Gala's blog | Running : Pourquoi je cours sur la pointe des pieds
10550
post-template-default,single,single-post,postid-10550,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Running : Pourquoi je cours sur la pointe des pieds

On pourrait croire que l’on sait tous courir correctement … Malheureusement, c’est loin d’être le cas. Aujourd’hui, nous avons des baskets ultra performantes qui sont censées nous protéger du moindre choc. Pourtant, elles nous ont complètement désappris à courir et sur le long terme, cela peut nous causer bien des maux.

Je suis loin d’être une experte, je cours depuis à peine un an. Mais je me suis rendue compte il y a peu que finalement, je ne courais pas correctement. Et lorsque je regarde les autres runneurs, je réalise qu’il y en a peu qui courent de la bonne façon. Voilà pourquoi je trouvais pertinent de partager cette petite astuce avec vous.

brooks-running-1

 

La prise d’appui par l’avant du pied

 

L’intitulé de mon article est légèrement erroné ! En fait, il ne s’agit pas de courir sur la pointe des pieds mais d’attaquer le sol par les deux tiers avant du pied. En général, on a tendance à le faire par le talon (notamment à cause des chaussures possédant des amortis).

Malheureusement, ces amortis ne sont pas réellement efficaces et les conséquences ne sont pas négligeables. Lorsque l’on attaque le sol par le talon, le choc est très important. Celui-ci se diffuse dans tout le corps (de bas en haut) et abîme les articulations ce qui peut provoquer, à long terme, des blessures importantes.

Voici une vidéo qui explique parfaitement pourquoi et comment courir sur les 2/3 avant du pied :

 

Quels sont les bénéfices de la course minimaliste ?

 

Bien sûr, je ne peux pas me rendre compte des effets bénéfiques de la prise d’appui par l’avant du pied sur les blessures causées à long terme. Je ne cours que depuis un an … En revanche, j’ai remarqué que j’ai beaucoup moins mal en courant de cette façon lorsque je souffre au pied ou au genou* plutôt qu’en attaquant par le talon. En effet, il n’y a quasiment pas de choc, et ça change tout.

*Malgré tout, il est déconseillé de courir lorsque vous avec une blessure (faites ce que je dis et pas ce que je fais !).

Ce que j’ai pu constater, à mon grand plaisir, c’est que je suis bien plus endurante avec ce type de foulée ! Je fatigue bien moins vite, je peux courir de plus longues distances et c’est très appréciable.

En revanche, et c’est le plus important : il ne faut surtout pas s’y mettre du jour au lendemain. Vous allez le sentir tout de suite. La course avec prise d’appui par l’avant du pied fait travailler les muscles différemment de la prise talon. En effet, vous allez vous rendre compte à quel point vous sollicitiez peu vos mollets ! Il faut donc y aller très très très progressivement. Sinon, ça fait mal. La première fois que j’ai parcouru 7km sur l’avant du pied, je m’en souviens encore. J’ai eu d’énormes courbatures pendant mon run et ensuite pendant 4 jours …

Et sinon, on peut aussi courir comme Phoebe !

 

Et vous, quel type de foulée avez-vous adoptée ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

9 Comments
  • Manon

    7 juillet 2016 at 9 h 19 min Répondre

    Je me souviens que petite je courrais naturellement en m’appuyant sur l’avant des pieds, et justement j’ai du apprendre à ne plus le faire parce que ça semblait bizarre à tout le monde. Ce n’est pas le premier article que je lis disant que finalement ce que je faisais naturellement était mieux !

  • Audrey

    7 juillet 2016 at 14 h 06 min Répondre

    Je cours également comme ça, avec l’avant des pieds plutôt que par les talons, et je confirme, les mollets travaillent bien!^^

