Gala's blog | Le healthy, un mode de vie et un état d’esprit
8581
post-template-default,single,single-post,postid-8581,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Le healthy, un mode de vie et un état d’esprit

Vous le croisez à tous les coins de rue, il est présent quasiment dans tous les magazines féminins, sur beaucoup de blogs (dont le mien) … Le terme « Healthy » a la cote en ce moment et est clairement à la mode. Et je trouve ça plutôt chouette, personnellement.

Cependant, je trouve qu’on oublie parfois ce qu’est réellement le « Healthy ». Dire que ce n’est qu’une mode est bien trop réducteur. Même si on le découvre grâce à l’engouement qu’il suscite en ce moment, ça n’en reste pas moins un réel mode de vie qui se soucie surtout du bien être général. Et c’est important, le bien être.

smoothie_vegan_baobab

 

Le Healthy, un mode de vie

 

Le « healthy », c’est selon moi un mode de vie et un état d’esprit. On ne peut pas tout simplement « suivre une mode » … Auquel cas, cela ne durera qu’un temps et on aura vite faire de retomber dans les méandres de la malbouffe industrielle. Avoir un mode de vie sain englobe tellement de choses et certainement pas que la nourriture. En effet, une fois que l’on commence à faire attention à ce que l’on mange,  on se rend vite compte que tout ce qui nous entoure pourrait être plus sain : cosmétiques, vêtements, entretien mais aussi notre condition physique … Et on a bien souvent, envie de tout changer ! Les produits bio investissent alors petit à petit nos placards et notre salle de bain. On prend du temps pour faire du sport. Bien souvent, on se questionne sur la provenance des vêtements que l’on porte et ça nous pose des petites soucis avec notre conscience : sur les conditions de « fabrication » de tout ce qui peut être industriel, de la façon dont les animaux sont traités dans les élevages … Enfin bref, dans la plupart des cas, healthy rime avec éthique et bien-être. C’est pour cette raison qu’au final, on ne peut pas tant dire que le healthy est une mode, c’est très réducteur. Si l’on cherche seulement à suivre la mode, cela n’a alors aucun rapport avec un quelconque mode de vie sain et ce fameux état d’esprit qui nous motive chaque jour à essayer d’en faire plus, de faire mieux, de réduire l’impact négatif que l’on peut avoir sur l’environnement, sur les animaux … Et sur nous-même.

 

Alors non, le « healthy » ce n’est pas une mode, mais bien UN mode de vie qui s’articule autour d’un certain état d’esprit.

 

Cultiver « son propre healthy »

 

Comme je le disais plus haut, avoir un mode de vie sain touche à peu près toutes les facettes de notre quotidien. Et chacun voit les choses à sa façon. En effet, ce qui est sain pour moi, ne le sera pas forcément pour vous. Prenons un exemple tout simple : le bio. Certains d’entre vous trouveront important de manger frais et surtout local, mais pas spécialement bio. Pour moi, des aliments qui ne sont pas bio ne sont pas sains puisque bourrés de pesticides. Je préfère donc des aliments qui ne viennent pas de ma région mais qui sont bio. Pour d’autres, manger peu de viande mais de bonne qualité est tout à fait sain. Ce n’est pas mon cas puisque je pense que l’on ne devrait pas du tout en manger et que ça ne correspond pas à l’idée que je me fais de l’éthique. Il y en a pour qui aller 2h 5 fois par semaine à la salle de sport est nécessaire. Personnellement, je pense que c’est beaucoup trop pour mon corps et qu’il ne pourra pas le supporter. Je ne vous dis pas ça pour porter un jugement sur les personnes qui mangent de la viande pas bio et qui se gavent de sport, mais tout simplement pour vous montrer que chacun a sa propre idée de ce qui peut être healthy ou non. Alors certes, aller au macdo 3 fois par semaine ne pourra jamais être qualifié de sain, mais le terme healthy est tout de même assez « vague » au final.

 

A chacun de cultiver « son healthy », de définir ce qui est sain ou non pour lui et ses proches.

 

Manger sainement, en quoi ça consiste ?

