Gala's blog | Pourquoi manger plus d’aliments crus ?
3500
post-template-default,single,single-post,postid-3500,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Pourquoi manger plus d’aliments crus ?

Je m’intéresse à tous les types d’alimentation, sans pour autant être d’accord avec tout. Le crudivorisme m’inspire parce que mon papa a été crudivore 6 mois et il en garde un très bon souvenir. Il n’a pas continué car cela devenait trop difficile pour lui, d’un point de vue pratique et social.

J’aime manger sainement, cela ne vous a pas échappé. J’ai pu constater en quelques semaines les bienfaits d’une alimentation saine. Et je me suis rendue compte que manger plus d’aliments crus, sans pour autant devenir 100% crudivore, peut nous apporter beaucoup de choses.

Legumes

 

La papesse du Crudivorisme

 

J’ai beaucoup entendu parler du crudivorisme par Victoria Boutenko. C’est elle qui est à l’origine du Green Smoothie … Mais pas que ! Victoria souffrait d’arythmie, une maladie du coeur. Un de ses fils, Victor, était quant à lui atteint de diabète de type 1, et l’autre, Igor, avait déjà subi 9 chirurgies à 17 ans dues à une hyperthyroïdie et à de l’arthrite rhumatoïde chronique. Son médecin ne savait absolument plus quoi faire de leur cas … Victoria a pris les choses en main et a décidé de mettre en place “de nouvelles actions, pour obtenir de nouveaux résultats“. C’est ainsi qu’elle s’est penchée sur le crudivorisme.

Depuis, tout le monde va mieux. Ils se sentent tous en excellente forme ! Au bout de 3 mois et demi de régime crudivore, ils ont tous couru le marathon Bolder Boulder de 10 km rassemblant pas moins de 40 000 joggeurs ! Cela dit, après des années de crudivorisme, elle s’est rendu compte qu’il leur manquait quelque chose … Beaucoup de recherches l’ont conduite à ce diagnostique : ils ne mangeaient pas assez de légumes verts. Ils sont pourtant très importants car ils contiennent tous les nutriments dont notre corps a besoin (selon elle, je ne suis pas experte je ne peux pas l’affirmer). Le problème, c’est que dans sa famille … Ils n’aiment pas les légumes verts ! Elle a donc réfléchi à une solution pour les manger différemment et surtout en assez grande quantité pour être en bonne santé … Et c’est comme ça qu’est né le Green Smoothie !

 

Comment le crudivorisme fonctionne ?

 

Le crudivore mange des aliments crus ou cuits jusqu’à 47,8°C. Il se nourrit principalement de fruits et légumes, d’oléagineux, de céréales ou de graines germées.

Pourquoi manger cru ? Tout simplement parce que quand on cuit un aliment, on détruit ses enzymes (protéines), à l’exception de la tomate qui elle en produit deux fois plus. Le problème, c’est que ces enzymes sont très importantes au bon fonctionnement de notre corps. Un aliment cru est donc rempli d’enzymes. Les aliments crus ont par ailleurs leurs propres enzymes qui leur permettent de s’auto-digérer. Ils sont donc plus faciles à assimiler.

Les aliments cuits eux, ne contiennent pas ces enzymes qui lui permettent de s’auto-digérer, puisqu’elles ont été détruites lors de la cuisson. C’est donc le corps qui devra produire ses propres enzymes pour faciliter la digestion. C’est ainsi que nous pouvons ressentir des coups de pompe après manger … Ou tout le temps !

Une personne qui n’aura pas l’habitude de consommer cru aura besoin d’un petit peu de temps pour réhabituer son corps à ce type d’alimentation et aura sûrement du mal à digérer au début. C’est une transition tout à fait normale.

 

Les bienfaits du crudivorisme

 

Il y a en a tellement … A noter avant tout, une énergie accrue. C’est assez logique : puisque le corps a besoin de moins d’énergie pour digérer, il en a plus pour faire n’importe quelle autre activité. Souvent, les personnes crudivores subissent une perte de poids car les aliments sont moins caloriques et moins gras (le mauvais gras). On renforce aussi le sentiment de satiété grâce aux fibres contenues en grande quantité dans les aliments crus. La qualité de la peau, des cheveux et des ongles est bien meilleure. Et puis la “raw food” se voit de plus en plus adoptée dans des cas de cancers et de maladies graves.

On peut noter que le manque d’enzymes serait à l’origine de soucis de santé divers et variés tels que l’hypoglycémie, le diabète, la fatigue chronique, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, l’arthrite, la constipation, la fibromyalgie ou encore les allergies.