    Bisous 🙂

  • Carole

    7 juillet 2016 at 15 h 32 min Répondre

    Je cours depuis pas mal de temps avec un marathon en 2010, suivi d’une série de blessures (tendinites à répétition) dont je ne sortais plus.
    J’ai évidemment réformé mon alimentation (abandon déjà de ma surdose quotidienne de produits laitiers, puis éviction du gluten…) mais ça n’était pas suffisant. C’est là que j’ai découvert la course minimaliste… au début j’ai changé progressivement ma foulée avec mes anciennes chaussures de « drag queen « ( celles avec un grooos drop !) et puis j’ai acheté des minimalistes et depuis, je n’ai plus eu aucune blessure…
    Comme tu l’as souligné, il faut changer progressivement, surtout pour les « anciens coureurs » dont les muscles et les tendons sont habitués de longue date au talonnage avec un l’amorti anti naturel des chaussures dédiées mais après, c’est « que du bonheur »..
    Et personnellement, ça m’a fait réfléchir à tous ces artifices dont on use au quotidien, après tout, nos ancêtres n’avaient pas des chaussures à drop de 10mm pour cavaler derrière (ou devant !) un mammouth…
    Et puis tout ça s’est mélangé à un ensemble de réflexions sur le minimalisme (et le véganisme !) dans ma consommation, mais ça c’est un autre débat !
    Merci pour tes articles que je trouve toujours passionnats !

  • Pauline

    10 juillet 2016 at 15 h 31 min Répondre

    Coucou ma Gala !
    J’ai lu ton article avec attention et j’ai décidé de tester cet aprem pendant ma séance de running courte. Je me disais, « pwah, sur 15 minutes, ça devrait aller ! »
    Verdict : c’est beaucoup plus agréable pour moi que le déroulé par l’arrière du pied, mais vingt dieux ce que ça fait travailler les mollets ! Au bout d’1,5km j’avais les jambes en plomb (et des points de côté, mais je ne sais pas si c’est lié à ça ou au fait que j’ai couru un peu trop vite après mon déjeuner :P). Cela dit, après ma douche et mes étirements, aucune douleur à la cheville ou au pied à signaler, ce qui pour moi est exceptionnel ! Je vais donc tâcher de faire ça plus souvent !
    Merci aussi pour ton petit mot sur les chaussures de course, il me permet de relativiser parce que depuis que j’ai acheté mes baskets tout petit prix, tout le monde n’a de cesse de me dire que je vais me tuer avec et que je devrais « investir » dans de meilleurs chaussures. Je suis évidemment bien d’accord : elles sont pas parfaites, mes petites baskets, mais malheureusement je n’ai vraiiiment pas le budget pour les baskets de qualité qui coûtent quand même la peau des fesses. Je me suis lancée dans le running parce que c’était le sport le moins coûteux, pas pour mettre 80€ minimum dans une paire de chaussures avant même de savoir si je vais persévérer dans ma pratique ! J’ose espérer que je ne vais donc pas me faire de dommage permanent, je pense qu’avec cette technique de course ça ira déjà beaucoup mieux. Et surtout, je m’écoute, et si ça fait mal, j’arrête 🙂
    Bisous ! ♥

  • Iza

    12 juillet 2016 at 15 h 58 min Répondre

    Oh, eh bien je cours correctement, alors – je pensais que j’avais tort, mais comme je me sentais bien comme ça, je n’avais pas envie de changer de toute manière 🙂

  • voyage Cambodge

    21 juillet 2016 at 4 h 42 min Répondre

    Petite je courais beaucoup ; maintenant cela fait des annees que je n’ai pas remis des chaussures de courses !
    Peut etre qu’avec votre article, je vais – enfin – m’y remettre

  • Mathilde's Closet

    5 août 2016 at 0 h 09 min Répondre

    Merci pour ces informations !
    Je ne cours plus depuis trois ans, je trouve ça trop dangereux mais effectivement, c’est parce que je ne cours pas bien.

    Mathilde’s Closet

  • Lili

    11 octobre 2016 at 11 h 12 min Répondre

    Article très intéressant, ça fait des années que je cours de la mauvaise manière. Heureusement jamais de blessures mais des quadriceps de patineuse :/. Une question : quelles chaussures doit-on acheter pour quand on veut adopter cette foulée minimaliste ?

  • The Flonicles

    22 octobre 2016 at 20 h 33 min Répondre

    J’avais partagé une info similaire (on disait de poser le milieu du pied et surtout pas le talon) et des gens m’ont corrigée en disant qu’il fallait poser le talon en premier. Effectivement on arrive plus vite à la performance mais le corps est en déséquilibre entre autre désavantages, mais bon les gens ne voient que la performance, pour pouvoir les partager sur Facebook via leurs applis etc 😉

Post a Comment