 

Même si, comme je le disais plus haut, manger sainement n’est pas la seule caractéristique d’un mode de vie sain selon moi et qu’en plus chacun cultive son propre « healthy », j’aimerais m’attarder sur le côté alimentaire. Manger sainement est pour moi assez simple : pas de produits animaux (laitiers, oeufs …), industriels, et de gluten. Manger sainement ne peut cependant pas se réduire au fait de supprimer ces aliments. En effet, on va non seulement les remplacer, mais en plus en ajouter d’autres et avec de nouvelles caractéristiques. Mon alimentation fait la part belle aux légumes, aux oléagineux, légumineuses, j’en passe et des meilleurs. Je mange aussi de saison, bio et mes fruits et légumes proviennent bien souvent de France.

Il est aussi important, si ce n’est indispensable, de savoir faire des écarts. Connaissez-vous les « cheat meals » ? Il s’agit de repas où l’on se permet un peu tout et n’importe quoi. Généralement, on en fait un par semaine (mais chacun fait comme il veut), et ça se traduit bien souvent par un petit passage au fast food. Je dis oui au cheat meal ! Pas plus tard qu’hier, j’ai mangé une bonne grosse barquette de frites avec mes amis et même que j’ai bu de la bière et du vin pas bio (foliiiiie). J’avais faim, j’avais soif, j’en avais envie et je ne culpabilise pas. Bien sûr, j’aurais préféré manger mes frites sans huile, boire une bonne bière sans gluten et du vin bio … Mais ce n’était pas possible là où j’étais, et je ne me suis pas privée pour autant parce que « olala, c’est vraiment pas healthy ».

 

Ce qui n’est pas sain au final, c’est de se priver.

 

Si vous vivez ça comme une privation, ça n’ira pas. Cependant, peut-être que les 3 premières semaines seront compliquées, que vous aurez toujours envie de bouffe industrielle et que vous ressentirez cette sensation de privation (notamment à cause du sevrage du sucre). Mais je peux vous assurer que les céréales Kellogg’s ne me font désormais plus envie, je leur préfère mon granola maison ultra gourmand. Je me régale de barres crues, non plus de snickers, et ces derniers ne me manquent pas. Les galettes de légumes congelées que j’adorais il y a encore 2 ans … mon palais les trouve juste infectes aujourd’hui. Manger sainement n’est pas une privation, mais un réel plaisir.

 

A mesure que l’on mange sainement, nos goûts et notre gourmandise évoluent, tout simplement.

 

Le Healthy et la perte de poids

 

Parfois, on souhaite adopter un régime healthy pour perdre du poids. Tout d’abord, j’insiste sur le fait que manger sainement n’a aucun rapport avec le fait de réduire la quantité de nourriture dans son assiette … On mange mieux, alors on peut manger plus (sans se gaver non plus) sans que ça ne se répercute forcément de façon négative sur notre poids. Personnellement, j’ai doublé mes quantités de nourriture depuis que je mange sainement et je n’ai pas pris 1 kg.

C’est tout à votre honneur d’opter pour un régime healthy. C’est selon moi ce qu’il y a de plus adapté à une perte de poids efficace et stable dans le temps. Vous ne perdrez pas 10 kg en une semaine comme certains régimes vous le font miroiter. Non, ces kilos, vous les perdrez peut-être plus lentement … Mais sûrement. Et vous éviterez par la même occasion de faire du yoyo. Avoir une alimentation saine vous assure une certaine stabilité.

 

A lire pour compléter :

Mes astuces anti-régime pour garder la ligne : les bases d’une alimentation saine

Reprendre le sport et rester motivée

Comment remplacer le sucre raffiné ?

 

N’hésitez pas à non plus à :

Me suivre sur Instagram @galasblog

Vous abonner à mes tableaux « On cuisine Healthy » et « Healthy food » sur Pinterest

 

Dans tout ça, je dirais que si la mode est au mode de vie sain et au culte du bien être, c’est tant mieux !

Qu’est-ce que le healthy selon vous ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !  