 

Introduire de plus en plus de cru dans son alimentation

 

Autant, je n’ai pas eu de mal à arrêter de manger du fromage… Autant manger tout le temps cru me parait compliqué. Je suis convaincue des bienfaits que peuvent apporter les aliments crus … Mais je n’ai pas envie de perdre trop de poids et c’est ce qui me fait peur (peut-être à tort). Et puis j’ai l’impression que l’on manque de certaines choses. Mais dans tout ça, me renseigner sur le crudivorisme m’a fait me rendre compte que je ne mangeais quasiment rien de cru (a part mes smoothies). J’aimerais donc en introduire beaucoup plus, car l’hiver me fatigue. Et c’est peut-être justement parce que je ne mange rien de cru ! Parce qu’à côté de ça, je me nourris plutôt bien.

Quoique l’on mange (omni, crudi, vegan), il faut faire attention. Il faut varier et se faire plaisir … Et surtout, que ça ne devienne pas une contrainte ! Il faut bien se renseigner et faire en fonction de son corps. Ce qui convient à une personne ne conviendra pas forcément à son voisin. Pour ma part, j’adore cuisiner et l’alimentation est très importante pour moi pour de nombreuses raisons. Mais ce n’est peut-être pas le cas de tout le monde… Certains régimes, il faut l’admettre, présentent quelques contraintes. A nous de les adapter en fonctions de nos besoins, de nos envies et de notre capacité à les suivre. Je pense qu’il faut piocher un peu ici ou là, et surtout ne pas infliger à son corps des choses qu’il ne peut supporter. On s’en rend vite compte quand il n’aime pas !

Je vous invite à lire ce témoignage d’une crudivore, il est très intéressant. Cet article l’est tout autant (source pour les bienfaits du crudivorisme). Et un autre, d’une blogueuse qui ne l’a pas supporté.

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

 

11 Comments
  • Les causettes de Célestine

    4 mars 2014 at 22 h 11 min Répondre

    Coucou,
    Dernièrement, je me penche aussi sur la question. Pour le moment, les efforts que j’ai mis en place pour manger plus de cru se limitent à un smoothie par jour, je suis déjà assez fière de moi 🙂 Même si j’ai du mal à faire des smoothies avec des légumes verts, c’est mon gros problème, faut que je m’améliore sur ce point et que j’achète plus d’épinards frais!
    🙂
    Célestine

    • Gala

      5 mars 2014 at 11 h 29 min Répondre

      Un smoothie par jour c’est déjà bien 🙂 ! Bon après, c’est pas hyper grave non plus si tu n’arrives pas à te faire des smoothies aux légumes verts … Mais pourtant on ne les sent pas, les fruits prennent vraiment le dessus ! Au début, je n’en mettais pas beaucoup et maintenant c’est généralement une poignée (en fonction de ce qu’il me reste…) ! Tu peux peut-être essayer d’ajouter des épices pour cacher d’autant plus le goût non ? Bisous !

      • Les causettes de Célestine

        5 mars 2014 at 12 h 40 min Répondre

        Ah mais j’aime bien les épinards, donc je suis sûre que ça passera très bien dans le smoothie. Mais c’est juste que ça se conserve beaucoup moins longtemps que les carottes par exemple, et comme je suis un peu feignasse, je ne fais pas les courses hyper souvent ^^
        Par contre, dans beaucoup de smoothies verts, il y a du concombre, et ça, je déteste, pouah.
        😀
        Bécots!

        • Gala

          5 mars 2014 at 15 h 19 min Répondre

          Ah je n’avais pas compris. Quand tu disais “j’ai du mal”, je pensais dans le sens où tu n’aimais pas ça 😉 ! C’est très chiant que ça se conserve aussi peu longtemps, si je les achète le soir, le lendemain matin les feuilles sont déjà toutes abîmées … La mâche tient peut-être à peine plus le choc, et encore … Sinon, au pire, les fanes de carottes ? Je n’ai pas goûté les smoothies au concombre … Ca doit être particulier, mais je pense que j’aimerais ahah ! Bisous !

  • Maaademoiselle A.

    5 mars 2014 at 8 h 55 min Répondre

    Comme tu le dis bien, ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre. J’ai lu l’article de SireneBio, waouh ! Ça fait froid dans le dos. Mais il est vrai qu’elle est allé dans les extrêmes.

