Gala's blog | No Bra : Pourquoi je ne porte plus de soutien-gorge
12915
post-template-default,single,single-post,postid-12915,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

No Bra : Pourquoi je ne porte plus de soutien-gorge

Il y a un an, j’ai décidé d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Et aujourd’hui, je suis fière de dire que je n’en porte quasiment plus. Je me sens mieux dans ma peau et dans mes vêtements …

Comme d’habitude, je ne juge personne. Je vous parle simplement de mon vécu et de mon ressenti, chacun fait ce qu’il veut !

 

Pourquoi j’ai arrêté de porter des soutiens-gorge

 

Arrêter de porter des soutiens-gorge, en voilà une idée saugrenue ! J’avoue ne jamais m’être posé la question avant d’être tombée sur une vidéo (qui n’est malheureusement plus disponible) il y a quelques mois (années ?). Une youtubeuse y racontait comment et pourquoi elle avait arrêté de porter des soutiens-gorge. Quand je l’ai visionnée, ça m’est apparu comme une évidence : il faut que j’arrête de porter des soutiens-gorge. Sauf que dans les faits, ça été beaucoup plus compliqué. Au final, c’est difficile de perdre une habitude, d’autant plus quand celle-ci nous suit depuis nos 12/13 ans.

Arrêter les soutiens-gorge s’est fait progressivement. Personnellement, j’en portais TOUT LE TEMPS. Même en travaillant chez moi, je trouvais le moyen de porter des soutiens-gorge. Je ne les enlevais que pour dormir (et il m’est bien évidemment déjà arrivé de m’endormir avec, quelle horreur, l’inconfort dans toute sa splendeur !).

J’ai une poitrine moyenne (certains diront qu’elle est petite mais non non, je maintiens, elle est bien moyenne 😛). Je n’ai clairement pas ce souci que peuvent rencontrer certaines femmes d’avoir une trop grosse poitrine pour ne pas porter de soutiens-gorge. Cela dit, je tiens à leur dire qu’il existe d’autres alternatives, comme les bandeaux et les brassières de sport.

  1. Si j’ai voulu arrêter de porter des soutiens-gorge, c’est avant tout par souci de santé. Les études et les avis divergent mais il semblerait que cela ne soit pas vraiment bon pour le corps.
  2. Par confort. Effectivement, il faut le dire, c’est affreusement inconfortable de porter un soutien-gorge. Je ne sais pas si je n’ai jamais su les choisir à ma taille ou si j’achetais du bas de gamme (ce dont je doute), mais ils me faisaient affreusement mal. Ils me démangeaient, remontaient … Bref, c’était une vraie plaie et je n’en reviens toujours pas de m’être embêtée avec ça pendant tant d’années.
  3. Pour avoir des plus jolis seins. Et oui ! Il parait que le fait de porter des soutiens-gorge contribue aux fameux gants de toilettes que l’on redoute tant (ou pas). Personnellement, j’y crois. En effet, c’est comme avec les lunettes de vue, le corps s’habitue et ne se fatigue plus à faire le job, ici la peau se relâche. Sans soutif, mes seins seront en théorie obligés de tenir tout seuls !
  4. Pour faire des économies. Je dépensais une fortune dans mes sous-vêtements, j’en achetais tout le temps … Même si je me suis calmée ces dernières années, ça commençait à m’ennuyer de mettre autant d’argent là dedans.
  5. D’autant plus que je n’en ai pas besoin au final ! Et cela s’inscrit donc dans la démarche minimaliste que j’essaie de mettre en place dans ma garde robe.
  6. Et enfin, j’ai eu envie de m’assumer telle que je suis et d’arrêter de tricher avec tout ces artifices.
  7. Et puis, il y a un argument qui me chiffonne depuis quelques temps : c’est la sexualisation à outrance de la poitrine féminine (alors que celle de l’homme ne l’est pas). Les soutiens-gorge sont surtout là pour faire joli, pour mettre en avant, pour grossir … Et puis si on voit un téton, c’est le drame. Si on met des décolletés trop plongeants, on est cataloguées. Il y a quelque chose qui me dérange dans tout ça. Ce n’est pas LA raison pour laquelle j’ai arrêté de porter des soutiens-gorge, mais j’ai tout de même envie de le souligner.

 

Rien de choquant n’est-ce pas ?!

 

Comment j’ai fait pour arrêter de porter des soutiens-gorge ?

