Gala's blog | L’endométriose et les douleurs menstruelles : une maladie méconnue (avec Elia)
15220
post-template-default,single,single-post,postid-15220,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

L’endométriose et les douleurs menstruelles : une maladie méconnue (avec Elia)

L’endométriose, vous ne savez peut-être pas exactement ce que c’est, et pourtant, c’est une maladie très répandue, qui peut toucher les femmes et toutes les personnes menstruées. On en entend de plus en plus parler, depuis quelques années, et il est plus que temps ! 

Je m’associe à Elia, une marque de culottes menstruelles engagée dans la lutte contre l’endométriose pour vous parler de cette maladie.

 

💬 L’endométriose : la maladie en chiffres (avec Elia)

 

L’endométriose est une maladie qui touche 1 femme cis sur 10 (aucun chiffre prenant en compte toutes les personnes menstruées n’est disponible).

L’endométriose concerne donc 176 millions de personnes dans le monde.

30 à 40% des personnes touchées par l’endométriose rencontrent des problèmes d’infertilité.

70% des personnes touchées par l’endométriose souffrent également de douleurs chroniques.

Un diagnostic peut mettre entre 6 et 10 ans à être posé, du fait de la méconnaissance de cette maladie par le corps médical.

0 traitement médical spécifique à l’endométriose, il n’existe à l’heure actuelle aucun médicament pour la soigner.

 

Source : EndoFrance

 

🩸 L’endométriose, c’est quoi exactement ? (avec Elia)

 

L’endométriose est une maladie gynécologique dite chronique. Elle concerne les personnes menstruées, c’est à dire les personnes réglées, ayant leurs menstruations. L’endométriose, c’est en fait la présence de tissu endométrial (muqueuse utérine) en dehors de l’utérus, dans des endroits où il ne devrait pas être : ovaires, intestins, vessie … L’endomètre, lorsqu’il n’y a pas fécondation, se nécrose, causant les fameux écoulements sanguins menstruels : ce sont les règles / les menstruations. Parfois, l’endomètre se retrouve en dehors de la cavité utérine : c’est ce que l’on appelle l’endométriose.

L’endométriose est une maladie très douloureuse avec de nombreux symptômes : douleurs et crampes abdominales pendant ou en dehors des menstruations, lors des rapports sexuels, vomissements, règles très abondantes … Des troubles de l’humeur, dépression peuvent être des conséquences de l’endométriose. Il est important de savoir que les douleurs peuvent arriver pendant les menstruations mais pas seulement. Elles peuvent être constantes, voire même aléatoires, c’est ce qui fait de l’endométriose une maladie chronique. Dans 30 à 40% des cas, l’endométriose est associée à l’infertilité, c’est d’ailleurs souvent au moment où les femmes souhaitent procréer que l’on se penche sur la question et que le diagnostic est posé. 

La Société Américaine de Fertilité (ASF) a réalisé une classification de l’endométriose : du stade 1 à 4, selon les lésions présentes mais aussi d’autres facteurs. Cependant, il est important de savoir que cette classification ne prend pas en compte la douleur. En effet, une endométriose de stade 1 peut faire aussi mal qu’une endométriose de stade 4.

 

Marion, la fondatrice de la marque de culottes menstruelle Elia, elle-même atteinte d’endométriose, a décidé de reverser 10% de ses bénéfices pour des projets de recherche et soutien des femmes face à cette maladie.

 

❓Comment savoir si je suis atteinte d’endométriose ?

 

Il existe de nombreuses façons de savoir si vous êtes atteint.e d’endométriose. Tout d’abord, il faut savoir que les douleurs menstruelles handicapantes ne sont pas normales : on ne doit pas vous laisser avec votre douleur. Elles sont bien souvent banalisées par le corps médical mais ne vous laissez pas faire ou dire que “c’est rien” ou que “c’est normal”. C’est faux. Si vos douleurs vous handicapent, ne vous permettent pas de vivre “normalement”, elles doivent être prises en considération.