    Pour ma part je mange de tout, en quantité raisonnable. Peu de cochonneries (gâteaux ou autres), en fait juste le matin car il n’y a que ça qui passe, mais pas le reste de la journée (je suis bien trop gourmande et un paquet y passerait par jour). Nous mangeons assez peu de viande. Je ne peux pas me passer de laitages, car j’aime trop cela et j’essaie de manger un maximum de fruits et de légumes. Et surtout, je m’écoute ! Parfois je ne mange pas le soir, simplement parce que je n’ai pas faim. C’est que j’ai assez mangé dans la journée et que j’ai eu tout de dont j’avais besoin. Je respecte le principe de manger de moins en moins à chaque repas car le corps à moins de besoins au fil de la journée (voilà pourquoi je garde mes gâteaux pour le matin ! c’est là que je me fais plaisir).

    Au final cette alimentation nous va très bien et nous sommes en bonne santé. J’aimerai manger plus de légumes, mais c’est une question d’habitude. Nous sommes trois à la maison (mon chéri, ma fille et moi) et aucun de nous n’a été malade cet hiver. Ma fille (bientôt 14 mois) a seulement été “malade” lors de grosses poussées dentaires, sinon elle n’a jamais rien eu. Je mets un point d’honneur à lui faire manger beaucoup de légumes et de fruits. Elle a de temps en temps de la viande, mais comme ce n’est pas un réflexe chez nous, elle en a peu souvent. Et elle a aussi des féculents (le midi) car elle se dépense beaucoup. Les gâteaux, c’est de temps en temps, ce n’est pas utile. Et je n’ai pas envie de lui donner de mauvaises habitudes.

    En bref, c’est à chacun de trouver son rythme, ses besoins. Il y aura toujours des axes d’amélioration (les légumes chez nous…) et des points forts (nous mangeons plutôt équilibré et je cuisine un maximum (ma fille n’a jamais mangé un seul petit pot du commerce)). Alors manger cru oui, pour les fruits, ou les crudités (c’est vrai que nous n’en mangeons pas assez des crudités, encore que nous mangeons beaucoup de salade verte), mais ne faire que ça, ce serait trop extrême pour moi 🙂

    Quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup suivre ton “parcours alimentaire” et j’apprends plein de choses !

  • Gala

    5 mars 2014 at 12 h 01 min Répondre

    Je trouve ça bien que tu “t’écoutes”, ça a changé beaucoup de choses d’un point de vue santé pour moi et pour mes proches. Je reviendrai dessus très prochainement, parce que ça me turlupine hehe ! Tu as bien fait de soulever le point “ce qui convient à une personne ne conviendra pas forcément à son voisin”, il ne faut pas se calquer complètement sur le régime alimentaire de quelqu’un, c’est très dangereux (par exemple je ne pourrais pas, comme toi, ne pas manger le soir). D’ailleurs je crois que Sirène Bio en a payé le prix fort. Même si son cas est un peu particulier car elle est sûrement tombée sur un gourou (quand tu lis les commentaires tu n’as plus trop de doute). Son témoignage m’a aussi fait très peur, et m’a même mise mal à l’aise. C’est pour cela que je ne resterai pas vegan à 100% si ce régime ne me convient pas. Pour l’instant pas de pb, alors je n’ai pas de raison de ne pas le rester. Le crudivorisme à 100%, comme toi, me fait peur, c’est un peu trop extrême. Mais clairement, nous n’en mangeons pas assez. Enfin moi en tous cas, et toi aussi apparemment 🙂 ! Je l’inclus donc à petite dose dans mon régime actuel, et j’y vais doucement. Je commence par les smoothies et puis, j’ajoute plutôt que de substituer dans un second temps. Il faut tâtonner ! Mais dans certains cas, comme pour la “Raw Family” de Victoria Boutenko, ça été plus que bénéfique de ne plus manger que comme ça !
    Pour les légumes, je ne te dirai qu’une chose : smoothie (quoi je radote?) ! Ta fille a bcp de chance, avoir une maman qui cuisine autant c’est super ! Et surtout, qu’elle prenne de bonnes habitudes parce que ça n’a pas l’air facile … Enfin, de ce que j’ai pu constater autour de moi, les enfants n’en font qu’à leur tête parfois ! Je te dis bravo pour ta “ligne de conduite”, tu as l’air d’avoir trouvé un bon équilibre ! Et merci mille fois pour ton commentaire 🙂 ! Bisous !

    • Maaademoiselle A.

