Gala's blog | Tout pour un Noël 100% vegan et éthique (cadeaux, repas …)
12159
post-template-default,single,single-post,postid-12159,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.3,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Tout pour un Noël 100% vegan et éthique (cadeaux, repas …)

Être vegan à Noël n’est pas toujours simple et cette période de l’année peut être difficile à appréhender. Voici donc des idées de repas, de cadeaux (oui encore, mais que voulez-vous, j’adore les cadeaux !) et aussi quelques astuces pour gérer tout ça d’un point de vue social. Ces idées ont été piochées sur le blog mais aussi sur ceux des copines !

etre-vegan-a-noel-ethique

 

Un repas de Noël vegan et gourmand, c’est possible !

 

Avec les copines Sweet & Sour, Leaf, Healthy Juliette et Friendly Beauty, nous vous avons proposé il y a 2 ans des repas de Noël complets 100% vegan (et parfois sans gluten) dans le cadre du Go Green Project.

Voici le repas vegan et éthique que je vous avais concocté :

Marie a répertorié toutes nos recettes dans un article, je n’aurais pas fait mieux donc je vous mets le lien : cliquez ici pour découvrir les repas de Noël des copines green !

 

Je vous propose aussi toutes mes astuces pour remplacer le foie gras :

 

Et chez les autres ?

 

N’oubliez pas les livres Noël Vegan et Joyeux Noël Vegan de Marie Laforêt qui regorgent d’idées gourmandes !

 

Des cadeaux vegan et engagés, pour un Noël un peu plus responsable

 

Depuis que je suis vegan, je fais très attention aux cadeaux que je fais à mes proches. Si j’applique une politique cruelty free sur ce que j’achète pour moi, il en est de même pour ce que j’offre. Si vous êtes comme moi, voici plus de 100 idées cadeaux vegan, zéro déchet, healthy, responsables ou éthiques (et parfois tout à la fois) …

 

Être vegan à Noël, comment je gère ?

 

And last but not least … Le guide de survie de Noël pour les VG ! Cette période de l’année n’est pas toujours évidente à vivre pour les végéta*iens. En effet, ne serait-ce que d’un point de vue culinaire, les plats festifs sont tous à base d’animaux : viande, foie gras, fromage, bûches et gâteaux aux oeufs, lait, beurre … Difficile d’y échapper si l’on ne s’y prend pas un peu à l’avance. Difficile aussi de supporter les critiques et remises en question de son entourage parce que l’on mange différemment d’eux. Pour tout ça, Madmoizelle a élaboré un guide de survie pour un Noël végéta*ien. C’est un peu le guide ultime, surtout pour ceux qui sont en pleine transition ou pour les VG fraîchement convertis !

Sur le blog d’Anna & Olivia, vous pourrez aussi retrouver quelques astuces pour vous organiser et ne pas vous retrouver affamé le soir de Noël.

N’hésitez pas à consulter mon petit guide pour faire son « coming out » vegan, vous pourrez y piocher quelques arguments et quelques conseils pour passer des fêtes de fin d’années en toute sérénité !

Et enfin, pour vous sentir moins seul, vous pouvez aussi lire ce chouette billet de Marianne « Survivre aux fêtes quand on est vegan : entre engagement et pression sociale » .

 

J’espère que cet article vous aidera à passer de bonnes fêtes !

Je partagerai dans les prochains jours mon repas de Noël de cette année sur Instagram et sur FacebookN’hésitez pas à me suivre sur ces réseaux pour ne pas le louper !

 

Cet article vous a plu ? Twittez et partagez !

5 Comments
  • Marie Shakermaker

    20 décembre 2016 at 8 h 14 min Répondre

    Coucou Gala !!

    Merci pour ta petite mention ! C’est adorable ! 🙂
    Contente que nos petits DYYSwap entre Marie(s) t’aient plus !!! 🙂
    Bises et à très vite
    Marie

  • La Super Graine

    23 décembre 2016 at 10 h 53 min Répondre

    Coucou Gala,
    Merci pour cet article complet et super bien renseigné ! C’est mon troisième Noël végane donc je commence à être rodée, mais ces petites astuces sont toujours bonnes à prendre :p
    Et c’est top ces idées de cadeaux, merci !
    À bientôt
    Lisa

  • marie

    24 décembre 2016 at 2 h 14 min Répondre

    Coucou,

    Ça à l’air délicieux!!! MIAM

    Joyeuses fêtes et bon appétit 😉

    http://blog.la-pigiste.com

  • Ophélie

    26 décembre 2016 at 15 h 03 min Répondre

    Bonjour Gala,

    Merci pour tous tes conseils. J’ai vécu cette année une première expérience de Noël végétarien (même pas végan parce que j’avais déjà l’impression d’être une horrible chieuse en annonçant mon végétarisme).
    Le repas de Noël a été une vilaine épreuve. Invitée chez ma belle famille à qui j’avais dit ne pas manger de viande mais qui ne s’en souvenait plus, j’ai eu droit au sanglier tué par le tonton ainsi qu’aux récit, photos et vidéos de chasse pendant tout le repas. Quand j’ai dit, très gênée, que je n’en mangerait pas, on m’a proposé du jambon… J’ai tout de même fait l’effort de manger de la bûche et l’entrée qui contenait des produits laitiers et de la mer car j’aurais eu trop honte de faire l’affront de ne goûter à rien.
    Sous le sapin, les femmes ont eu droit à des porte-clés en fourrure de renard. Heureusement la jeune femme n’en a pas acheté pour moi car elle s’est souvenue de qqes vidéos que j’ai postées sur facebook. Mais voir ces petites boules de poils autrefois vivantes m’a fendu le cœur. J’étais triste et j’avais l’impression d’être « la nièce relou qui a décidé de ne pas manger de viande pour être à la mode et emmerder toute la famille ». Bref, désolée de raconter tout ça mais ça me fait du bien de savoir qu’ici qqn va surement me comprendre.

    Merci en tout cas pour tout ce que tu partages avec nous, c’est très encourageant ! 🙂

    • Gala

      27 décembre 2016 at 11 h 26 min Répondre

      Ne t’excuse surtout pas, tu as bien fait de partager cette expérience avec nous ! Je suis désolée que tu l’aies si mal vécu (et le comprends …). Ce n’est pas toujours évident « d’imposer » son régime aux personnes qui ne le connaissent / comprennent pas (je le mets entre guillemets parce que je ne le vois pas comme ça, mais eux si généralement ;)). Le point positif dans tout ça (il faut toujours essayer de voir le positif ^^), c’est que tu n’as pas eu de porte clé en fourrure et que malgré tout tes convictions ont, à un moment, été prises en considération. Ce n’est pas grand chose, mais c’est déjà ça !
      Pour l’année prochaine, te serait-il possible de cuisiner ton propre repas de Noël ? Cela simplifierait tout, tant pour toi que pour eux ! Ca n’évitera pas les récits de chasse, ni les cadeaux en fourrure mais au moins tu mangeras selon tes valeurs et tu ne te sentiras obligée de rien.
      As-tu déjà essayé de leur expliquer pourquoi tu fais tout ça ? Ils ont l’air très tradi, si tu amènes tout ça sous l’angle de l’industrialisation qui te débecte etc, il y a des chances qu’ils te comprennent !

Post a Comment