 

La question peut sembler bête, mais très honnêtement, c’est plus compliqué qu’il n’y parait. Toutes les femmes, ou presque, passent par la case soutien-gorge. Et cela surprend toujours quand une femme n’en porte pas, on le remarque. On est conditionnées pour porter des soutif et ce n’est pas évident de s’en défaire. Il faut dépasser le regard des autres, chose qui n’est pas aisée pour la plupart d’entre nous (surtout pour moi). D’autant plus que, comme je vous le disais, ça se remarque très vite …

  • J’ai commencé par troquer mes soutiens-gorge contre des brassières de sport et des bandeaux. La transition a ainsi été plus facile !
  • Par ailleurs, j’ai gardé deux soutiens-gorge sans armatures (les seuls que j’avais) dont j’ai retiré les baleines. Avec certains tops vraiment très amples, je préfère en porter, je suis plus à l’aise. Surtout l’été, parce que l’hiver je suis emmitouflée sous mes pulls donc la question ne se pose pas spécialement. Mais l’été, avec mes petits débardeurs, je ne suis pas toujours en totale confiance.
  • Même si je m’assume beaucoup plus qu’avant, j’ai encore du mal avec l’effet « planche à pain » qui me gêne affreusement et que je ne trouve pas toujours très joli. Avec certains tops, je suis quasiment plate et je fais encore attention au regard des autres. Et puis je suis toujours assez dure avec moi-même à ce niveau là, même si je me suis largement calmée … On va dire que globalement, je m’assume, mais ça dépend quand même des jours et de mes humeurs !
  • Au bout d’un an, je ne porte plus du tout de soutiens-gorge rembourrés ou avec armatures. De temps en temps, j’opte pour des brassières de sport (que j’ai quasiment abandonnées) et parfois un soutien-gorge sans armature, mais c’est assez rare finalement.
  • Par ailleurs, en ce qui concerne le sport, j’ai procédé par étapes. J’avais essayé de ne pas rien porter au tout début de ma démarche pour aller courir et ça m’avait vraiment fait mal et donc beaucoup gênée. En revanche, depuis quelques temps, je n’en porte plus quand je vais au badminton ni même quand je cours et je n’ai absolument pas mal. Du coup, je me demande s’il ne fallait pas un petit temps d’adaptation à ma poitrine. J’imagine qu’elle se tient mieux maintenant. En revanche, encore une fois, je ne sais pas si j’assumerai de ne rien porter cet été en débardeur …
  • Voici une petite précision quant au fait de ne pas porter de brassière pendant le sport. Certains disent que ça ne pose pas de problème, d’autres si … Je préfère que vous vous fassiez votre propre avis ! Par ailleurs, vous trouverez dans cet article de nombreux chiffres « santé » !

En somme, j’arrive presque à 100% à ne plus porter de soutien-gorge. Le plus difficile reste pour moi le regard des autres auquel il n’est pas toujours évident de me confronter. Et puis l’aspect esthétique est aussi à prendre en compte. Au final, j’ai vu mon corps dans le miroir enjolivé grâce à des artifices pendant des années et il faut que je m’habitue à lui au naturel. Il n’est pas forcément moins beau, mais il est différent et ce n’est pas évident de me défaire de ces sales habitudes.

Les avantages de ne plus porter de soutien-gorge sont nombreux. Tout d’abord, quel confort ! Comme je vous le disais plus haut, je ne sais pas comment j’ai fait pour m’embêter avec ça autant d’années. Et puis ma poitrine s’arrondit, elle est beaucoup plus ferme, je suis donc très contente. L’inconvénient, c’est qu’avec certains hauts, c’est plus compliqué. Mais c’est bien le seul point noir que je puisse trouver ! Et puis bon, dans le pire des cas, si on voit dépasser un bout de sein, est-ce si grave ?

 

En gros, si vous n’y aviez jamais pensé, essayez juste une journée de ne plus porter de soutien-gorge ! Vous verrez à quel point on se sent libre (oui oui, carrément !).

Et vous alors, soutien-gorge ou pas soutien-gorge ?

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

37 Comments
  • Véronique Troadec

    15 mars 2017 at 20 h 04 min Répondre

    Merci pour cet article original qui, on doit bien l’avouer, bouscule un peu nos habitudes…Eh bien, oui, je vais essayer. Le temps de voir comment je vis cela et comment s’en porte ma poitrine…Même pas peur!

  • Me

    15 mars 2017 at 20 h 24 min Répondre

    Hello! Perso ça fait des années que je ne porte plus de soutifs chez moi (j’ai 28
    Ans).. à l’extérieur je n’en porte pas quand j’ai un pull mais dès que je porte un haut moulant je m’y sens obligée car ma poitrine est plutot « grosse » et surtout (le vrai problème selon moi) c’est que je pointe beaucoup trop (depuis mon accouchement il y a 4 ans mes tétons ont doublés de volume) du coup c’est juste pas possible quoi 🙁

  • Celirou72

    15 mars 2017 at 20 h 34 min Répondre

    Plus de soutien gorge depuis 6 mois mais une brassière lycra pour la marche sportive et j’ai trouve un débardeur pour le vélo qui est génial ! outre le fait de ne plus avoir mal aux seins avant mes règles , c’est surtout le soulagement de la bretelle qui.ne tombe plus !!!! je crois en fait que ça a été le motif décisif Lol !!! J’ai une poitrine type 95C encore ferme malgré mes 50 ans et un enfant allaité

  • Emilie

    15 mars 2017 at 20 h 36 min Répondre

    Ca fait près de 2 ans que je n’en porte plus, et quelle liberté ! Le déclic m’est venu d’une blague lue dans un magazine :

    « si t’avais pas de pieds, tu mettrais des chaussures ?
    – bin nan …
    – alors pourquoi tu portes un soutien-gorges ? »

    Avec mon petit 90B, cette blague à priori potache m’a fait réfléchir, et effectivement, mes petits seins n’ont pas besoin de soutien-gorges et ils s’en portent très bien !