18 Comments
  • Marie

    24 mai 2015 at 16 h 10 min Répondre

    Je suis totalement d’accord avec ton approche du « healthy ». Comme tu dis, c’est un mode de vie, que beaucoup considèrent comme une mode éphémère, les magazines féminins en premier. C’est tout l’inverse, puisqu’une mode à une définition précise, puis est remplacée par une autre, alors qu’un mode de vie est en constante évolution, c’est une remise en question de tout les instants. Et en cela, personne ne devrait se sentir obligé de se sentir bien en calquant ses habitudes sur celles des autres. Le plus important, c’est de déterminer ce qui NOUS fait nous sentir bien.
    Quant aux kilos, je déteste leur omniprésence dans tous les articles qui nous bassinent sur le « healthy ». Oui si on a des kilos à perdre, un mode de vie « healthy » qui NOUS correspond sera plus à même de nous ramener à notre poids de forme. Pour les gens dont le métabolisme naturel fait qu’ils sont plus charpentés, adopter un mode de vie « healthy » ne va pas les transformer en spaghetti. Devrais-je d’ailleurs insister sur l’horreur absolue qui s’est emparée de moi en tombant au rayon santé de la FNAC sur un livre s’intitulant « Comment devenir mince comme un spaghetti »? Non mais SERIEUSEMENT???
    Le plus important c’est de se sentir bien dans notre corps et notre tête, et de leur faire du bien! =)

    • Louise

      7 décembre 2015 at 20 h 24 min Répondre

      Bonjour,

      Je suis entièrement d’accord avec ce que vous dîtes; à la différence de l’endroit où j’habite (en Nouvelle-Calédonie), j’ai la chance d’avoir mon potager et donc, mes légumes bio ! Pratiquement, tout est « recyclé » – je fais mon composte que j’utilise avec des algues sèches ramassées au bord de la mer et également du fumier de cheval… Quant à la viande, elle est bio car les bêtes mangent l’herbe qu’elles broutent dehors et toute l’année.
      Quant au gluten, je connais le problème puisque je suis intolérante au gluten et par conséquent, j’achète de la farine bio et je fais mon pain que je conditionne au congélateur. Mais je fais également du pain au levain (pour mon mari) également avec de la farine bio) et ceci depuis de nombreuses années. Ce que je veux dire – c’est que tout ceci demande beaucoup d’investissement temporel! Mais je pense que c’est une habitude.

      Je vous souhaite une bonne journée et bonne continuation,

      Louise.

  • Nanie

    24 mai 2015 at 16 h 37 min Répondre

    Bel article… comme toujours venant de ta part 😉 Tu sais vraiment bien résumer ce que, la plupart du temps, je pense aussi. En ce qui me concerne, je privilégie vraiment au maximum les produits locaux (du moins les fruits et légumes ; pour le reste, comme les farines, céréales, etc, pas facile voire impossible). Ainsi, il m’arrive d’acheter mes fruits et légumes au marché, et non en magasins bio, mais toujours chez de petits producteurs du coin, qui ne traitent pas ou peu (agriculture raisonnée par ex) leur production. Pas facile de s’y retrouver parmi la ribambelle de vendeurs de fruits et légumes (revendeurs, gros bancs où il y a de tout, du hors saison, des fruits et légumes comportant chacun une étiquette, ceux qui te disent ce que tu veux entendre…), mais j’en ai repéré quelques-uns depuis le temps qui me semblent répondre à ce que je recherche : ils sont tous producteurs dans le coin, ont un petit stand de vente, sont plus chers et font en fonction des saisons ; certains ont un gros panneau indiquant que tout est non traité, d’autres, j’ai pris l’habitude de discuter avec et de leur poser quelques questions « anodines » pour en savoir davantage 😉 Bref, ils se comptent sur les doigts d’une main parmi les nombreux vendeurs du marché, mais c’est déjà ça ! ^^
    PS : j’ai le même bocal que l’on voit sur ta photo, mais en plus gros 😉

  • Eleama O.

    24 mai 2015 at 16 h 48 min Répondre

    Voilà, c’est tout à fait comme ça que je le ressens ! Les articles « anti-healthy » me rendent un peu triste… J’aimerais leur expliquer que ce n’est pas une injonction ou une nouvelle forme de fat-shaming mais un mouvement d’amour de soi et de bienveillance… Sans trouver les mots !
    Mais ton article résume bien ce qui me plait dans ce mouvement « healthy », qui m’a permis de m’aimer, d’apprendre à me connaitre et de me soigner de mes troubles alimentaires…
    Alors merci pour ça ! 🙂

