Gala's blog | L’exposition au soleil : pourquoi et comment protéger sa peau ?
8823
post-template-default,single,single-post,postid-8823,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

L’exposition au soleil : pourquoi et comment protéger sa peau ?

L’exposition au soleil, vaste sujet. Il est très important de se protéger des rayons nocifs du soleil, et pour ce faire, on peut procéder de plusieurs façons. Certaines étant plus ou moins efficaces voire plus ou moins nocives, il est parfois difficile de s’y retrouver.

J’ai déjà rédigé des billets de ce type l’année dernière mais je ne les trouve pas assez « poussés ». Loin de moi l’idée de vous dire ce que vous devez faire, mais j’emmagasine de nombreuses infos sur l’exposition au soleil depuis quelques années, et je tenais à les partager avec vous car elles sont très importantes selon moi.

protection_solaire_naturelle

 

Faut-il s’exposer au soleil ?

 

En fait, je pense que c’est comme pour tout : il ne faut pas en abuser. Le mieux est de s’exposer le moins possible, en moyenne 10 minutes, et surtout pas entre 11h et 16h. Mais personnellement, je ne me passerai pas du soleil et de mon bronzage estival. Cela dit, contrairement aux années précédentes, je ne me tartine plus de Monoï sans crème solaire pour être la plus noire possible. Et lorsque je bronze, je change de côté toutes les 15/20 minutes pour agresser ma peau le moins possible. Je porte un chapeau ou je mets mon tee-shirt sur mon crâne pour éviter l’insolation.

Le soleil a des effets bénéfiques : il permet à notre corps de fabriquer de la vitamine D, qui lui est essentielle. Cependant, il n’en reste pas moins dangereux : il est responsable du vieillissement précoce de la peau et de favoriser le développement du cancer de le peau.

Le soleil diffuse notamment des UVB, qui sont arrêtés dans l’épiderme, la couche supérieure de la peau. En revanche, les UVA pénètrent les couches profondes de la peau et vont jusque dans le derme. Dans les 2 cas et en gros, les UV tuent les cellules de la peau ou apportent des modifications à l’ADN et les cellules peuvent alors muter en cellules cancéreuses.

 

Peaux acnéïques

Le soleil est très mauvais pour les peaux acnéïques. En effet, sur le coup, il « dessèche » les boutons et c’est plutôt cool. Cela dit, le soleil contribue à l’épaississement de la peau, on a donc l’impression que les boutons ne sont plus là, mais ils sont en réalité planqués un peu plus profondément dans l’épiderme. Cet épaississement a tendance à obstruer les pores de la peau, le sébum ne peut pas s’écouler normalement … Et en septembre, on a alors une poussée d’acné de fou, une fois que la peau redevient « normale » car plus exposée. Le mieux est de protéger sa peau avec un indice 30 et d’utiliser un gel solaire plutôt qu’un lait, qui est trop nourrissant pour les peaux à imperfections. Le visage étant l’une des parties les plus exposées au soleil, n’hésitez pas à en appliquer même lorsque vous vous promenez en ville l’été.

 

Le cas des cabines à UV

Je vous le dis tout de suite, je ne comprends absolument pas les personnes qui font des UV (et j’ai des amis qui en raffolent). C’est le mal absolu selon moi. Non seulement ils attaquent la peau à coup d’UVA mais en plus, ils ne participent en rien à la synthèse de la vitamine D par la peau. En gros, ils ne servent à rien à part à attraper un cancer. Qui plus est, je trouve qu’ils teintent la peau d’une couleur absolument pas naturelle. On voit la différence entre un bronzage naturel et un bronzage aux UV. Et on voit aussi la différence au niveau de la peau, une peau qui a passé des heures et des heures en cabines à UV est abîmée bien plus vite qu’une peau cramée au soleil (ce qui n’est pas joli non plus selon moi). Bref, je déteste les cabines à UV, je les ai en horreur, elles n’ont absolument aucun avantage selon moi.

 

Faut-il prendre des compléments alimentaires pour préparer sa peau au soleil ?