  • Megan

    15 mars 2017 at 20 h 47 min Répondre

    Ah le fameux soutif !
    Des que je rentre chez moi je le retire ! J’ai beau acheter de la bonne marque, bien choisir ma taille, je ne le supporte pas ! Ça me serre… et ces fichues bretelles…. tout le temps en train de tomber. J’ai pourtant essayé plusieurs marques, plusieurs modèles, rien n’y fait.
    Mais J’aime la belle lingerie, je me sent belle et séduisante dedans, j’aime plaire à mon chéri (bien qu’il ne m’oblige nullement à en porter).
    Mais sans sourif à l’extérieur je ne peux pas… depuis ma grossesse mes seins sont beaucoup moins fermes, plus gros. Donc sans soutif c’est pas très beau, c’est un peu plat et ça se « ballade » ^^ les bandeaux j’y ai pensé, mais ça applatit ma poitrine :/ donc j’essaye de trouver une autre solution. En attendant je continue les soutifs.. « tant pis »
    Les brassières de sport pourraient être une bonne alternative mais c’est pas joli (et je dis ca pour moi, pas par rapport à mon chéri).
    Voila voila, je crois que j’en ai fini avec mon pavé ^^

  • Lolli

    15 mars 2017 at 20 h 57 min Répondre

    Article très intéressant , j’aimerais ne plus porter de soutien gorge hors de chez moi mais malheureusement, ayant une poitrine généreuse ( 95 D quand même ), je ne peux pas sortir sans. Mais je soutiens toutes les petites poitrines qui ont décidé de boycotter le soutien gorge 🙂

  • Carole

    15 mars 2017 at 21 h 12 min Répondre

    J’ai 50 ans et ça fait 3 ans que je n’en porte plus… malgré la ménopause couplée nécessairement à une chute des hormones féminines, ma poitrine (pas très grosse certes) n’a pas bougé !
    Depuis quelques semaines, je n’en mets plus non plus pour courir.
    Reste pour moi le cap de l’été, je m’arrange toujours pour superposer quelque chose sur ou sous un tee shirt mais avec un tee shirt seul, je n’ai pas encore franchi le pas…
    Au début j’avais un peu mal à la poitrine mais aujourd’hui c’est fini, et j’ai retrouvé surtout un grand confort respiratoire (oui oui !!) : le soutif gênait finalement les mouvements de ma cage thoracique et pouvait me donner des maux d’estomac (je suis hyper sensible et je ne supporte pas grand chose sur ma peau..).
    Merci infiniment pour ce bel article, la liberté des femmes se niche aussi dans ce genre de « détails » (« détails » qui cumulés finalement nous polluent le quotidien..)…

  • Lydia

    15 mars 2017 at 21 h 46 min Répondre

    Hello! Un avis à contre-courant: je n’aime pas du tout ne pas avoir de soutien-gorge! J’ai un 80C, ça ne m’est pas agréable de ne rien avoir: ça tire, ça me gêne, c’est lourd… Je dors même avec des brassières. Quand je fais du sport, je porte deux soutien-gorges pour être sûre d’être maintenue au maximum sinon j’ai mal…
    Pas de problème de santé particulier à déclarer jusqu’à aujourdhui.
    Mais du coup quand je croise dehors des filles avec une poitrine importante sans soutien-gorge, je me demande vraiment comment elles supportent physiquement!

    • Orose

      16 mars 2017 at 14 h 00 min Répondre

      Coucou ,

      J’ai bien lu ton commentaire et je tiens à t’apporter mon témoignage. Je fais du 85C et ne porte plus de soutien-gorge depuis 1 an et demi. C’est à cause d’une prise de taille de bonnet que j’ai progressivement arrêté. Même pour le sport, je n’en porte pas mais ce n’était pas le cas au tout début. C’est que ça secoue bien quand même sur un cheval 😉 Voilà, je voulais juste dire que le « no-bra » est possible pour un bonnet C.

  • aurélie

    15 mars 2017 at 23 h 58 min Répondre

    comme Carole, je mets plusieurs épaisseurs (un débardeur+ un tee-shirt) et j’en ai gardé quelques uns au cas où mais en un an et demi, j’ai dû en utiliser qu’une fois, voir 2.

  • pascale

    16 mars 2017 at 8 h 21 min Répondre

    Ah les soutifs obligatoires depuis mon adolescence parce-que c’est comme ça, qu’il le faut!
    J’ai arrêté d’en porter très vite, j’étouffais et je trouvais cela tellement inconfortable, et j’ai une très petite poitrine que j’assume très bien. A bientôt 60 ans elle est toujours bien ronde. Je suis persuadé que le soutif à une part dans les cancers, c’est très mauvais de comprimer ainsi la circulation toute une vie! D’ailleurs j’avais lu quelque chose allant dans ce sens, je ne retrouve plus où. Pour les tee-shirt l’été j’avoue aimer ce qui est ample, donc cela ne moule pas, et en plus j’essaie toujours de choisir une couleur assez foncée ou un coton plutôt épais et avec un motif à cet endroit, ça passe très bien. En plus depuis le temps le regard des autres je m’en fiche pas mal! Merci pour cet article, je me sens moins seule!

