Gala's blog | Stop à l’homophobie (par pitié !)
13144
post-template-default,single,single-post,postid-13144,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Stop à l’homophobie (par pitié !)

La première fois que j’ai vu passer un article sur la purge des homosexuels en Tchétchénie, j’ai cru à une blague (de mauvais goût, je vous l’accorde). J’ai vérifié à plusieurs reprises s’il ne s’agissait pas d’un billet du Gorafi ou de NordPresse. Ca me semblait tellement absurde … Et puis je me suis souvenue : en fait, c’est le monde dans lequel on vit.

Crédit photo : Sans un bruit

 

L’homosexualité en France

 

Les tchétchènes, des barbares ? Oui, c’est certain. Mais notre société ne vaut pas beaucoup mieux. Le camps de concentration tchétchène n’est que l’aboutissement (dramatique) d’une pensée ancrée dans nos sociétés. Que certains s’évertuent à entretenir.

Bien sûr, je suis horrifiée par ce qui se passe en Tchétchénie. Que des personne soient persécutées pour leur orientation sexuelle est une abomination. Quand je lis que l’on demande aux parents tchétchènes de tuer leurs enfants présumés homosexuels, je n’ai plus les mots.

Mais je tiens tout de même à rappeler qu’en France, si l’on ne va pas aussi loin, nous sommes bien souvent très violents à notre façon. Certains se battent pour empêcher la communauté LGBTI d’avoir accès aux mêmes droits que les hétéros. On a encore besoin d’assos comme Le Refuge parce que certains parents rejettent leur progéniture gay. On meurt aussi de l’homosexualité en France : le taux de suicide dans la communauté LGBTI est 4 fois plus élevée que chez les hétéros*. Dans notre société, on tue indirectement, mais on tue quand même. Une société où tout est conventionné et dans laquelle il est terriblement difficile d’être différent. Où il est compliqué de revendiquer, de chérir et d’assumer cette « différence ». Une « différence » qui n’en est pas réellement une. On a simplement décrété que c’était anormal alors qu’il n’y a rien de plus naturel et de plus banal que l’homosexualité.

J’en ai plus que marre que les gens n’aient pas le droit de vivre librement leur sexualité. Une sexualité que l’on essaie à tout prix d’encadrer, bien que cela fasse au final souffrir tout le monde. Une femme qui la vit librement sera traitée de salope. Un homme qui souhaite la partager avec un autre homme, c’est une tapette, une pédale, une fiotte. Une femme avec une autre femme, c’est excitant un temps et puis finalement, ce n’est ni plus ni moins qu’une lesbich, brouteuse de gazon, féministe de surcroit.

C’est joli la sexualité stigmatisée. La sexualité encadrée. La sexualité formatée.

*Selon une enquête de L’INPES menée par Beck F., Firdion J.-M., Legleye S., Schiltz M.-A : « Les minorités sexuelles face au risque suicidaire. Acquis des sciences sociales et Perspectives ».

 

Stop à l’homophobie !

 

Dans ce contexte, je n’ai pas supporté de voir l’un des chroniqueurs du show TPMP se faire outer en direct il y a quelques mois. A-t-on déjà eu besoin de préciser que certains chroniqueurs étaient hétéros ? Non. Alors pourquoi se sentir obligé de rétablir la vérité quant aux orientations homo/bisexuelles de l’un d’entre eux ? J’ai été incroyablement gênée lorsque j’ai visionné le petit sketch outrageusement homophobe de Cyril Hanouna. Je ne suis pas là pour juger ou pour dire si oui ou non on doit aimer, regarder TPMP, ce ne sont pas mes affaires. Que l’on trouve cela drôle (ou pas) n’est pas le problème (personnellement je n’ai pas esquissé l’ombre d’un sourire). Ce qui m’a posé souci, c’est le fait que Cyril Hanouna contacte ces personnes parce qu’elles sont gays. Et parce qu’elles sont gays, il se permet de les imiter avec ce qu’il estime être des caractéristiques spécifiques à cette communauté : voix de fillette et démarche chaloupée. Il n’y a aucun respect de la vie privée, les voix ne sont pas cachées et le but de la manoeuvre est de faire rire en humiliant les interlocuteurs en leur faisant tenir des propos sexuels grossiers. La question que je me pose est la suivante : pourquoi contacter des gays ? Les hétéros aussi ont une vie sexuelle si je ne m’abuse ! Que l’on trouve, ou non, cette séquence hilarante n’est pas le propos et n’enlève rien au caractère stigmatisant et homophobe de celle-ci selon moi.