Je n’en ai jamais pris, fort heureusement. Ce n’est pas faute d’y avoir cru pendant longtemps, mais leur prix a toujours été rédhibitoire (à l’époque, ça devait être entre 30€ et 40€ par plaquette). Et c’était aussi jusqu’à ce que j’apprenne que ces derniers sont en réalité bien souvent photosensibilisants ou cancérigènes ou les deux. Et dans le monde du naturel, on ne répète jamais assez qu’il ne faut pas s’exposer au soleil avec des crèmes qui contiennent des huiles essentielles photosensibilisantes (par exemple). Et éviter les ingrédients cancérigènes, accessoirement. Ces substances rendent la peau très sensible comme leur nom l’indique et cela favorise donc les coups de soleil et tout ce qui s’en suit. Pour moi, c’est donc un énorme NON aux compléments alimentaires pour préparer sa peau au soleil. Qui plus est, ils ne sont pas tous vegan et encore moins cruelty free.

J’avoue ne jamais avoir regardé s’il existait des compléments alimentaires bio et naturels, je ne me prononce pas sur ceux là car je n’ai aucune idée de leurs effets.

 

Filtres solaires minéraux VS filtres solaires de synthèse

 

Il y a quelques temps, j’ai eu des critiques assez vives sur les filtres minéraux que contiennent les crèmes solaires UVBio. « Du dioxyde de titane ??? Mais c’est tellement dangereux » … Remettons les choses dans leur contexte. Le dioxyde de titane est dangereux lorsqu’il s’agit de nanoparticules, qui pénètrent la barrière cutanée. Ce qui a d’ailleurs été le cas de certaines crèmes solaires bio il y a quelques années. Quand le scandale a éclaté, les nanoparticules ont disparu des crèmes solaires bio. Leur principal défaut ? Elles sont un peu plus difficiles à étaler lorsqu’elles sont sous forme de crème ou de lait.

Je passe plus de temps que mes copines à étaler ma crème, mais en contrepartie, je ne prends plus de coup de soleil.

 

Vous ne trouverez pas de crème solaire sans filtre solaire, c’est tout bonnement impossible. On ne se protège pas avec de l’eau. Et comme l’a dit Rita Stiens, les filtres minéraux, même sous forme de nanoparticules, sont toujours moins dangereux que des filtres chimiques. Les filtres chimiques absorbent les UV (et les transforment en rayons non-nocifs) alors que les filtres minéraux les réfléchissent. La deuxième solution me semble bien moins dangereuse et Rita Stiens le confirme dans cet article : « De nombreux filtres solaires présentent un sérieux potentiel de risque car la fonction de filtre s’appuie sur le fait que des molécules absorbent un certain spectre d’ondes. Cela n’est pas sans conséquences puisque les molécules vont être modifiées par le processus. De nouveaux composés moléculaires au fort potentiel allergisant ou provoquant des réactions phototoxiques (c’est à dire pouvant devenir instables à cause de la lumière ou des enzymes produites par le corps) peuvent se former. »

Qui plus est, les crèmes solaires conventionnelles contiennent bien souvent d’autres ingrédients cracra, tels que des parabens, qui sont de véritables accélérateurs du vieillissement cutané.

Les filtres de synthèse détruisent le récif corallien à l’inverse des filtres minéraux qui sont bien plus écologiques.

 

Préparer sa peau au soleil

 

Pour préparer ma peau au soleil, je commence déjà par m’exposer progressivement. Je me suis toujours exposée assez tôt, dès le mois d’avril. Le soleil est moins « fort » qu’en juillet et ma peau s’y habitue petit à petit.

De plus, il est intéressant de préparer sa peau de l’intérieur en la nourrissant d’antioxydants. Ces derniers préviennent les dommages du soleil, ce qui est donc particulièrement pertinent lorsque l’on expose sa peau aux UV. Il faut privilégier un certain type d’antioxydants, les caroténoïdes (bêta-carotène, lutéine, lycopène et zéaxanthine). Ces derniers ont pour principale action de renforcer la pigmentation de la peau, ce qui apporte alors une certaine protection car ils améliorent sa tolérance au soleil. En fait, pour préparer sa peau au soleil, il suffit de manger beaucoup de fruits et légumes, variés, et de saison (fruits rouges, oranges, légumes vert foncés).