  • Gwen

    16 mars 2017 at 8 h 43 min Répondre

    Plus de soutien-gorge depuis presque deux ans. J’en avais parlé sur mon blog aussi. Une vraie libération ! Le regard des autres n’était pas facile au début, mais maintenant je ne le remarque plus vraiment. Je pense qu’il y a un effet paranoïa au départ aussi. 🙂 Je mets de temps en temps une brassière pour le sport, mais la plupart du temps je ne mets rien. J’ai remarqué que les vergetures sur ma poitrine ce sont beaucoup estompés depuis !

  • Marion

    16 mars 2017 at 9 h 26 min Répondre

    Merci pour ce témoignage, Gala 🙂 ! A 31 ans, j’ai arrêté naturellement, sans vraiment y prêter attention, d’en porter il y a bientôt 3 ans. J’étais à la maison, et il m’était inconcevable de contraindre ma poitrine chez moi. Et moins j’en portais… Moins j’avais envie d’en porter, même pour sortir. Pendant des années, je m’étais astreinte à en mettre non par plaisir ou confort mais par peur du regard des autres (sur le fait même de ne pas en porter, sur ma petite poitrine…). Mais plus le temps passe, et moins j’ai envie de céder à cette pression sociale. Et plus je me sens en accord avec mon corps. Au jour d’aujourd’hui, il ne me reste qu’une brassière de sport, que je ne mets qu’avec les hauts dans lesquels je me sens mal à l’aise sans car légèrement transparents ou pour un rdv médical qui nécessiterait que j’enlève mon haut (encore que…). Et ma poitrine revit 🙂 !

  • Ménagère-pas-ordinaire

    16 mars 2017 at 9 h 32 min Répondre

    Je suis ravie de lire ton article. Je suis passée au NO BRA il y un peu plus d’un an également.
    J’en parlais brièvement sur mon blog juste là http://menagere-pas-ordinaire.over-blog.com/2016/07/16-ma-nouvelle-vie-sans-soutien-gorge.html, il y a quelques mois.

    Perso, pour le sport je garde une brassière, plus simple pour la cardio et la muscu également vu que je fais ça en débardeur. J’y passerais peut être un jour qui sait…

    Pour les robes, blouses et autres top où on pourrait voir un bout de mes seins, je mets souvent un petit bandeau coloré. Ca apporte un petit plus à ma tenue et je me sens assez à l’abri des regards. 🙂

    Très chouette article en tout cas 😉

  • Aurélie

    16 mars 2017 at 9 h 43 min Répondre

    Je pense que c’est parfait pour les petites et moyennes poitrines, mais pour les plus grosses, c’est plus difficile, comme Lolli, je fais la même taille et je ne me vois pas sans ! Et si, en plus, comme moi on est mal foutue (un sein normal et un autre qui a un écart de quelques cm…..) c’est carrément moche !
    Mais sans ce problème d’écart je pense que j’aurai tenté le coup, on dois se sentir tellement libre !
    Par contre, à la différence de toi, je me sens hyper bien dans mes soutifs depuis que j’ai « découvert » ma vraie taille, c’est vraiment hyper important !
    Les autres, profitez de vie et ne vous mettez pas dans des carcans…brûlez les soutifs ^^

  • sarah

    16 mars 2017 at 10 h 05 min Répondre

    Bonjour, Super article !! Effectivement pour ma part j’ai tout simplement arrêté d’en porter du jour au lendemain ! J’en porte encore lorsque je fais de la danse (orientale, donc autant dire que remuer de la poitrine est un passage obligé) mais c’est tout.
    Je conçois que c’est facile à dire pour moi et mon petit 85B mais j’ai une amie qui fait un bon gros bonnet C/D et qui a arrêté d’en porter elle aussi et l’effet est tout simplement incroyable sur elle ! Bien sur elle est jeune et n’a pas encore eu d’enfants donc je ne sais pas si on peut généraliser son cas mais elle m’a dit qu’elle n’avait plus de douleurs comme lorsqu’elle portait des soutiens-gorges et elle a le décolleté d’une pinup donc je pense que ce n’est pas parce que vous êtes généreusement fournie à ce niveau là que ça ne vaut pas le coup d’essayer (après bien sur, ça ne marche pas à tous les coups, nous ne sommes pas toutes égales là dessus) ! Encore merci pour cet article Gala !