Trouvez un.e bon.ne praticien.ne spécialisé.e en endométriose (le site gynandco peut vous aider), et parlez lui de vos douleurs. N’hésitez surtout pas à chercher et confronter plusieurs avis. C’est important, surtout si les douleurs vous handicapent.

Différents examens peuvent permettre de diagnostiquer une endométriose : un interrogatoire accompagné d’une échographie pelvienne ou endovaginale ou encore une IRM pelvienne chez les personnes vierges. On ne doit pas vous forcer à réaliser une échographie pelvienne si vous êtes vierge.

 

✊ D’où provient l’endométriose ? Pourquoi cette maladie est si méconnue ?

 

Le gros problème de l’endométriose, c’est qu’on ne connait pas son origine exacte. Et sans connaître son origine exacte, on ne peut pas proposer de traitement thérapeutique adéquate. Pour l’instant, la pilule progestative ou oestroprogestative en continu est l’un des seuls médicaments disponible pour atténuer les douleurs (avec la prise d’antalgiques de façon ponctuelle). Cependant, parfois, ce n’est malheureusement pas suffisant.

Même si ce n’est pas prouvé, notez qu’elle pourrait potentiellement être aggravée par le DIU aux hormones, la pilule contraceptive et les protections périodiques comme les tampons. Renseignez-vous.

Ceci est mon avis personnel mais on peut se demander si cette maladie aussi répandue n’est pas si méconnue parce qu’elle touche les personnes menstruées* : principalement les femmes ! Et parce qu’on a créé un tabou incroyable autour des règles / menstruations. Les douleurs ont été banalisées et ridiculisées. On n’ose pas en parler. C’est dramatique.

*Les personnes non binaires, les hommes trans menstrués peuvent souffrir d’endométriose.

Le fait que l’on diagnostique bien souvent l’endométriose au moment où les femmes souhaitent procréer est aussi révélateur d’une pression sociale, d’un sexisme ordinaire et d’une injustice incroyable. Cela les renvoie à leur soi-disant seul rôle de mère. Cependant, les femmes ont mal, les femmes souffrent et ce bien avant de procréer. Et qu’en est-il de celles qui ne souhaitent pas procréer, elles ne seront donc jamais diagnostiquées ?

Bien sûr, les choses changent, on entend de plus en plus parler de l’endométriose, mais seulement parce que des voix féminines se sont élevées parmi les célébrités ! Et parce que des assos ont fait un travail incroyable de sensibilisation. Mais ce n’est pas venu du corps médical. D’ailleurs, les praticien.ne.s sont encore malheureusement peu informé.e.s et mal formé.e.s sur cette maladie.

 

🙏 Les culottes menstruelles pour soulager les douleurs pendant les règles

 

Coupes menstruelles ou tampons ne sont pas forcément les allié.e.s des personnes menstruées et souffrant d’endométriose. En effet, comme la pénétration peut être douloureuse, selon où les lésions se trouvent, la culotte menstruelle peut être une protection périodique très intéressante pour ne pas ajouter une douleur supplémentaire.

Ici, je vous présente les culottes Elia puisque cet article est réalisé en partenariat avec la marque. Les culottes menstruelles Elia sont réalisées avec des tissus respectueux de votre corps et de l’environnement comme le coton bio et la fibre d’eucalyptus. Elles contiennent aussi une fibre synthétique, indispensable pour éviter les fuites.

Je teste les culottes Elia depuis plusieurs mois et elles sont très confortables, absorbantes en plus d’être très jolies ! Je vous les recommande ❤️

Découvrir Elia Lingerie

 

Dans tous les cas, n’oubliez pas que vos douleurs sont valables, et que vous n’avez pas à souffrir dans votre coin. Libérez la parole et si on ne vous écoute pas, changez de praticien.ne !

 

Sources : Elia, EndoFrance, “Soulager l’endométriose sans médicament” de Spéhanie Mezerai et Sophie Pensa

Article sponsorisé

 

Cet article vous a plu ? Partagez le sur Pinterest !

No Comments

Post a Comment

20 − 7 =