Gala's blog | 5 raisons d’arrêter de manger de la viande
10421
post-template-default,single,single-post,postid-10421,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

5 raisons d’arrêter de manger de la viande

Manger de la viande et des produits animaux est une pratique que l’on remet de plus en plus en question. Si vous vous questionnez encore, voici 5 raisons pour lesquelles il est nécessaire d’arrêter de manger de la viande.

Amis végé cet article ne vous apprendra pas grand chose … Mais n’hésitez pas à piocher ça et là des arguments que vous pourrez avancer à vos proches pour tenter de les convaincre d’adopter une alimentation végétale !

5-raisons-d-arreter-de-manger-de-la-viande

 

1. Arrêter la viande : pour votre santé

De nombreuses personnes continuent de penser que la viande est bonne et même nécessaire à notre santé. C’est malheureusement tout l’inverse, manger de la viande, c’est mauvais pour la santé ! La viande contient de nombreuses substances nocives :

  • De l’acidité : les protéines animales sont très acides, alors que notre corps a un PH légèrement alcalin (7,4). Une alimentation acide peut causer : calculs rénaux, fonte musculaire, hypertension artérielle, ostéoporose …
  • Des Acides Aminés Souffrés (AAS) : contenus en grande quantité dans les protéines animales, ils représentent un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires*.
  • Des antibio, des pesticides et des OGM : les animaux sont presque nourris aux antibio. Les milieux hostiles dans lesquels les animaux sont élevés nécessitent un lourd support médicamenteux. Lorsque vous mangez de la viande, fatalement, vous mangez des antibiotiques. Cela vous rend donc plus résistant aux antibio que vous aurez besoin de prendre quand vous tomberez malade … C’est dommage non ? Par ailleurs, la nourriture donnée aux animaux est bourrée de pesticides tels que dioxine, métaux lourds, mycotoxine, phyto-oestrogènes … Et enfin, si les OGM sont interdits en France pour les humains … Ils ne le sont pas pour les animaux ! Effectivement, la nourriture donnée au « bétail » n’est autre que des organismes génétiquement modifiés. Le cocktail est pour le moins explosif ! Et qui se retrouve « en haut de la chaîne alimentaire » pour absorber tout ça ? Nous, humbles humains !

A ce propos, saviez-vous que ce phénomène à un nom ? Il s’agit de la bioaccumulation et cela s’explique très simplement : celui qui est tout en haut de la chaîne alimentaire (donc l’homme) « accumule » plus de produits toxiques que ceux en dessous de lui.  Manger de la viande implique donc d’ingurgiter une grosse quantité de toxiques : l’OMS a d’ailleurs classé la viande rouge comme étant probablement cancérogène …

Une étude a été réalisée sur plus de 10 000 végéta*iens et le résultat est sans appel : ils vivent plus longtemps !

*Selon Suliman et al. dans l’American Journal of kidney diseases – septembre 2002

 

2. Arrêter la viande : pour accroître vos performances

Saviez-vous que devenir végétalien (il ne suffit donc pas que d’arrêter la viande mais tous les produits animaux) permet d’accroître ses performances physiques ? En effet, la récupération est plus rapide pour les personnes dont l’alimentation est 100% végétale : équilibre acido-basique respecté et moins de déchets toxiques dans le corps (si tant est que l’on mange sainement et bio). Pourquoi croyez-vous que mon petit chouchou, le numéro 1 mondial de tennis, Novak Djokovic ait une alimentation majoritairement vegan* ? C’est pour accroître ses perfs ! C’est aussi le cas de nombreux sportifs tels que Matt FrazierBrendan Brazier, Serena et Venus Williams, Carl Lewis …

De nombreux sportifs sont végéta*iens et tout va bien pour eux : tennisman/women, bodybuilder, boxeurs/ses …

*Il mangerait encore du poisson de temps en temps mais je suis sûre que ce n’est qu’une question de temps avant qu’il n’en consomme plus du tout !

 

3. Arrêter la viande : pour l’environnement

Selon moi, il est compliqué d’être « écolo » et de manger de la viande. Les deux ne sont pas vraiment compatibles … Pourquoi ? Tout simplement parce que l’élevage pollue énormément :

  • L’élevage est responsable à 80% de la déforestation amazonienne : 60% du boeuf que l’on consomme en france provient du Brésil, nous en sommes donc responsables. Pourquoi cette déforestation ? Parce que 7kg de céréales sont nécessaires pour produire 1kg de boeuf, soit 323m2. C’est énorme ! Si la déforestation a légèrement diminué, on continue de détruire 6000km2 par an pour la viande.
  • L’élevage et l’eau : pour produire ces 7kg de céréales pour engraisser « notre » viande, il faut de l’eau ! Et on aura besoin de pas moins de 15 tonnes d’eau pour produire un malheureux kilo de boeuf (l’équivalent d’une douche par an et par personne) ! Moi, je trouve que c’est du gâchis !
  • L’élevage génère 14,5% des émissions annuelles de gaz à effet de serre dans le monde* : et ce devant les transports, excusez-moi du peu !