Je privilégie tout particulièrement le jus de carottes. Mais pas trop non plus, un verre par jour est suffisant. Une année, mon chéri en a bu des tonnes et il a bronzé orange. Non seulement il a bronzé plus vite, mais en plus la couleur de son bronzage était différente et vraiment pas jolie (quand je vous dis orange, c’est vraiment orange). Il a donc arrêté le jus de carottes pendant quelques semaines et a évité de s’exposer au soleil.

Et bien sûr, quand je m’expose, j’opte pour une protection solaire avec des filtres minéraux (les UVBio sont au top). Pour le corps, j’utilise le lait solaire, pour le visage, le gel solaire. J’en applique toutes les 2h et j’en remets après m’être baignée (quand je n’ai pas trop la flemme) même s’ils sont résistants à l’eau.

 

Et après l’exposition ?

 

Après chaque exposition, j’hydrate généreusement ma peau. Et je l’agresse bien évidemment le moins possible.

 

Le visage

Je garde ma routine naturelle du moment mais à chaque exposition, je troque ma crème oOlution Check Matte adorée pour l’huile sèche UVBio (que j’adore aussi). Parfois j’applique les deux, ça dépend de mon humeur et de l’état de ma peau. L’huile sèche UVBio est particulièrement intéressante car elle contient un mélange d’huiles et des algues qui préviennent les dommages du soleil. Qui plus est, elle est très hydratante mais ne laisse pas de film gras sur la peau et elle sent très bon (l’odeur n’est pas entêtante).

 

Le corps

J’hydrate ma peau tous les jours avec du beurre de karité ou du beurre de cacao. Les jours où j’expose longtemps ma peau, je préfère le beurre de karité car il prévient les dommages du soleil. Et je lui ajoute un peu d’huile de calophylle, qui est réparatrice. Il existe bien sûr d’autres huiles intéressantes pour protéger sa peau : carotte, tomate, buriti, chardon-marie …

 

 

Voici donc toutes les informations que j’ai emmagasinées depuis ces 2 dernières années sur l’exposition au soleil et que je souhaitais partager avec vous.

Et vous, comment protégez-vous votre peau ? Avez-vous opté pour des crèmes solaires contenant des filtres minéraux ?

 

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

12 Comments
  • Fanny Pernet

    4 juillet 2015 at 9 h 57 min Répondre

    Coucou,
    Et bien moi je mettais ces crèmes solaires « Cracra » jusqu’à maintenant (il fallait les finir) mais les coups de soleil sont bien là !! Alors huile essentielle de lavande et de tea-tree avec un peu d’huile d’Argan pour calmer tout ça le soir ! Je pense que je vais me laisser tenter par ta gamme solaire UVbio sur Happy Léon très prochainement! Merci pour ton super article et tes bons conseils comme toujours 🙂

    • Gala

      8 juillet 2015 at 14 h 27 min Répondre

      Merci Fanny 🙂 ! J’espère que le lait UVBio te conviendra mieux !!

  • Romane Azaro

    4 juillet 2015 at 15 h 16 min Répondre

    le soleil, je n’aime pas ça. Mais ayant un cheval en éxtérieurs, en été, j’y coup pas! Du coup je n’y vais pas avant 17h30 mais je ne supporte pas les produits protecteurs! J’ai de longs cheveux du coup ça protége un peu et je ne m’expose pas de face au soleil. Je ne vais pas à la piscine ou a la plage et j’ai le bronzage short-boots-t shirt. Trés moche mais tant pis. Et le soir je m’hydrate généreusement la peau avec un beurre maison Karité/cacao/huile de coco/HE de carotte et je met qq gouttes d’HE de lavande vraie ou aspic si jamais j’ai des piqures d’insectes. Avant l’été, j’ai mangé énormément de carottes crues rapées, des oranges, etc pour préparer ma peau au soleil 🙂

    • Gala

      8 juillet 2015 at 14 h 30 min Répondre

      Ahah on est complètement à l’opposé !! Ce qui est sûr, c’est que tu fais tout pour éviter les effets néfastes du soleil 😉 ! Mais pourquoi ne supportes-tu pas les produits solaires ? C’est d’un point de vue texture, compo … ?