  • clara

    16 mars 2017 at 10 h 20 min Répondre

    Bonjour,
    Moi aussi ça fait 2 ans que j’ai quasi arrêté de porter des soutifs. Contrairement à beaucoup ça partait plutôt du fait que j’ai une forte poitrine et que j’avais du mal à trouver des soutiens-gorge confortables qui ne serrent pas trop. J’ai toujours eu du mal avec les armatures mais passé une certaine taille c’était difficile de trouver des soutiens-gorge mous ou en triangle.
    Franchement en hiver, je trouve que le soutif n’est pas du tout nécessaire. En été je porte des petites brassières toutes simples que j’achète chez Monoprix. Elles ne sont vraiment pas sexy c’est plus pour éviter la transpiration sous les seins que je trouve très désagréable surtout avec une forte poitrine…

  • Le Blog D'une Rouquine

    16 mars 2017 at 11 h 53 min Répondre

    Alors j’en mets généralement quand je sors, mais quand je suis chez moi je n’en porte pas. Après le problème est que je fais un 90D et que si je n’en mets pas et que je cours, ça ballote rapidement et c’est désagréable (ou alors faut que je les tienne en même temps et donc ce n’est pas pratique). Tout ce qui est bandeau, ça ne me va pas malheureusement, peut-être passer aux brassières si j’en trouve des jolies en dentelle. Je n’arrêterai pas d’en acheter et d’en porter à 100% parce que je trouve tout de même joli et j’aime le côté affriolant mais peut-être les garder précieusement pour les soirées olé-olé avec mon amoureux.

  • Vickie

    16 mars 2017 at 12 h 04 min Répondre

    C’est tellement cool de plus en porter! Ça va bientôt faire un an que je n’en porte plus et comme toi je me sens quand même mieux dans ma peau!

  • Julie_Foodhealthy

    16 mars 2017 at 12 h 36 min Répondre

    Super ton article bravo pour ce sujet au top 👌 depuis quelque temps j’y pense sérieusement et surtout en ce moment car je suis actuellement en vacance au soleil et donc aucun soutien gorge juste des maillots de bain et cela est juste un pure bonheur 😝 donc ton article est venu au bon moment pour moi car je le voit au moment où sa me trotte dans ma tête lol ! merci à toi

  • Audrey Mills

    16 mars 2017 at 12 h 53 min Répondre

    Bon ba évidemment…en tant que professionnelle dans l’industrie de la Lingerie (je suis resp. co pour 1 marque)…impossible pour moi de ne pas réagir! Qu’on se le dise chacun a le ressenti qu’il a avec son corps et en aucun cas je ne jugerai les actions des gens avec leur propre corps. Au contraire en avoir conscience et appliquer des choses pour lui c’est déjà très bien….
    Après je voulais juste ajouter que ne pas en porter quand on a une « + grosse » poitrine peut être douloureux. C’est mon expérience personnelle…c’est le principe de la gravité aussi…
    Autre chose je te suis à 100% sur la sexualisation du corps….et en plus tu peux me croire la frontière dans ce milieu est toujours très très fine entre le convenable et le vulgaire !
    A bientôt

    • C.

      16 mars 2017 at 15 h 09 min Répondre

      Je travaille aussi dans la lingerie, je seconde Audrey ci-dessus 😉
      Je comprends tout à fait les femmes qui ne portent pas de soutien gorge… Je pense qu’on a toutes un confort différent et je trouve super que vous arriviez à dépasser ce qu’on vous a « inculqué » culturellement pour trouver le vôtre ! Je suis même pas mal admirative…
      Je me permets juste d’ajouter quelque chose toutefois : un soutien gorge qui remonte, qui bouge, qui fait mal, n’est tout simplement pas à votre taille ! Il est trop grand de tour, c’est pour cela qu’il remonte et qu’il bouge, occasionnant donc un inconfort ou des douleurs lorsque les armatures viennent frotter contre la peau ou se placer dans des endroits où elles n’ont rien à faire. 90% des femmes ne portent pas la bonne taille de soutien gorge… J’ai porté des années un 95D alors qu’en étant formée à l’ajustement j’ai découvert que ma taille est en fait… 85F. Oups. 😉

  • Indiacha.com

    16 mars 2017 at 14 h 01 min Répondre

    J’aimerai beaucoup me passer de soutient gorge mais je pense que cela dépend de la taille de ta poitrine ! En effet, ce serait surement dangereux pour mon dos (pour ma part en tout cas) si je n’avais aucun maintient 🙂

  • Aude

    16 mars 2017 at 14 h 52 min Répondre

    Merci pour ton témoignage !!
    Ce n’est pas la première fois que je lis sur ce sujet et j’avoue que l’idée me trotte pas mal dans la tête..
    Je n’espère pas forcément passer au zéro soutien-gorge (hehe un nouveau terme, après le zéro déchet) car j’ai plutôt une grosse poitrine, mais comme toi je réduis le temps de port progressivement.
    Mon étape actuelle est d’essayer de prendre le refléxe de l’enlever quand je suis chez moi, ce à quoi je ne pense pas toujours (coriaces les habitudes).
    Concernant le fameux sujet de la « gravité », depuis qqs semaines je fais un programme de muscu (rien de très fou, 3x 20/semaine) qui a une bonne partie sur le haut du corps et franchement je vois la différence, mes seins tiennent beaucoup mieux « tout seuls ». Il y a donc bien une question de se muscler à cet endroit (alors que la zone se démuscle si on a toujours un soutif et qu’on ne fait rien).