Alors, me rejoignez-vous sur le fait que manger de la viande, c’est pas franchement écolo ?

*Selon la FAO.

 

4. Arrêter la viande : pour l’éthique

Si l’on prend de plus en plus en compte la souffrance animale, il y a encore du chemin à faire. Lorsque l’on mange de la viande, cela implique forcément qu’un animal a lourdement souffert. L’élevage intensif n’est pas une partie de plaisir : parcage dans des hangars bétonnés, ennui, blessures non soignées, mutilations volontaires (castration sans anesthésie, becs et queues coupés) … Et l’abattoir achève parfaitement cette vie de souffrance :

  • Si les animaux sont « étourdis » avant d’être tués, c’est à coup de décharge électrique. Ce qui n’est pas franchement agréable non plus. Sachant que cet étourdissement ne sert pas à grand chose car ils se réveillent souvent pendant la « mise à mort ».
  • Les animaux sont égorgés, se vident de leur sang et agonisent alors de longues et longues minutes avant d’être découpés. Ils sont parfois découpés alors qu’ils sont encore vivants.

Par ailleurs, les actes de maltraitance sont – en plus de la maltraitance qu’engendre en lui-même l’élevage intensif – monnaie courante. 

Justifier toute cette souffrance tout simplement parce que « c’est bon », parce qu’ « on a toujours fait comme ça », parce que sinon « on ne mangerait plus rien » n’est pas recevable. Si nous mangeons de la viande, c’est pour notre petit plaisir et notre confort personnel. Nous n’en avons pas physiologiquement besoin, surtout pas à cette cadence. Manger de la viande n’est ni éthique, ni moralement justifiable.

Pour les animaux, il est important d’arrêter de les manger.

 

5. Arrêter la viande : pour une alimentation végétale bien meilleure !

L’alimentation végétale est la meilleure chose qui me soit arrivé ! J’ai réappris à manger, à cuisiner, à me faire plaisir et à être bien dans mon corps et dans ma tête. Pour rien au monde je ne reviendrais à une alimentation qui implique des produits animaux … En effet, ce que j’aime dans l’alimentation végétale c’est qu’elle est bien plus riche et variée qu’on ne le croit (et même plus que l’alimentation carnée). On (re)découvre de nombreux aliments (boudés ou oubliés), de VRAIS aliments. Elle nous apprend généralement à mieux manger parce que l’on est obligé de cuisiner (on consomme donc moins de malbouffe industrielle). Elle est moins chère que l’alimentation carnée, elle permet donc de faire des économies / ou de manger bio ! Elle soulage de nombreuses souffrances, en effet, de nombreux maux sont liés à la consommation de produits animaux (maux de ventre / tête / dos …).

En résumé : l’alimentation végétale, c’est la vie.

 

Cet article est un mix de plusieurs billets déjà publiés sur le blog, pour + d’infos et + de chiffres :

Manger de la viande, est-ce écolo ?
Alimentation et sport : je suis végane et je vais bien !
Et si nous changions notre rapport aux animaux ?
Un coeur pour les animaux, un coeur pour les être humains
Les poissons souffrent aussi, arrêtons d’en manger !

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

10 Comments
  • Iza

    9 juin 2016 at 18 h 38 min Répondre

    Et c’est pour ça que je ne mange plus de produits animaliers 🙂 Bien résumé !

  • Schuldi

    10 juin 2016 at 0 h 37 min Répondre

    Chouette article, mais les personnes qui mangent de la viande peuvent le faire de manière éthique, écolo et consommer des produits sains ! En cherchant à se rapprocher de petites structures ou en élevant ses animaux… Je pense que la première chose à faire est d’écouter son corps, d’analyser ce qu’il dit quand on mange, c’est très révélateur 🙂 je suis végétarienne et ma santé (qui n’était pas mauvaise avant) c’est tout de même améliorée, je me sens mieux. Mais il ne faut pas céder à un effet de mode car ce n’est pas pour tout le monde la cas. Le végétarisme n’est pas une solution miracle 🙂
    Bises
    Schuldi