Dans ce climat un peu hostile, j’ai été agréablement surprise de l’indignation qu’a suscité cette séquence ces dernières semaines. Je ne peux m’empêcher de me demander si les gens ne détestent pas plus Hanouna qu’ils n’ont de réelle considération pour la cause LGBT. C’aurait été quelqu’un d’autre, je ne suis pas sûre que cela aurait fait autant de bruit. Mais puisque j’essaie toujours de voir le côté positif, je me dis qu’au moins, on en parle. Et pour une fois, le sujet fédère !

Depuis ce début de mois d’avril, j’ai aussi constaté une certaine mobilisation sur internet contre l’horreur tchétchène (il faut dire que je ne lis que les médias alternatifs et que je suis beaucoup d’assos). Je pense donc malgré tout que ça va dans le bon sens. Il y a encore du boulot, c’est certain, mais on va y arriver ! Un jour, chacun pourra vivre comme il l’entend sans avoir de compte à rendre à personne, j’y crois …

Parce que dans tout ça, ce que je trouve le plus effroyable, c’est que certains aient des comptes à rendre au monde entier sur leur orientation sexuelle. Alors que dans le fond, celle-ci ne regarde absolument personne ! Personne ne devrait avoir de droit de regard sur notre façon d’aimer. Personne ! Je ne dis pas que les homo/bi etc doivent se cacher, loin de là, simplement qu’ils n’ont pas à se justifier à ce sujet. Et nous ne sommes personne pour les juger, pour leur dire ce qu’ils sont ou ce qu’ils doivent faire.

 

Voici une petite compilation des vidéos et articles que j’ai pu lire et visionner récemment sur la cause LGBT et que j’ai envie de partager avec vous :

 

Sans un bruit de Maxime Grandjean

Le court métrage « Sans un bruit » de Maxime Grandjean qui dénonce l’horreur des camps tchétchènes et qui nous rappelle que rien n’est acquis en France …

 

Homos : avancées et reculs des lois françaises

Une vidéo très intéressante sur les droits des homosexuels en France depuis la Révolution française par Mathilde Larrère. Je crois qu’il faut être abonné au site Arrêt sur Images pour la visionner. L’abonnement me coûte 1€ par mois.

 

L’homosexualité est-elle contre nature ? Par Max Bird

Je me suis longuement questionnée par rapport au fait de partager ou non cette vidéo car on y fait mention de tests sur les animaux et ça me dérange énormément. Je ne cautionne pas que l’on fasse souffrir des animaux humains ou non humains, pour quelque raison que ce soit. Cela dit, les homosexuels n’ont rien demandé et le message véhiculé par Max Bird ainsi que les réactions que celui-ci a suscité sont plus que positifs. Finalement, je prends la décision de ne pas la partager, par principe, mais vous saurez où la trouver si vous ne l’avez pas encore visionnée !

Voici la seconde partie, dans laquelle Max Bird revient les quelques interrogations que sa 1ère vidéo a soulevées.

 

Un petit point sur le genre par Antastesia

J’ai découvert cette youtubeuse il y a quelques semaines et je l’aime énormément ! Vegan et féministe, elle a tout pour me (nous) plaire … Dans sa vidéo, elle revient sur le genre appelle à la tolérance. Je vous invite à visionner toutes ses vidéos, qui sont toutes plus intéressantes les unes que les autres.

 

La binarité, c’est pas mon genre d’Antonin Le Mée

Antonin Le Mée soulève le problème de la binarité dans notre société. Que se passe-t-il lorsque l’on ne rentre pas dans les cases ?

 

L’homophobie en France

Et on termine « en douceur » avec Guillaume Meurice ❤️.

 

J’espère que cet article vous a plu !

Je vous invite à signer les pétition lancées pour lutter contre la purge qui se déroule en Tchétchénie, ici et .

Par ailleurs, l’asso Le Refuge lance un concours d’écriture jusqu’au 23 juin, quelque soit votre orientation sexuelle, vous êtes les bienvenus !

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

 

9 Comments
  • Marine

    5 juin 2017 at 19 h 02 min Répondre

    Je te félicite pour cet article et ton blog en général, plein de belles réflexions et de bon sens … tu as, de surcroît, une très belle plume…
    enfin je t admire pour ton optimisme que j ai parfois du mal à partager tant les horreurs dont est capable l humanité sont immenses, aussi bien envers leurs propres congénères qu envers les animaux, et bien sûr envers la planète en général !
    Il n y a sûrement pas qu en Tchéchénie que les homosexuels sont ainsi persécutés, je pense que les pays dont les populations sont dominées par les islamistes radicaux ne sont pas un idéal de liberté tant pour les femmes que pour tous les homosexuels en général …
    la souffrance est loin d être abolie sur notre planète… ☹️
    Tres bonne continuation à toi …

  • Nadine06

    6 juin 2017 at 6 h 04 min Répondre

    Un grand merci pour cet article !!!!!!