  • Saoyiste

    16 mars 2017 at 18 h 02 min Répondre

    Free the nipples !
    Je ne porte plus de soutien gorge depuis 1 an je crois. C’est venu d’un coup : « Tiens, si j’essayais ! » et voilà comment j’ai libéré mes seins. Je continue d’en mettre pour la danse et le sport, enfin uniquement des brassières. Je n’ai pas encore pensé à m’en libérer totalement pour le sport.
    Je ne suis plus du tout gênée par le regard des autres, d’ailleurs personne ne remarque je crois. Que je porte débardeur ou T-shirts, je suis totalement à l’aise, un bonheur. J’ai juste un top transparent, avec lequel je porte un soutien-gorge chair, je ne suis pas encore dans l’exhibitionnisme haha !
    Avant, j’avais l’impression que mes seins tombaient, j’avais évidemment peur que cela empire en arrêtant de porter des soutien-gorges, que nenni, on dirait qu’ils sont plus fermes et qu’ils remontent 😀 Génial
    Bref, je suis très heureuse sans soutien-gorge.

  • Maiwenn

    16 mars 2017 at 20 h 46 min Répondre

    Coucou!

    Ah c’est marrant ça, personnellement j’ai plutôt une petite/moyenne poitrine (90B) mais je déteste ne pas porter de soutiens gorge! Ma mère n’en a jamais porté donc je n’ai pas été poussée du tout dans mon adolescence a en avoir. C’est tout simplement une préférence de ma part. Je n’ai pas besoin de grand chose (et je ne supporte pas les soutifs rembourrés, je les trouves trop serrés) mais au moins d’une armature légère. Les sloggi super simples me vont très bien, mais je pense que ça dépend vraiment de chacun. C’est comme dormir tout nu ou en pyjama, chacun a sa préférence 🙂

    Ce que je soutiens en revanche dans ton article, c’est la liberté de choix. On devrait pouvoir le faire pour soi et non pas par contrainte. La société a définitivement tendance a cataloguer les gens et à imposer toujours ce double standard insupportable juste pour les femmes! Le coup des tétons voyant je n’ai jamais compris, franchement, c’est comme l’allaitement, ya rien de gênant. Les seins ne sont pas qu’un objet de désir, ce sont aussi une partie de nous, d’un corps humain, c’est la nature et on devrait pouvoir être libre d’en faire ce qu’on veut.

    Voilou,
    Bonne continuation Gala 🙂

  • Eirolf

    16 mars 2017 at 21 h 05 min Répondre

    Hello les filles 😉

    Super cet article sur le no-bras ! J’adhère totalement. J’ai une très petite poitrine (en chiffre et en bonnet ça n’existe même pas ! ha ha) et j’ai été très complexée étant jeune. Ma mère m’a toujours incité à porter des soutien-gorges rembourrés. J’en ai acheté cédant à la pression, je les mettais deux ou trois fois et puis ils restaient au placard… J’ai toujours trouvé ça très inconfortable et j’avais l’impression que ce n’était pas naturel, bref pas moi. D’un autre coté je n’assumais (et n’assume toujours pas totalement) ma petite poitrine et j’ai toujours porté des brassières… Je n’en porte jamais quand je suis chez moi, uniquement pour aller au travail ou sortir (sauf quand je portes un gros pull !). J’aimerais être assez à l’aise pour ne plus en porter du tout. Mais avec certains vêtement on voit les tétons et je ne veux pas attirer l’attention vers cette partie de mon corps… Bref c’est pas évident de s’en défaire !
    Juste pour l’anecdote, pendant des années je voulais absolument être comme toutes les femmes et pouvoir m’acheter de beaux sous-vêtements… J’allais écumer les boutiques de lingerie à la recherche du petit soutif en dentelles sans armatures de mes rêves, qui charmerait « l’homme » autant que cela comblerait mes projections de la féminité… Un jour, après avoir essayé plusieurs soutifs trop grands (comme d’habitude), la vendeuse me regarde et me dit : « Je serais vous franchement j’en porterais pas, vous en avez pas besoin. » Quoi ? La vendeuse de lingerie qui me dit ça ! Je crois qu’à ce moment là j’ai eu un vrai déclic, j’ai commencé à moins porter mes brassières et surtout j’ai arrêté de chercher le Saint Graal !

    Merci pour cet article.
    @+

  • Martine

    17 mars 2017 at 0 h 40 min Répondre

    Personnellement je ne suis pas certaine que le fait de ne plus porter de soutien-gorge embellisse et fasse grossir les seins, parce que lorsque l’on voit ces femmes des tribus africaines à la télé qui ne portent jamais de soutien-gorge, elles ont les seins qui leur tombe sur le ventre…alors ? et ne me dites pas que c’est parce qu’elles allaitent leurs enfants, car les défenseurs de l’allaitement maternel disent au contraire que c’est meilleur pour les seins d’allaiter que de stopper brutalement la lactation. Alors verdict ?

