala et gros bisous !!!
    Melody ♡

    (du blog >> https://inlovewithfoodandvegan.com/ << je suis une blogueuse débutante hihi. Tu peux aller y faire un tour et peux être me donner ton avis si tu veux ;).
    Je partage des conseils à propos de l'acné et des posts lifestyle MAIS AUSSI des recettes saines pour être bien dans son corps et avoir une belle peau (recette-vegan-sans gluten-paleo-ig bas…).
    Je ne suis pas une pro mais je m’amuse 😉

Post a Comment