    • Elodie

      11 juin 2016 at 11 h 00 min Répondre

      Bonjour Schuldi,
      je me permets de rebondir sur ton post ; je suis d’accord, on peut très bien manger de la viande et des sous-produits animaux et manger sainement (à condition de en pas s’attarder sur l’acidité du lait et de la chaire, les graisses saturées…). Mais en aucun cas quelqu’un consommant avec spécisme (un non vegan en somme) ne peut le faire avec éthique… Il n’y a pas de « bonne mort » ; élever ses animaux, les caresser, leur apporter de l’amour MAIS leur trancher la carotide n’est pas éthique. Cel

      • Elodie

        11 juin 2016 at 11 h 04 min Répondre

        Oups, erreur !
        Je disais : cela ne vas surement pas te plaire, mais si quelqu’un aimait ses enfants ou sa femme de tout son cœur, puis finissait par les étouffer dans leur sommeil, « sans souffrance », personne ne dirait « mais c’est bon, c’est un homme bien, il a tué sa famille avec éthique voyons ! » Et là, je me défends tout de suite, l’animal humain et l’animal non humain devraient et doivent être traités selon les mêmes règles, sinon, on en revient au spécisme. « On n’a pas un cœur pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on en a pas »…

        Merci Gala pour cet article et ces pensées que je partage de tout coeur avec toi <3

  • Monteil

    10 juin 2016 at 11 h 02 min Répondre

    Bonjour, pouvez vous me dire comment faire des yaourts sans utiliser de produit de matières animales, j’adore les yaourts, mais je n’arrive pas à les faire sans lait entier de vache, même au lait de chèvre, ils sont liquides et c’est encore des produits de matière animale. J’attends donc vos réponses.
    Annick

  • Lucine S.

    10 juin 2016 at 22 h 37 min Répondre

    Depuis que je suis dans une alimentation végétalienne, j’ai l’impression de planer sur un petit nuage. Je ne suis plus du tout stressée et je me sens apaiser. Comme si la souffrance de l’animal se ressentait après avoir mangé de la viande.
    Beaucoup d’études ont révélé cet idée et j’en suis convaincu, ne pas faire souffrir d’animal nous rend meilleur d’un point de vu « mental » !

  • Lesjoliestulipes

    15 juillet 2016 at 20 h 54 min Répondre

    Coucou ! Au top ton article, merci de partager notre combat ! 🙂
    J’ai écrit un article sur 5 conseils pour devenir vegan sur mon blog, que j’essaie de relayer pour qu’un maximum de personnes soient touchées 🙂 Je donne plein de références.
    N’hésite pas à me donner ton avis !
    https://lesjoliestulipes.wordpress.com/2016/07/14/comment-devenir-vegane-en-5-conseils/
    Tiphaine

  • lylye

    27 août 2016 at 17 h 01 min Répondre

    petit retour sur les OGM: ils sont autorisés dans la nourriture humaine et d’ailleurs même en bio malheureusement (0,9%) sur le total du produit si je ne me trompe pas

  • Louise

    29 mai 2017 at 17 h 26 min Répondre

    Bonjour Gala,

    ton article me motive.
    Je mange de la viande. Progressivement j’ai commencé à largement réduire ma conso, puis à faire attention à ce que j’achetais. 
    Pour ma santé, mais surtout parce que j’adore les animaux et la souffrance animale me tord le coeur…
    J’ai été élevé  avec la viande, c’est compliqué pour moi, et pour mon entourage (beaucoup d’amis masculins très très carnivore) de me soutenir. Il n’empêche doucement mais surement j’y arrive…
    Merci pour cet article qui me booste encore plus ! 

  • Il était une veggie

    25 juillet 2017 at 10 h 08 min Répondre

    Coucou,
    En tant qu’ancienne omnivore, je ne peux que me rallier à cet article. Je suis devenue végétarienne il n’y a que 7 mois et cela a tellement changé de choses dans ma vie, dans mon esprit et ma façon de voir les choses que j’ai ouvert un blog à ce sujet (entre autres). C’est difficile pour l’entourage qui souvent ne voit pas les choses de la meme façon, on est traité de bobo, c est quoi cette nouvelle lubie, oui mais moi j achète mes poulets chez un volailler bla bla bla.. (je passe sur les « mais ce ne te manque pas ? ohhhh une bonne cote de boeuf quand meme hein ?? c est pas ton tofu qui va te donner le meme plaisir quand meme »
    Breeeefffff tout ca pour dire merci à ton blog d exister et tous ceux et celles comme moi qui avons suivi dans ce « combat » ou en tous cas la défense de cette noble cause.. Plus nous serons à en parler et évoquer tous ces points (écologie, cause animale etc etc) plus les gens petit a petit commencerons (j espère) à bousculer leur conscience..
    N’hesite pas à venir sur mon blog pour me donner ton avis, pour échanger sur le sujet ca me plairait beaucoup <3
    Belle journée
    Corinne

Post a Comment