  • MadTeaAndGlory

    24 mai 2015 at 18 h 00 min Répondre

    C’est tout à fait vrai, même si je ne pense pas qu’abandonner le healthy = automatiquement retomber dans la malbouffe ; je trouve que le réduire à une mode c’est le rendre très normatif, et non vecteur de bien-être global ; le fait que ce soit une tendance permet de faire connaitre & diffuser un mode de vie plus « slow »; et à la fois ça risque d’en dénaturer l’essentiel, parce-que dès qu’un thème devient « tendance », la capacité qu’a la société à convertir toute mesure en excès et en injonctions normatives, altère la raison d’être d’un mouvement, ici, ça fausse et pervertit le pouvoir de régulation générale, d’équilibre et de respect de soi que pourrait apporter un mode de vie sain. Etre « healthy » je pense que c’est aussi être à l’écoute de soi ; or suivre passivement une mode, c’est être à l’écoute des prescriptions des autres ; mais c’est vrai que c’est très dur, déja d’être à l’écoute de ses sensations, et surtout de faire abstraction des « pollutions » qui viennent de l’extérieur : des blogs ou magazines peuvent en toute bonne foi donner des conseils, et ça nous aide vachement ; mais dès que ces recommandations virent dans le normatif, ça me met mal à l’aise et c’est contre-productif, parce-que ça éloigne du mouvement, ça fait l’effet d’un répulsif parce-qu’être sain semble alors compliqué, sectaire, inatteignable, et donc pas durable et universel. Or comme tu le dis, c’est un mode de vie qu’il faudrait réussir à s’approprier, en s’inspirant à la fois des précieux conseils des concerné-e-s, mais aussi et surtout de sa singularité, de ses besoins et, ne l’oublions pas, de ses envies ; parce-que sinon, comme tu le dis, ça n’est pas durable, et ça ne bénéficie à personne. Le « healthy » ne devrait pas être théoriser, sous forme d’injonctions uniformes et unilatérales ; mais partagée, sous forme de conseils que l’on fait siens, en douceur et sans en abstraire le plaisir , parce-qu’être bien dans son corps, cohérent dans ses choix de vie, d’alimentation, d’habillement, c’est aussi ça le premier plaisir 🙂 merci pour cet article!

  • Rosenoisettes

    24 mai 2015 at 20 h 51 min Répondre

    Comme je suis d’accord !
    C’est difficile de comprendre comment ça peut être une mode vu toute l’éthique qu’il y a derrière.
    Le mode de vie sain se base, selon moi, sur le rejet de la malbouffe et de cette société de consommation qui nous tue à dose de sucre, gras saturé et additif alimentaire. C’est aussi se rapprocher de la nature, des produits frais originels (sans pesticides, si possible). Mais surtout, c’est s’écouter, écouter son corps et son esprit, bien se sentir dans notre mode de vie en en ayant pleinement conscience ~
    Mais je ne vais pas redire tout ce que tu as dit car je suis bien d’accord 🙂
    Vivre consciemment, bien dans sa tête et son corps, en se faisant plaisir.

  • Léa

    25 mai 2015 at 1 h 41 min Répondre

    Merci pour ton article, ta réflexion était très juste! Je trouve ça vraiment dommage de voir que certaines personnes critiquent le « healthy lifestyle ». En quoi est-ce que vouloir prendre soin de soi est une mauvaise chose, je me le demande! 🙂
    Comme tu le dis, c’est important d’écouter son corps et il y aura autant de déclinaisons du mode de vie « healthy » que de personnes car nous sommes tous différents et nous n’avons parfois pas la même idée de ce qui est healthy et ce qui ne l’est pas!

    A bientôt,
    Léa x

  • axelle et ses caprices

    26 mai 2015 at 14 h 08 min Répondre

    Quand on passe au mode de vie sain il se peut qu’on perde du poids (certainement parce que avant niveau alimentation c’était la cata) mais il ne faut pas oublier que ce n’est pas le but de ce mode de vie, mais une conséquence qui peut parfois être bénéfique. Le but c’est d’être en meilleur santé, faire du bien à son corps en lui donnant tout les nutriments qu’il faut, bref rien à voir avec un régime (trop souvent associé au mot « healthy » sur les réseaux sociaux ..)
    En tout cas ton blog est une très bonne inspiration de ce côté là 🙂
    Bisous, Axelle

  • Loredana

    29 mai 2015 at 10 h 52 min Répondre

    Ton article est super ! Je serais incapable d’avoir un mode de vie aussi sain, mais j’admire ceux qui y parviennent