    • Nelly

      18 mars 2017 at 13 h 03 min Répondre

      C’est l’argument « basique » qui est toujours avancé. Si les seins tombent c’est tout simplement parce qu’elles portent les enfants avec des pagnes qui leur compriment la poitrine. Rien à voir avec l’allaitement et le no bra.

  • Shinigamylle

    17 mars 2017 at 5 h 10 min Répondre

    Ah ! Super article 🙂 !
    Perso ça va bientôt 2 ans que je n’ai plus porté du tout de soutien-gorge. J’ai une petite poitrine, 85 A/B (je sais que la vraie de vraie taille c’est pas ça, mais je parle en taille « soutif du commerce » pour que tout le monde s’y retrouve) donc on pourrait dire que j’en ai pas besoin à la base, mais j’ai été élevée à, dès que ma poitrine à commencer à pousser, porter une brassière, puis quand elle a grandit, un soutien-gorge (pourtant ma mère a passé sa vie sans soutif et sans soucis, mais je pense qu’elle voulait nous préserver des vilaines remarques des autres).

    Bref, avant ne pas porter de soutif était super désagréable, malgré ma toute petite poitrine j’avais l’impression que mes seins se baladaient dans tous les sens et que c’était presque douloureux.
    Puis avec le temps, à force de me cultiver sur le féminisme et toutes ces injonctions au corps des femmes, je me suis dit que porter un soutien-gorge devrait être un total choix personnel, et pas obliger des jeunes filles à en porter dès que le sein commence à pousser, alors que si y’a bien un moment où on ne devrait pas comprimer la poitrine, c’est bien celui-là !
    Et je me suis rendue compte que ba, quand je rentrais du travail, le premier truc que je faisais c’était de balancer mon soutif dans mon placard et de le troquer contre un maillot de bain lâche, malgré qu’il soit sans armatures, que je me faisais toujours chier à remettre ma bretelle (trop serrée elle me cinglait l’épaule, et pas assez elle tombait tout le temps), c’était tellement énervant ! Et que bref, avec un peu d’adaptation je pourrai me passer de soutif et que ce serait plus agréable pour moi, et surtout à mieux accepter mon corps au naturel 🙂

    Du coup j’ai commencé petit à petit à ne plus porter de soutien-gorge en étant chez moi, puis petit à petit l’enlever lors des sorties, puis après au boulot… Et ensuite plus jamais, depuis. Maintenant les seules fois où j’en porte, c’est lors des moments coquins, car je trouve la belle lingerie vraiment attirante, mais voilà, du coup mon soutif restera 10min maxi sur moi lol !
    Je me sens vraiment mieux, plus « légère », c’est tellement confortable sans ! Et désormais même courir et sauter partout ne me dérange plus du tout, alors qu’avant c’était douloureux ! Je regrette vraiment pas d’avoir eu un déclic et d’oser essayer, un vrai confort ! Et maintenant j’aime beaucoup mieux mon physique naturel, et ça m’a apprit à en avoir rien à foutre du regard des autres, et ça c’est non négligeable 🙂

    Et j’ai vu la différence assez vite sur ma peau : la peau de mes épaules et sous mes seins étaient « marquées » par les bretelles du soutien gorge et la bande, malgré qu’ils n’étaient pas du tout serrés, et ces traces restaient même après avoir enlevé mon soutien-gorge le soir. En un moins de non-port de soutif, ces traces ont complètement disparu, mes épaules sont redevenues droites et non « creusées », et je trouve ça beaucoup plus joli, et la peau sous mes seins est lisse et souple, et je trouve qu’ils ballotent beaucoup moins qu’avant quand je bouge !

    Et pour les vêtements, au final j’ai même pas vraiment changé de garde-robe, j’ai jamais porté de blanc (à part une chemise assez transparente et les deux poches tombent pile sur les tétons donc je peux la porter sans que ça se voit, pratique !) ni de matières extrêmement moulantes et fines. Et pour le reste, si on voit que je pointe, je me dis que si un homme pointe derrière son t-shirt (ce qui arrive souvent) ba personne ne l’emmerde avec ça, alors prout ! Personne ne m’a jamais fait de remarque depuis (à part un pote, mais il a dit ça de façon rigolote et pas du tout méchante, et quand je lui ai dis « Ouais je porte plus de soutif, c’est vachement plus confortable je me sens mieux ! » il a juste répondu que j’avais bien raison, donc top), et si quelqu’un ose me faire une remarque désagréable, je vais le remettre méchamment à sa place.