  • Auriane

    5 juillet 2015 at 16 h 28 min Répondre

    Hm, petit bémol pour les cabines d’UV, je déteste le principe aussi, mais pourtant j’ai du en faire 20 cet hiver/printemps, des UVB (et uniquement B, du coup ça me rassure que ça ne soient pas eu qui pénètrent dans l’organisme…) pour soigner mon eczema (généralisé, d’où la prescription de mon dermato). Ca ne m’a certes pas totalement guérie, mais dans l’ensemble ça m’a permis de pouvoir vivre correctement cette fin d’année scolaire éprouvante… Ces cabines ne sont donc pas totalement inutiles et peuvent avoir une fin autre qu’esthétique (même si le bronzage vient avec, pour le grand malheur de mon amour des peaux diaphanes…) dans le cas des maladies de peau ^^ (mais je te rejoins sur le fait que les cabines à but non médical sont pour moi une aberration (plus ou moins))

    • Ehtiras

      8 juillet 2015 at 11 h 18 min Répondre

      je ne comprenais pas pourquoi les cabines à UV étaient tout simplement autorisées en France, mais merci de ton témoignage c’est clair que c’est plus logique 😉 (et bon courage aussi, des fois le beurre de karité apaise pas mal mais j’imagine que tu as déjà essayé 😉 )
      et malheureusement c’est comme beaucoup de médicaments, destinés à la base pour soigner un problème précis ils sont détournés pour d’autres usages, souvent esthétiques…

      • Gala

        8 juillet 2015 at 14 h 26 min Répondre

        En effet, merci pour ton témoignage. Mais je parle bien des cabines à but non médical dans mon article, je ne me pencherai pas sur le plan de la médecine car je n’y connais rien :).

  • Gwen

    6 juillet 2015 at 9 h 55 min Répondre

    Merci pour cet article ! Je suis passée à la crème solaire bio. Pas de coup de soleil pour le moment alors que j’en attrape toujours. Il est vrai que je fais attention à éviter les heures les plus dangereuses également. Et comme je suis végétalienne depuis quelques mois, j’ai l’impression que ma consommation de fruits et légumes contribuent à ma bonne mine, j’ai déjà pris des couleurs sur le visage alors que je mets un temps fou à bronzer !
    Je vais également bientôt tester une crème solaire maison.

    • Gala

      8 juillet 2015 at 14 h 27 min Répondre

      Je suis sûre que ça aide en effet 😉 ! N’hésite pas à revenir nous donner tes impressions sur la crème solaire maison, c’est une très bonne idée en tous cas 🙂 !!!

  • Lutetia Flaviae

    13 juillet 2015 at 16 h 23 min Répondre

    Du coup, tu n’utilises que du beurre de karité ou tu utilises une crème solaire bio ? J’hésite entre celle de Lavera qui est approuvée par l’Observatoire des cosmétiques et pas trop chère ou refaire une huile solaire avec de l’huile de karanja, de l’oxyde de zinc etc.

  • Marine FAUCHERE

    17 mars 2017 at 22 h 59 min Répondre

    Hello,

    Je m’intéresse tout juste à la slow cosmétique et je cherchais une protection solaire quand je suis tombée sur ton article. La crème Uvbio à l’air top en revanche je vois la présence de « parfum (fragrance) » est ce vraiment nocif ?

  • RoseCalexico

    6 avril 2017 at 9 h 34 min Répondre

    Merci pour cet article très intéressant. En ce qui concerne les compléments alimentaires pour préparer sa peau au soleil c’est une invention -purement- marketing. Cela dit il existe un très bon moyen -testé et approuvé- pour bronzer un peu plus rapidement, il suffit de boire un grand verre de jus de carotte tous les matins et de manger beaucoup de carottes et de tomates en été, en salade, en jus..
    Bonne journée!

Post a Comment

12 + quatorze =