  • Ale

    6 juin 2017 at 6 h 35 min Répondre

    Bravo pour l’article, j’ai juste du mal avec cette seconde vidéo de Max Bird. Il aurait pu s’abstenir de dire que la bisexualité n’existe peut-être pas, c’est une chose qu’on entend bien assez pour nous dire que notre orientation sexuelle n’est pas valable, et ce du côté des hétérosexuels comme des homosexuels.

    • Gala

      6 juin 2017 at 6 h 47 min Répondre

      Oui je suis totalement d’accord, ce n’est pas parce qu’on ne l’explique pas scientifiquement que ça n’existe pas ! Il aurait du peser un peu plus ses mots sur ce coup là …

  • Pauline

    6 juin 2017 at 7 h 03 min Répondre

    Ton article est juste parfait ! Bravo à toi d’avoir su tellement bien aborder et défendre un sujet qui me touche directement, et quel bien ça fait de voir tant de mobilisation contre l’homophobie ! Car oui par moment l’homophobie semble tellement devenu « banal » dans les bouches et les esprits de certains que ça en est vraiment flippant ! Alors merci pour cet article.

  • Guillemette

    6 juin 2017 at 9 h 08 min Répondre

    Bonjour! Bravo et merci pour cet article!
    Je voudrais juste ajouter deux choses. Premièrement, je trouve que c’est beaucoup de dire que les tchétchènes sont des barbares, le gouvernement tchétchène oui certainement, mais peut-être pas tout le peuple… Et je trouve que le mot « barbare » sonne très « jugement à l’occidentale », je ne sais pas si c’est clair ce que je dis. Mais je sais bien qu’il n’y avait pas du tout de mauvaise intention, je le note juste comme ça, et je suis bien d’accord que ce qui se passe là-bas est juste monstrueux (et j’attends de voir si la France va finir par se bouger…).
    Deuxièmement, dans votre paragraphe sur l’homophobie en France, vous dites que chez nous elle tue indirectement par le taux de suicide… mais pas uniquement. Des homos tabassés à mort, ça existe encore chez nous en 2017.

    Voilà, c’est tout, ce sont juste des remarques comme ça pour rebondir, je suis hyper d’accord avec tout l’article que j’ai beaucoup aimé et j’aime beaucoup ces articles ou vous donnez des liens sur un sujet à la fin.
    P.S: moi aussi, je suis amoureuse de Guillaume Meurice, et c’est vous qui me l’avez fait découvrir (oui, je vis dans une grotte).

    • Gala

      6 juin 2017 at 9 h 19 min Répondre

      Bien sûr, j’ai employé le mot barbare pqe c’est celui que je voyais passer un peu partout, mais je te rejoins totalement 😊. Pour les passages à tabac, je suis aussi 100% d’accord mais je n’ai pas trouvé de chiffres pour appuyer mon argument … Et ravie de t’avoir fait découvrir Guillaume Meurice 😄❤️

  • Melodie

    6 juin 2017 at 10 h 14 min Répondre

    J’ai moi aussi découvert les vidéos d’Emy il y a quelques semaine et j’aime énormément ses vidéos. Tout ça me fait vomir, j’ai peine à croire qu’on ne s’insurge pas plus sur ce qui se passe en Tchétchénie, comment est-il possible d’avoir la mémoire aussi courte? Les camps de concentration ne remontent pas à si longtemps pourtant… 🙁
    Après en ce qui concerne des émissions comme TPMP je pense sincèrement et je pèse mes mots ici, que des émissions comme celle-ci, devraient être interdites. Tout simplement. Elles propagent le harcèlement, le sexisme, l’homophobie, font l’éloge de la bêtise et de la vulgarité, aujourd’hui vu l’état du monde il ne devrait plus y avoir de place pour ça à la télé, ça devient urgent et vital pour les générations futures.
    Je m’emballe je m’emballe, merci pour cet article Gala <3
    Melodie
    http://www.happymelodie.com

  • Lolli

    7 juin 2017 at 13 h 27 min Répondre

    Superbe article ! Nous sommes en 2017 et cela me semble inconcevable qu’on puisse être homophobe. Laissons les gens vivre leur vie , chacun son orientation sexuelle !

Post a Comment