    Par contre, je voulais parler d’un truc : je vois souvent « J’ai une grosse poitrine, ça me fait mal sans alors c’est pas possible de m’en passer ne serait-ce qu’une demie journée », oui, c’est normal, c’est tout simplement parce que vous avez porté un soutien gorge quotidiennement depuis votre puberté (j’imagine que comme moi, dès que vos seins ont commencé à pousser, votre mère vous a acheté votre premier soutien-gorge et depuis vous ne l’avez plus quitté), du coup les muscles de votre dos et l’élasticité de votre peau n’ont jamais été habitués à porter votre poitrine 🙂 Du coup s’en passer sera douloureux, mais si vous le faites très progressivement de façon à habituer votre corps à se soutenir seul en douceur, c’est complètement possible ! La taille joue un peu mais pas tant que ça au final, d’ailleurs moi au tout début où j’ai commencé à arrêter de porter le soutif, ça me faisait mal alors que pourtant, j’ai une très petite poitrine, parce que ma peau et mes muscles n’ont jamais été habitués à se débrouiller seuls malgré le peu de poids à soutenir ! Alors qu’à côté, une amie à moi pourvue d’une TRÈS grosse poitrine, a été habituée ado à se passer de soutien-gorge chez car justement son soutif la saoulait, du coup elle s’en passe très confortablement !

    Par contre, ne vous forcez pas à ne pas en porter si vous n’en avez pas envie ! Tout doit être un choix totalement personnel 🙂 !

  • Melodie

    17 mars 2017 at 11 h 27 min Répondre

    Perso je crois que l’une des premières choses que je fais en rentrant chez moi c’est de retirer mon soutien gorge! Je me sens instantanément plus à l’aise et plus confortable comme ça et je peux vraiment commencer à me détendre et me relaxer de ma journée! Pour ce qui est de sortir sans en hiver ça m’arrive régulièrement et en été tout va dépendre de ce que je porte (beaucoup de hauts blanc en l’occurrence donc pour des questions de sécurité visuelle je ne m’y risque pas trop! 😉 )
    Après j’ai aussi la chance d’avoir une poitrine moyenne et qui se tiens très bien toute seule donc je refuse de me contraindre quand je n’en ai ni le besoin ni l’envie!
    En tout cas encore un article super intéressant et sur un sujet dont je trouve important de parler, merci de le faire une fois de plus Gala, j’aime de plus en plus te lire au fil du temps! Des bises!
    Melodie
    http://www.happymelodie.com

  • Doris

    17 mars 2017 at 19 h 32 min Répondre

    J’ai commencé le no-bra il y a un an. Quel plaisir 🙂 J’ai un bonnet D et je n’ai aucun problème 🙂 Pour évité qu’on voit les bouts, je porte une petite camisole en dessous de mes chandails au bureau et pas de soucis 🙂

  • Anaelle

    18 mars 2017 at 10 h 08 min Répondre

    Je suis en mode brassieres et « bralet » depuis plusieurs mois, souhaitant surtout arrêter de mettre des armatures.
    Là ou ca me dérange c’est quand on devine mon tétons à travers mon t shirt, comme tu dis, on a beaucoup sexualisé la poitrine et c’est injuste.
    Je suis enceinte et souhaitant allaiter, j’ai commencer a m’intéresser au soutien gorge d’allaitement jusqu’à ce que je tombe sur cet article.. et je me dis « Est ce vraiment necessaire?.. (surtout si le lait coule et qu’il faut mettre des gros coton, du coup il faudrait un soutient gorge pour contenir tout ca..) mais bon. A mediter.

  • Nelly

    18 mars 2017 at 12 h 55 min Répondre

    26 ans, végane, no bra… Ca me rappelle quelqu’un, ah oui moi 😛

  • Claire

    18 mars 2017 at 20 h 49 min Répondre

    Moi non plus ! Plus de soutifs depuis 2/3 ans !
    Au boulot, pour passer inaperçu (oui les tétons c’est choquant pour certains…) je porte des petits débardeurs sous mes pulls moulants pour masquer l’effet « je ne porte rien en dessous » ou « j’ai les seins qui pointent » ou encore « non je n’ai pas les seins ronds comme des ballons » lol. Sinon au final, j’ai toujours de beaux soutiens gorges qui viennent de chez Ysé (spécial petits seins sans push up) que je porte pour le plaisir de me « décorer » ou l’été au boulot quand je ne veux pas que cela se voit.
    Je fais de la zumba et de la course à pied SANS SOUTIF. Je n’ai pas du tout mal aux seins car ils sont habitués. Quand je porte une brassière de sport, j’ai de plus grosses difficultés à respirer et j’ai des points de côté donc j’ai arrêté.
    Puis l’argument numéro 1 : QUEL CONFORT !! ALELUJA !

  • Mathilde

    21 mars 2017 at 20 h 59 min Répondre

    Perso, je fais un 95E et ca ne m’empêche pas de ne plus en porter !
    Encore plus pour les poitrines généreuses, les soutiens gorges sont devenus pour moi invivable. À partir du moment où je le fixe , je me sens plus mal !
    Quand je suis chez moi je ne porte rien et pour sortir j’opte pour des bodys ou des brassières très fines et ca m’a changé le vie ! Je me sens mieux dans ce que je porte ,
    Mieux avec mon corps et beaucoup plus sexy 🙂

  • Dauf

    22 mars 2017 at 2 h 04 min Répondre

    Hum hum …
    A tester …
    ,-)
    Merci pr ton article et vos com’ à ttes !!!

Post a Comment