  • Johann

    29 juillet 2015 at 11 h 01 min Répondre

    Bonjour,

    cet article me rappelle les remarques que font les personnes qui m’entendent dire « si possible végétarien, sans lait et sans gluten svp »… et qui enchaînent avec « Mais t’es dingue, qu’est-ce que tu manges alors ? »

    Le healthy c’est un mode de vie, c’est une liberté : celle d’avoir le choix entre suivre le courant marketing ou le courant traditionnel, et faire ses propres expériences pour découvrir son propre chemin de santé.
    Alors forcément, les bénéfices ne sont pas uniquement liés à ma propre personne mais aussi à mon environnement et aux autres êtres de cette planète (humains et animaux).
    Je crois que c’est Sartre qui disait que notre liberté (et notre responsabilité) ne se limite pas à notre stricte individualité mais qu’elle concerne tous les hommes. De la même manière, mon healthy-style ne concerne pas que moi, pas plus qu’il ne se limite à mon poids ou mon aspect physique, mais prend aussi en compte mon impact sur le reste de la planète.
    Et cela ne m’empêche nullement de profiter pleinement de ma vie, de ma santé et des saveurs de la healthy food 🙂

    Un grand merci pour cet article 🙂

  • Marie

    29 juillet 2015 at 13 h 29 min Répondre

    Personnellement avant je me trouvait trop grosse , trop molle , pas assez sportive
    Alors que la j’adore mon corps , je me sens bien ,légère ! Je me suis amélioré en athlétisme ect ! J’ai même arrêter mon  » asme  » !!! Bref jadore ce mode de vie et je changerai pour rien au monde 🙂

  • Breakfast Time

    26 août 2015 at 16 h 08 min Répondre

    Un mode de vie a adopter d’urgence !
    http://www.breakfast-time.com

  • Lyse

    31 août 2015 at 17 h 10 min Répondre

    Super article ! Tout est dit !

  • Camille

    28 décembre 2015 at 23 h 34 min Répondre

    Excellent article sur un phénomène tendance qui me réjouit au plus haut point ! Une prise de conscience générale semble s’observer, et j’en suis toute heureuse. Pourvu que, comme tu le dis, ce ne soit pas qu’une « mode ».

    • Gala

      6 janvier 2016 at 23 h 13 min Répondre

      Oh merci beaucoup ! Je pense en effet que c’est une bonne chose que cette prise de conscience se généralise, surtout que ça va plutôt dans le bon sens !!!

  • Mathilde Sanmarco

    26 février 2018 at 0 h 32 min Répondre

    Bonsoir,
    je suis nouvelle sur le blog et j’aimerais savoir si tu as fait un article à propos du sevrage du sucre. Je suis étudiante en prépa et de plus en plus concernée par mon alimentation et mon impact sur le monde, je mange de moins en moins de produits animaux et j’ai décidé d’arrêter complètement le sucre (raffiné) auquel je suis un peu accro. As-tu un peu développé le sujet ? Comment envisager le stress, les insomnies, le manque en gros?
    Sinon, ton blog est vraiment chouette et donne beaucoup de motivation pour se lancer dans ce mode de vie. Mon entourage est plutôt réticent à ce type de changements et tes articles donnent des pistes et du courage.
    Alors merci beaucoup !

    Mathilde

  • Aurora

    24 mars 2018 at 15 h 43 min Répondre

    j’adopte de plus en plus cette alimentation car je tiens à ma santé, mais j’avoue que parfois j’ai un ras le bol et j’ai envie de revenir à cette alimentation industrielle…. par contre, j’avoue que je ne fais de cheat meal, donc peut être relâcher un peu tout ça et me le permettre de temps en temps m’aidera dans cette démarche. En tout cas je suis tout à fait d’accord avec ce mode vie healty, qui est le plus sain pour nous tous! 😉 http://santé-alimentation.fr

  • Laura

    23 octobre 2018 at 11 h 30 min Répondre

    Pourquoi utiliser « healthy » (que 90% des gens prononcent mal en plus) alors qu’on a en français le mot « sain », qui a exactement la même signification ? Ben uniquement pour des raisons marketing, parce qu’apparemment, ça fait plus cool et glamour. Cette prolifération d’anglicismes qui n’apportent rien du tout, c’est juste insupportable. Je suis d’accord que la vague du style de vie sain est positive mais le fait de balancer du « healthy » à toutes les sauces est néfaste pour son image.

Post a Comment