      5 mars 2014 at 12 h 31 min Répondre

      Comme je te le dis, je pense que oui il est important de s’écouter !
      Pour rebondir sur les enfants autour de toi, effectivement ce n’est pas toujours facile. Jusqu’à présent je donnais de la betterave à ma fille, et elle la mangeait sans problème. La dernière fois, elle n’en a pas voulu. Ses goûts s’affirment. Mais je part du principe où certaines choses ne sont pas faites pour elle. Les gâteaux, elle a bien le temps et puis ce n’est pas “obligatoire” d’ailleurs. Alors au goûter elle a une compote (maison ^^) et son biberon de lait. Parfois un petit beurre ou un spéculoos, elle n’a pas besoin de kinder ou dérivés.

      Et c’est un peu pareil pour nous, je sais très bien que si j’achète un paquet de gâteaux le matin, le soir il n’y aura plus rien. Donc je n’en achète pas, ou rarement, et oui ils durent un jour ^^
      Enfin bref, je pense qu’il est bien de piocher un peu partout et de se faire sa façon à soi de manger, en fonction de ses goûts, de ses “faiblesses”, de sa façon de vivre aussi, car ça peut prendre plus ou moins de temps, le plus sain possible étant le mieux bien sûr ! Par exemple nous pourrions être végétarien étant donné qu’on mange peu de viande, mais un bon steak de temps en temps, ça fait du bien ^^

      Pendant que j’y suis, une petite question par rapport à cela. Si les conditions d’élevage, d’abatage etc des animaux étaient meilleurs, te remettrais-tu à manger de la viande ?

      • Gala

        5 mars 2014 at 15 h 37 min Répondre

        Oui, après il faut savoir faire la différence entre un vrai je n’aime pas le goût et un caprice ! Ma nièce de 4 ans “n’aimait pas” les légumes. Et grâce à la cantine maintenant elle adore ça ! Apparemment, quand elle mange des haricots verts c’est jour de fête (tant mieux). Avant je n’aurais pas trop compris cette histoire de ne pas donner de gâteaux kinder et compagnie. Maintenant que je sais ce qu’il y a dedans, c’est plutôt l’inverse ! Tu as bien raison, elle a le temps de les découvrir (notamment quand elle ira chez des copines) !
        Je ne remangerais pas de viande, parce que même si les conditions étaient parfaites, et qu’en plus de ça ils n’étaient pas nourris à base de soja ogm et d’antibio, se faire abattre reste horrible (selon moi)… Et surtout, je ne me vois pas du tout manger un petit veau ou un agneau (celui sur la photo too cute to wear est trop mignon non ?) ! Pour moi, ils doivent rester tranquillement avec leur maman. Et je ne me verrais pas manger les grands non plus. Aaaaaah non je crois vraiment que je ne pourrais pas ahah ! Et puis, quand j’étais petite, j’étais persuadée que ceux qui me disaient “à 20 ans tu n’auras plus de cheveux et plus de dents” avaient raison, pour autant impossible d’avaler un morceau de viande ! Ca fait plus de 16 ans que je n’en ai pas mangé, ça me ferait vraiment “drôle” !
        Mais je conçois que tu puisses avoir envie d’en manger de temps en temps 😉 ! Pas de jugement ici (enfin j’essaie) !

        • Maaademoiselle A.

          6 mars 2014 at 8 h 48 min Répondre

          Oh je ne savais pas que tu ne mangeais pas de viande depuis si longtemps, je croyais que c’était vraiment récent. Du coup, désolée pour le côté ridicule de ma question ^^ Mais merci pour ta réponse. Et je peux te le confirmer, je ne ressens pas de jugement de ta part, juste un partage et un point de vue défendu 😉

          • Gala

            7 mars 2014 at 14 h 46 min

            Ta question n’est pas ridicule 🙂 ! Certaines personnes pourraient en remanger si les conditions étaient meilleures, j’en ai déjà rencontré ! En fait, je suis végétarienne depuis toute petite, et végétalienne depuis seulement quelques semaines ! Autant la 1ère prise de conscience a été très rapide, autant la deuxième a mis un peu plus de temps à se manifester ahah ! Bisous !

  • Scanu

    26 décembre 2017 at 17 h 50 min Répondre

    Bonjour, apparemment manger cru est bon pour la santé, mais je vois qu’il y a quand même quelques inconvénients. Peut être faudrait il l’intégrer partiellement à notre alimentation quotidienne. Pour ma part je n’en consomme pas encore et il faudrait que je m’y mette. Ça sera ma nouvelle résolution 2018! 😉

Post a Comment

trois × 2 =